• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Barcelone (Espagne), le 14 janvier 2012

Essai Honda Integra : le scooter des motards ?

Essai Honda Integra : le scooter des motards ?

Techniquement identique au trail NC700X et au roadster NC700S, l'Integra s'en distingue pourtant radicalement. Et pour cause : malgré son moteur et son cadre de moto, cette nouveauté Honda est en réalité un scooter conçu pour séduire les motards... Essai.

Imprimer

Maxi-scooter Integra : Honda brouille les cartes

Lors des déplacements urbains ou périurbains, quel motard n'a jamais envié - ne serait-ce qu'un court instant - le sort d'un scootériste ? Qui n'a jamais pesté contre le confort spartiate d'un roadster, l'exclusivité d'une sportive ou les coûts d'entretien élevés - sans parler du prix d'achat - d'une moto routière ?

Bien sûr, de là à virer sa cuti et passer du "côté obscur de la force" du deux-roues, il y a un pas que beaucoup ne sont pas prêts à franchir : c'est une question de principes ! Mais pour ceux qui sont sensibles aux aspects pratiques du maxi-scooter sans pour autant renoncer aux plaisirs de la moto, Honda propose une intéressante alternative : l'Integra.

A en croire le premier constructeur mondial, cette nouveauté 2012 "intégrerait" - d'où son nom !) - les aspects pratiques et le confort d'un scooter et le dynamisme d'une moto. Comment ? En accueillant sous son habillage de scooter la motorisation et la partie cycle communes aux NC700S et NC700X (lire notamment notre Essai du NC700 X). Soit un châssis double berceau en acier, des suspensions uniquement réglables en précharge à l'arrière et un bicylindre vertical de 669,6 cc.

Integra : déjà entendu

Certains de nos lecteurs l'ont sans doute déjà noté : ce n'est pas la première fois que Honda utilise la dénomination "Integra", que ce soit dans sa gamme moto ou auto. Apparu pour la première fois en 1982 sur les carénages des CBX400F Integra, CB750F Integra et CBX550F Integra, puis sur ceux des VT250F Integra, MBX80 Integra et VF400F Integra en 1984, le patronyme "Integra" fut aussi accolé au nom de certaines automobiles (Quint Integra en 1985) avant d'être utilisé seul sur les modèles 1984, 1993, 2001 et 2004 de la Honda Integra.

Dans les faits, les modifications touchent essentiellement l'ergonomie et l'esthétisme. Encore que sur ce point précis, cela se vérifie surtout sur l'avant : certes plus enveloppante, la partie arrière du scooter est assez proche visuellement de celles du roadster NC700S ou du trail NC700X.

Entourée par de larges et accessibles poignées - sous lesquelles sont fixés des crochets d'arrimage -, l'Integra adopte les mêmes platines repose-pieds passager et la même optique originalement désolidarisée de la coque.

Le long échappement en position basse est lui aussi identique - à l'exception du petit cache noir placé sur la sortie du silencieux de l'Integra -, tout comme le banal bras oscillant à section carrée.

Long de 570 mm, le bras entoure une jante à bâtons en "Y" de 160 mm de large (120 à l'avant) et de 17 pouces de haut (pareil à l'avant). L'Integra est donc le premier scooter Honda à adopter des roues de cette dimension, les mêmes que sur les NC700 X et NC700S.

Totalement recouverts, ses flancs se démarquent en revanche plus nettement de ses deux cousins. D'élégants caches en plastique chromé donnent même l'illusion que l'Integra est pourvu d'un châssis périmétrique en alu format XXL, tandis qu'un enveloppant sabot vient compléter le camouflage du moteur.

Plutôt qualitatif au toucher et assemblé avec soin, ce carénage dissimule presque totalement la mécanique et seuls les généreux carters moteur trahissent la présence du twin calé à 270° : d'abord forgé à 180°, le vilebrequin est ensuite vrillé à chaud de 90° supplémentaires pour obtenir ce calage.

La face avant reprend elle aussi les codes stylistiques propres aux scooters : solidaire de la carrosserie inférieure, l'habillage accueille un vaste pare-brise, de jolis (et efficaces) rétroviseurs et une optique en "V" à multi-réflecteurs, dont la partie haute se termine par des clignotants effilés.

Volumineux - une caractéristique commune à tous les maxi-scooters -, ce carénage taillé en pointe distille une flatteuse impression de qualité, avec notamment l'absence de vis de fixation sur les flancs. Perché sur une béquille centrale facile à manipuler malgré ses 238 kg tous pleins faits, l'Integra a incontestablement une certaine classe.

Enfin, la selle large et épaisse complète cette "transformation" : le motard appréciera son moelleux et le petit renfort offert aux lombaires grâce à son format à deux étages. Il aimera aussi son ouverture assistée par un vérin, et surtout son volume de 15 litres capable d'accueillir les affaires de pluie, une bombe pour graisser la chaîne et même un antivol de taille respectable.

L'habitué des scooters, lui, considérera l'espace de rangement d'un oeil plus critique. Il fustigera d'abord le fait que son ouverture ne soit pas commandée au Neiman mais par une serrure située sur le flanc gauche, puis lèvera les yeux au ciel devant le volume de rangement pour le moins restreint de l'Integra, malgré les dimensions généreuses de l'engin...

Alors que les NC700X et NC700S peuvent recevoir un casque intégral dans l'espace aménagé dans leurs faux réservoirs d'essence, un semi-jet sans visière peine à entrer dans celui de l'Integra... Ce faux pas s'explique par la forme différente du scooter et par sa position de conduite : les jambes du pilote prennent place derrière le tablier, et non autour du réservoir comme sur les motos.

Au chapitre des détails fâcheux, citons aussi le placement discutable de la prise 12V : au fond du coffre ! Sauf à prendre le risque de laisser courir l'alimentation électrique le long de la carrosserie en roulant, recharger et utiliser en même temps son GPS (ou autres) est donc exclu...

De même, la faible capacité d'emport du vide-poche placé sur le tablier risque d'en frustrer plus d'un, tout comme l'aspect fragile de son mécanisme de fermeture sans serrure.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Bonjour,après une semaine de roulage avec mon Intégra,je suis comblé.Le moteur pour moi pousse assez fort et la boîte est un régal.J'avais peur pour ma taille (1,69m),mais finalement mes pieds touchent bien par terre la machine est très bien équilibrée (on peut presque faire du surplace sans poser les pieds).Finalement la chose qui me dérange le plus, c'est le rayon de braquage ridicule.A part ça, que du bonheur.Par la suite je vais investir dans un lèche roue arrière pour éviter les projections, et un pot qui fera un bruit plus sympa. A bientôt!

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle avec 1229 km au compteur
  • Parcours : 130 km
  • Routes : routes de campagne autour de Barcelone
  • Pneus : Metzeler Roadtec Z8 Interact
  • Conso : non mesurée
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS

 
  • Protection et confort d'un scooter
  • Qualités dynamiques d'une moto
  • DCT bien adapté au moteur
  • Coûts d'achat et d'utilisation raisonnables
 
 
 

POINTS FAIBLES

 
  • Poids élevé
  • Quelques à-coups dans la transmission DCT
  • Aspects pratiques et maniabilité (pour un scootériste)
  • Cap psychologique à franchir (pour le motard)
 
 
 
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !