• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2009 - ESTORIL
Paris, le 5 octobre 2009

Grand Prix du Portugal : Mission Lorenzo accomplie !

Grand Prix du Portugal : Mission Lorenzo accomplie !

Affublé d'un casque à la décoration inspirée des modèles équipant les astronautes américains lors de leur conquête de la Lune en 1969, Jorge Lorenzo a déjoué la gravité sur le circuit d'Estoril pour mieux éclipser ses rivaux... Compte rendu.

Imprimer

MotoGP : Lorenzo n'a pas dit son dernier mot !

Acclamé par une foule qui lui est en (grande) partie acquise, Jorge Lorenzo prend posément sa place en tête de la première ligne (lire Moto-Net.Com du 3 octobre 2010). Juste avant d'enfiler son casque "d'astronaute", Lorenzo apparaît parfaitement calme et concentré à quelques secondes du départ.

MotoGP : Lorenzo n'a pas dit son dernier mot !

Départ : Auteur du meilleur départ, Dani Pedrosa - qui d'autre ? - s'engouffre dans le premier droit devant Jorge Lorenzo, Valentino Rossi et Casey Stoner. Immédiatement, Lorenzo s'engouffre à l'intérieur de Pedrosa et imprime un rythme élevé.

Incroyablement vite, le majorquin creuse un écart de près d'une seconde au terme du premier tour, tandis que Casey Stoner dépasse Rossi avec panache. Incapable de rétorquer, l'octuple champion du monde se voit propulsé au pied du podium virtuel par le pilote Ducati : pas sûr qu'à cet instant, Rossi continue à se réjouir du retour de Stoner !

MotoGP : Lorenzo n'a pas dit son dernier mot !

L'australien ne s'épargne pas pour son attendu retour : alors que Pedrosa tente de suivre le rythme infernal de Lorenzo, le pilote Ducati martyrise sa Ducati au freinage de la ligne droite et passe Dani Pedrosa imparablement ! Tournant une demie seconde plus vite que son illustre coéquipier - Rossi pour ceux qui dorment ! -, Jorge Lorenzo s'est déjà forgé l'avance considérable d'une seconde et demie sur Stoner et Pedrosa !

MotoGP : Lorenzo n'a pas dit son dernier mot !

Victime d'une erreur en entrée de courbe, Dani Pedrosa élargit et manque le pointe de corde, ce qui lui fait perdre le contact sur Stoner et redonne de l’espoir à Rossi, placé à quelques encablures de la RCV officielle. Alors sixième derrière Nicky Hayden, Mika Kallio part à la faute et doit abandonner. Sa chute facilite la remontée de Dovizioso et d'Elias qui dépassent rapidement - et virilement ! - l'américain.

A peine moins rapide que Lorenzo, Stoner maintient la pression sur le leader et confirme son retour en forme ! Les deux hommes sont séparés par une grosse seconde, alors que Pedrosa et Rossi continuent de perdre du terrain. Victime d'un apparent souci technique, Alex de Angelis est contraint à l'abandon : après son strike à Misano, cette nouvelle course délicate ne va pas faciliter la suite de la carrière du san marinais, actuellement sans guidon pour 2010…

MotoGP : Lorenzo n'a pas dit son dernier mot !

Douzième, Randy de Puniet se livre à une bagarre superbe avec le futur ex-pilote Suzuki Chris Vermeulen : tantôt au freinage ou par l'intérieur, le parisien cherche l'ouverture et ronge son frein en attendant de pouvoir passer. A quinze tours de l'arrivée, Lorenzo assomme la concurrence en étant le seul pilote à être en mesure de descendre en dessous des 1'37 ! Deux secondes et demie séparent désormais Lorenzo et Stoner !

Or, tandis que Pedrosa cherche à revenir sur les hommes de tête, Rossi lui, sombre au chrono : Jorge Lorenzo tourne parfois plus d'une seconde plus vite que son chef de file et domine la course à déjà dix secondes de Valentino Rossi !

MotoGP : Lorenzo n'a pas dit son dernier mot !

Heureusement pour l'italien, son premier poursuivant (Colin Edwards) apparaît à plusieurs secondes derrière la Yamaha frappée du n°46, dont les réglages pour cette course paraissent plus que perfectibles…

Soudain rattrapé par Vermeulen et de Puniet, Loris Capirossi ramène sa Suzuki aux stands au ralenti… Après Kallio et de Angelis, il s'agit du troisième abandon sur problème techniques : doit-on y voir une possible conséquence de la nouvelle réglementation mise en place depuis Brno et qui oblige les pilotes à terminer la saison avec cinq moteurs ?

MotoGP : Lorenzo n'a pas dit son dernier mot !

Pas concerné par ces soucis de fiabilité, Toni Elias cravache sa Honda RCV212 avec talent et taxe la Honda-Repsol de Dovizioso au profit de la sixième place.

Désormais à plus de vingt secondes (!) de Jorge Lorenzo, Valentino Rossi contient une éventuelle remontée d'Edwards et s'apprête à finir au pied du podium du GP d'Estoril pour la première fois en neuf participations en catégorie reine !

Dernier tour : Epoustouflant de vitesse, Jorge Lorenzo signe sa cinquième victoire en MotoGP d'un magnifique wheeling et part chercher son habituel drapeau "Lorenzo Land" qu'il plante durant son tour d'honneur en imitant la démarche d'un astronaute !

MotoGP : Lorenzo n'a pas dit son dernier mot !

Faisant taire tous ses détracteurs, Casey Stoner passe la ligne d'arrivée en seconde position et affiche le sourire des grands jours dans le parc fermé !

Troisième et pointant désormais à 77 points de Rossi, Dani Pedrosa ne peut plus mathématiquement être titré cette saison et voit surtout Stoner revenir à trois petites longueurs au classement !

Quatrième à 23,428 secondes de Lorenzo, Valentino Rossi rentre aux stands déçu de ne pas jamais avoir été en mesure de suivre la cadence et inquiet de voir l'écart le séparant de ce bougre de Lorenzo passer de trente à dix huit points ! Randy de Puniet termine à la onzième place, ce qui lui permet de remonter à la septième position au classement général à quatre points de Loris Capirossi.

Ils s'expliquent...

MotoGP : Lorenzo n'a pas dit son dernier mot !

Jorge Lorenzo (1er) : "Je ne m’attendais pas à gagner avec autant d’avance. Le week-end a été parfait, nous avons dominé les essais, avec un bon feeling sur la moto et je pense que j’ai fait l’une des meilleures courses de ma carrière. Creuser l’écart était un peu compliqué au début parce que je ne pouvais gagner qu’un dixième de seconde à chaque fois, mais le rythme de Casey a ensuite baissé et j’ai maintenu ma cadence. Je pense que je peux prendre quelques risques parce que je n’ai rien à perdre : Valentino doit gagner le championnat et nous devons continuer d’essayer."

Casey Stoner (2ème) : "Ma décision de m’arrêter a été très critiquée mais les gens doivent comprendre qu’il ne sert à rien de continuer lorsqu’on n’est plus compétitif et que la situation empire à chaque course. Il faut arrêter, trouver le problème et le résoudre. Je suis vraiment content de revenir de cette manière et d’être plus compétitif que lors de mes dernières courses. Sur mes cinq dernières courses, j’ai fourni beaucoup d’efforts mais je ralentissais en fin de course, alors j’étais content de pouvoir me détendre à la fin aujourd’hui tout en continuant à faire de bons chronos. J’étais nerveux aujourd’hui et ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé et je suis content d’être de retour sur le podium."

Dani Pedrosa (3ème) : "J’ai pris un bon départ aujourd’hui et je suis resté en tête jusque dans le troisième virage, où je suis parti trop large et Jorge est revenu. Il poussait vraiment très fort dans les premiers tours, moi aussi mais je n’ai pas pu tenir son rythme et il s’est échappé. Lorsque Casey est passé devant, j’ai essayé de rester avec lui et j’ai pu lui mettre un peu de pression en maintenant un bon rythme. Puis je me suis fait une belle frayeur, la moto a glissé dans un freinage, j’ai dévié de ma trajectoire et failli chuter : ça m’a fait perdre du temps et permis à Casey de creuser l’écart."

MotoGP : Lorenzo n'a pas dit son dernier mot !

Randy de Puniet (11ème) : "Pour l’instant, je l’ai en travers de la gorge ! Nous avions largement le potentiel pour finir dans le Top 8 mais la chance n’était visiblement pas de mon côté aujourd’hui. Sur le premier freinage après le départ, ma botte droite est venue se prendre dans le repose-pied et s’est ouverte. Je ne pouvais évidemment pas piloter dans ces conditions et j’ai perdu du temps pour bien la remettre en place, allant même jusqu’à pratiquement m’arrêter. J’ai attaqué fort ensuite pour réussir à doubler Vermeulen, mais sur un highside, ma cheville gauche a elle aussi tapé le carénage. Les quatre derniers tours ont dès lors été quelque peu douloureux pour moi, et ce résultat n’est évidemment pas ce à quoi nous nous attendions après notre bonne entame de week-end."

Résultats et classement général

Résultats complets du GP d'Estoril

Classement général du MotoGP

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !