• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
EL DIABLO EN MOTOGP
Paris, le 27 décembre 2018

Fabio Quartararo ravi de sa découverte du MotoGP sur la Yamaha

Fabio Quartararo ravi de sa découverte du MotoGP sur la Yamaha

Fabio Quartararo aborde sa première trêve hivernale MotoGP avec satisfaction après avoir rapidement pris ses marques sur la Yamaha M1 du team Petronas SRT. Le jeune pilote niçois se montre motivé et positif à propos de son arrivée parmi l'élite des Grands Prix.

Imprimer

Si les catégories Moto3 et Moto2 ne comptent hélas aucun français en 2019, le MotoGP aligne en revanche deux tricolores : Johann Zarco, qui passe de Yamaha à KTM pour sa troisième année en catégorie reine, et le débutant Fabio Quartararo, engagé au sein de la nouvelle équipe Petronas SRT (pour "Sepang Racing Team") qui remplace Tech3 en tant que structure satellite de Yamaha. 

A seulement 19 ans, le niçois intègre l'élite après quatre saisons dans les catégories inférieures : deux en Moto3 (10ème au général en 2015 et 13ème en 2016) et deux en Moto2 (13ème en 2017 et 10ème en 2018). Des années d'apprentissage en dents de scieet parfois frustrantes pour "El Diablo", qui nourrissait des espoirs de titres lors de notre interview MNC réalisée au printemps 2015...

"Mon objectif qui est d'être champion du monde Moto3. Ensuite, je me concentrerai sur l'obtention du titre en Moto2, puis en MotoGP", planifiait alors avec ambition le n°20 - qui venait à l'époque d'écraser le championnat d'Espagne - quand le Journal moto du Net l'interrogeait sur ses objectifs.

Sa trajectoire est finalement passée assez loin de celle espérée pour diverses raisons, entre autres liées à son entourage et à la pression portée sur ses épaules : perçu comme le possible futur Marc Marquez, Fabio avait une mission probablement trop lourde à accomplir. Mais il s'est donné les moyens d'effacer les doutes pour décrocher l'an passé sa première victoire en Grands Prix lors du GP de Catalogne !

"Nous avons signé le contrat en Allemagne"

De nouveau sur le podium la course suivante aux Pays-Bas (le 4ème en de sa carrière), le n°20 n'a ensuite plus quitté le Top 10 et s'est hissé par deux fois à la cinquième position, en Thaïlande puis en Malaisie. Autant de solides performances qui n'ont pas échappé à Yamaha et à son nouveau team satellite Petronas SRT, qui a décidé de le faire grimper en MotoGP pour 2019.

 

"La première fois que j’ai évoqué ce sujet avec mon manager, c’était le lundi juste après  Assen (où il venait de terminer 2ème, NDLR) : il m’a juste dit qu’il y avait une possibilité de me faire grimper en MotoGP", se souvient Fabio. "Et puis le projet a avancé jusqu’au point de devenir réalité en Allemagne. C’est à ce moment-là que nous avons signé le contrat".

Le projet de cette nouvelle équipe Yamaha Petronas SRT - également engagé en Moto2 et en MotoE - s'articule autour de deux jeunes pilotes prometteurs : Fabio et Franco Morbidelli, qui passe avec soulagement de la Honda RC213V à une M1 jugée beaucoup plus évidente par le champion du monde Moto2 2017.

De par son statut de "Rookie", le français hérite d'une moto moins évoluée que celle de Morbidelli, qui a conclu sa première année en MotoGP à  la 15ème place au sein du team Marc VDS. Yamaha évoque une configuration "B" pour Fabio et "A" pour Franco : en clair, la moto de Morbidelli se rapproche plus de celles de Rossi et Viñales et bénéficiera de davantage d'évolutions.

 

"Sincèrement, je ne pensais pas avoir une aussi bonne opportunité de monter en MotoGP cette saison", se réjouit Fabio Quartararo, qui n'accorde pour l'instant aucune importance à ces différences. "Mais après avoir opéré un premier contact, j’ai su que ce team allait tout mettre en œuvre pour passer meilleur team satellite, en s’entourant de personnes ultra-professionnelles, le tout dans une atmosphère  positive".

"Même en sixième, je partais en wheelie !"

Ses premiers tours sur la M1 se sont déroulés à Valence (Espagne), lors des traditionnels premiers essais d'intersaison organisés dans la foulée de la finale. Un premier contact positif puisque Fabio a décroché le 16ème chrono à 1,334 sec du leader, alors qu'il découvrait les pneus Michelin, les disques carbone et l'incroyable puissance d'une MotoGP (environ 270 ch) !

 

"C’était assez étrange", se remémore-t-il. "J’étais un peu anxieux, franchement je n’étais pas super à l’aise. A la ré-accélération, je sentais vraiment la puissance délivrée par cette moto, c’était juste… spectaculaire. Même en sixième, je partais en wheelie. Je ne me suis jamais autant amusé en ligne droite !".

"Même si je m’y attendais quelque peu, j’ai vraiment été surpris par la puissance, qui plus est dès les bas régimes", avoue le n°20. "On monte très facilement à 300 km/h, mais je m’y habitue peu à peu. En fait, je pense que la plus grosse différence vient des freins carbone. On ralentit beaucoup plus fort, alors que les points de freinage sont presque les mêmes".

Le freinage et l'entrée en courbe sont les deux points sur lesquels Fabio Quartararo a très vite perçu l'importance de s'améliorer, sans toutefois bousculer ses habitudes de pilotage. Une bonne nouvelle pour le français, qui s'est ensuite classé 12ème à 0,816 sec du leader lors de sa deuxième session d'essais à Jerez (Espagne) !

"Nous avons analysé mon pilotage avec mon équipe technique et contrairement à ce que je pensais, je n’ai pas autant besoin de le changer", explique Fabio, qui a prouvé cette "rapide mise en selle" en bouclant la dernière journée de tests à Jerez dans le sillage de Valentino Rossi (11ème à 0,654 sec du leader). "Ceci étant, je sais que je dois être plus rapide en entrée de virage, mais ça se fera petit à petit".

Place désormais à un repos bien mérité jusqu'aux prochains essais officiels prévus en février à Sepang (Malaisie), durant lesquels Fabio Quartararo espère continuer à progresser étape par étape pour se rapprocher des avant-postes.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Ryker 900 Rally : Can-Am se plie en trois

Moins intimidant, moins lourd et moins cher : le nouveau Ryker de Can-Am (groupe BRP) se serre la ceinture pour rajeunir et élargir l'audience de ces engins atypiques à trois-roues accessibles avec le permis voiture. MNC est allé au Portugal vérifier la pertinence de cette démarche... Essai.
Essai Katana 2019 : nouvelle coupe pour le maxiroadster Suzuki

Suzuki tente en 2019 un audacieux pari sur le segment des roadsters en lançant une nouvelle Katana. Une moto basée sur la mésestimée GSX-S1000, à l'appellation culte mais au look contesté. Moto-Net.Com a pu l'essayer au Japon et à deux mois de sa sortie en France. Banzai !
Roadster 4 commentaires
Essai Moto Guzzi V85 TT : la dolce vita du trail !

Le changement dans la continuité. Reprenant sans le citer le célèbre adage, Moto Guzzi réinvestit le créneau du trail classique et polyvalent avec cette V85 TT. Contrainte de réactualiser ses motos sans renier son passé, la firme italienne propose une moto de caractère, modernisée et abordable. Succès annoncé ? Essai MNC.
Trail 22 commentaires
Essai S1000RR 2019 : la Superbike de BMW sur un air de Daft Punk

Stronger, Lighter, Faster. C'est ainsi que BMW Motorrad définit sa S1000RR 2019 : la troisième génération de la Superbike allemande est plus puissante (207 ch), plus légère (197 kg)... et plus rapide ? Cela reste malheureusement à prouver, car la pluie s'est invitée au lancement presse à Estoril (Portugal).
Sportive 20 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo du Can-Am Ryker

En complément de notre essai complet du nouveau Can-Am Ryker, voici la vidéo de notre roulage sur les routes du Portugal.
Le service course Ducati se dit serein à la veille du jugement sur sa victoire contestée au Qatar

Luigi Dall’Igna, directeur général du service course Ducati, se dit convaincu que la cour d'appel de la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) va rejeter la procédure d'appel lancée par Aprilia, Honda, KTM et Suzuki à propos du déflecteur installé devant la roue arrière des Desmosedici MotoGP au Qatar... Explications.
MotoGP 2019 3 commentaires
Marché moto février 2019 : deuxième mois très florissant

La météo exceptionnellement belle de février 2019 a permis au marché français du motocycle d'enregistrer de nombreuses immatriculations : 3400 chez les 125 et 8597 chez les gros cubes. Soit une hausse globale de +23,4% par rapport à un deuxième mois 2018 très froid mais pas grippé... Bilan complet pour les abonnés MNC Premium.
Février 1 commentaire
Interview MNC : Johann Zarco maintient son objectif de Top 10 en MotoGP

15ème de sa première course MotoGP sur la KTM officielle au Qatar, le pilote français Johann Zarco maintient son objectif de Top 10 au championnat et se confie au Journal moto du Net avant le GP d'Argentine. Interview vidéo.
Pilotes et équipes 13 commentaires
Interview MNC : Fabio Quartararo veut rester plus calme au départ !

Brillamment qualifié 5ème de sa toute première course MotoGP au Qatar, le pilote français Fabio Quartararo promet de rester plus calme au départ ! Avant le GP d'Argentine, il se confie pendant 8 minutes au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Pilotes et équipes 2 commentaires
Essai vidéo de la Moto Guzzi V85 TT

En complément de notre essai complet de la nouvelle Moto Guzzi V85 TT, voici la vidéo de notre roulage sur les routes de Sardaigne.
Trail 4 commentaires
Essai vidéo de la Suzuki Katana 2019

En complément de notre essai complet de la Katana 2019, voici la vidéo de présentation que nous avons tournée pendant notre roulage chez elle, au Japon.

Invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
12 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...