• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 27 septembre 2015

GP d'Aragon - Course Moto GP : Lorenzo s'active, Marquez dérive

GP d'Aragon - Course Moto GP : Lorenzo s'active, Marquez dérive

Jorge Lorenzo s'adjuge en solitaire sa sixième victoire de la saison MotoGP 2015 sur le circuit d'Aragon (Espagne) devant Dani Pedrosa et Valentino Rossi, tous deux auteurs de la plus belle passe d'armes de l'année. Pour la 5ème fois (!), Marc Marquez termine dans les graviers à trop forcer son talent...

Imprimer

Jorge Lorenzo s'adjuge en solitaire sa sixième victoire de la saison MotoGP 2015 sur le circuit d'Aragon (Espagne) devant Dani Pedrosa et Valentino Rossi, tous deux auteurs de la plus belle passe d'armes de l'année. Pour la 5ème fois (!), Marc Marquez termine dans les graviers à trop forcer son talent...

Départ : Jorge Lorenzo vire en tête dans le premier gauche devant Andrea Iannone et Marc Marquez. L'officiel Honda passe tout de suite la Ducati officielle pour ne pas laisser s'échapper Lorenzo, parti comme à son habitude sur un très gros rythme. Les deux espagnols creusent rapidement un léger écart sur Iannone, menacé par Dani Pedrosa.

Le point pneumatique à Aragon

Tous les pilotes partent avec des pneus médium à l'avant comme à l'arrière, afin de concilier performances et longévité sur l'exigeant tracé d'Aragon. Les températures étant raisonnablement chaudes (22°C dans l'air, 37°C au sol), aucun des quatre pilotes Factory - Lorenzo, Rossi, Pedrosa et Marquez - n'a jugé utile d'adopter une solution dure.

Comme d'habitude, quelques motos Open sont équipées du pneu tendre à l'arrière : c'est le cas notamment des Aprilia de Bradl et Bautista, de la Ducati Open de Barbera ou encore de la M1 Open de Loris Baz.

Derrière, Valentino Rossi se défait rapidement de ses rivaux, notamment de Pol Espargaro qu'il dépasse par l'intérieur. A l'attaque absolue pour revenir sur Lorenzo, Marquez confond une fois de plus vitesse et précipitation et perd l'avant à haute vitesse dans le virage n°12, un gauche rapide. Il s'agit de la cinquième chute en 14 courses pour le tenant du titre, qui abandonne pour la seconde fois consécutive en Aragon (chute sous la pluie en 2014)...

Tour à tour, Dani Pedrosa puis Valentino Rossi dépassent Andrea Iannone. Grâce à un excellent départ et à une solide remontée, Andrea Dovizioso est revenu de sa 13ème place sur la grille à la cinquième position, à plusieurs longueurs de son coéquipier. Pol Espargaro tire tout droit dans un droit et perd plusieurs places. Alex de Angelis perd l'avant et chute, tandis que Mike di Meglio et Loris Baz se disputent la 19ème place.

Devant, Jorge Lorenzo tourne comme un métronome et possède déjà une avance de 3 secondes à 18 tours de l'arrivée. Panneauté de la chute de son poursuivant Marquez et de son avance abyssale sur Pedrosa et son coéquipier, le majorquin temporise - un peu - après avoir collé jusqu'à 3 dixièmes au tour à ses rivaux. Danilo Petrucci perd à son tour l'avant, tandis que Karel Abraham, dernier, rentre aux stands et abandonne.

Après avoir laissé Dani Pedrosa mené la danse en lui collant aux basques, Valentino Rossi porte sa première attaque sur l'officiel Honda à 5 tours de l'arrivée. L'italien fait les freins au n°26, mais celui-ci réplique dans le changement d'angle suivant et repasse. Le Docteur récidive le tour suivant, mais une fois encore Pedro recroise la trajectoire avec autorité. Une troisième tentative avec plus de vitesse de la part de Rossi aboutit... au même résultat : Pedrosa défend sa deuxième place aussi chèrement qu'une victoire !

Le n°46 réitère au freinage de la ligne droite des stands, mais recule tellement son point d'entrée pour passer Pedrosa qu'il arrive à la corde en "cata" et avec peu de vitesse : son rival en profite pour lui repasser devant à l'accélération, résistant au maestro italien pour la quatrième fois ! 

Arrivée : Le dernier tour démarre avec une tension terrible, tant il est clair que Rossi va tout tenter et que Pedrosa ne lâchera rien ! Le Docteur dépasse comme prévu son rival espagnol au freinage dans un long gauche, et parvient cette fois à conserver l'avantage jusqu'à la fin du virage. 

Mais Pedro ne baisse pas les bras et revient à l'intérieur de la Yamaha n°46 quelques virages plus loin : les deux hommes se touchent pratiquement, au point d'en faire perdre son cale-pied à Rossi qui ne lâche rien alors qu'il arrive sur le vibreur extérieur ! Pedrosa repasse devant et prend un léger avantage que l'on pourrait penser déterminant à ce stade.

Mais que nenni : le nonuple champion du monde cravache sa M1 et revient au contact de la RCV dans les ultimes courbes, où il tente une attaque par l'intérieur dans la dernière chicane. Partie de trop loin, cette attaque au panache n'aboutira pas, cette fois encore, car Vale ne sera pas en mesure de fermer la porte à un Dani Pedrosa véritablement déchaîné.

Jamais de toute sa carrière en MotoGP Dani Pedrosa n'aura livré une telle résistance lors d'une bagarre à couteaux tirés de cette sorte, dont l'intensité et la beauté la placent illico en tête des bastons disputées cette année ! Quel combat entre ces deux grands champions, quelle détermination de l'un comme de l'autre ! 

Autres belles images à retenir de ce duel palpitant : le sourire quasi extatique durant son tour d'honneur de Dani Pedrosa, de retour sur le podium pour la première fois depuis l'Allemagne, et la joie non feinte de Valentino Rossi. Certes, l'italien concède neuf points à Lorenzo, brillant vainqueur, et a perdu son premier mano a mano depuis de la saison. Mais son attitude traduit tout le plaisir pris à se battre avec son "vieil" adversaire !

Quatrième, Andrea Iannone termine à quasi 8 secondes du leader. Si son coéquipier Andrea Dovizioso sauve les meubles en décrochant la 5ème place alors qu'il s'élançait 13ème, l'abyssal écart de presque 17 secondes qui le sépare de son coéquipier en dit long sur son manque de compétitivité ce week-end.

Aleix Espargaro, Cal Crutchlow et Bradley Smith complètent le Top 8 devant Pol Espargaro, revenu à la 9ème place malgré son erreur. Loris Baz termine au 17ème rang, derrière les deux Honda Open de Laverty et Hayden, ainsi que la Ducati Open de Barbera. Le français précède Stefan Bradl, Jack Miller et Mike di Meglio dont il récupérera comme prévu le guidon l'an prochain.

Ducati Avintia a en effet officialisé hier soir l'arrivée de Loris Baz aux côtés d'Hector Barbera sur des Ducati GP14.2, la dernière génération de la Ducati de la saison passée. Ce transfert implique, comme le redoutait MNC depuis quelques semaines, que Mike di Meglio se retrouve sans guidon pour la saison prochaine...

Résultats du Grand Prix MotoGP d'Aragon  2015

  1. Jorge LORENZO Yamaha 41'44.933
  2. Dani PEDROSA Honda +2.683
  3. Valentino ROSSI Yamaha +2.773
  4. Andrea IANNONE Ducati +7.858
  5. Andrea DOVIZIOSO Ducati +24.322
  6. Aleix ESPARGARO Suzuki +24.829
  7. Cal CRUTCHLOW Honda +25.367
  8. Bradley SMITH Yamaha +25.503
  9. Pol ESPARGARO Yamaha +26.452
  10. Yonny HERNANDEZ Ducati +43.889
  11. Maverick VIÑALES Suzuki +44.255
  12. Scott REDDING Honda +48.176
  13. Alvaro BAUTISTA Aprilia +49.755
  14. Eugene LAVERTY Honda +50.271
  15. Nicky HAYDEN Honda +50.364
  16. Hector BARBERA Ducati +50.722
  17. Loris BAZ Yamaha Forward +51.997
  18. Stefan BRADL Aprilia +53.406
  19. Jack MILLER Honda +56.859
  20. Mike DI MEGLIO Ducati +59.607
  21. Toni ELIAS Yamaha Forward +1'15.237

Non classés

  • Karel ABRAHAM Honda 12 Tours
  • Danilo PETRUCCI Ducati 14 Tours
  • Alex DE ANGELIS ART 18 Tours
  • Marc MARQUEZ Honda 22 Tours
  • Conditions de piste : Dry | Air : 23ºC | Humidité : 50% | Sol : 39ºC

Classement provisoire du championnat MotoGP 2015

  1. Valentino ROSSI Yamaha ITA 263
  2. Jorge LORENZO Yamaha SPA 249
  3. Marc MARQUEZ Honda SPA 184
  4. Andrea IANNONE Ducati ITA 172
  5. Bradley SMITH Yamaha GBR 143
  6. Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA 139
  7. Dani PEDROSA Honda SPA 129
  8. Danilo PETRUCCI Ducati ITA 93
  9. Cal CRUTCHLOW Honda GBR 88
  10. Pol ESPARGARO Yamaha SPA 88
  11. Aleix ESPARGARO Suzuki SPA 76
  12. Maverick VIÑALES Suzuki SPA 74
  13. Scott REDDING Honda GBR 67
  14. Yonny HERNANDEZ Ducati COL 47
  15. Loris BAZ Yamaha Forward FRA 28
  16. Alvaro BAUTISTA Aprilia SPA 26
  17. Hector BARBERA Ducati SPA 23
  18. Jack MILLER Honda AUS 16
  19. Nicky HAYDEN Honda USA 13
  20. Stefan BRADL Aprilia GER 11
  21. Eugene LAVERTY Honda IRL 9
  22. Michele PIRRO Ducati ITA 8
  23. Mike DI MEGLIO Ducati FRA 7
  24. Hiroshi AOYAMA Honda JPN 5
  25. Alex DE ANGELIS ART RSM 2

        .

        .

        Commentaires

        Bestof: 
        1
        Lectures: 
        0
        P6x sauf respect, je ne crois pas que l'ibère l'aborde comme cela. Certes il faut couvrir d'éloges celui qui, dans l'adversité, continue de lutter, mais là il semble que nous ayons à faire à autre chose. Je pense pour ma part que le jeune ibère n'a toujours pas accepté le fait qu'il ne soit plus "le dominateur" incontestable du continental circus en 2015 et les fautes qu'il commet en course ne sont que le reflet de cette impatience à gagner à tous prix. Pour le chassis il semble qu'il est récupéré celui de 2014 depuis quelques courses, ce n'est donc pas la raison. C'est bien son impatience qui le fait chuter derrière Lorenzo comme derrière Rossi d'ailleurs. Pour être complet un champion du monde doit savoir gérer toutes les situations au mieux, là ce n'est pas le cas. Et pour parler de chance, retour à nos échanges des derniers jours avec notre ami Jules, lui peut se targuer d'en avoir, car il ne s'est pas encore blessé lors de toutes ses chutes. Marquez avait toutes capacités a engranger de gros points, au lieu de commettre toute ses erreurs....parfois il aurait terminé 2 mais aussi 1 s'il avait su être patient, comme ce dimanche. Son tempérament lui coûte le titre, mais le pire c'est que cela peut s'accepter d'un rookie, mais pas d'un double champion du monde moto gp. Du coup il semble à tous que l'individu à un problème car il n'a donc rien appris des saisons passées? Où alors, peut-être était il trop facile compte tenu de l'avantage qu'avait la RCV sur la M1. Cet avantage ayant disparu des radars en 2015, notre Marquez va perdre sa couronne et peut- être disparaître du podium final. Le HRC doit tout de même se poser de nombreuses questions.
        Bestof: 
        1
        Lectures: 
        0
        Ne jetons pas la pierre trop rapidement; Marc Marquez ne court plus pour gagner le championnat, mais pour vaincre le plus de courses possibles. Ce faisant, il prend des risques car il doit piloter pour compenser les défauts de son châssis. Je vois moi un comportement digne d’éloges. Il pourrait se blesser, ou se contenter de la deuxième place. Au lieu de cela, il joue la gagne a outrance. C'est un comportement qui devrait plutôt générer du respect. J'admets que c'est frustrant pour le spectateur lorsqu'il chute trop tôt, cependant, laisser Lorenzo faire du Lorenzo sans opposition, cela revient exactement au même. Au moins, il a essaye.
        Bestof: 
        1
        Lectures: 
        0
        Lorenzo a fait son job, contrairement à Marquez. Décidément celui que l'on voyait tous comme invincible se prend les pieds dans le tapis trop facilement. Il a le talent mais pas les neurones pour l'exploiter. Chez Honda on doit commencer à regretter à embaucher de jeunes fougueux, heureusement pour eux que Pédro se réveille enfin et sauve les meubles et de belle manière. Lui et Rossi semblait bien joyeux de s'être offert (et de nous offrir) ce beau baston. Les jeux ne sont pas encore fait entre les 2 en bleus pour le titre, la virée dans le pacifique sera déterminante.

        Ajouter un commentaire

        Identifiez-vous pour publier un commentaire.

        .

        A lire aussi sur le Journal moto du Net

        Horaires et objectifs du Grand Prix de Styrie MotoGP 2021

Après six longues semaines de vacances, c'est la rentrée de la classe reine ce week-end sur le circuit du Red Bull Ring en Autriche ! Le GP de Styrie ouvre une série de deux courses consécutives, durant lesquelles le leader du championnat MotoGP Fabio Quartararo vendra chèrement son cuir face aux favorites Ducati et KTM. Présentation et horaires.
        Nouvelle expérience de circulation interfiles à moto dans 21 départements

La circulation interfiles (CIF) - ou remontée de files - à moto ou en scooter fait de nouveau l'objet d'une expérimentation depuis lundi 2 août, comme s'y était engagée la Délégation à la sécurité routière (DSR) après son premier test jugé pas assez concluant. L'étude s'étendra pendant trois ans dans 21 départements pour récolter davantage d'enseignements... Explications.
        Pratique 1 commentaire
        Essai vidéo de l'Aprilia Tuono 660 

Toutes nos impressions et notre présentation en vidéo du nouveau roadster Aprilia Tuono 660, en complément de notre essai complet à lire sur MNC. 
        Kawasaki Ninja 1000 SX : le bilan de notre essai en smart-vidéo

En 2020, la Z1000SX a changé de nom mais pas de mission ni de caractère(s)... et c’est tant mieux ! Moto-Net.Com a profité du lancement de la nouvelle ZX-10R 2021 au circuit de Dijon-Prenois pour essayer la Ninja 1000 SX, Superbike Kawasaki de route. Voici notre compte-rendu en smart-vidéo !
        Essai vidéo Ninja ZX-10R 2021 : Tête à tronche avec la nouvelle Kawasaki 

Kawasaki fait évoluer sa championne du monde de Superbike pour 2021, afin de rester au top de la discipline avec Jonathan Rea... et pour attirer plus de clients en concession ! Moto-Net.Com profite d’une journée piste organisée par l’excellent Box23 Organisation sur le circuit Dijon-Prenois pour tester la nouvelle Ninja ZX-10R.
        Nouveaux customs BMW R18 Transcontinental et R18 B

BMW enrichit comme prévu sa nouvelle offre de motos customs autour de sa base de R18 et de son énorme Flat twin de 1802 cc : présentations de la voyageuse R18 Transcontinental et du bagger R18 B à respectivement 28 350 euros et 27 350 euros.
        Marché moto et scooter : interviews constructeurs (1er semestre 2021)

Tous les six mois, Moto-Net.Com donne la parole aux responsables des principales marques de moto et scooter en France. Ils analysent pour nos lecteurs MNC Premium un premier semestre 2021 tout aussi extra-ordinaire que l’année 2020 dans son ensemble... Bilans marché.

        Soutenez le Journal moto du Net

        Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

        ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

        Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

        Calendrier MotoGP 2021

        Covid : premiers reports

        Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
        Intersaison : Tests MotoGP

        Courses 2021

        GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
        GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
        GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
        GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
        GP de France moto 16 mai : GP de France
        GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
        GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
        GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
        GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
        GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
        GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
        GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
        GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
        GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
        GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
        GP moto du Japon 3 octobre : GP du Japon
        GP moto de Thaïlande 17 octobre : GP de Thaïlande
        GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
        GP moto de Malaisie 24 octobre : GP de Malaisie
        GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
        GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence

        Courses reportées

        GP moto des Amériques  GP des Amériques
        GP moto d'Argentine  GP d'Argentine


        SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

        • En savoir plus...