• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 19 janvier 2010

Essai Honda CBF1000 FA : la sainte-nitouche !

Essai Honda CBF1000 FA : la sainte-nitouche !

Efficace en diable, la CBF1000 apparaissait jusqu'ici timorée et affublée d'une robe tristounette. Grâce à une douce refonte, elle entend désormais jouer la carte de la séduction, voire de l'audace, sans remettre en cause sa sidérante homogénéité. Essai.

Imprimer

Qu'importe l'ivresse pourvu qu'on ait le flacon ?

Bien aidée par le bras de levier offert par le large guidon et sa très bonne connexion accélérateur-roue arrière, la CBF1000FA 2010 n'a aucun mal à plonger dans n'importe quel type de virage - bien qu'une certaine inertie moteur se fasse légèrement sentir en entrée de courbe -, puis à en ressortir sur le couple (96 Nm à 6 500 tr/mn) ou l'allonge (rupteur à 11 000 tr/mn) de son quatre-cylindres en ligne.

Essai CBF1000 FA Honda : La Sainte nitouche !

Retravaillé pour offrir plus de couple à bas et moyens régimes, le bloc de 998 cc issu de l'ultra-performante CBR1000RR passe de 98 à 107 ch (engendrant de ce fait un léger et absurde bridage en France), tandis que les rapports de la boîte douce et précise ont été légèrement diminués pour favoriser les relances.

Là encore, la placide Honda ne fera guère d'ombre à l'ancienne mouture : capable de reprendre à 35 km/h en sixième à 1 500 tr/mn, le "quatre-pattes" du roadster-GT se montre aussi expressif en dessous de 4 000 tr/mn qu'un paresseux sous Prozac, avant de délivrer une accélération soutenue mais linéaire.

Ultra-disponible, la motorisation se pose en parfaite alliée des amateurs de pilotage tout en souplesse, qui apprécieront notamment sa capacité à se faire oublier lors de déplacements en duo avec armes et bagages ou lorsque les conditions se dégradent.

Essai CBF1000 FA Honda : La Sainte nitouche !

Un atout particulièrement appréciable lorsque l'adhérence des petites routes empruntées lors de notre essai se rapproche de celle offerte par le parquet amoureusement ciré d'une vieille fille maniaque suite à une soudaine averse !

Dans ces circonstances délicates, le freinage ABS combiné (à la fois puissant, dosable et progressif) apparaît comme une bénédiction : parfaitement calibré, il offre une capacité de ralentissement et un ressenti remarquable. Avec un peu d'habitude, il est même possible de n'actionner que la pédale de frein arrière - qui envoie un peu de pression à l'avant - pour ralentir la cadence en douceur aux abords d'une courbe.

Gentille fille, la CBF1000FA 2010 ne prétend pas concurrencer l'agilité ou les performances d'une CB1000R. Mais croire qu'elle se retrouve reléguée au statut de "poumon" incapable de se retrousser les manches serait une grave méprise : en conduite soutenue, la Honda fait en effet preuve d'une bonne volonté réjouissante !

Essai CBF1000 FA Honda : La Sainte nitouche !

Si l'on prend soin de maintenir le régime moteur au dessus de 6 000 tr/mn (où apparaissent, hélas, des fourmillements dans les pieds), elle offre notamment une surprenante capacité à ressortir très fort d'une courbe !

Options disponibles sur la CBF1000FA modèle 2010

  • Alarme Averto
  • Jeux de valises spécifiques de 29 ou 33 litres
  • Top case à montage et démontage rapide de 35 ou 45 litres (supports et dossiers passager sont compris)
  • Sac intérieur pour top case extensible de 15 à 25 litres, avec sangle d’épaule, poignée et poche avant au format A4
  • Sac intérieur “Deluxe” pour top case de 45 litres, réalisé en nylon gris clair avec fermetures à glissières noires et logo “Aile Honda” noir. Extensible de 21 à 33 litres, avec sangle d’épaule réglable, poignée et poche avant au format A4
  • Jeu de deux sacs intérieurs de 16 litres pour valises, réalisés en Nylon gris clair avec poignée, poche avant et logo Honda
  • Antivol en U spécifique
  • Housse de protection imperméable et anti-UV, livrée avec cordon d’attache et ouvertures pour le passage d’un antivol en U
  • Jeu de poignées chauffantes réglables avec circuit anti-décharge de batterie intégré
  • Dévoilant alors un inattendu visage sportif, la CBF1000 profite d'une garde au sol suffisamment élevée et d'une maîtrise des transferts des masses salutaires en entrée de courbe - bien aidée par l'action du freinage combiné - pour offrir son lot de prises d'angles généreuses et de sorties de courbes musclées.

    Contrairement à certaines de ses rivales, la Honda ne se désunit pas lorsque sonne l'heure de l'arsouille : un trait de caractère qu'elle doit à son châssis tolérant et dont la rigidité, ainsi que l'accord avec les suspensions, autorisent des fantaisies inattendues... et donc d'autant plus jouissives !

    Certains regretteront peut-être que cette belle efficacité ne s'accompagne pas d'une motorisation plus expansive. Mais si les montées en régimes se montrent effectivement peu impressionnantes, les vitesses atteintes lors des franches rotations de la poignée droite attestent de la belle santé du quatre-cylindres !

    Évidente et prévenante, cette nouvelle version de la CBF1000 2010 n'a que faire de l'étalage de sportivité dont se targuent désormais la plupart des roadsters, voire certaines routières. Le gros roadster GT de la marque ailée entend plutôt satisfaire les besoins d'une clientèle plus "mature", reconnaissante envers les efforts déployés afin de proposer un produit abouti et fonctionnel... mais tout de même capable d'en surprendre plus d'un lorsque la route se met à tournicoter !

    Essai CBF1000 FA Honda : La Sainte nitouche !

    Le tout sans transpirer une seule goutte et sans la moindre manifestation de mauvais caractère ! Dans cette optique, l'extrême linéarité du moteur et ses accélérations franches mais policées ne peuvent guère être érigées comme des défauts de cette nouvelle version affichée à 10 590 € (seul le modèle avec l'ABS combiné sera importé en France).

    Une hausse tarifaire sensible (800 €) qui pourrait, dans un premier temps, lui causer du tort commercialement parlant : Honda conservant en effet l'ancienne CBF1000 - assez proche en termes d'esthétisme ou d'agrément de conduite - au prix de 9 790 €, et même à 8 990 € jusqu'au 31 mars 2010 !

    .

    Commentaires

    Bestof: 
    1
    Lectures: 
    0
    Par curiosité, je l'ai essayé pendant une heure. Pas la plus belle, pas la plus sexy, pas celle qui a le plus de caractère, c'est certain. Par contre, pour celui qui cherche une moto de tous les jours, fiable, confortable, qui peut aller au boulot, prendre une passagère le week end venu, et éventuellement attaquer un peu le terrain de temps en temps : c'est une très bonne machine. C'est sûr que pour faire sensation devant la terrasse du café du commerce le dimanche, c'est pas l'engin idéal. Le tout est de savoir ce que l'on cherche dans une moto...

    Ajouter un commentaire

    Identifiez-vous pour publier un commentaire.

    .

    CONDITIONS ET PARCOURS

    • Modèle d'origine avec 650 km au compteur
    • Parcours : 200 km (voies rapides, agglomérations, routes rapides et petites routes)
    • Pneus : Bridgestone BT57
    • Conso moyenne : non mesurée
    • Problèmes rencontrés : RAS

    POINTS FORTS

    • Lignes plus dynamiques
    • Finition
    • Souplesse moteur
    • Homogénéité

    POINTS FAIBLES

    • Cannibalisation des ventes par le précédent modèle jusqu'au 31 mars ?
    • Fourmillements dans les repose-pieds au dessus de 6000 tours
    • Augmentation de prix (+600 €)
    Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

    Soutenez le Journal moto du Net

    Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

    ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !