• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Almeria (Espagne), le 30 janvier 2019

Essai CBR650R 2019 : la nouvelle Honda ne manque pas d'R !

Essai CBR650R 2019 : Honda ne manque pas d'R !

La Honda CBR650F, lancée en 2014, cède la place cinq ans plus tard à la CBR650R 2019 aux velléités plus sportives. Une nouvelle "R" pour cette moto carénée issue du roadster CB650R ? Réponses dans notre essai MNC.

Imprimer

Essai CBR650R Page 2 : détails et photos légendées MNC

 
CBR (enfin, presque !). Quand certains comme Kawasaki et Yamaha continuent d'investir sur le Supersport avec leurs ZX-6R et YZF-R6, Honda préfère une approche plus routière et moins exclusive avec sa CBR650R, version carénée du roadster CB650R.

 

 
Tout de la grande ? En passant de CBR650F à CBR650R, la Honda gagne une identité sportive marquée. La face avant, élégante et racée, renvoie directement à la CBR1000RR. La jolie échancrure dans le bas de carénage droit laisse admirer les quatre collecteurs chromés.

 

 
Ca finit bien. Grâce à ses carénages, la CBR650R masque les imperfections relevées par MNC sur la CB650R notamment sur l'intégration électrique. Ses demi-guidons sont cependant peu qualitatifs, tandis que l'absence de caoutchoucs sur les repose-pieds est une pingrerie condamnable au regard du caractère vibrant du 4-pattes.

 

 
4-pattes copier-coller. Le 4-cylindres identique à celui de la CB650R 2019 exploite les mêmes améliorations : arbres à cames revus, admission retravaillée et rupteur déplacé à 13 000 trmn. Le boc de 649 cc passe de 91 à 94,6 ch, pour un couple identique de 64 Nm. Le maintenir dans les tours est préférable malgré la perte de 6 kg (207 kg).

 

 
Un bon coup de fouche. Comme la CB650R, la sportive voit son cadre acier s'amincir de 1,9 kg tandis que son train avant reçoit une nouvelle fourche inversée Showa non réglable et des étriers radiaux Nisssin 4-pistons. A l'arrière, l'amortissement est bien géré par un mono-amortisseur uniquement ajustable en précharge.

 

 
Du sport. La position de conduite devient plus sportive par le biais de bracelets abaissés de 30 mm et reculés par rapport à l'ancienne CBR650F. Les repose-pieds sont également fixés 3 mm plus bas et 6 mm plus hauts. La selle - identique au roadster - reste accessible à 810 mm, mais elle est ferme.

 

 
A l'aide. La CBR650R profite aussi de l'embrayage anti-dribble et de l'antipatinage découverts sur la CB650R. Ce dernier - peu sollicité en raison de la motricité irréprochable - peut être désactivé en roulant depuis la touche "T" sur le commodo gauche. Pratique.

 

 
Bien vu. Les warnings de la CBR650R se mettent automatiquement en branle lors des freinages appuyés, afin d'attirer l'attention du conducteur placé derrière. Ce système également en vigueur sur les Goldwing et Africa Twin est très pertinent et efficace.

 

 
Pratique. Comme sur le roadster CB650R, les aspects pratiques se résument à des valves coudées, un coffre juste capable d'emporter un bloque disque et des encoches en guise de poignées passager. Il manque une bulle à hauteur ajustable, un levier d'embrayage réglable et une commande au guidon pour faire défiler les infos au tableau de bord.

 

 
Instrumentation. Son écran LCD est de type inscriptions en blanc sur fond noir. Il renseigne sur la vitesse, deux trips, le rapport engagé, les consos, la température moteur, une horloge, l'allure moyenne et la jauge à essence. Assez complet mais certains caractères sont petits, comme les graduations du compte-tours et les trips.

 

 
Une p'tite pipe pour les A2. La CBR650R - naturellement compatible avec le permis A2 - peut être bridée à 47,5 ch via une cartographie et des pipes d'admission spécifiques. Au vu du répondant timide jusqu'aux mi-régimes, ses rivales à bicylindre seront plus sensationnelles en 35 kW...

 

 
Tout un plat(er). Honda avait confié à Steve Plater le rôle d'ouvreur pendant cette présentation. Suivre le sympathique pilote anglais de 46 ans ne fût pas de tout repos, d'autant qu'il pilotait, lui, une "vraie" CBR : une Fireblade 2018 ! De toute façon, c'était peine perdue : son palmarès fourni inclut des victoires au Tourist Trophy, à la North West 200 et au GP de Macau !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle équipé d'un shifter en option (+220 euros)
  • Itinéraire : 85 km dans le sud de l'Espagne (essentiellement sur réseau secondaire)
  • Consommation :  non mesurée (6,4 l/100 selon ordinateur de bord)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS CBR650R

 
  • Look réussi 
  • Efficacité suspensions 
  • Tempérarement dans les tours
 
 
 

POINTS FAIBLES CBR650R

 
  • Vibrations 
  • Aspects pratiques et confort médiocres
  • Protection limitée
 
 
 
Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !