• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI
Isère (38), le 28 avril 2015

Essai de la gamme Suzuki V-Strom : sur la bonne piste en 2015 ?

Essai de la gamme Suzuki V-Strom : sur la bonne piste en 2015 ?

Avec le retour de la V-Strom 1000 en 2014, suivie de la V-Strom 650 XT 2015, Suzuki fait feu de tout bois sur le marché des motos trails, en croissance depuis 2008. A ce jour, la gamme compte neuf déclinaisons plus ou moins accessoirisées. Essais.

Imprimer

Un peu d'histoire...

Inspirée de la DR-Z 1987 de rallye-raid (pilotée à l'époque par un certain Gaston Rahier, triple champion du monde de motocross 125 et double vainqueur du Paris-Dakar), héritière des premières DR750S de série commercialisées en 1988, la DL 1000 V-Strom fait officiellement son apparition en 2002, suivie deux ans plus tard d'une version 650 cc (lire notre Essai MNC du 20 février 2004 : une moto d'initiés et vos... 1363 commentaires !)

Plébiscitées par de nombreux motard à travers le monde (lire notamment notre Voyage MNC du 16 juin 2014 : le Pays de Galles en Suzuki DL 650 V-Strom et notre Voyage MNC du 22 janvier 2014 : le Maroc en Suzuki DL 650 V-Strom ), ces motos occupent un large pan de l'histoire du trail, cumulant plus de 200 000 ventes depuis 2002. Pourtant, en 2008, la DL 1000 V-Strom disparaît du catalogue moto européen en raison de normes anti-pollution Euro 3, jugées trop contraignantes.

Fort heureusement, la DL650 V-Strom - qui représente près de 70% du volume écoulé - a pour sa part perduré et continué à porter haut l'étendard de la gamme (lire notamment notre Bilan occasion détaillé : Suzuki 650 V-Strom).

Cela n'a toutefois pas suffi : le volume de ventes de V-Strom s'est érodé, passant de 20 600 unités en 2008 à 11 400 en 2012, en grande partie en raison de la montée en puissance des "maxi trails", boostés par le phénoménal succès de la BMW R1200 GS, reine incontestée de la catégorie (lire notamment notre Essai comparatif MNC : R1200GS Vs Super Ténéré Vs Tiger Explorer).

Suzuki a donc décidé de ressusciter la DL1000 V-Strom en 2014, ainsi que d'ajouter une V-Strom 650 XT plus aguicheuse et moderne à sa gamme en 2015. Ceci étant, malgré un accueil relativement favorable du marché et une deuxième place au palmarès des immatriculations 2014 (761 unités), derrière la BMW R1200 GS (3418 unités), la V-Strom 1000 peine à retrouver son rang (lire notre Essai comparatif MNC : V-Strom 1000 Vs R1200GS)...

Guillaume Vuillardot, directeur commercial moto et quad de Suzuki France, reste toutefois confiant : "la V-Strom 1000 termine en deuxième position du marché mais avec des volumes en deçà de nos attentes. Le modèle va s'installer dans la durée. Nous sommes en phase de reconquête et nous allons améliorer nos positions. Nous allons travailler davantage sur la notoriété de notre gamme V-Strom qui mérite d'être mieux connue".

Dont acte, puisque nous voici conviés à une nouvelle présentation de ces V-Strom et leurs diverses déclinaisons, en Isère (38), avec comme guide et accompagnateur local le sympathique cascadeur français Jean-Pierre Goy, doublure de James Bond dans Demain ne meurt jamais, de Batman dans The Dark Knight et bien d'autres...

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Merci Napo1 pour cet épisode rafraîchissant et amusant. Je le confesse je roule en DL1000 2014. En sachant que je roulerai peu pendant 1 an, j'avais hésité entre la DL1000, la CB1000R, la MT09 et la Z1000SX ! Mais pour des questions de polyvalence, j'ai opté pour la Suzuki. C'est une monture formidable. Elle est "suffisamment" confortable, la hauteur et la position permettent de mieux appréhender la route (même si je préfère la position de la GSXF) ce qui est sympa, mon top case n'enlaidit pas trop l'ensemble et la moto est classe (style aventurier) si tu la regardes de côté (de face, je n'arrive toujours pas à m'y faire). La souplesse du bi permet de se balader tranquillement, la partie cycle est top, le moteur gorgé de couple (génial)peut rendre le parcours ludique, la linéarité évite de mauvaises surprises sur routes sinueuses, même si le train avant vif pour la catégorie et le gros couple demandent de l'attention. Enfin, le freinage est à la hauteur (insuffisant sur la GSXF650). Elle sait tout faire. Ses défauts : des repose-pieds qui frottent rapidement (étonnant), avec 179 cm (jambes relativement longues)les manœuvres sans le moteur ne sont pas toujours top, ça rouille au bout de 5 mois (disques de frein, liaison échappement...,..), c'est la première fois que ça va aussi vite sur une moto neuve, la manette des warnings est mal placée, malgré tout le bilan est très positif, elle n'attire pas les foules (tant mieux, on n'en croise pas beaucoup) mais elle est super cette moto. Mon plus grand regret c'est cet horrible bec de canard. Kawa a corrigé le tir avec la Versys qui risque de la mettre en difficulté sur ce point. Pour le reste , je trouve ses performances suffisantes pour m'amuser (j'ai roulé en speed) et pour mon permis (elle n'est passe pousse au crime).

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !