• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TESTS HIVERNAUX
Paris, le 10 février 2014

Essais WSBK à Jerez : Baz à l'aspiration de Sykes

Essais WSBK à Jerez : Baz à l'aspiration de Sykes

Cinq équipes du World Superbike 2014 ont effectué deux journées d'essai à Jerez, marquées par d'abondantes pluies et de forts coups de vents. Finalement, les Ninjas Sykes et Baz ont le mieux esquivé les gouttes. Guintoli et Guarnoni ont bien roulé aussi.

Imprimer

Le Kawasaki Racing Team, l'Aprilia Racing Team, le Pata Honda World Superbike, MRS Kawasaki et le Team Pedercini Kawasaki ont roulé mercredi et jeudi sur le circuit de Jerez où le proverbe "après la pluie, le beau temps" a été en partie respecté...

Deux nouveaux Diablo Superbike Pro

Pour Pirelli, le Diablo Superbike Pro représente : "le point de rencontre entre le monde de la compétition et le motard sportif qui va participer à des compétitions amateurs ou qui simplement aime rouler sur piste". Petit frère du Diablo Supercorsa SC utilisé en Superbike, il bénéficie "d'une carcasse plus flexible, d'un mélange de gomme capable d'assurer un kilométrage plus élevé et d'une structure développée dans les dimensions les plus utilisées sur les motos sportives".

Deux modèles font leur apparition en 2014. Pour l'arrière, le 200/55 R17 (remplaçant du 190/55 R17) est un bi-gomme dont la partie centrale (30% du profil) doit assurer une meilleure endurance et le maintien de la température, et dont les flancs (35% de chaque côté, composé dérivé du SC2) augmenterait le grip sur l'angle.

Devant, le 120/70 R17 se dote "de nouveaux composés et d'un profil plus agressif qui améliore la maniabilité et offre une surface de contact au sol plus large, ce qui procure plus de grip, de stabilité et de précision des trajectoires en courbe".

La piste andalouse a eu du mal à sécher intégralement, mais les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - noteront aussi que "les" temps (les chronos des pilotes dont la liste se trouve au bas de cette page) n'ont pas été particulièrement "beaux"...

Ainsi, Tom Sykes n'a tourné qu'en 1'42,1. Meilleur temps de ce dernier test effectué sur le sol européen, ce chrono se situe tout de même à 1,5 seconde de la pole remportée par Eugene Laverty en octobre, et à 2,5 secondes (!) du record officieux établi par Sykes himself fin novembre (lire MNC du 29 novembre 2013 : Daddy Sykes is back).

"En fin de compte, nous avons fait du bon boulot malgré une météo humide et inconstante", déclarait jeudi soir le n°66 Number One de l'équipe officielle Kawasaki. Déjà très satisfait des progrès réalisés cet hiver, notamment au niveau du ressenti du train avant de sa ZX-10R, Sykes estime avoir trouvé à Jerez "de petites mais bonnes trouvailles".

Sykes toujours devant

Auteur de son meilleur tour sur pneus usés, le champion du monde en titre affichait son habituel large sourire en bouclant ses valises, direction Phillip Island : "il nous reste deux bonnes journées de tests juste avant le week-end de course, pendant lesquelles nous pourrons achever nos ultimes travaux".

"Nous serons d'attaque pour les courses", prévient l'extraterrestre "Major Tom". "L'atmosphère et l'ambiance dans notre équipe sont très calmes et nous avons hâte de voir de quelle manière nous pouvons entamer la saison". Une impatience que partage son coéquipier - notre compatriote ! - Loris Baz...

Le petit grand homme vert (pour rappel, le jeune Loris dépasse le mètre quatre-vingt-dix !) est crédité du deuxième meilleur temps de ces essais privés à Jerez, ne concédant à son chef de file que 2 dixièmes de seconde. Attention : le Bazooka est chargé à bloc !

"Nous avons signé de bons chronos lorsque les conditions se sont un peu améliorées, mais la piste était vraiment glissante globalement", signale le n°76 Kawa - mais "n°8" du World Superbike l'an dernier en dépit d'une fin de saison gâchée par une blessure au dos...

Bazooka prêt à dégainer

Cet hiver "nous avons fait des progrès sur de nombreux détails, notamment sur l'électronique", témoignait récemment Loris sur le site officiel Worldsbk, mais "nous avons également fait de bons progrès sur le châssis".

En fait, dès sa victoire à Silverstone l'an dernier, le Guépard savoyard avait senti que "nous avions fait un grand pas en avant. Malheureusement, nous n'avions pas pu confirmer à ce moment-là parce que je m'étais blessé juste après".

De nouveau en pleine forme, Loris Baz affirme se sentir "heureux" et se "projette maintenant sur l'ouverture de la saison et les derniers tests en Australie. Tout se déroule bien et j'ai confiance en ma moto". Pour Loris, l'objectif 2014 est clair : se battre pour le titre !

"Je dois essayer de me battre pour les premières places, monter régulièrement sur le podium et faire le moins d'erreurs possible", résumait-il la semaine dernière, deux jours après avoir soufflé ses 21 bougies le 1er février : bon anniversaire Loris !

"Je pense que nous ne pouvons pas nous permettre trop d'erreurs si nous voulons être en compagnie des pilotes de pointe en fin de championnat". Parmi eux devrait également figurer Marco Melandri, à condition bien sûr que, lui aussi, parvienne à se montrer constant tout au long de l'année...

Melandri retombe sur ses pattes

Or la saison 2014 a bien failli très mal débuter - voire ne pas débuter du tout ! - pour le n°33, victime d'un violent highside sous la pluie mercredi, alors que sa RSV4 d'usine déboulait à environ 200 km/h... Fort heureusement, l'Italien ne s'est pas blessé et il a pu poursuivre son programme d'essai.

"Nous avons essayé quelques trucs au niveau de l'électronique sur le mouillé et les choses se passaient bien. Mais j'ai fait une erreur stupide et je suis tombé", avoue humblement - mais sans entrer dans les détails - l'ancienne vedette du MotoGP.

Le lendemain, Marco a pu "rouler sur piste sèche mais il restait encore pas mal de traces d'eau et il y avait du vent". D'après l'équipe Aprilia, leur nouvelle recrue aurait bouclé 44 tours de circuit sur les deux jours et réussi à tourner en 1'42,308.

"J'ai l'impression de m'être fait rouler dessus par un camion ce matin", gazouillait vendredi le célèbre hérisson de Ravenne sur Twitter, impatient de rejoindre l'autre bout du monde. "Espérons que nous profiterons de deux journées de tests ensoleillées pour parfaire nos réglages avant la première course"...

Rea mieux traité par sa Honda

Quatrième du classement de ces derniers essais européens, Jonathan Rea semble impatient d'en découdre : "la petite 65 a été emballée et nous la reverrons à Phillip Island ! Elle a été plus sympa avec moi pendant ces tests !", postait JR sur son compte Twitter.

Embarrassé en novembre par le comportement trop sauvage de sa Fireblade, Johnny aurait-il réussi à mieux paramétrer la nouvelle électronique de sa Honda ? Pour le savoir, il faudra attendre les 17 et 18 février, dates des derniers essais - officiels - du WSBK.

Ce que l'on sait déjà en revanche à propos de Sylvain Guintoli, c'est qu'il n'a pas trop perdu de sa vélocité durant sa longue convalescence. Tenu écarté des circuits pendant plus de 100 jours, il lui en aura suffi de deux - pas terribles, en plus ! - pour revenir dans le rythme des meilleurs !

Selon Aprilia, "Guinters" aurait parcouru les 4,423 km du tracé andalou en 1'42,605. Mais le plus encourageant réside sans doute dans le fait que son épaule lui ait permis de boucler 68 tours et ait parfaitement résisté à une chute à faible vitesse en fin de seconde journée.

"Je suis assez satisfait même si mon épaule est maintenant très fatiguée", admet volontiers le n°50 avant de plaisanter : "je suis même tombé sur mon flanc droit, donc j'imagine que je peux considérer les essais comme complets ! Croisons les doigts, mais il ne devrait pas y a voir de gros problèmes"

Guintoli et Guarnoni, le bon esprit

"Je suis très soulagé car avant de venir ici j'étais inquiet... Pour tout dire, je n'étais même pas sûr de ma capacité à rouler après pratiquement quatre mois sans moto, mais je sais maintenant que je suis prêt pour l'Australie", conclut Sylvain.

Un troisième pilote français était présent lors de ces tests : Jeremy Guarnoni ! Engagé cette année en catégorie WSBK Evo au sein de "son" équipe MRS, le vainqueur de la coupe Superstock 600 de 2010 a signé un chrono très impressionnant.

Une petite seconde moins rapide que Guintoli et son Aprilia d'usine, le pilote privé Kawasaki se hisse premier des "Evo" et devance même - de deux dixièmes - Leon Haslam sur son honorable Honda CBR1000RR inscrite dans la classe des "vraies" Superbike.

Témoin direct de la petite chute de Guintoli, "Jey" n'hésitait pas à taquiner son ainé sur "touitteur" : "superbe perte de l'avant Mister Sylvain Guintoli ! You OK ? :)"... La réponse ne s'est pas faite attendre : "Ah, c'était toi ! Beau style Jerem. C'était juste pour faire le spectacle !". Vous avez dits détendus et sympas, nos pilotes ?

Deux autres Kawasaki Evo complètent la feuille des temps : celle préparée par l'équipe officielle Kawasaki pilotée par David Salom, puis celle du team Pedercini chevauchée par Alessandro Andreozzi.

Tout ce petit monde part désormais pour Phillip Island, où le rejoindra le reste du plateau 2014 pour les essais officiels WSBK, ultimes préparatifs avant les deux premières courses de la saison dimanche 23 février... et retranscrites en quasi-direct sur Moto-Net.Com. A suivre : restez connectés !

Chronos des essais WSBK à Jerez

  1. Tom Sykes - Kawasaki : 1'42,1
  2. Loris Baz - Kawasaki : 1'42,3
  3. Marco Melandri - Aprilia : 1'42,3
  4. Jonathan Rea - Honda : 1'42,4
  5. Sylvain Guintoli - Aprilia : 1'42,6
  6. Jérémy Guarnoni - Kawasaki Evo : 1'43,5
  7. Leon Haslam - Honda : 1'43,7
  8. David Salom - Kawasaki Evo : 1'44,1
  9. Alessandro Andreozzi - Kawasaki Evo: 1'44,5

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Africa Twin 1100 Vs V-Strom 1050 XT : maxitrail Honda ou Suzuki, lequel est le plus fort ?

Deux grandes nouveautés 2020 s'affrontent sur Moto-Net.Com : l'Africa Twin 1100 et la V-Strom 1050 XT, toutes deux certifiées Euro5 moto, modernisées et affichées au même prix de 14 599 euros. Faut-il craquer pour le maxitrail Honda ou Suzuki ? Réponse dans ce nouveau duel MNC...
Qianjang s'associe avec MV Agusta et lance de nouvelles motos Benelli 

2021 serait-elle l'année de la véritable montée en puissance des constructeurs chinois de motos ? Toujours est-il que le groupe Qianjiang (QJ-Motor) fait feu de tout bois avec un partenariat avec MV Agusta et une salve de nouveautés lancées par sa marque italienne Benelli, dont une inédite moto routière à 3-cylindres ! Explications.
Les pilotes s'expliquent après le GP de Catalogne MotoGP

Troisième victoire de Fabio Quartararo, troisième Marseillaise et troisième vague d'émotion pour le jeune mais très bon 20 français hier à Barcelone pour le GP de Catalogne ! Le futur remplaçant de Rossi reprend par la même occasion la tête du championnat du monde et pose - n'ayons pas peur de l'écrire ! - une sérieuse option pour le titre 2020... Déclarations des pilotes.
GP de Catalogne 5 commentaires
GP de Catalogne : Quartararo s'impose, Rossi s'emporte

Fabio Quartararo renoue avec la victoire et la tête du championnat du monde MotoGP au Grand Prix de Catalogne grâce à une solide échappée. Le jeune français signe son troisième succès devant les Suzuki de Joan Mir et d'Alex Rins alors que Dovizioso, Zarco et Rossi finissent au tapis... Compte rendu et résultats.
GP de Catalogne 14 commentaires
Yamaha vainqueur aux 12H d'Estoril, Suzuki champion du monde

Malgré la victoire de Yamaha aux 12H d'Estoril, finale inédite du championnat du monde EWC, c'est bien Suzuki qui repart du Portugal avec un nouveau titre de champion du monde d'endurance : le 16ème !
Marc Marquez ne sait pas quand il reviendra...

Grand absent de cette folle saison MotoGP 2020, Marc Marquez regarde les courses de moto sur son canapé... Alors que le championnat du monde débarque à Barcelone tout près de chez lui, le pilote Repsol Honda se livre à une longue séance de questions réponses avec son team. Interview vidéo.
MotoGP 2020 11 commentaires
Nouvelle Honda CB125F 2021 : la moto utilitaire se surpasse avec Euro5 !

Honda profite du passage obligé aux normes moto Euro5 pour mettre à jour à sa populaire CB125F : nouvel habillage, moteur encore plus économique et 11 kg de moins sur la balance comptent parmi les atouts de cette nouveautés 2021 accessible avec le permis B (voiture) et formation de 7 heures. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...