• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 27 octobre 2016

Essai Harley-Davidson Electra CVO Limited 114 : no limit !

Essai Electra CVO Limited 114 : no limit !

Affichée à 29 910 euros, la Harley-Davidson Electra Ultra Limited chapeaute avec panache la gamme de motos routières 2017 du constructeur américain. Mais si votre portefeuille contient 12 000 euros de plus et que votre cœur s'emballe à l'idée d'un moteur encore plus vitaminé que son Twin-Cooled Milwaukee-Eight 107, la CVO Limited et son nouveau big bloc "114" est faite pour vous ! Essai de la plus performante des Electra...

Imprimer

Page 1 - Statique : l'Electra ultime

431 kg, 1625 mm d'empattement, 1865 cc (932,5 cc par cylindre !), 102 ch et 165 Nm de couple : dire que la fiche technique de la CVO Limited 2017 impressionne est un bel euphémisme ! Tout est spectaculaire sur cette moto bichonnée dans ses moindres détails par le service "Custom Vehicle Operations" (CVO) Harley-Davidson. A commencer par son prix de 41 750 €, soit 11 840 euros de plus que l'Electra Ultra Limited dont elle est issue. L'équivalent de deux hypersportives haut de gamme...

Heureusement que sont installés de série l'alarme et le démarrage sans clé - grâce à la télécommande-transpondeur -, sans qui stationner en public serait risqué ! Autre risque, inévitable cette fois : l'impossibilité de la faire reculer d'une place en pente, faute de marche arrière. Une lacune inacceptable au regard des 460 kg atteints quand sont chargés les valises - profondes mais assez étroites - et le vaste top case, capable d'emporter deux casques intégraux.

Cette bagagerie rigide, justement, diffère de celle de l'Electra "de base" - à supposer que ce qualificatif soit adapté à une moto à 30 000 € ! - par l'ajout de LED chargées d'en éclairer l'intérieur et d'un bienvenu système de verrouillage à distance. C'est par ce genre d'attentions à la fois pratiques et chics que cette CVO Limited assoit sa stature exceptionnelle. Autre différence notable : la qualité de ses traitements de surface, encore supérieure à celle - pourtant déjà excellente - d'une Electra Ultra Limited.

La profondeur de sa peinture bitons flatte la rétine, tandis que ses reflets pailletés (présents aussi sur les carters moteur) l'éblouissent carrément. Passer inaperçu est impossible avec son coloris unique aux motifs évoquant les flammes dessinées autrefois sur les "Hot Rod"... Mais est-ce réellement l'objectif ? Cet aspect ostentatoire est renforcé par le cuir moelleux et délicat de la sellerie chauffée (pilote et passager) et l'abondant recours aux chromes, des longs silencieux aux bords des jantes à valves coudées en passant par la fourche, le porte-bagage et le moteur.

Milwaukee-Eight 114 : le plus puissant des twins Harley 2017 !

Parlons-en, de ce V-twin ! Conformément à la coutume chez Harley, ce tout nouveau Twin-Cooled Milwaukee-Eight 114 est spécifique à la gamme CVO. Sa principale particularité tient à son surcroît de cylindrée de 123 cc - l'équivalent d'une petite moto ! - par rapport au Milwaukee-Eight 107 opposé par MNC au Thunder Stroke 111 Indian. Cet impressionnant volume de 1868 cc (1,8 litre !) est obtenu par une augmentation de la course et de l'alésage, de 100x111,1 mm sur le 107 à 102x114,3 sur le 114. 

Ses "inspirations" et ses "expirations" sont en outre boostées par des échappement et un filtre à air "Screamin'Eagle", accessoires plus lookés et plus "libres" tout en restant homologués. L'ensemble augmente sensiblement les performances de ce moteur partiellement refroidi par eau, via des radiateurs discrètement intégrés en haut des pare-cylindres. De 91 ch et 152 Nm sur le 107, le 114 passe ainsi à 102 ch et 165 Nm. A ce jour, c'est le plus puissant des twins Harley puisque le Revolution de 123 ch développé avec Porsche a tiré sa révérence depuis le retrait du V-Rod.

Un mot enfin sur l'équipement pléthorique installé sur cette CVO Limited, comme sa commande de poignées chauffantes astucieusement - et esthétiquement - intégrée en bout de poignées. Mention très bien aussi pour son système multimédia comprenant une sono, un GPS et un inédit indicateur de la pression des pneus (absent sur Electra Ultra Limited). Les informations sont clairement exposées sur l'écran couleurs de 6,5 pouces, véritable tablette commandée au choix par retour tactile ou via les commodos rétro-éclairés.

Quant à l'installation audio, elle surclasse - grâce notamment à des amplis supplémentaires - la qualité sonore et le volume déjà stupéfiants de la "Boom Box" utilisée sur la gamme Touring. Ses quatre haut-parleurs de 165 mm - à l'intérieur desquels on trouve des matériaux nobles, comme du carbone et de l'aluminium - développent 75 watts par voie. Concrètement, on peut écouter une interview radio avec une netteté de parole sidérante, calé au régulateur à 130 km/h à 3000 tr/mn en sixième...

Seul bémol : les enceintes occupent une grande partie du tableau de bord, ce qui grève l'espace disponible pour y installer des vide-poches. C'est ballot, sur une moto aussi volumineuse et d'un standing aussi élevé... Un espace très étroit trône bien sur la droite de l'instrumentation (voir notre Galerie photo en page 4), mais il sert à recevoir un smartphone ou un MP3 à raccorder avec la sono en Bluetooth ou avec le câble USB préinstallé. 

Autres motifs de déceptions au regard du prix de cette moto hors du commun : l'absence de leviers réglables, d'indicateur(s) de consommation ou encore l'impossibilité de verrouiller le couvercle au-dessus du bouchon d'essence, par ailleurs dépourvu de charnière. Pouvoir ajuster la hauteur du pare-brise - par voie électrique, tant qu'à faire - aurait aussi été apprécié, ne serait-ce que pour abaisser un peu cette véritable "véranda" à faible allure, quand les besoins de protections sont faibles.

A la fois émerveillé par cette débauche de luxe mais plus circonspect face aux quelques manquements pratiques mentionnés ci-dessus, MNC presse le démarreur pour découvrir les qualités - et les défauts - dynamiques de cette CVO Limited. Pendant qu'on enclenche la première via le pratique sélecteur double branche, filez vite en page 2 !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle d'origine, 2600 km au départ
  • Parcours : 480 km
  • Routes : réseau secondaire, ville et voies rapides
  • Pneus : Dunlop D408
  • Conso moyenne : de 5,85 à 7,24 l/100 km
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS HARLEY ELECTRA CVO

 
  • Présentation et finition à tomber !
  • Agrément et punch supérieurs du 114 (Vs 107)
  • Confort d'assises
  • Equipements médias sans équivalents (sono, GPS)
 
 
 

POINTS FAIBLES HARLEY ELECTRA CVO

 
  • Lourdeur générale
  • Pas de vrai vide-poche ni de marche arrière
  • Amortisseurs arrière perfectibles 
  • + 11 840 € Vs une Electra Limited standard !
 
 
 
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.