• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COMPARO
Paris, le 27 avril 2012

Essai : la BMW R1200GS face aux Honda Crosstourer, Kawasaki Versys 1000 et Triumph Explorer

Essai : la BMW R1200GS face aux Honda Crosstourer, Kawasaki Versys 1000 et Triumph Explorer

Ras le casque de la R1200GS ? Ça tombe bien : l'offre en matière de maxi trails n'a jamais été aussi riche qu'en 2012 ! En exclu sur le web, Moto-Net.Com a confronté la BMW aux Honda Crosstourer, Kawasaki Versys 1000 et Triumph Explorer. Essai comparatif.

Imprimer

Maxi trails : le nouvel eldorado de la moto ?

Plus que la référence des motos de type gros trails, la BMW R1200GS est carrément l'ambassadrice de cette catégorie métissée, entre le trail et la moto de route. Forte de son succès planétaire, la descendante de la R 80 G/S - pionnière de la saga Gelände Strasse ("tout-terrain/route") - est devenue une icône dont la notoriété dépasse même les frontières de la planète moto.

Faites le test autour de vous : si pour le "grand public", l'image de la moto sportive est régulièrement associée à Ducati et celle des customs à Harley-Davidson, BMW est la marque la plus souvent assimilée aux motos taillées pour traverser les continents.

Cette réputation, BMW Motorrad la doit en grande partie à sa "Géhesse". Non seulement car il s'agit de sa meilleure vente (plus de 18 000 immatriculations dans le monde en 2010), mais aussi parce qu'elle ratisse large : du motard "roule-toujours" au quadra rêvant d'évasion, en passant par une inattendue proportion d'usagers urbains, la R1200 GS séduit des motards aux profils très différents.

Accessoirement, la BMW est aussi une star du petit écran : elle apparaît dans les "virées documentaires" d'Ewan McGregor, dans plusieurs séries TV et même dans le dernier clip de Flo Rida (Wild One), un rappeur américain "ki-déchire-grave-cousin". Résultat : on en croise chaque année un peu plus en haut des cols de montagne, sur les petites routes et dans les centres-villes !

2, 3 ou 4 cylindres, à plat, en ligne ou en V : faites votre choix !

Alors forcément, une telle réussite a fini par attirer la convoitise des autres constructeurs, à la recherche de "valeurs refuges" sur un marché moto en perte de vitesse. "Le motard veut du maxi trail, donnons-lui du maxi trail", ont conclu - 32 ans après la sortie de la première GS ! - les concurrents de la marque à l'hélice...

Deux ans après Ducati et Yamaha (lire notre Essai comparatif R1200GS Vs Multistrada Vs Super Ténéré), c'est au tour de Honda, Kawasaki et Triumph de venir faire rouler trois nouveautés sur les plates-bandes de BMW : le Crosstourer, la Versys 1000 et l'Explorer.

Mais si ces trois nouvelles motos chassent sur les mêmes terres et traquent le même "gibier", elles n'utilisent pas des armes similaires pour autant. Côté japonais par exemple, l'approche se veut moins frontale que celle adoptée par les Anglais : davantage typés "route", le Crosstourer et surtout la Versys 1000 n'empruntent pas exactement la même "piste" que celle tracée par la R1200GS.

Un choix aussi délibéré qu'intéressé : contrairement à Triumph qui est parti d'une feuille blanche en 2006 pour concevoir l'Explorer (oui, l'accouchement fut un peu long !), Honda et Kawasaki ont très largement pioché dans leur banque d'organes respectives pour élaborer le Crosstourer et la Versys 1000.

Le trail du blason ailé reprend à son compte une version "dégonflée" du 4-cylindres en V de la VFR1200 et son châssis périmétrique en aluminium. Et comme la sport-routière, le Crosstourer est disponible avec la fameuse boîte de vitesses à double embrayage Dual Clutch Transmission. C'est d'ailleurs cette version DCT plus lourde (+10 kg) et plus chère (+1000 €) qui s'est invitée à notre essai.

De son côté, la Kawasaki n'est ni plus ni moins qu'un Z1000 monté sur échasses : copieusement retravaillé sur ses bas et moyens régimes, son 4-cylindres en ligne dérivé de feu la ZX-9R et de la "pète-le-feu" ZX-10R prend lui aussi place entre deux grosses poutres en aluminium.

Chez Triumph, point de recyclage ni de petites économies : l'Explorer étrenne un cadre treillis tubulaire en acier totalement inédit et un tout nouveau 3-cylindres en ligne. Moderne, ce moteur doté d'un accélérateur électronique Ride-By-Wire (comme la Honda) ne partage quasiment aucune pièce avec l'actuel "trois-pattes" de la Speed Triple, de la Sprint GT ou de la Tiger 1050.

En conséquence, aucun protagoniste de ce "maxi-comparatif MNC" ne possède la même architecture moteur puisque la R1200GS utilise toujours son bon "vieux" bicylindre à plat refroidi par air/huile en attendant son évolution à refroidissement liquide prévue pour 2013 (lire MNC du 4 janvier 2012).

Plus performant et plus mélodieux depuis qu'il a chipé les culasses à double arbres à cames de la HP2 Sport en 2010, le moteur BMW relie entre elles deux structures tubulaires en acier qui font office de cadre. Celui qui se fait appeler "Boxer" - et non plus "flat twin" - depuis la sortie de la R1100RS en 1993 joue donc un rôle porteur.

Quatre motos, quatre motorisations différentes : quand on vous dit que le segment des maxi trails est en pleine effervescence !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèles avec 2800 km (BMW), 1748 km (Honda), 7577 km (Kawasaki) et 3200 km (Triumph) au compteur
  • Kawasaki et Triumph entièrement d'origine
  • BMW en version spécifique R1200 GS Rallye (peinture spécifique, selle surpiquée, échappement chromé, ESA, poignées chauffantes, protèges-main, ordinateur de bord, roues à rayons croisés)
  • Honda avec boîte de vitesses DCT
  • Parcours : 425 km
  • Routes : ville, nationales et départementales
  • Pneus : Metzeler Tourance EXP pour BMW et Triumph, Pirelli Scorpion Trail pour Honda et Kawasaki
  • Conso moyenne (conditions venteuses) : 6,2 l/100 km (BMW), 6,6 l/100 km (Honda), 5,9 l/100 km (Kawasaki) et 6,2 l/100 km (Triumph)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS BMW R1200GS

 
  • Équilibre naturel de la partie cycle
  • Freinage au top (avec option ABS)
  • Polyvalence exceptionnelle
 
 
 

POINTS FORTS HONDA CROSSTOURER

 
  • Originalité des lignes
  • Remaniement probant du V4 et du DCT
  • ABS et TCS fins et efficaces
 
 
 

POINTS FORTS KAWASAKI VERSYS 1000

 
  • Concept détonnant !
  • Confort et protection
  • Prix et dotation de série
 
 
 

POINTS FORTS TRIUMPH EXPLORER

 
  • Confort et performances
  • Transmission finale irréprochable
  • Dotation d'origine ultra complète
 
 
 

POINTS FAIBLES BMW R1200GS

 
  • Prix : la référence reste chère !
  • Mise en action brutale de l'anti-patinage (option)
  • Transmission finale moins transparente que sur Explorer et Crosstourer
 
 
 

POINTS FAIBLES HONDA CROSSTOURER

 
  • Poids beaucoup trop élevé
  • Protection perfectible
  • V4 mollasson sous 4000 tours face aux 3 autres
 
 
 

POINTS FAIBLES KAWASAKI VERSYS 1000

 
  • Vibrations (pilote et passager)
  • Pas de centrale, ni de selle réglable, ni d'indicateur de rapport engagé
  • Pousse-au-crime !
 
 
 

POINTS FAIBLES TRIUMPH EXPLORER

 
  • Poids élevé
  • Capacités sportives légèrement en retrait
  • L'ABS se déclenche très tôt
 
 
 
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !