• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI
Paris, le 2 août 2012

Essai KTM 690 Duke 2012 : le road movie façon mono

Essai KTM 690 Duke 2012 : le road movie façon mono

Cette 4ème saison du feuilleton autrichien KTM Duke est sans doute la plus passionnante... et la plus surprenante : alors qu'on s'attendait à un huis clos, c'est une grande épopée qui est au programme... Essai de la 690 Duke 2012 entre mer et montagne.

Imprimer

10% SM, 90% roadster

La Duke, apparue en 1994, est la toute première KTM à avoir abandonné la boue pour l'asphalte. La supermotarde autrichienne fête donc cette année ses 18 ans d'arsouille. Et pour sa majorité, elle nous revient avec une nouvelle version - la quatrième - un peu plus polyvalente... mais pas moins fun !

Au fil des années, la Duke est passée de 620 à 640 cc pour environ 55 ch. En 2008, elle passe à 690 cc en appellation commerciale... mais à 654 cc dans les faits (lire MNC du 29 septembre 2007 : KTM crée l’événement au Mondial).

Disponibilité, coloris et tarif

  • Disponibilité : immédiate (réseau KTM France)
  • Coloris : blanc ou noir
  • Tarif : 7490 €

Ce millésime 2012 cube réellement ses 690 cc (102 x 84,5 mm d'alésage x course) et voit sa puissance grimper à 70 chevaux en récupérant les pièces et réglages de la teigneuse version R sortie fin 2009. Pour un monocylindre de série, ça commence à faire pas mal !

D'une certaine manière, KTM refait un peu le coup de Yamaha avec sa MT-03 (proposer un mono hybride entre roadster et supermotard), mais cette fois la sauce est autrichienne (comprenez : "avec une bonne louche de performances et de sportivité en plus"). Cette Duke "IV" tranche donc singulièrement avec son aînée, la Duke III.

Elle s'éloigne définitivement des codes esthétiques des machines de supermotard pour adopter ceux des roadsters. Avec son look ramassé, la Duke 2012 ne fait plus du tout "grande sauterelle". Sa hauteur de selle en profite pour passer de 865 à 835 mm : trois centimètres qui ne manqueront pas aux petits gabarits.

L'esprit conservé

Comme pour se faire pardonner son look un peu plus sage, la nouvelle petite Duke arbore les coloris des versions R du constructeur autrichien : si l'on a le choix entre des robes blanche ou noire, le cadre treillis sera orange dans les deux cas.

Le pot d'échappement quitte le dessous de la machine pour revenir sur le côté, à mi-hauteur, comme sur un roadster. Pour le reste, l'équipement reste sportif avec une fourche inversée, un étrier de frein avant radial et un magnifique bras oscillant allégé.

Pour ne rien gâcher, on trouve même un petit espace sous la selle passager où se case un bloque-disque ou un pantalon de pluie.

Le juste prix

KTM se devait de faire un effort tarifaire conséquent pour investir le créneau hyper disputé des roadsters de moyenne cylindrée, sur lequel les quelque 9 000 € de la Duke III étaient trop élitistes. Pour rester sous la barre des 7 500 € (ABS compris), les Autrichiens ont donc été plus raisonnables que d'habitude.

Notons par exemple que l'énorme fourche inversée White Power de 48 mm (réglable dans tous les sens !) qui équipait la précédente 690 Duke III se voit remplacée par une fourche de 43 mm dénuée de tout réglage... mais censée être excellente au demeurant !

Il en va de même pour de nombreux autres éléments mais n'ayez crainte : KTM n'a pas opté non plus pour du bas de gamme et l'équipement reste de qualité ! Comme d'habitude chez les Oranges, tout est estampillé White Power, Brembo ou Marchesini. Du beau matos !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèle d'origine équipé de sacoches cavalières et arrière, 2430 km au compteur
  • Parcours : 1100 km
  • Routes : routes, autoroute et ville
  • Pneus : Continental ContiAttack SM
  • Problèmes rencontrés : La boîte de vitesses a généré quelques faux points morts (4ème/5ème et 5ème/6ème). Le tableau de bord souffrait d'un sérieux problème : le rupteur une fois atteint (ça arrive...), le compteur s’éteint purement et simplement et relance sa séquence d’initialisation. Le staff de KTM a connaissance de ces deux problèmes et s’emploie à les résoudre dans les meilleurs délais.

POINTS FORTS KTM 690 DUKE 2012

  • Alchimie moteur/châssis jouissive
  • Confort de selle au top
  • Autonomie satisfaisante

POINTS FAIBLES KTM 690 DUKE 2012

  • Mono brutal en ville
  • Petits soucis de jeunesse (cf "problèmes rencontrés")
  • Rétrovision (histoire de dire...)
Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !