• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 14 avril 2011

Essai Moto Guzzi Stelvio 1200 8V : la belle evoluzione !

Essai Moto Guzzi Stelvio 1200 8V : la belle evoluzione !

En 2011 chez Moto Guzzi, la Stelvio 1200 8V succède à la Stelvio 1200 4V. Moto-Net.Com a eu l'occasion de tester la nouveauté ainsi que sa version plus baroudeuse que jamais, la NTX, sur les jolies routes de Toscane. Essai : avanti !

Imprimer

Petits et grand changements en 2011

Une paire d'heures après être descendu de la nouvelle Norge (lire notre Essai MNC du 8 avril 2011 : Norge GT 8V, Moto Guzzi fignole sa routière), soit le temps de déguster un copieux déjeuner à l'italienne, Moto-Net.Com se relance à l'assaut des superbes routes toscanes au guidon de la version 2011 du trail routier de moto Guzzi : la Stelvio 1200 8V...

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser supposer, la remplaçante de la Stelvio 1200 4V ne compte pas deux fois plus de soupapes que la précédente... Car dès son lancement en 2008, la Stelvio a bénéficié de la version "quattrovalvole" du bicylindre de Mandello del Lario !

Mais en 2011, la nouvelle Moto Guzzi profite néanmoins d'une motorisation revue : "outre un nouveau profil de l'arbre à cames, elle intègre une nouvelle ligne d'échappement et surtout un nouveau système d’allumage et d'injection qui gère chaque cylindre de manière séparée grâce aux deux sondes lambda, afin d'optimiser leur alimentation, d'améliorer la réponse des gaz et de minimiser la consommation de carburant", nous dévoilaient la veille de notre essai les responsables de la marque.

"Les réglages sont un peu plus agressifs que sur la Norge et les valeurs maximales sont en légère hausse par rapport à l'ancien modèle", poursuivaient-ils, n'hésitant pas à contredire le communiqué diffusé lors du dernier salon EICMA à Milan... qui faisait état d'une légère perte de performances à haut régime mais d'un regain de vigueur à bas et mi-régime (lire MNC du 17 novembre 2010 : les ambitions de Moto Guzzi avec les Stelvio 1200 et 1200 NTX 2011) !

Qu'on se le dise : les valeurs maximales définitives du bicylindre de 1151 cc équipant la toute dernière Stelvio sont donc une puissance de 105 chevaux obtenue à 7 250 tr/min, et un couple maxi de 113 Nm atteint à 5 800 tr/min. Refroidi par air mais également par huile, le moteur de la Stelvio 8V hérite en conséquence d'un radiateur un peu plus grand.

Enfin, les Italiens ont équipé leur maxi trail d'un système de contrôle de traction ATC "prévenant les glissades". Son indépendance vis-à-vis du système ABS et de ses capteurs lui permet de figurer sur toutes les versions (avec ou sans ABS donc) de la nouvelle Stelvio 8V et de sa frangine NTX.

Parallèlement, la moto subit une importante (r)évolution au niveau du réservoir : limitée à 18 litres sur le modèle 2008-2010, sa contenance passe à un appréciable 32 litres en 2011. "L'autonomie atteint ainsi les 440 km, même à haute vitesse", nous assurent les ingénieurs Moto Guzzi.

Esthétiquement pourtant, la belle italienne n'a pas beaucoup changé : c'est à se demander où le constructeur est allé chercher les 14 litres supplémentaires ! En fouillant un peu cependant, on s'aperçoit que le vide-poche a disparu et que la selle est rehaussée de 20 mm pour atteindre 820 mm (réglable à 840 pour les grands).

De même, il faut prêter une attention certaine à la Stelvio 8V - ou bien s'y connaître en Guzzi contemporaines - pour remarquer le remodelage de la partie avant : la bulle et son support diffèrent légèrement des anciens éléments, mais la bouille (a)typique de la machine est conservée.

Côté pratique, si les gros rouleurs regretteront la disparition du vide-poche, ils accueilleront avec joie la prise 12V - non pas 12 soupapes, 12 Volts ! - jouxtant le tableau de bord. Sous la selle, une seconde prise permet même de recharger un autre équipement électrique qui pourra être consciencieusement enroulé dans le pantalon de pluie.

Au niveau de la partie cycle, trois principales modifications sont apportées à la Stelvio : de nouveaux réglages de suspensions, de nouvelles jantes en alliage d'aluminium (sur la 8V mais pas sur la NTX) et un pneu arrière de 150/70-17 (contre 180/55-17 auparavant). Le pneu avant quant à lui conserve les dimensions 110/80-17.

De toute beauté, les jantes de la 8V sont en outre équipées de valves coudées très pratiques pour faire les pressions. Que demande le peuple ? Du pain et des jantes à rayons ? Qu'à ne cela tienne : ces dernières restent au programme de la version ultime de cette anti-GS italienne - voilà, le terme est lâché... -, la Stelvio 1200 NTX.

Parée de sa robe noir mat "Lava" (noir, blanc ou jaune "Terre de Sienne" sur la 8V standard), la Stelvio NTX s'offre un sacré look de baroudeuse : jantes à rayons signée Alpina, mais également un impressionnant sabot moteur tout alu, un protège carter, une protection de cylindre, des phares additionnels, des protège main et valises, tout ça de série : les gros rouleurs en auront pour leur argent !

À ce sujet, les prix des Stelvio s'étendent de 13 590 € pour la standard sans ABS (comptez 800 € de plus) à 15 690 € pour la NTX ABS (sans ABS, retirez 700 €). Soit des prix alignés ou légèrement inférieurs à ceux pratiqués par la concurrence : la BMW R 1200 GS de base s'affiche à 14 250 €, la Ducati Multistrada standard à 14 990 €, la KTM Adventure à 13 150 € et la Yamaha Super Ténéré à 13 990 € (lire notamment notre Comparo MNC du 1er septembre 2010 : la R1200GS menacée par la Multistrada et la Super Ténéré).

Mais sur route, que vaut la nouvelle Moto Guzzi ? Pour le découvrir, suivez-nous sur la page suivante... et sous le soleil radieux des environs de Firenze !

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Dommage que je n'aie pas les 15000 € !!! Le W.E dernier j'ai eu la chance de faire sur "cette Girafe d'endurance" pour les GMG2011: Panam' -> Annecy-> Mandello/Lario -> Mulhouse -> Panam. En prenant le col du Pt St Bernard à l'aller puis le St Gottard au retour- Cette brêle est un "TGV à deux roues" une VRAIE réussite, suspensions de bon aloi. Moteur super-coupleux, puissant et sobre: 5.4 l / 100 ( à deux avec bagages ! ) sur autoroute !!! Il reste juste à affiner deux ou trois touts petits détails: - grande bulle de NXT indispensable- - Déflecteurs d'air de NXT - Selle en chêne centenaire, à modifier ( au gel ! ) - - Amorto arrière EMC, ou Ohlins plus onctueux. - Lui ajouter aussi une version 940cc (moteur Bellagio ) plus lègère, moins chère et suffisante en usage courant- A quoi servent 105 Cv, de nos temps répressifs, avec un tel V.twin onctueux à souhaits qui reprends dès 2000tr/mn ??? Dixit le chef du design himself en apparté, Moto-Guzzi prépare de grandes et belles choses, attendez vous dans les 5 ans qui viennent, à des surprises, et de taille... ;o)

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèle d'origine avec 550 km au compteur
  • Parcours : 100 km
  • Routes : ville et petites routes
  • Pneus : Pirelli Scorpion Trail
  • Conso moy : 6,5 l/100 km (ordinateur de bord)
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS MOTO GUZZI NORGE GT 8V

  • Réservoir de 32 L (NTX et standard !)
  • Caractère et sonorité moteur
  • Stabilité du train avant
  • Confort général

POINTS FAIBLES MOTO GUZZI NORGE GT 8V

  • Poids à l'arrêt
  • Physique dans les virages
  • ATC inopérant
  • Bruyante (distribution)
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !