• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Sienne (Italie), le 14 novembre 2014

Essai MV Agusta Dragster 800 RR : bon, brute et truand à la fois

Essai MV Agusta Dragster 800 RR : bon, brute et truand à la fois

Comme la Brutale 800, la Dragster 800 se décline en 2015 dans une version RR que Moto-Net.Com a pu essayer sur les - plus ou moins - belles routes de Toscane. Calqué sur le roadster, le muscle bike spaghetti de MV Agusta nous a... décalqués ! Test.

Imprimer

MV Agusta crée les surprises...

La Dragster 800 "tout court" a été une surprise, à double titre. D'abord parce que cette moto a été lancée en début d'année (2014, pour ceux qui tomberont sur cet article en l'an 3000) alors que personne ne l'avait vu venir, pas même les journalistes transalpins et leurs collègues paparazzi (lire notre Essai MNC de la MV Agusta Dragster 800)...

Dragster 800 RR : disponibilité, coloris et tarif

  • Disponibilité : immédiate dans le réseau MV Agusta
  • Coloris : rouge et blanc ou rouge et noir
  • Tarif : 16 290 €TTC sortie d'usine + 235 €HT de frais de transport soit 16 572 €TTC

Tel un boomerang, ce nouveau modèle a également sonné MV Agusta : "nous ne nous attendions pas à un tel succès commercial", nous assure le patron de la marque de Varese, Giovanni Castiglioni : "nous en avons vendu plus de 2000 exemplaires dans le monde, soit quatre fois plus que prévu initialement !".

Il est donc logique que ce modèle - représentant près d'un quart des ventes mondiales de MV Agusta ! - bénéficie d'une version RR en même temps que sa soeur jumelle, la Brutale 800 (lire notre Essai MNC de la MV Agusta Brutale 800 RR). Moto-Net.Com l'a donc testée sur quelques kilomètres...

Avec sa partie arrière tronquée qui intègre toujours les deux feux stop "façon Rivale", la Dragster 800 RR attire encore plus les regards que ne le fait sa frangine Brutale 800 RR et son petit cul serré surmonté d'un unique et fin feu à LED.

Esthétiquement, la Dragster RR se démarque de la version de base - et du reste de la production MV ! - grâce à d'inédites jantes à rayons pour le moins surprenantes ! "N'y voyez surtout pas le fantasme des clients mais plutôt, comment dire ? La recherche créative, le délire du designer !", nous confie Brian Gillen, ingénieur en chef chez MV Agusta.

"T'as vu, c'est des Kineo !" s'extasie au même moment l'un de nos confrères de la presse moto conviée au lancement des deux "double R" dans la sublime région de Sienne (Italie). "C'est dingue, c'est la première fois que j'en vois en vrai !". Et son enthousiasme est compréhensible tant les jantes - surtout celle de derrière - donnent à la moto un look ravageur...

Dans le coloris rouge et blanc cependant, il faut assumer les roues blanches... et leur entretien, sans lequel la couleur de la roue arrière virera rapidement au gris moucheté de graisse... Il n'empêche que raide neuve et chaussée de son large Pirelli Diablo Rosso II (200/50, voir la fiche technique en page 4), la jante arrière de 6 pouces en impose. Et elle n'est - malheureusement - pas la seule !

Les rétroviseurs, identiques à ceux de la Dragster standard ou de la Rivale, sont fixés à chaque extrémité du guidon et augmentent copieusement - et bêtement - la largeur de la moto (825 mm pour la Dragster, 725 pour la Brutale !). Ce qui risque fort d'agacer les motards urbains lors des remontées d'interminables files...

Les futurs acheteurs pesteront aussi sans doute devant la nécessité de réajuster, soi-même et à l'arrache, les câbles et connecteurs qui dépassent çà et là : sur la section tubulaire du châssis par exemple, ou juste derrière le levier d'embrayage.

Soucieux du moindre détail, ces mêmes clients devront prévoir un budget scotch noir pour masquer sur le flanc gauche du moteur quelques fils jaunes recouverts de gaines... trop courtes ! En affichant sa moto à 16 500 euros, MV Agusta passe un peu pour un truand : à ce prix ces ultimes retouches pourraient être effectuées à l'usine, non ?

En démarrant le moteur cependant, toutes ces considérations esthético-financières volent en éclats grâce au chant des trois minuscules silencieux braillards ! Disposant de la version du "Tre Pistoni" montée sur la Brutale 800 RR (lire notre Point technique sur la brutale 800 RR), le motard n'a qu'une hâte : lâcher ses 140 chevaux et 86 Nm !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèle d'origine
  • Parcours : 50 km
  • Routes : petites, sinueuses et défoncées
  • Pneus : Pirelli Diablo Rosso II
  • Conso : non mésurée
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS DRAGSTER 800 RR

  • Tre Pistonni enchanteur
  • Tenue de (belle) route
  • Look ravageur

POINTS FAIBLES DRAGSTER 800 RR

  • Prix très élevé
  • Suspensions et selle dures
  • Pousse-aux-cimes-des-arbres
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.