• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DUEL
Paris, le 20 août 2009

Face à face Kawasaki VN 1700 Voyager / Triumph Rocket III Touring : 4 000 cc pour les vacances !

Face à face Kawasaki VN 1700 Voyager / Triumph Rocket III Touring : 4 000 cc pour les vacances !

Vous aimez partir loin, longtemps et sur le couple ? Mais vous ne savez pas (ou ne voulez pas) voyager léger ? Pas de souci : Moto-Net.Com a testé pour vous deux vaisseaux de la route : Kawasaki VN 1700 Voyager et Triumph Rocket III Touring... Duel XXL !

Imprimer

A l'heure du bilan

De retour sous la pluie sur les petites routes du Morvan, l'heure est venue de faire le bilan de nos deux machines. En premier lieu, déambuler - fièrement ! - à leur guidon demandent une solide expérience moto, un temps d'adaptation non négligeable... et un compte en banque à la hauteur !

Face à Face Kawasaki VN 1700 Voyager / Triumph Rocket III Touring : 4 000 cc pour les vacances !

Dans l'absolu, les 17 999 € demandés par Kawasaki pour sa VN 1700 Voyager paraissent plutôt raisonnables compte tenu des prestations et de la technologie avancées par son tapis volant... surtout si on les compare aux quelque 27 000 € d'une Harley ou aux presque 30 000 € d'un Goldwing ! En plus, pour ce prix-là, Kawasaki vous offre un iPod et la possibilité de "cruiser" loin, longtemps et sans ressentir aucune forme de fatigue.

En revanche, la note est déjà beaucoup plus salée sur la Rocket III Touring qui flirte sans vergogne avec les 20 000 €. Triumph fait payer très cher son colossal moteur de 2 300 cc, qui doit se charger de faire oublier un équipement de série minimum. Mais les sensations moteur ne font pas tout - surtout dans cette catégorie - et il faudra obligatoirement recourir au catalogue des options pour l'équiper d'accessoires indispensables comme le sissy-bar ou le bouchon de réservoir à clé...

Face à Face Kawasaki VN 1700 Voyager / Triumph Rocket III Touring : 4 000 cc pour les vacances !

Les amateurs se consoleront avec la tenue de route et le freinage très corrects - pour le genre - de la Rocket III Touring et ses intervalles de révisions espacés (16 000 km). Des arguments de poids pour les gros rouleurs !

Critères VN 1700 Voyager Rocket III Touring
Esthétique et finition 8/10 8/10
Agrément moteur et transmission 8/15 13/15
Performances 5/10 7/10
Sonorité 3/5 3/5
Tenue de route et stabilité 5/10 6/10
Agilité et maniabilité 3/10 2/10
Freinage 6/10 6/10
Confort et protection 9/10 7/10
Duo 10/10 7/10
Aspects pratiques 5/5 3/5
Consommation et autonomie 1/5 2/5
Total /100 63/100 64/100
Total /20 12,6/20 12,8/20
Commentaires du tableau : La Rocket III Touring s'impose d'une courte tête grâce à son fabuleux moteur et à ses qualités routières légèrement supérieures. La VN 1700 Voyager fait valoir d'autres qualités, comme son confort en solo et en duo ou son équipement haut de gamme.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Je rentre à l'instant de vacances avec ma R3T. Je confirme que sans sissy bar, point de salut, au risque de laisser sa partenaire sur la chaussée à la première accélération, je confirme la faible maniabilité à l'arrêt et le passage un peu trop fréquent à la pompe, pour le reste, que du bonheur, et remonter les bouchons se fait sans problème, un petit coup de gaz et la route s'ouvre toute seule (pourtant j'ai ajouté le cales pieds sur les barres moteur... =12cm de chaque coté)... vaisseau amiral sur autoroute, vrai plaisir sur les petites routes... et savoir que quelque soit le rapport engagé, quelques secondes suffisent pour effectuer un dépassement, ça contribue beaucoup à la sensation de sécurité que l'on a sur cette machine.
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Je viens de rouler prés de 13,000km au guidon de la R3T, en descendant la cote Pacifique de la Californie pour revenir dans les terres un peu au nord de Los Angeles et remonter a travers le désert, les Canyons et les Rocheuses pour revenir au Québec; si de temps en temps je regrettait de ne pas avoir pris ma Sprint ST, dans l'ensemble, y compris sur les petites routes sinueuses, j'ai apprécié la tenue de route de cette grosse machine: au moin elle me donnait l'impression d'avoir à travailler pour mon plaisir de rouler. Excellent comfort, le seul bémol étant l'autonomie surtout dans un payx aussi immense

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèles d'origine
  • Pneus : Pneus : Bridgestone Exedra GT 721 AV et GT 722 AR sur la Kawasaki et Metzeler Me 880 Marathon sur la Triumph
  • Parcours : 1 200 km
  • Routes : autoroute, campagne, ville et grande banlieue
  • Conso moyenne et autonomie avant réserve : 8,2 l/100 km avec la Kawasaki (200 km) et 7,5 l/100 km (220 km) avec la Triumph (220 km)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS KAWASAKI VN 1700 VOYAGER

 
  • Souplesse du gros twin
  • Equipement de haut niveau
  • Rapport prix/prestations
 
 
 

POINTS FORTS TRIUMPH ROCKET III TOURING

 
  • Agrément unique du 3-cylindres
  • Facilité une fois lancée
  • Espacement "automobile" des révisions
 
 
 

POINTS FAIBLES KAWASAKI VN 1700 VOYAGER

 
  • Performances modestes
  • Visibilité sous la pluie
  • Transmission un peu trop "présente"
 
 
 

POINTS FAIBLES TRIUMPH ROCKET III TOURING

 
  • Maniabilité en ville
  • Recours indispensable à la longue liste des accessoires !
  • Prix avec les options
 
 
 
Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !