• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Lanzarote (Espagne), le 9 mars 2015

Essai Ducati Multistrada 1200 DVT : le couteau suisse italien

Essai Ducati Multistrada 1200 DVT : le couteau suisse italien

Face à la montée en puissance des concurrents, Ducati fait évoluer sa Multistrada 1200 en version 3G (3ème génération), dotée du nouveau moteur Testastretta 11° à distribution variable DVT et d'une électronique embarquée toujours plus performante. Essai.

Imprimer

Concept Multistrada : 4 motos en une !

Lors de son lancement en 2010, la Multistrada 1200 cm3 ambitionnait de révolutionner la production moto en s'imposant comme la première moto "4 en 1" : efficace et pratique au quotidien en cycle urbain, capable de voyager au long cours, de sortir du bitume si nécessaire et surtout d'offrir aux conducteurs les plus aguerris un comportement sportif de tout premier ordre. Bref, la moto ultime et bonne à tout faire !

Ducati Multistrada 1200 DVT : disponibilité, coloris et tarifs

  • Disponibilité : avril 2015 réseau Ducati
  • Coloris : rouge ou blanc (S)
  • Tarif : 17 590 € (Standard), 19 980 € (S rouge) et 20 090 € (S blanche)

Un pari audacieux, a priori réussi au vu des nombreux modèles produits et vendus dans le monde, mais cependant difficile à faire perdurer en ces temps de crise économique et de concurrence exacerbée... Pour autant, la Multistrada 1200 évoluait toujours en 2012, adoptant l'efficace suspension à ajustement électronique en temps réel "DSS" (Ducati Skyhook Suspension) gage d'un comportement dynamique et d'un confort accrus.

Pour 2015, la firme de Borgo Panigale bonifie encore le concept Multistrada (lire notre MNC du 5 novembre 2014 : Multistrada 1200 DVT, prise de bec !) en boostant le bicylindre Testastretta 11° de 10 chevaux supplémentaires (passant de 150 à 160 ch en full power) et en l'équipant d'un système de distribution variable DVT (Desmodromic Variable Timing).

Celui-ci permet d'ajuster en continu la position des arbres à cames - et donc le temps de croisement des soupapes -, afin de privilégier au choix le couple ou la puissance moteur en fonction de la demande du pilote via la commande d'accélérateur ride-by-wire (relire notre Présentation détaillée du DVT).

Associée au système d'allumage Dual Spark (deux bougies par cylindre) adopté en 2013, cette technologie permet selon le constructeur d'abaisser la consommation de carburant de près de "8%" (d'après la méthodologie "World Motorcycle Test Cycle", WMTC), tout en réduisant les rejets polluants. Ducati précise d'ailleurs que cette motorisation est d'ores et déjà conforme aux normes antipollution Euro 4.

Mais les améliorations ne s'arrêtent pas là, puisque la "Multi" gagne au passage 11,5 Nm de couple et bénéficie en version "S" de suspensions DSS "Evolution". Son unité de mesure inertielle 5D (le "cerveau électronique" de la moto), héritée de la 1299 Panigale, interagit avec l'électronique de bord, notamment le système ABS Bosch 9.1ME, la suspension DSS, l'anti-wheeling et le nouveau système DCL de feux de virage à LEDs (qui s'allument et éclairent les bas-côtés à partir de 7 degrés d'inclinaison et d'un minimum de vitesse).

On note également l'arrivée d'une clé électronique, d'un régulateur de vitesse et de commodos rétro-éclairés. La version "S" dispose en plus d'un nouvel écran TFT couleur, de feux à LEDs et du Ducati Multimedia System permettant de relier téléphone, GPS et casques Bluetooth au tableau de bord. Une application smartphone apportant de nombreuses autres fonctions est également prévue, mais elle ne sera pas disponible avant le mois d'avril, date de commercialisation des nouvelles Multistrada 1200 DVT.

Une esthétique soignée

Alignées au cordeau dans la cour de l'hôtel sur l'Ile de Lanzarote (Espagne), deux groupes de Multistrada flambant neuves nous tendent leurs guidons. D'un coté les versions standard, reconnaissables à leur coloris rouge vif, de l'autre les versions "S" de couleur blanc "Iceberg", équipées du pack Touring avec valises latérales.

D'emblée, on perçoit les changements esthétiques communs à ces modèles, ainsi que les particularités de chacune de ces versions. Comme nous l'explique Gianfelice Marasco (senior designer), l'allure générale s'affine encore avec un design plus épuré, une tête de fourche plus acérée (au "bec de canard" diversement apprécié...), des lignes plus tendues, ainsi qu'un train arrière plus fin et élancé.

On note aussi de nouvelles jantes, un nouveau guidon alu à sections variables, une selle biplace redessinée pour offrir plus de place au conducteur et au passager, avec une protection de réservoir plus marquée à l'entrejambe, ainsi que des écopes de radiateur et des flancs de réservoir plus harmonieux.

Le cadre treillis tubulaire avant est simplifié et peint en rouge pour mettre plus en valeur le moteur Testastretta 11° noir aux carters anodisés bronze. Symboles de la norme Euro4 à venir : une disgracieuse boîte noire servant à filtrer les vapeurs d'essence afin atténuer les émissions polluantes apparaît sur la gauche du moteur, tandis que des catadioptres oranges sont collés aux fourreaux de fourche.

Contrairement au modèle standard doté de suspensions Sachs conventionnelles (réglables) et de freins Brembo M40 de 320 mm, la Multistrada "S" arbore des freins Brembo M50 à disques de 330 mm et des suspensions semi-actives DSS Evo également fournies par Sachs.

Pour ce premier essai MNC, elle est par ailleurs équipée du pack Touring optionnel qui comprend deux belles valises (améliorées et redessinées) offrant un rangement cumulé de 58 litres, une béquille centrale et des poignées chauffantes (réglables au guidon sur trois niveaux).

L'instrumentation de bord est complète et bien lisible sur l'écran du modèle standard, un peu moins sur l'écran TFT couleur de la version "S" dont les indications plus nombreuses et petites sont de fait plus difficiles à déchiffrer.

Clé de contact (smart key) dans la poche du blouson, contact puis démarrage au commodo droit et le bicylindre Ducati de la Multistrada 1200 Standard s'ébroue avec une sonorité agréable et toujours virile. Il nous faut parcourir quelques kilomètres de nuit pour rallier le lieu de la conférence de presse, ce qui nous permettra de tester l'éclairage en courbe DCL du modèle "S", qu'on doit s'échanger en cours de route...

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèles d'origine, 500 km au compteur
  • Parcours : 250 km
  • Routes : ville et réseau secondaire
  • Pneus : Pirelli Scorpion Trail II
  • Conso moy. : non mesurée (6,5 l/100 km à l'ordinateur de bord)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS DUCATI MULTISTRADA 1200 DVT

 
  • Moteur puissant et exploitable
  • Confort et agrément de conduite
  • Electronique embarquée
  • Freinage performant
 
 
 

POINTS FAIBLES DUCATI MULTISTRADA 1200 DVT

 
  • Suspensions standard souples
  • Train avant qui déleste en charge
  • Protection bulle à haute vitesse
  • Lisibilité compteur TFT modèle S
  • Aptitudes tout-terrain
 
 
 
Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !