• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DUEL
Paris, le 15 juin 2009

Face à face Dorsoduro / Hypermotard : deux italiennes bien dévergondées !

Face à face Dorsoduro / Hypermotard : deux italiennes bien dévergondées !

Le soleil est de retour et les conditions de nouveau réunies pour se (re)faire plaisir à moto ! Et si on voyait ce que ça donne sur deux gros supermotards italiens au caractère bien trempé, l'Aprilia Dorsoduro et la Ducati Hypermotard ? Face à face !

Imprimer

Sur route : SM pour sacrément marrant !

Si nos deux gros supermotards s'apprécient aussi en ville, ils se savourent avant tout sur route ! Et plus ça tourne, plus on se fait plaisir ! Néanmoins, compte tenu de leurs origines routières, nos deux rigides italiennes préfèreront quand même les beaux rubans d'asphalte aux revêtements trop défoncés.

Face à face Dorsoduro / Hypermotard : deux italiennes bien dévergondées !

A ce petit jeu, la Dorsoduro se montre moins confortable mais plus rigoureuse que l'Hypermotard. Plus légère mais avec une plus grande inertie moteur, la Ducati préfère un pilotage fluide plutôt que l'attaque à outrance. Cela se ressent dans son freinage, puissant dans l'absolu mais manquant un peu de mordant à la prise du levier.

 Ducati Hypermotard - Face à face Dorsoduro / Hypermotard : deux italiennes bien dévergondées !

Mais vu l'excellent matériel d'origine (durites aviation, maître-cylindre et étriers radiaux, etc.), l'adoption de plaquettes plus tendres résoudra sans doute ce petit défaut ! Par ailleurs, l'Hypermotard fait preuve d'une garde au sol un peu juste pour une machine à la vocation aussi ludique.

Malgré un équipement plus modeste en apparence, l'Aprilia est un vrai outil sur petites routes : bien qu'un poil sèches, les suspensions, réglables dans tous les sens, travaillent bien et se conjuguent avec brio à un freinage un peu brutal à basse vitesse, mais rassurant en pilotage sportif. Le train avant cumule stabilité et vivacité, même s'il peut se montrer sautillant sur les raccords de macadam.

 Aprilia Dorsoduro - Face à face Dorsoduro / Hypermotard : deux italiennes bien dévergondées !

Malgré son déficit de cylindrée par rapport à l'Hypermotard, le bicylindre de la Dorsoduro n'a pas grand chose à lui envier : il se paie même le luxe d'afficher deux chevaux de plus (92 ch à 8 750 tr/mn sur l'Aprilia contre 90 ch à 7 750 tr/mn pour la Ducati).

En mode Sport, le twin de 749,9 cc se donne des airs de gros mono (y compris au niveau de la sonorité), avec le bon coup de pied au c... qui va bien lorsqu'on tord la poignée de droite !

Coupleux - voire bestial ! -, le moteur de la Ducati tracte avec force dès les plus bas régimes : une vraie réussite ! Pour autant, il reste toujours maîtrisable et compose un ensemble réussi avec la partie cycle saine et naturelle. Peaufiné depuis trois décennies, le gros bicylindre à quatre soupapes ne déçoit pas : ce n'est certainement pas le twin le plus performant du marché, mais sans aucun doute l'un des plus attachants !

Face à face Dorsoduro / Hypermotard : deux italiennes bien dévergondées !

Ce bloc refroidi par air et huile offre des sensations "à l'ancienne" sans pour autant se montrer contraignant et délicat à appréhender. Cela dit, le gros couple (10,5 mkg à 4 750 tr/mn) et le poids de la bête (179 kg à sec) réclameront un minimum de vigilance avec des pneus froids ou sur le mouillé : tout le monde ne s'appelle pas Ruben Xaus et aborder les courbes tout en glisse, d'une main et genou au sol, n'est pas à la portée du premier venu !

Face à face Dorsoduro / Hypermotard : deux italiennes bien dévergondées !

L'Hypermotard fera le bonheur des amateurs de wheelings en se dressant sur sa roue arrière sur les trois premiers rapports sans même recourir à l'embrayage ! Le châssis n'est pas en reste et la Ducati se montre même plus confortable et conciliante que l'Aprilia : un comble pour une machine de Bologne ! Comprenez par là qu'elle sacrifie un peu de son efficacité sportive sur l'autel de la facilité et de l'agrément de conduite, ce qui n'a jamais fait de mal au quotidien, même sur une moto à si forte connotation ludique !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèles d'origine
  • Pneus : Dunlop Qualifier sur l'Aprilia et Bridgestone BT-015 sur la Ducati
  • Parcours : 800 km
  • Routes : ville, autoroute, nationales et départementales
  • Conso (et autonomie) moyenne : 7,1 l/100 km sur l'Aprilia (120 km) et 7 l avec la Ducati (140 km)
  • Problèmes rencontrés : sans crier gare, la clé de contact de la Dorsoduro s'est rompue dans la serrure du réservoir ! Merci à l'Assistance Aprilia (Tél. : 0 800 075 075) pour sa prise en charge rapide et à Dany Pichard, agent Renault à Brou (28) pour son dépannage salutaire !
 
 
 

POINTS FORTS APRILIA DORSODURO 750

 
  • Moteur démonstratif et paramétable
  • Chassis sain et efficace
  • Rapport prix / plaisir
 
 
 

POINTS FORTS DUCATI HYPERMOTARD 1100

 
  • Vraie gueule !
  • Caractère et sonorité du twin
  • Facilité pour une 1100
 
 
 

POINTS FAIBLES APRILIA DORSODURO 750

 
  • Manque d'aspects pratiques
  • Autonomie insuffisante
  • Certains détails de finition
 
 
 

POINTS FAIBLES DUCATI HYPERMOTARD 1100

 
  • Freinage qui pourrait être plus mordant
  • Manque d'aspects pratiques
  • 120 cm de rétros en ville
 
 
 
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !