• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 22 février 2011

Fin des GP 125 : tout ce qu'il faut savoir sur les Moto3

Fin des GP 125 : tout ce qu'il faut savoir sur les Moto3

Malgré l'apparition de dispositifs sophistiqués pour "dépolluer" les motorisations 2-temps - grâce notamment à l'injection directe -, les fameux "cylindres à trous" seront définitivement (?) bannis des circuits de Grand Prix dès l'an prochain, en 2012...

Imprimer

Malgré l'apparition de dispositifs sophistiqués pour "dépolluer" les motorisations 2-temps - grâce notamment à l'injection directe -, les fameux "cylindres à trous" seront définitivement (?) bannis des circuits de Grand Prix dès l'an prochain, en 2012...

Cette (r)évolution, principalement dictée par les constructeurs, va donc mettre fin à une relation vieille de plus de 60 ans entre les 125 et les Grands Prix...

Après le passage des 500 2-temps aux 990 en 2002, puis des 250 2-temps au Moto2 (600 cc 4-temps), la saison 2012 verra les 125 2-temps de Grands Prix céder leur place à une nouvelle catégorie composée de monocylindres 4-temps de 250 cc de 81 mm d'alésage maximum : la Moto3 (lire notamment MNC du 10 décembre 2010).

Honda, what else ?

Comme on pouvait s'y attendre, Honda a rapidement confirmé sa volonté de construire une telle machine et a présenté dès cet hiver des ébauches de sa NRS 250 (Next Racing Standard), rebaptisée depuis "NSF250R".

La construction de cette machine peut d'ailleurs être suivie sur le site officiel du HRC.

Le premier constructeur mondial vient de présenter une photo officielle du semi-prototype, dont la base moteur provient vraisemblablement de la gamme cross Honda. Le développement de la NSF250R est basé sur la même recherche de "performances, de légèreté et de compacité" que sur la RS125R, explique Honda.

Yamaha : "Nous devons rattraper la concurrence"

Entièrement concentré sur le MotoGP depuis plusieurs saisons, Yamaha devrait faire son retour en petites catégories par le biais du Moto3 : c'est en tout cas ce qu'à affirmé Masao Furusawa, le directeur de Yamaha Racing, à nos confrères britanniques de Motorcycle News.

"Nous préparons un moteur ainsi qu'une moto complète", confirme le big boss japonais. "Nous n'avons pas encore fait de test en piste, mais nous avons déjà fait beaucoup de simulations avec le moteur (probablement celui de la YZ250F, NDLR) et le châssis. Nous devons faire quelque chose avec les jeunes pilotes. Nous devons aussi rattraper la concurrence et nous voulons le faire en Moto3".

KTM de retour en Grands Prix ?

Après s'être clairement positionné contre l'arrivée du 4-temps en Grands Prix - du moins pas aussi rapidement - et quitté les paddocks fin 2009 en abandonnant son programme 125 cc, KTM n'excluerait pas de revenir en championnat du monde grâce au Moto3.

Le constructeur autrichien a ainsi récemment fait tourner un prototype construit autour du châssis de son ancienne huitième de litre de Grand Prix sur lequel prenait place un monocylindre 4-temps de la gamme cross KTM.

Surprise sur le circuit de Carthagène (Espagne), la Moto3 du constructeur orange était visiblement en pleine séance de dégrossissage aux mains d'un ancien pilote de la marque, l'autrichien Michael Ranseder.

Et les autres ?

A ce stade, il est bien sûr trop tôt pour connaître les véritables desseins et la compétitivité de chacun de ces projets. Qui plus est, quelques structures privées comme le Ioda Racing team - mais aussi les français de chez Roadson ! - ont fait savoir qu'elles s'aligneraient en 2012 avec des machines préparées par leurs soins (partie cycle, équipements, carénages...) et motorisées par le 4-temps d'un grand constructeur.

Enfin, il n'est pas totalement à exclure que d'autres constructeurs possédant un mono de 250 cc 4-temps (comme Aprila, Suzuki, voire Husqvarna avec le soutien de BMW) ne développent pas - discrètement - une Moto3 pour 2012... Auquel cas le Moto3 aurait d'ores et déjà remplit sa mission première : attirer de nouveaux constructeurs au sein des championnats MotoGP. A suivre sur Moto-Net.Com : restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar
GP moto de Thaïlande 22 mars : GP de Thaïlande
GP moto des Amériques 5 avril : GP des Amériques
GP moto d'Argentine 19 avril : GP d'Argentine
GP moto d'Espagne 3 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 17 mai : GP de France
GP moto d'Italie 31 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 7 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 21 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 28 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande 12 juillet : GP de Finlande
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 30 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 4 octobre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 18 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 25 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 1er novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...