• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BILAN ESTIVAL
Paris, le 14 septembre 2021

Comme prévu, le marché moto a rechuté cet été à cause du coronavirus

Comme prévu, le marché moto a rechuté cet été à cause du coronavirus

Exceptionnellement prolifique en 2020 grâce au déconfinement, le marché français du motocycle (motos et scooters de 125 cc et plus) a logiquement baissé cet été 2021, marqué en outre par une météo peu favorable : -25,6% en juillet puis -13,5% en août... Bilan complet et analyse.

Imprimer

Page 1 - Rechute à cause du coronavirus

Les lecteurs MNC Premium - qui, on les remercie tous, soutiennent activement leur journal moto préféré, son indépendance et son (im)pertinence ! - s’y attendaient : après un premier semestre logiquement meilleur que celui de 2020 grippé par le coronavirus, cet été 2021 a été moins extraordinaire que le précédent dopé par le déconfinement.

Outre la pandémie et ses multiples répercussions, les cieux n’ont pas beaucoup aidé notre secteur d’activité cet été : "le mois de juillet a été marqué par un temps assez maussade, faisant suite à un mois de juin déjà bien arrosé", analyse notamment Météo France dans son propre bilan estival 2021.

Le service officiel de la météorologie et de la climatologie en France précise que "des perturbations actives se sont succédées sur la France dans une ambiance souvent fraîche, hormis du 17 au 23". Trop tard donc, pour doper les chiffres du septième mois...

Moins pluvieux, le mois d’août 2021 a été à peine plus favorable aux deux-roues puisque "le temps est resté souvent très nuageux sur la moitié nord de l’Hexagone, et les pluies ont encore été fréquentes près des frontières du Nord et du Nord-Est", poursuivent les Experts Miami Météo français.

Hormis un pic de chaleur enregistré du 12 au 15 août, "les températures maximales ont été fraîches pour la saison, en moyenne 1 à 3 °C en dessous des normales excepté sur le pourtour méditerranéen et la Corse "... soit deux destinations touristiques drôlement sympas à parcourir au guidon d’une moto. Une moto toute neuve, achetée sur place ? Peut-être pas, non.

Sans surprise donc et par rapport à l’exceptionnel été 2020, les ventes de 125 cc ont chuté de -36,3 % en juillet puis ont dérapé de -21 % en août. Comparé à juin 2021 cette fois, les ventes de petites motos et scooters accessibles aux automobilistes ont naturellement baissé de -27 % en juillet, et glissé de -36 % en août (Vs juillet). Cela repartira avec la rentrée... des bureaux, universités, écoles, etc. !

Au cumul des huit mois écoulés, les 125 cc totalisent 42 964 immatriculations. Elles possèdent donc encore une bonne avance sur 2020 : +7,9 % comparé à l’année 2020 "en montagnes coronavi-russes". Pour mémoire, le premier semestre 2021 était le meilleur enregistré par le secteur depuis 10 ans !

Plus forts encore, les gros cubes se trouvent sur les bases d’un nouveau record (sur MNC en tout cas, qui dispose de 20 ans d’archives sur les analyses du marché de la moto) : entre le 1er janvier et le 31 août 2021, 98 803 motos de "+ de 125cc" et maxiscooters ont trouvés preneurs dans l’Hexagone, soit une hausse de +12,1 % Vs 2020.

Les grosses cylindrées ont connu un été 2021 plus calme que 2020 : recul de -19,4 % en juillet puis repli de -9,4 % en août. Comparé aux mois précédents, les ventes de "+ de 125" se sont logiquement tassé de -18 % en juillet (Vs juin 2021) et ont dévissé de -39 % en août (Vs juillet). Cette année, les concessionnaires ont eu le droit de partir en vacances !

Et par rapport à une année 2019 "normale" d’un point de vue sanitaire et excellente sur le plan commercial, comment se situe le marché moto français ? Les 125 cc sont en légère baisse (6372 immats en juillet 2021 contre 7304 en 2020, puis 4092 Vs 4399 en août) alors que les gros cubes sont en légère hausse (13 888 Vs 13 448 sur le septième mois, 8507 Vs 8028 sur le huitième).

Rappelons qu’à fin août l’an passé, malgré le coronavirus et ses deux mois de strict confinement au printemps, certaines marques parvenaient à dépasser leurs - très bons - scores de 2019 : "Piaggio, Kymco, Orcal et Keeway chez les 125 cc, Yamaha (!), KTM et Royal Enfield chez les gros cubes", recensait MNC.

Cette année, Piaggio, Orcal, Keeway, Peugeot et KTM brillent chez les 125 cc, BMW, Triumph, KTM - encore - Ducati et Royal Enfield s’illustrent chez les grosses cylindrées. Mais c’est bien Honda qui tient une forme olympique : la firme de Tokyo est large leader sur le premier secteur, redoutable outsider sur le second...

Découvrez l’abonnement MNC Premium

Marre des pubs intrusives ? Ça tombe bien, nous aussi ! Nous vous proposons de les éradiquer : pour à peine le prix d'un ticket à gratter (encore perdant !) par mois, abonnez-vous à MNC Premium pour lire nos infos sans publicités, accéder à toutes nos archives depuis 1999 et profiter d'avantages exclusifs (invitations au GP de France, WorldSBK, 24 Heures Motos, etc.), sans oublier les cadeaux et réductions chez nos partenaires !

Découvrez l’abonnement MNC Premium

Offre exceptionnelle : Pour vous convaincre de nous rejoindre et soutenir notre indépendance, la rédaction MNC vous permet de consulter gratuitement et en intégralité son Bilan marché moto et scooter de l’année 2019.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !