• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Portimao (Portugal), le 27 novembre 2009

Essai BMW S 1000 RR : la Kolossale surprise !

Essai BMW S 1000 RR : la Kolossale surprise !

Investir le segment Hypersport en s'inspirant des japonaises semblait un choix techniquement judicieux mais peu audacieux de la part de BMW. Sauf qu'avec son moteur rageur et son électronique embarquée, la S 1000 RR étrangle les idées reçues... Essai !

Imprimer

Les apparences sont parfois trompeuses...

Si la réputation sportive de la branche automobile de BMW n'est plus à faire, la marque à l'hélice n'inspire pas forcément encore les mêmes sentiments en moto. Dans l'imaginaire de nombreux motards, les deux-roues allemands sont encore destinés à des quadras - voire quinquas - plutôt aisés et soucieux de leur confort.

Essai nouvelle BMW S 1000 RR : la Kolossale surprise !

Préférant le pragmatisme et la sécurité aux notions de performances et de caractère, les "Béhèmes" ambitionnent de répondre aux besoins pratiques et fonctionnels exigés d'une moto... en occultant souvent les dimensions passionnelles et ludiques aptes à faire vibrer une grande partie de la population motarde.

Mais réduire la production allemande à des motos "administratives" ou pour cadres aisés serait non seulement faux mais injuste : depuis plusieurs années, BMW a entrepris de à rajeunir sa gamme et sa clientèle. Néanmoins, si les K 1300 et surtout les récentes F 800 ont sérieusement dépoussiéré l'enseigne de Munich, l'Hypersport S 1000 RR (lire notre notre présentation détaillée du 13 mai 2009) fait tout simplement entrer BMW... dans une nouvelle ère !

Ami lecteur, tu peux laisser ici tes a priori tenaces : avec 193 ch et seulement 204 kg tous pleins faits (sans le Race ABS : lire notre page consacrée aux détails techniques de la S 1000 RR), la nouvelle Hypersport allemande déboule avec fracas dans une catégorie dominée par les constructeurs japonais depuis des lustres. Et elle entend bien y faire sa loi, en utilisant les mêmes armes que les CBR, R1, GSX-R et autres ZX-10R...

Essai nouvelle BMW S 1000 RR : la Kolossale surprise !

Cadre périmétrique en aluminium, freins à fixation radiale, bras oscillant en tôle d’aluminium emboutie le plus long (593 mm) et le plus léger (6,22 kg) possible, transmission secondaire par chaîne, quatre-cylindres en ligne de 999 cc compact (463 mm de largeur au niveau du vilebrequin) et puissant : il ne s'agit pas du descriptif technique de la dernière Hypersport de l'empire du Soleil Levant, mais bel et bien de la toute première Superbike estampillée BMW !

BMW sort l'artillerie lourde !

Pourtant, si de l'aveu même des responsables de cet ambitieux projet, la S 1000 RR semble ainsi présenter "des parallèles avec ses concurrentes" (sic !), BMW affirme bien entendu avoir "amélioré ce concept à quasiment tous les niveaux"...

Essai nouvelle BMW S 1000 RR : la Kolossale surprise !

De prime abord, la S 1000 RR flatte l'ego de l'amateur du genre en lui balançant des valeurs sans concessions : 193 ch à 13 000 tr/mn et 112 Nm de couple à 9 750 tr/mn ! Mais surtout avec seulement 1,05 kg par cheval, elle affiche le meilleur rapport poids-puissance de la catégorie selon BMW !

Bien décidée à tacler l'ensemble de ses concurrentes sur leur propre terrain de jeu, l'allemande vise plus directement la Honda CBR1000 RR en précisant qu'avec "206,5 kg réservoir plein et en ordre de marche", elle devient l'Hypersportive la plus légère de la catégorie des 1000 cc équipées d'un ABS (210 kg pour la CBR avec le C-ABS).

Enfin, la S 1000 RR réunit des solutions techniques jusqu'ici réservées à la compétition : quatre cartographies d'injection sélectionnables au guidon, un contrôle sophistiqué de traction (DTC pour Dynamic Traction Control) couplé à un anti-wheeling, un shifter et une distribution par linguets héritée de l'expérience de BMW... en Formule 1 !

Essai nouvelle BMW S 1000 RR : la Kolossale surprise !

Une débauche de technologie impressionnante que l'allemande est la seule à proposer à ses futurs acquéreurs... bien que le Race ABS, le DTC et le shifter relèvent du domaine de l'option (lire notre page consacrée aux équipements additionnels de la S 1000 RR).

C'est avec ces trois aides au pilotage que BMW a choisi de nous faire découvrir son bolide sur l'incroyable tracé de Portimao, au Portugal. Leur adoption majore l'addition du modèle standard de 10% (+ 1230 euros pour le pack race ASB + DTC et + 360 euros pour le Shifter), soit un total de 17 490 euros. Un point à ne pas négliger au moment de la comparer à ses rivales japonaises...

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Motos neuves (1100 km) en full power
  • Options : Race ABS, DTC et Shifter
  • Parcours : cinq sessions de 25 mn chacune sur le circuit de Portimao (Portugal)
  • Pneus : Metzeler Racetec K3
  • Conso : non mesurée
  • Problèmes rencontrés : vibrations sur de gros freinages, imputables à une différence d'épaisseur des disques

POINTS FORTS

  • Santé et performances du moteur
  • Efficacité du Race ABS et du contrôle de traction (DTC)
  • Agilité et motricité en courbes
  • BMW entre dans la catégorie Hypersport par la grande porte !

POINTS FAIBLES

  • Toute la puissance déboule entre 7000 et 13000 tours
  • Anti-wheeling brutal
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !