• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
POINT CSIAM
Paris, le 20 janvier 2015

Fin des 100 chevaux, moto électrique... La CSIAM face aux gros dossiers 2015

Fin des 100 chevaux, moto électrique... La CSIAM face aux gros dossiers 2015

La Chambre syndicale internationale de l’automobile et du motocycle a dressé son bilan 2014 du marché français du 2 et 3 roues motorisé. Parmi les autres sujets abordés, MNC en retient quatre : l'équipement, les 50 cc, l'électrique... et les 100 chevaux !

Imprimer

La CSIAM tire son bilan du marché 2014

La Chambre syndicale internationale de l'automobile et du motocycle (CSIAM) tenait hier, en marge des JPMS, son traditionnel point presse quadrimestriel - janvier, mai, septembre et on recommence ! - qui réunit les principaux acteurs du secteur : constructeurs, importateurs, assureurs, associations, journalistes, etc.

La CSIAM a bien évidemment dressé le bilan de l'année écoulée (lire notre Bilan complet du marché moto et scooter 2014), mais également évoqué d'autres dossiers comme l'inquiétante baisse des 50 cc pointée par plusieurs constructeurs interviewés par MNC, l'essor timide de la moto électrique, les résultats du premier test de l'opération "Pack Protection" et la prochaine fin de la loi des 100 chevaux, également abordée par les constructeurs dans nos interviews sur le marché moto 2014...

Comme Moto-Net.Com dans son propre Bilan marché 2014, "Thierry Archambault, président-délégué, et Eric de Seynes, président de la branche motocycles, notent avec satisfaction que comme attendu, le marché des motos et scooters de 125 cc et plus s'est redressé en France pour la première fois depuis 2008 !"

"Après un début d'année euphorique liée à une météo exceptionnelle, suivi d'un "trou d'air" qui a touché l'ensemble du pays à l'abord de l'été, la fin d'année s'est révélée plus stable pour nos marchés", observent les responsables de la branche moto de la CSIAM.

"Avec une hausse de +2,24% en cumulé, la tendance cumulée enregistrée à la fin août (+2,4%) est finalement restée constante sur le second semestre, confirmant ce même niveau de croissance sur l'année", concluent-ils avant d'étudier les différents secteurs du marché français.

"En 125cc, avec 42 453 immatriculations, le marché est stable par rapport à 2013", observe la chambre syndicale, soulignant qu'il s'agit d'une - très - "bonne nouvelle après les baisses consécutives des dernières années qui étaient de l'ordre de -20% par an".

L'opération "Pack Protection" suit son cours

La CSIAM a profité de ce nouveau point presse pour présenter les résultats de la phase de test de l'opération "Pack Protection" visant à "réduire les conséquences de l'accidentalité 2 RM, en favorisant l'acquisition par les utilisateurs d'engins deux-roues motorisés de vêtements équipés de protection certifiée CE".

Très concrètement, la centaine de points de vente participant à cette première phase a permis à 539 motards français de bénéficier d'une aide de 40 euros sur l'achat d'un pack de niveau 1 (blouson + gants), à 28 d'économiser 80 euros sur un pack 2 (niveau 1 + bottes) et à un seul de réduire sa facture de 120 euros sur un pack 3 (niveau 2 + pantalon).

Aucun motard n'a profité de l'aide de 200 euros accordée sur l'achat d'un pack de niveau 4 incluant en complément l'airbag. "Nous attendrons les résultats de la phase 2 qui se déroule du 1er avril au 30 juin 2015 pour réajuster éventuellement les montants des aides", nous a indiqué la CSIAM. Et pourquoi ne pas instaurer des aides pour les seuls bottes ou pantalons, que certains utilisateurs de 2RM négligent encore aujourd'hui ?

"Ainsi, malgré un environnement économique difficile, le besoin de mobilité des Français reste essentiel et cette catégorie de véhicules, efficaces et économiques, continuent d'apporter une réponse attendue", (se) rassurent les professionnels.

Interrogé sur les raisons du rebond des ventes de 125 en particulier (+1,3% par rapport à 2013), Eric de Seynes en détermine deux principales : tout d'abord, "les clients ont reporté leurs achats ces dernières années, mais ceux dont les scooters ou motos atteignent 5, 8 ou 10 ans finissent par changer".

"Car les gens continuent de rouler !", se réjouit à juste titre le big boss de la CSIAM. Le renouvellement des - très nombreux - 125 vendus au milieu des années "deux mille" devrait ainsi permettre au secteur de poursuivre sa progression en 2015, portée par un second levier : les nouveautés !

"Cette année, certains nouveaux produits ont bien marché", rappelle le président de la branche moto de la CSIAM, également big boss des opérations chez Yamaha Motor Europe - et ancien DG de Yamaha Motor France -, parfaitement au fait du franc succès des Xmax/Evolis et Tricity/Triptik...

En ce qui concerne "l'an prochain, le Forza 125 de Honda et d'autres nouveautés devraient à nouveau permettre au secteur des 125 de croître légèrement", estime Eric de Seynes ("EDS" pour les intimes).

"Pour les + 125 cc, et après une année 2013 en recul de plus de 9%, le marché 2014 rebondit de +3,3% à la hausse avec 94 976 immatriculations", enchaîne la CSIAM. "Les nombreuses nouveautés introduites tout au long de l'année (MT-07 en tête, NDLR) ont soutenu la demande", confirme-t-elle.

"Seul le segment des scooters de + 500cc, sans nouveauté majeure, enregistre une baisse significative de l'ordre de -15%", note encore la chambre syndicale. Cependant Yamaha - encore ! - a placé son Tmax 530 au pied du podium des ventes. Mis à jour l'an prochain, le roi des maxiscoots devrait booster "son" segment...

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !