• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI
Paris, le 5 février 2008

Elle a tout d'une grande !

Elle a tout d'une grande !

Après six ans de bons et loyaux services, la Honda Varadero 125 a évolué esthétiquement et est passée à l’injection en 2007. La plus GT des 125cc a-t-elle su conserver la polyvalence et l’homogénéité qui ont fait son succès ? Essai.

Imprimer

Apparue en 2001, la Honda Varadero 125 s’est immédiatement imposée comme la plus routière des motos cubant un huitième de litre.

Avec son gabarit valorisant et son moteur volontaire, elle offre en effet de réelles aptitudes au voyage pour les motards qui n’ont pas le temps, l’argent ou le courage de passer le permis A.

 Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

Mais la petite Honda fait aussi valoir sa facilité de trail dans les rues des villes, où elle se sent comme un poisson dans l’eau ! Malgré un prix élitiste pour cette cylindrée, la Varadero s’est donc bien vendue (c'est même "l'exception" chez les 125, lire Moto-Net.Com du 14 janvier 2008), car elle répond à une vraie attente du marché.

Restylée

Ce qui interpelle dès le premier regard posé sur la nouvelle Varadero 125, c’est son lifting réussi. Si son gabarit reste le même, ses lignes sont plus fluides et davantage dans l’air du temps.

 Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

La Honda troque son simple phare pour un double optique plus agressif. Elle conserve ses clignotants intégrés, mais leur forme est plus acérée et ils sont désormais incolores. C’est particulièrement élégant sur la robe bordeaux de notre machine d’essai (modèle 2007). Les coloris 2008 sont le gris métal, le noir et le beige plus sobres, ainsi qu'un jaune très nouvelle "Transalp".

Le bras oscillant passe du gris au noir, tandis que c’est l’inverse pour les jantes à trois bâtons qui passent du noir au gris. La coque arrière a également été retouchée avec son feu qui englobe les clignotants également translucides.

 Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

La ligne générale de la nouvelle Varadero est donc plus fluide et plus agressive, mais le carénage semble moins protecteur. La finition, elle, reste exemplaire.

Du pareil… au même !

La Varadero arbore un nouveau tableau de bord plus valorisant que celui de son aînée, mais malheureusement pas plus riche par les informations affichées !

 Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

Compte tenu de la vocation routière de cette machine, il est en effet regrettable que Honda ne l’ait pas dotée d’une jauge de carburant... C'est d’autant plus incompréhensible que cette mesure est présente sur la CBR 125, que la marque vend pourtant presque deux fois moins cher !

Ancien tableau - Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

Il n’y a pas non plus de bouton d’appel de phares ni de béquille centrale, mais cette dernière est quand même disponible en option. Les rétroviseurs, précédemment solidaires du guidon, sont désormais fixés sur le carénage. Bien que plus loin du pilote, ils n’offrent pas un meilleur angle de vision. Quant au nouveau porte-paquets, assez monumental, il confère à la machine une excellente capacité de chargement.

Les caprices d’Euro 3

L’autre évolution majeure de la nouvelle Varadero 125 est son passage de l’alimentation par carburateurs à l’injection électronique PGM-FI, chère à la marque ailée.

Coloris 2008 - Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

Ce changement s’est révélé nécessaire pour satisfaire aux normes Euro3 de plus en plus exigeantes pour protéger l’environnement. Avec son pot catalytique conjugué à son système antipollution HECS3, la petite Honda est maintenant un modèle de propreté !

De plus, le passage à l’injection rend les démarrages à froid moins fastidieux : plus besoin de chercher la tirette du starter placée entre les deux cylindres du bout des doigts gantés, le ralenti est géré par l’électronique.

Comme les grandes

La Varadero 125 conviendra au plus grand nombre malgré sa hauteur de selle de 800 mm, intimidante de prime abord ! En fait, dès que l’on s’installe sur la selle, la moto se tasse un peu sur ses suspensions, ce qui permet de gagner un ou deux centimètres.

 Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

La "petite" Honda se montre alors complètement accessible aux personnes mesurant 1,70 m. Sa selle, large, moelleuse et bien dessinée, assure un bon confort pendant des heures.

Le poids, assez conséquent pour une 125, reste malgré tout gérable, y compris par les débutants. L’équilibre et la neutralité de la partie cycle les y aideront beaucoup. La position bien droite est très naturelle. Le guidon n’est pas trop large et les jambes sont peu repliées, ce qui conviendra aussi aux grands gabarits.

Facile en ville

A l’attaque de la ville, la Varadero 125 fera valoir la facilité et l’évidence qui caractérisent les trails légers. Avec son pneu avant fin et son excellent rayon de braquage, la Honda est un vrai vélo.

 Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

Assis bien droit et en hauteur, le pilote bénéficie d’un bon champ de vision qui lui permet de bien se frayer un chemin dans les embouteillages.

Le freinage est efficace et rassurant : il offre un bon mordant sans pour autant se montrer trop violent pour les non initiés. Car c’est souvent au freinage que ces derniers se font surprendre en bloquant la roue avant sous la pluie, par exemple...

 Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

Compte tenu de la généralisation de l’ABS, y compris sur les petites cylindrées, il est très regrettable que Honda ne le propose pas sur sa petite Varadero, même en option !

Point de salut sous 6 000 tr/mn

Heureusement que l’embrayage et la boîte de vitesses de la Varadero 125 sont exempts de tout reproche, car ils sont sacrément sollicités en ville !

 Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

Cette dernière version, équipée de l’injection, se montre en effet très creuse sous les 6 000 tr/mn. A ce régime, le petit bicylindre en V commence à s’animer gentiment mais il ne se met à vraiment accélérer qu’entre 8 000 et 12 000 tr/mn.

 Coloris 2008 - Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

En agglomération, la Varadero 125 implique donc de tricoter beaucoup de la boîte de vitesses pour garder le moteur au-dessus des 6 000 tours. On est loin de l’efficacité urbaine des scooters 125 récents, qui démarrent comme des balles au feu vert... Pour suivre le rythme, le pilote de la Varadero 125 devra vraiment "se cracher dans les pognes" !

La route est son domaine !

En revanche, dès que l’horizon se dégage et que les axes deviennent plus roulants, la Varadero reprend l’avantage sur tous les scooters et autres motos de 125cc. Elle fait valoir le souffle de son moteur dans les tours en assurant une bonne vitesse de croisière de 120 km/h qui peut tomber à 110 en montée ou avec du vent.

 Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

A la faveur d’une descente, le moteur peut même "rupter" à 130 km/h sur le 5ème rapport. Si ces vitesses autorisent les petites liaisons sur l’autoroute, elles permettent surtout de croiser sur route en toute sécurité, en gardant une bonne réserve d’accélération pour doubler un camion, par exemple.

 Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

Injection oblige, le petit bruit réjouissant de l’ancien modèle a été remplacé par une sonorité assez électrique, d’autant plus accentuée qu’il faut cravacher le moteur haut dans les tours.

Mini Transalp

Si elle a tout d’une grande visuellement, la Varadero 125 en a aussi l’agrément sur route. La partie cycle offre un excellent compromis entre confort et tenue de route. La fourche est bien amortie, mais ne plonge pas exagérément au freinage.

 Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

La tenue de cap est très rassurante, que ce soit sur bon ou sur mauvais revêtement. Seul le fort vent latéral, rencontré lors de notre essai, peut altérer la tenue de route. En effet, la moto est haute et suffisamment carénée pour offrir une prise au vent assez sensible.

Si elle est stable et saine, la petite Honda sait aussi se montrer vive, facile et intuitive. Elle pardonne sans problème l’approximation et l’improvisation, ce qui est primordial pour une machine susceptible d’être achetée par des novices !

Ascendant GT

La Varadero 125 permet de rallonger vraiment les étapes et le confort général ressenti à son bord est vraiment au-dessus de la moyenne. Seule la protection du petit pare-brise est perfectible : le problème se résout en investissant dans une bulle adaptable plus haute.

 Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

L’autonomie stupéfiante permet de dépasser allègrement les 300 km. Le duo peut également être envisagé sans problème. S’il fera tomber un peu la vitesse de croisière, il se fera en revanche dans un confort et une sérénité de tous les instants.

 Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

Le porte-paquets offre de belles poignées et le confort de la selle passager est très bon. Pour les voyageurs solitaires, la moto est très facile à charger et permet d’emporter un gros sac. Seul regret pour les citadins, l’espace sous la selle est un peu juste pour y glisser autre chose que l’antivol en U Honda aux dimensions bien spécifiques.

Chère, mais bien !

La nouvelle Varadero 125 reprend donc dignement le flambeau de son aînée. Elle en conserve les grandes aptitudes routières qui rendent cette machine unique sur le marché des motos de 125 cc, accessibles avec le permis voiture.

 Essai Honda Varadero 125 : Elle a tout d'une grande !

On regrettera juste que le passage à l’injection ait rendu le moteur un peu moins coupleux, et le prix qui reste élitiste. Vendue 4 999 euros sans ABS, sans béquille centrale et sans jauge d’essence, la petite Honda reste quand même cher pour une 125 ! Mais la Varadero étant seule sur son créneau, elle va à coup sûr continuer sa brillante carrière !

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Bonsoir à tous je suis retraité avec 61 ans moi aussi je me suis mis à la moto 125 (j'ai attendu 42 ans)mesurant 1,90 il me fallait une bonne hauteur de selle.Je ne voyais que par la 125 varadéro et après avoir à moult reprise cherché sur des multiples modèles j'ai opté pour une Derbi terra adventure avec un taux de compression de 12.1 et ht de selle de 861 mm.J'en suis trés satisfait d'autant plus elle est la première rivale de la Vara et beaucoup moins chère et plus nerveuse 120 km crono.Elle a aussi un gabarit valorisant.J'ai un top case de 45 l et aucune vibrassion Poids à sec 121 kgs et 6 vitesses, trés nerveuse libère 15 ch à 9250 tour/min. Maintenant ça reste une 125 mais mixte sur les sentiers forestiers ou sur les nationales j'en suis trés content .Comme quoi il n'est jamais trop tard pour se faire plaisir dans ce monde merveilleux des motards petits et gros cube @+
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Bonjour à tous. Voilà 2 ans que je roule une marauder suzuki 125. J'apprécie les balades, mais j'avoue m'ennuyer un peu. Je comptais passer au permis et faire l'aquisition d'une 600 pour débuter, mais le budget est serré. Hier matin, après être passée chez honda et avoir chevauché (pour de faux) une 125 varadero, j'avoue avoir été séduite par sa ligne, elle est classe tout de même, et je me sentais bien dessus. On la dit lourde et sans pêche. pOurtant, j'avais pour écho que la varadero montait à 130km facile.Qui croire? POur moi, rester en 125 est un bon compromis entre le plaisir de la moto et l'entretien à moindre frais, ainsi qu'en conso et assurance. Quand je lis tous vos com sur la varadero, je me pose une foule de question, donnez moi des conseils les gars! Please!!! C'est vrai, elle et moi, ca a été le coup de foudre mais je saurais me montrer raisonnable. Je vous écoute et merci d'avance
Bestof: 
1
Lectures: 
0
La 125 varadero est une perle pour débuter en moto comme c'est mon cas. A son guidon on se sent très vite à l'aise, la tenue de route est incomparable et le moteur très agréable à l'utilisation à la fois vif et courageux. On peut lui reprocher un espace sous selle minimaliste et une bulle un peu petite mais à part ça il n'y a rien à redire sur ce trail. C'est un bon tremplin pour envisager sereinement de passer le permis gros cube.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel BMW nine T Pure Vs Honda CB1100 RS : plaisirs classiques

Belle, chic et très légitime sur le segment des motos néo-rétros, la Honda CB1100 n'a pourtant séduit que 125 motards français en 2016. Le constructeur japonais épice sa recette avec une variante RS aux saveurs plus affirmées, ouvertement inspirée de la très goûtue BMW R Nine T et de ses 1000 ventes annuelles ! Duel MNC entre l'inédite Nine T Pure et la CB1100 RS 2017.
Essai KTM 390 Duke : le permis A2 avec classe et sans bridage

La KTM 390 Duke lancée en 2013 évolue en même temps que sa petite soeur 125, avec laquelle elle partage beaucoup : look, partie cycle, équipements... Côté motorisation, le roadster KTM destiné aux permis A2 se plie à la norme Euro 4 mais ne se dégonfle pas. Essai !
Essai 125 Duke : grosse mise à jour pour la petite KTM

Au début des années 10 (2010...), KTM avait redynamisé le secteur des motos 125 cc en lâchant la très "fraiche" 125 Duke. En 2017, la marque autrichienne revoit son best-seller avec l'intention de redéfinir les standards de la catégorie. Attention les enfants - et concurrents -, ça va secouer !
Essai Aprilia Tuono V4 1100 Factory 2017 : Euro4, et alors ?!

Bon gré mal gré, certaines motos sacrifient un peu de performances ou de caractère mécanique sur l’autel des normes Euro4 en vigueur depuis début 2017. D’autres s’en accommodent au contraire sans dommage, comme cette turbulente et sophistiquée Aprilia Tuono V4 1100 Factory. Test... bien arrosé !

Guide pratique Nouveautés moto 2017 : prix, fiches techniques et dates de disponibilité

PARCOURS

  • 300 km
  • Ville, campagne, nationale et autoroute
  • 5,3 l/100km

POINTS FORTS

  • Aptitudes routières
  • Polyvalence et homogénéité
  • Gabarit valorisant pour une 125

POINTS FAIBLES

  • Moteur "électrique"
  • Poids (moteur coupé)
  • Absence de béquille centrale

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

WSBK Grande-Bretagne (1) : Sykes triomphe pour la neuvième fois !

Auteur d'une nouvelle pole record ce midi à Donington Park, Tom Sykes a remporté sa neuvième course de rang à domicile. Ses grands rivaux Jonathan Rea et Chaz Davies ont au contraire connu une première manche décevante. Les deux copains Haslam et Lowes montent sur le podium...
Duel Honda CB 650F Vs Yamaha MT-07 : smart-vidéos en direct

En direct de notre nouveau duel MNC : après la Z650, c'est au tour de la nouvelle CB650F 2017 de s'attaquer à la référence du segment des roadsters de moyenne cylindrée, la MT-07. Essai à suivre sur Moto-Net.Com : restez connectés !
Superpole Donington Park : Super Sykes signe sa première pole 2017

Invaincu lors des quatre dernières épreuves du World Superbike à Donington Park (huit courses !), Tom Sykes vient d'obtenir sa troisième pole successive à domicile. En qualif, le Ninja n°66 est un ton au-dessus de son coéquipier Jonathan Rea, deux au-dessus des Ducati officielles... Mais en course ?
Cavert-Motos en marche de Guéret à l’Elysée pour rencontrer Emmanuel Macron

Pour sauver sa concession Cavert-Motos, l'une des plus anciennes de France, Daniel Cavert continue son combat contre la banque qui l’a dépouillé de tout. Il se mettra en marche de Guéret à l’Elysée pour demander audience au nouveau président Emmanuel Macron...
Le monde de la moto (et pas seulement) pleure la mort de Nicky Hayden 

L'issue tant redoutée s'est hélas produite lundi soir : Nicky Hayden est décédé à l’hôpital Maurizio Bufalini de Césène (Italie), cinq jours après avoir été percuté par une voiture lors d'un entraînement à vélo près de Rimini. L'ancien champion du monde MotoGP 2006 avait 35 ans. Ses proches et ses pairs lui rendent hommage, ainsi que des sportifs de tous horizons. Carnet noir...
RIP The Kid : Nicky Hayden s'est éteint...

Le pilote américain Nicholas Patrick Hayden dit Nicky, victime d'un grave accident de vélo en Italie, vient de s'éteindre à l'âge de 35 ans... Retour sur la carrière du Kentucky Kid, un homme apprécié de tous, tant pour ses talents de pilote que pour ses qualités humaines.
Chute sur l'autoroute : le motard, simple victime du vilain automobiliste ?

La vidéo d'un motard américain a dépassé le million de vues sur YouTube en quatre jours seulement... Il a en effet filmé son impressionnante chute sur l'autoroute et sur le coffre d'une voiture (!) qui lui coupe indélicatement la route... Mais est-ce aussi simple ?
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.