• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#ITALIANGP COURSE
Paris, le 30 mai 2021

Fabio Quartararo sans concurrence au GP d'Italie MotoGP 2021

Fabio Quartararo met fin à la suprématie de Ducati au Mugello (3 victoires de rang) au terme d'un Grand Prix d'Italie mené de la tête et des épaules sur sa Yamaha officielle. La chute de son rival Pecco Bagnaia permet par ailleurs au niçois d'accroître son leadership au championnat, alors que Johann Zarco sauve la quatrième place de cette course endeuillée par le brutal décès du pilote Moto3 Jason Dupasquier. Compte rendu et résultats.

Imprimer

Beaucoup d'émotions au départ de la course MotoGP, qui intervient juste après une minute de silence en hommage à Jason Dupasquier. Difficile, on l'imagine, d'atteindre le niveau de concentration nécessaire avec le coeur aussi lourd, alors que les yeux brillent de larmes refoulées...

Mais la compétition continue et les cracks attaquent leur tour de chauffe sous un soleil radieux qui fait mentir les prévisions météo pessimistes pour ce dimanche. La plupart des pilotes s'élancent en pneus médium-médium, sauf les pilotes Aprilia, Honda et KTM qui préfèrent la gomme dure à l'avant.

Takaaki Nakagami tente même une combinaison inattendue de médium avant et soft arrière, qui laisse craindre une fin de course extrêmement difficile au pilote japonais... qui finira par ailleurs par chuter dans le dernier tiers de l'épreuve italienne.

Enea Bastianini, lui, n'a pas cette chance : il tombe avant même l'extinction des feux, à la fin du tour de chauffe ! Le pilote Ducati-Avintia s'est fait surprendre par le brutal freinage de Johann Zarco, qui faisait chauffer son pneu avant via un freinage appuyé. Johann, comme beaucoup de pilotes, plante un stoppie avant de prendre position sur la grille pour maintenir sa gomme à température, tout en testant à l'extrême son frein.

Les feux s'éteignent et Fabio Quartararo surgit de sa pole position comme un "Diablo" de sa boîte ! L'actuel leader du championnat entre au coude à coude dans le virage "San Donato" avec son dauphin Francesco Bagnaia, qui vire en tête... mais de très peu ! Le "Holeshot device" installé ce week-end sur à l'avant des Yamaha porte ses fruits.

Les deux rivaux précèdent Miguel Oliveira et Johann Zarco, qui double virilement la KTM pour lui chiper la troisième place. Jack Miller est cinquième, alors que Marc Marquez part au tapis dans le virage 3 suite à un contact avec Brad Binder sur lequel il a mal évalué la distance avant de porter une attaque au freinage.

L'erreur de Marquez et sa chute gênent aussi Franco Morbidelli, contraint d'élargir dans les graviers. Décidément un retour compliquée pour la star espagnole, qui avoue ne pas écarter l'idée d'un break supplémentaire si l'état de son bras ne s'améliore pas.

Marquez et Bagnaia au tapis

Marc Marquez souffre désormais davantage de son épaule droite, durement sollicitée en raison de la faiblesse de son bras : l'espagnol est incapable de maintenir un rythme rapide, tandis que son manque d'aisance se perçoit dans sa position "crispée" sur sa Honda, surtout dans les courbes à droite.

Raison pour laquelle le n°93 a par ailleurs décidé de sucer la roue de Viñales en qualifications, faute de pouvoir réaliser un chrono seul : une manoeuvre discutable dont il est allé s'excuser auprès du n°12 samedi soir.

Autre déception durant ce GP d'Italie : Francesco Bagnaia perd l'avant dans le virage 9 avant la fin du deuxième tour, alors qu'il menait sa course nationale. "Pecco" laissant les commandes à Fabio Quartararo. "El Diablo" ne savoure cependant pas sa fortune très longtemps puisqu'il se fait attaquer et dépasser par son compatriote Johann Zarco !

Les deux français s'arsouillent quelques virages avant que l'officiel Yamaha ne trouve l'ouverture, mais Johann le repasse dans la ligne droite grâce à la puissance du V4 italien. Fabio réplique, au talent, dans un intérieur exceptionnel. Les deux pilotes tricolores sont suivis de près par Miguel Oliveira, très consistant sur sa KTM qui étrenne un nouveau cadre.

Une demi-seconde plus loin, Jack Miller mène un trio mouvementé avec les Suzuki de Rins et Mir. Une grosse longueur derrière suivent Binder, Espargaro (A), Pirro et Nakagami. Maverick Viñales survit à la 12ème position, tandis que Rossi est avant-dernier...

La belle échappée de Fabio Quartararo 

Fabio passe à ce moment la surmultipliée : l'officiel Yamaha grappille dixième après dixième pour prendre en deux tours une seconde d'avance sur Zarco et Oliveira. A 15 tours de l'arrivée, son avantage est de 2,073 sec ! L'écart dépasse même les 4 secondes sept tours plus tard, alors que Miguel Oliveira décide dépasser Johann Zarco.

Johann est ensuite doublé par Joan Mir puis par Alex Rins, victime visiblement d'un manque d'aisance dans les enchaînements rapides. Est-ce que les dégâts occasionnés par Enea Bastianini handicaperaient le n°5 ? Johann récupère cependant la 4ème position grâce à la chute d'Alex Rins, qui perd l'avant tout seul dans un long gauche... 

Quatrième faute consécutive pour l'espagnol, de quoi se remettre en question : toutes ces chutes successives ne rendent pas justice à l'excellent potentiel de la GSX-RR, rappelons-le moto championne du monde en titre. Fort heureusement le porteur de la couronne, Joan Mir, réalise de son côté son habituelle montée en puissance tardive pour s'inviter sur le podium.

La lutte entre Mir et Oliveira marque d'ailleurs la principale animation des dernières tours de course, alors que Fabio Quartararo file sans se retourner - et une avance considérable - vers sa troisième victoire de la saison après ses succès aux GP de Doha et du Portugal. 

Fabio s'impose avec 2,592 sec d'avance sur Miguel Oliveira, qui craint un instant de perdre une place suite au constat d'un dépassement des limites de la piste dans son dernier tour. Les capteurs étrennés cette année pour mesurer ces écarts sont sans pitié... Mais le pilote portugais est finalement réintégré à la deuxième position car la direction de course s'apperçoit Mir qui le suivait avait également outrepassé les limites !

"C'était une course étrange, car prendre le départ après une minute de silence pour Jason, c'était particulier", confesse Fabio Quartararo, qui renforce sa position de leader au championnat. "Ce n'est pas facile, mes sentiments sont mitigés : d'un côté nous avons gagné, de l'autre toutes mes pensées vont vers Jason et sa famille".

Le n°20, visiblement perturbé par ses émotions contradictoires entre chagrin et satisfaction, brandit un drapeau suisse en hommage au jeune pilote Moto3 parti bien trop tôt... Sur le podium, ni Quartararo ni Oliveira ni Mir ne manifestent d'effusion de joie : pas de champagne, pas de cabrioles ou de pitreries. Un podium toute en retenue et en émotions. Chair de poule assurée.

Le(s) point(s) au championnat MotoGP

Fabio Quartararo porte son avantage au provisoire à 24 points après six courses disputées, soit presque une victoire d'avance. De très bon augure pour le tricolore, qui préfère toutefois raison garder en rappelant que sa dernière saison s'est terminée à la 8ème place alors qu'il avait longuement mené.

Reste que cette démonstration au Mugello est de bon augure, tant ce circuit hyper rapide semblait "naturellement" revenir à Ducati : Fabio n'est pas tombé dans le piège de partir perdant et s'est battu avec ses armes jusqu'à faire plier le favori Bagnaia. Double tour de force, donc, pour le "Bon 20 français" !

Ducati comptait sans doute sur Jack Miller pour jouer aux avant-postes, fort de deux victoires consécutives de l'australien... Mais le n°43 est quelque peu passé au travers de la course avec la sixième place à l'arrivée à plus de six seconde du leader. Il devance Aleix Espargaro – qui souffre de son bras opéré d'un syndrome des loges - et Maverick Viñales, dont on attendait mieux.

En définitive la première Desmosedici à l'arrivée est celle de Johann Zarco, quatrième en Toscane après avoir longtemps lutté pour le podium. Le n°5, moins incisif dans les derniers tours, termine à une demi-seconde de Joan Mir et une grosse seconde devant Brad Binder.

Cette quatrième place lui ouvre par ailleurs l'accès à la deuxième place du championnat provisoire derrière son compatriote Fabio Quartararo, soit deux français en tête de la plus prestigieuse et relevée des compétitions moto ! Johann passe devant Francesco Bagnaia pour deux petites longueurs, alors que Miller et Mir complètent le Top 5.

Beaucoup plus loin dans le classement, Marc Marquez et Valentino Rossi se suivent respectivement aux 18ème et 19ème positions. Si l'italien est finalement parvenu à sauver la 10ème place à domicile, ses difficultés tout au long du week-end ont de quoi inquiéter sur "son" circuit (7 victoires consécutives de 2002 à 2008).

Rappelons que Valentino Rossi, 42 ans, avait prévu de statuer sur la suite à donner à sa carrière après le premier tiers de la saison sur sa "nouvelle" Yamaha du team Petronas. Or le bilan n'est pas particulièrement positif après six courses, et seulement trois entrées dans les points (Qatar, Le Mans et Mugello)...

La prochaine course MotoGP, le Grand Prix de Catalogne, est prévue dimanche prochain à Barcelone sur le circuit Montmelo. 

Résultats du Grand Prix d'Italie MotoGP 2021

  1. Fabio QUARTARARO Yamaha 41'16.344
  2. Miguel OLIVEIRA KTM +2.592
  3. Joan MIR Suzuki +3.000
  4. Johann ZARCO Ducati +3.535
  5. Brad BINDER KTM +4.903
  6. Jack MILLER Ducati +6.233
  7. Aleix ESPARGARO Aprilia +8.030
  8. Maverick VIÑALES Yamaha +17.239
  9. Danilo PETRUCCI KTM +23.296
  10. Valentino ROSSI Yamaha +25.146
  11. Iker LECUONA KTM +25.152
  12. Pol ESPARGARO Honda +26.059
  13. Michele PIRRO Ducati +26.182
  14. Alex MARQUEZ Honda +29.400
  15. Lorenzo SAVADORI Aprilia +32.378
  16. Franco MORBIDELLI Yamaha +37.906
  17. Luca MARINI Ducati +50.306

Non classés

  • Takaaki NAKAGAMI Honda 4 Tours
  • Alex RINS Suzuki 5 Tours
  • Francesco BAGNAIA Ducati 22 Tours
  • Marc MARQUEZ Honda 22 Tours
  • Enea BASTIANINI Ducati 0 Tour

Classement provisoire pilotes MotoGP 2021

 

Classements provisoire constructeurs et équipe MotoGP 2021

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...