• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 18 septembre 2015

Endetté, Loris Baz est incertain pour le Moto GP 2016…

Endetté, Loris Baz est incertain pour le Moto GP 2016…

Brillant quatrième du palpitant Grand Prix MotoGP de San Marin , le débutant français Loris Baz a repris les rênes de la catégorie Open à l'expérimenté Hector Barbera. Pour autant, malgré cette magnifique performance et une solide progression, le haut-savoyard est toujours dans l'expectative pour la saison prochaine, en raison des démêlés…

Imprimer

Brillant quatrième du palpitant Grand Prix MotoGP de San Marin, le débutant français Loris Baz a repris les rênes de la catégorie Open à l'expérimenté Hector Barbera. Pour autant, malgré cette magnifique performance et une solide progression, le haut-savoyard est toujours dans l'expectative pour la saison prochaine, en raison des démêlés judiciaires du boss de son team...

"J'ai fait des gros sacrifices économiques cette année, je ne pourrais pas le refaire"

"Je suis vraiment content : mon objectif était de reprendre des points et d'essayer de battre Hector. Je savais que ce n'était pas facile, mais j'ai réussi à saisir cette opportunité ce week-end avec un petit avantage", explique le pilote de la M1 Open Forward, parmi les premiers rentrés aux stands à Misano pour repartir en pneus slicks.

"Il faudra continuer à creuser sur les prochaines courses : Aragon, Phillip Island et Valence sont des tracés que je connais. Mais Hector connaît bien le Japon alors que je ne le connais pas, mais c’est un circuit qui devrait me correspondre", poursuit le n°76 qui n'est toutefois toujours pas sûr de participer à la traditionnelle tournée d'outre-mer, avec ses trois courses consécutives au Japon, en Australie et en Malaisie.

Dans la tourmente depuis l'arrestation de son patron pour fraude fiscale, le team Forward - qui vient d'officialiser l'arrivée de Toni Elias jusqu'à Valence sur la deuxième Yamaha pilotée par Corti depuis le prudent départ de Bradl chez Aprilia - est en effet actuellement en mode "survie".

L'équipe poursuit tant bien que mal sa route grâce à l'aide du promoteur Dorna et des quelques sponsors qui n'ont pas fui à toutes jambes lorsque les "soucis" de Giovanni Cuzari ont été révélés (lire notamment MNC du 5 août : Loris Baz et son team rouleront à Brno). Mais pour 2016, l'horizon semble bouché : refroidi par ce feuilleton juridique, Yamaha refuse de renouveller son partenariat avec Forward et a fait savoir que seules quatre M1 rouleraient l'an prochain (les deux officielles et les deux Tech3). 

De son côté, Dorna n'apprécie que modérément la mauvaise presse créée par Cuzari et refuse de continuer à "perfuser" une équipe en déroute. D'autant qu'en 2016, le promoteur s'est engagé à augmenter de quelque 30% ses subventions aux teams privés tels que Forward. On comprend mieux dans ces circonstances que Carmelo Ezpeleta, boss de Dorna, demande de solides garanties avant de valider le contrat pour l'an prochain !

Loris Baz doit donc impérativement rebondir dans une autre structure pour sa deuxième saison en catégorie reine. Plus facile à dire qu'à faire, dans la mesure où tous les bons guidons sont déjà pris et que le nombre de motos sur la grille tend même à se réduire en raison des difficultés financières de plusieurs teams, souvent victimes de la défection de sponsors plus ou moins véreux...

L'équipe de Karel Abraham, AB Cardion, quitterait ainsi le plateau en fin d'année, tout comme Ioda Racing chez qui se démène avec bravoure l'italien Alex de Angelis sur une antique CRT Aprilia. Même son de cloche chez LCR - qui n'alignera plus qu'une seule Honda pour Cal Crutchlow - mais aussi chez Aspar, dont il se murmure que l'actuelle structure à deux pilotes pourrait être divisée par deux l'an prochain...

Un rebond chez Ducati Avintia... à la place de Mike di Meglio ?

"Je ne suis pas encore fixé pour la saison prochaine", avoue Loris Baz qui se trouve actuellement dans une situation économique délicate suite aux revers essuyés par son équipe. "J’aimerais poursuivre l’aventure en MotoGP, mais j'ai fait de gros sacrifices économiques cette année et je ne pourrais pas faire une seconde saison dans les mêmes conditions, ce n’est pas viable sur l’aspect comptable".

"En bref, aujourd’hui j’ai des dettes et je ne suis pas sûr de toucher mes primes de fin d’année. La saison prochaine, avec l'arrivée des nouveaux pneus et du logiciel unique, je peux faire de bons résultats comme celui-ci, aussi bien sur le sec. J'ai vraiment envie de concrétiser ma progression en 2016, mais si ce n’est pas viable il faudra être raisonnable et faire autre chose".

Une petite lueur scintille toutefois depuis peu pour le n°76, 15ème au provisoire, sous la forme du guidon d'une Ducati "GP14.2" (la dernière évolution du millésime précédent) dans le team Avinitia. L'équipe espagnole serait tentée de travailler avec lui, mais envisage pour cela de se défaire de Mike di Meglio... A suivre sur MNC : restez connectés !

      .

      .

      Commentaires

      Ajouter un commentaire

      Identifiez-vous pour publier un commentaire.

      .

      Les derniers essais MNC

      A lire aussi sur le Journal moto du Net

      Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
      Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
      Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
      Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
      MotoGP 2022 6 commentaires
      Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
      Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
      Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

      Soutenez le Journal moto du Net

      Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

      ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

      Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

      Calendrier MotoGP 2021

      Covid : premiers reports

      Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
      Intersaison : Tests MotoGP

      Courses 2021

      GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
      GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
      GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
      GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
      GP de France moto 16 mai : GP de France
      GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
      GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
      GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
      GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
      GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
      GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
      GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
      GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
      GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
      GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
      GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
      GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
      GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
      GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
      GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
      GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
      GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
      GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
      GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


      SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

      • En savoir plus...