• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Schiavon (Italie), le 16 octobre 2020

Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.

Imprimer

Essai RS 660 page 2 - Une sportive très sexy

Le coloris Rouge "Lava" s'inspire des livrées des machines officielles engagées en Grand Prix moto. Malheureuse pour certains - jeunes -, l'association du violet et du rouge vif sur les carénages de la RS 660 évoque pour d'autres le début d'une période extrêmement faste pour Aprilia...

Un sticker sur le réservoir rappelle d'ailleurs que la marque de Noale a décroché pas moins de 54 titres mondiaux pilote et constructeur en sport moto : 20 en GP125, 18 en GP250, 5 en WorldSBK, 7 en Supermotard et 2 en trial. Le dernier en date ? Celui de notre Sylvain Guintoli en World Superbike remonte à six ans, déjà !

Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

Deux autres coloris sont également au catalogue 2021 : un Noir "Apex" (point de corde en anglais) passe-partout et un Or "Acid" bien plus m'as-tu-vu-et-mis-tes-lunettes-de-soleil ! À l'instar de BMW et sa toute première S1000RR (dont le coloris acidulé tendait plus vers le vert), Aprilia tient à démarquer sa RS 660.

Un point fort qui fera sans doute l'unanimité concerne les lignes de cette nouvelle moto : le "Centro Stile Aprilia" a parfaitement su moderniser les traits distinctifs de la RSV4. Principalement sa face avant, que l'ensemble de la gamme Aprilia arbore depuis 10 ans...

La RS 660 inaugure la nouvelle signature de la marque italienne avec des triple phares - toujours - à LED et plus fins, encadrés de feux diurnes. Ces derniers intègrent des clignotants qui s'éteignent automatiquement... et s'activent en simultané (warning) lors de très, très fortes décélérations.

Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

Autre complément technologique qui fait son apparition chez Aprilia : la fonction "bending lights" assurée par une "paire de phares supplémentaires, présents dans les phares extérieurs, (qui) éclaire l'intérieur du virage pour augmenter la visibilité".

Le carénage double couche - sans aucune vis apparente ! - donne de une prestance certaine à la RS 660, sans l'alourdir pour autant. "Cela préfigure les futures RSV4 et Tuono", nous glisse Marco Lambri, chef du département design chez Piaggio (Aprilia, Moto Guzzi, Vespa, etc).

Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

Comme souvent chez Aprilia, le cadre en aluminium est bien mis en valeur... même si sur cette RS 660, le moteur porteur réduit considérablement sa taille ! Derrière, le bras oscillant est monté sur le bloc moteur également, afin de réduire le nombre de pièces et réduire le poids. Un poids plume !

Avec 183 kg tous pleins faits sur la balance Aprilia, la nouvelle RS 660 revendique le plus faible poids sur son segment. Faute de concurrentes, MNC ne peut se prononcer sur ce point. En revanche, il apparait clair que cette Aprilia est très légère. Bien plus que la Shiver 900...

Une demi-portion fort capable

Cette moto est d'autant plus évidente à déplacer moteur coupé qu'elle est considérablement compacte. Elle dispose aussi d'un bon rayon de braquage : pour une sportive, c'est une surprise. Pour une machine destinée à une utilisation sur route et en ville, c'est un bon point.

La position de conduite est également plaisante. Schéma à l'appui, les ingénieurs Aprilia nous apprennent que leur RS 660 se situe entre une moto bleue Supersport (R6) et une moto verte Sport-touring (Ninja 650). Plus proche de la Yamaha que de la Kawasaki tout de même, l'Aprilia et ses demi-guidons assez hauts ne fait pas inutilement souffrir les poignets.

Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

Au niveau des jambes, les grands ne se retrouvent pas exagérément accroupis. Les repose-pieds étant peu écartés (18 mm de moins que sur la RSV4), ils sont positionnés relativement bas sans que cela grève la garde au sol dans les virages.

Les cuisses trouvent naturellement leur place autour du minimaliste cadre et sous le réservoir profondément échancré. La selle profite d'une hauteur raisonnable (820 mm) et surtout d'une boucle arrière fine (16 mm de moins que la Superbike de Noale) pour donner un très bon accès au sol.

Ce sentiment de légèreté et de facilité se poursuit en roulant : la RS 660 se laisse guider du bout des gants, plonge rapidement dans les courbes ou les ronds-points, peut changer de trajectoire sans le moindre effort pour s'éloigner de graviers ou éviter une bouche d'égout.

Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

Tout cela, "grâce à l'empattement de 1370 mm et à l'angle de châsse de 24,1°, la RS 660 présente des qualités de maniabilité exceptionnelles, associées à des caractéristiques de précision et de sensations avec un train avant typiques de toutes les motos produites à Noale", peut effectivement se vanter le constructeur.

Évidente dans le sinueux, l'Aprilia est également rassurante : sa stabilité permet de conserver beaucoup de vitesse en courbe... à condition que le grip soit au rendez-vous ! Les Diablo Rosso Corsa II chaussés d'origine (120/70 à l'avant et un large 180/55 à l'arrière) devraient d'ailleurs amplement satisfaire les futurs acheteurs.

Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

Pour MNC qui a découvert la RS 660 dans les Dolomites, les conditions n'étaient pas toujours engageantes : avec 5° C affichés au tableau de bord et des champs complètement givrés à l'ombre, il était parfois difficile - déraisonnable - de brusquer la moto... Brrr.

Le journal moto du net a toutefois eu l'opportunité de mettre les suspensions de la RS 660 sous contrainte et de s'apercevoir que le compromis choisi par Aprilia est pertinent pour la cible visée : la fourche comme l'amortisseur absorbent bien les obstacles en ville, gomment la majorité des aspérités sur route, assurent une très bonne tenue de cap.

Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

Les futurs utilisateurs qui rouleront essentiellement sur route et ne s'aventureront que rarement sur circuit pour exploiter le plein potentiel du moteur et des freins seront comblés par ces suspattes bien accordées aux performances moteur. De quoi devenir "champion du monde" des routes derrière chez soi, pas forcément bien revêtues et entretenues !

Afin de limiter les transferts de masse, les pistards pourront freiner l'hydraulique : "détente sur le tube droit et compression à gauche sur la fourche", nous assure le responsable presse italien - malgré les deux inscriptions "TEN" - et détente sur l'amortisseur... Ou attendront-ils un hypothétique modèle Factory avec suspensions Öhlins, pot Akrapovic, cadre et bras oscillant poli, déco MotoGP ?!

Le freinage mettra tout le monde d'accord : les "commuters", les "arsouilleurs" ou les "trappeurs" qui chevaucheront la RS 660, comme leurs camarades aux commandes de Superbike ! Les étriers avant Brembo (4 pistons de 32 mm) pincent fortement mais trop férocement leurs disques de 320 mm, stoppant sans peine la moto et son pilote.

Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

Au levier - réglable, contrairement à l'embrayage qui se trouve un peu loin d'ailleurs -, le frein se révèle parfaitement dosable et offre un excellent ressenti. L'accastillage n'est peut-être pas de toute dernière génération, cela importe peu : il est diablement efficace.

Mordu par deux pistons de 34 mm, le simple disque arrière de 220 mm seconde très bien la paire de 320 avant. Il peut même la remplacer sur de simples ralentissements, tant la pédale permet de finement réguler la - bonne - puissance de l'étrier arrière. Les experts en retouche de trajectoires ou les débutants en conduite duo apprécieront.

Une seconde version A2

Les débutants justement, seront ravis d'apprendre que la RS 660 sera disponible en deux versions : la "100 chevaux" réservée aux seuls titulaires du permis A et la "70 kilowatts" conçue pour ceux qui viennent de décrocher le permis A2 et doivent rouler deux ans avec une machine bridée à 35 kW...

Pourquoi Aprilia s'enquiquine à homologuer deux versions de la sportive, une "Full" et une "permis A2" développant seulement 5 chevaux de moins ? "Simplement parce que la valeur "100 ch" fait meilleure impression sur la fiche technique", considère notre interlocuteur Cristian Barelli.

Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

Rigoureusement identiques visuellement, ces deux variantes RS 660 ne devront pas être confondues sur le marché de l'occasion. Pour rappel, le modèle standard ne pourra être limités aux 35 kW réglemntaires. Et à l'inverse, mais c'est moins handicapant, une "A2" ne pourra jamais sortir les 100 ch d'origine.

Les lecteurs MNC - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de mémoire vive que les autres - se souviennent qu'Aprilia a annoncé l'arrivée prochaine d'une troisième version de cette 660 : la Tuono qui développera d'origine cette fois 95 chevaux. Tous les exemplaires du roadster seront donc accessibles aux nouveaux permis, ce qui est plus simple, non ?

Qu'elle sorte 95 ou 100 chevaux, la RS 660 demeure une très bonne nouvelle pour les fans d'Aprilia puisqu'elle fait enfin la jonction entre les petites RS et les grosses. Elle doit donc permettre à Aprilia de conserver ses clients amateurs de belles lignes et adeptes de jolies trajectoires...

Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'italienne avance aussi de solides contre-arguments pour capter des motards chez les rares concurrents qui proposent encore des Supersport (R6 et ZX-6R). Des machines qui, selon le responsable marketing de la future gamme 660 Cristian Barelli, sont "extrêmes, fatigantes, pointues, réduites au circuit, dépourvues de version A2, chères et exigeantes".

Il faut reconnaitre que la demi-portion Aprilia se montre plus fréquentable au quotidien qu'une R6 ou ZX-6R : sa selle par exemple, est soigneusement dessinée et généreusement rembourrée pour une sportive, même de route. Cependant, les longs parcours demanderont un peu de courage...

Les vibrations à 130 km/h en 6ème alors que le Twin mouline à 5750 tr/min, risquent d'engourdir. À cette allure, la bulle n'abrite que les abdominaux et pectoraux du pilote : les épaules et la tête sont totalement exposées, la nuque sera sans doute explosée en fin de journée, et soulagée de s'arrêter faire le plein.

Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

Au terme de notre roulage à allure raisonnable sur petites routes viroleuses en montagne et longue lignes droites en vallée, notre ordinateur de bord indiquait une consommation moyenne de 4,44 l/100km. Soit de quoi parcourir 337,5 km grâce au réservoir de 15 litres. L'italienne offre de quoi tailler la route vite et longtemps donc, ce que revendiquent deux autres moyennes cylindrées...

Positionnée 2049 euros moins cher, la CBR650R 2021 propose un 4-cylindres de 95 ch et 63,5 Nm, mais pèse 207 kg. Ses équipements mécaniques comme électroniques sont moins impressionnants : elle dispose d'un simple traction-control et d'une instrumentation noir et blanc.

La Ninja 650 mise à jour l'an dernier (instru couleur, "effet wahou" garanti) s'affiche à 7799 euros (7299 en ce moment) mais ne dispose pas du même arsenal électronique : elle fait l'impasse sur l'antipatinage notamment, puisqu'elle ne développe "que" 68 ch et 64 Nm pour 193 kg...

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle d'origine
  • Kilométrage au départ : 918 km
  • Parcours : Routes, ville et voies rapides
  • Roulage : 174 km
  • Pneus : Pirelli Diablo Rossso II
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS RS 660

 
  • Compacte et légère
  • Moteur enthousiasmant
  • Equipement de Superbike
 
 

 

POINTS FAIBLES RS 660

 
  • Vibrations dans les tours
  • Tarif pour la cylindrée
  • Attention, versions 100ch et A2
 
 
 
Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !