• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DUEL
Paris, le 24 décembre 2013

Duel R1200GS vs V-Strom 1000 : Suzuki se démarque

Duel R1200GS vs V-Strom 1000 : Suzuki se démarque

La V-Strom 1000 débarque bientôt dans les concessions Suzuki mais se mesure déjà sur Moto-Net.Com à la BMW R1200GS, référence incontournable du marché. Comment le nouveau maxitrail japonais se sort-il de ce duel ? En se démarquant... Essai comparatif.

Imprimer

L'alternative Suzuki à la BMW R1200GS

Dévoilée l'an dernier sous forme de prototype au salon de Cologne et présentée dans sa version finale fin septembre lors des 24H Moto du Mans 2013, la nouvelle V-Strom 1000 sera disponible à partir de la mi-janvier 2014 dans les concessions Suzuki. Pour l'évaluer, Moto-Net.Com a choisi de l'essayer en compagnie de la R1200GS, reine du segment...

Vidéo du duel GS/V-Strom

En complément de ce duel opposant la récente BMW R1200GS à la nouvelle V-Strom 1000, découvrez aussi notre vidéo !

La GS est en effet la référence in-con-tour-na-ble du segment des maxitrails. Non contente de dominer sa catégorie (commercialement, elle devance la toute nouvelle 1190 Adventure, la Multistrada 1200 et la Tiger 1200 : lire notre Top 100 des ventes du mois de novembre 2013), la BMW est tout simplement la meilleure vente de motos de plus de 800 cc en France.

Trois packs pour la V-Strom 1000

Comme annoncé sur Moto-Net.Com, la nouvelle Suzuki V-Strom 1000 ABS bénéficiera des trois même packs que sa petite soeur 650 : Urban, Adventure et Tourer, prévus pour février.

Le premier inclut un sabot, des protège-mains et une sacoche réservoir. Le deuxième remplace la sacoche par un top case et se dote en plus d'une bulle touring, d'une béquille centrale et de clignotants à LED. Et le dernier pack ajoute à cette liste des pare-carters, un kit bagagerie complet, une protection de réservoir et un sticker "1000".

Les tarifs ne sont "pas connus à ce jour", nous prévient Suzuki France, "mais entre la version standard et la plus équipée, nous souhaitons une fourchette approximative de 2000 euros". Soit la même somme que sur la V-Strom 650.

Revue de fond en comble pour 2013, la GS connaît un succès phénoménal qui n'a rien d'étonnant puisque sur le plan dynamique, le maxitrail allemand a toujours convaincu - les motards en général et la rédaction de MNC en particulier ! - et implacablement vaincu ses opposantes.

Notons d'ailleurs qu'en 2014, la réussite commerciale de cette Motorrad devrait se confirmer avec l'arrivée de la version Adventure à refroidissement - partiellement - liquide, mais également grâce à la dotation plus complète du modèle de base, toujours proposé "à partir" de 15 450 €.

Contrairement au modèle 2013 que Moto-Net.Com a opposé à la V-Strom durant ce duel, la R1200GS 2014 sera équipée de série de l'antipatinage ASC et de deux modes de cartographies moteur ("Road" et "Rain"). Comme de bien entendu chez BMW, l'ABS est également livré d'origine.

Le pilotage électronique des suspensions (ESA Dynamic) reste en revanche en option, tout comme l'ordinateur de bord ou les protège-mains (!), les feux ou clignotants à LED, les modes de conduite "Pro" supplémentaires ou le régulateur de vitesse.

Au final, la facture d'une GS "toute équipée" grimpe tranquillement de 3000 euros pour atteindre les 18 500 €. Une somme qui se légitime par l'extrême polyvalence du produit : aussi à l'aise sur petites routes que sur voies express, la GS se prête volontiers au moto-boulot-dodo, brille en arsouille et excelle en voyage.

Les justes prix

Alors, quelle est la réponse de Suzuki face à cet épouvantail ? En premier lieu - et c'est une spécialité de la maison d'Hamamatsu - elle propose un tarif de 12 499 € pour un maxitrail doté de l'ABS et du contrôle de traction. La V-Strom 1000 se cale ainsi sur sa cousine Kawasaki Versys 1000 (12 499 €) et sur la Triumph Tiger Sport (12 490 €, "whithout traction control").

Par rapport à la GS, l'écart budgétaire s'élève à 3000 euros en considérant le tarif de base de l'Allemande mais culmine à 6000 euros - soit le prix d'une Gladius ABS ! - en tenant compte du prix de la version "full options" empruntée à BMW Motorrad France par Moto-Net.Com pour ce duel.

En alignant les deux motos, on découvre instantanément de nombreuses différences : contrairement à BMW qui emploie des technologies dernier-cri (Paralever et Telever secondés par l'ESA, accélérateur ride-by-wire), nobles (cardan, visserie inox et torx, durits tressées, valves coudées) et coûteuses (feux à LED), Suzuki fait dans le traditionnel.

Plus basique, cette recette nippone n'en est pas moins efficace, comme l'a démontré par exemple la GSR750 dans l'univers des roadsters ! Malheureusement pour Suz', certaines solutions "classiques" se prêtent un peu moins bien au secteur des maxitrails...

C'est le cas principalement de la transmission par chaîne, dont l'entretien s'apparente chez certains motards à une insoutenable corvée. Il faut reconnaître que sans béquille centrale (disponible en option), le simple graissage de la chaîne de la V-Strom risque de poser problème !

Au niveau de la finition, la Suzuki perd quelques points face à la "chère" BMW : agencement brouillon de quelques fils, habillage partiel de certaines durits (du côté droit du moteur, notamment), tubes d'échappement - et sa valve - entièrement à nu, aspect brut de pièces en plastique...

De même, les soudures du cadre en aluminium sur la Suzuki sont moins évidentes à réaliser que celles du châssis tubulaire en acier de la BMW... et ça se voit ! En détaillant plus encore les deux motos, on s'aperçoit que les commodos de la V-Strom sont moins élégants que ceux de la GS. Idem pour les rétroviseurs !

L'allure générale de la V-Strom est néanmoins dans l'air du temps. Sans doute pas la plus jolie des nouvelles motos 2014, la Suz' n'est pas plus moche que la Béhème ! Petit bec de canard DR750S, optique aux formes travaillées et singulières, roue avant de 19 pouces et boucle arrière en treillis : les codes du maxitrail sont respectés.

À l'instar de sa concurrente du jour, la V-Strom 1000 se dote d'étriers de freins avant 4-pistons à montage radial, ce qui lui assure la touche sportive nécessaire à tout trail-routier-GT-sportif-commuter ! Ces éléments de marque Tokico, qui mordent deux disques de 310 mm, sont secondés par un étrier simple piston à l'arrière et assistés par un système ABS Bosch.

Côté motorisation, les ingénieurs japonais ne sont pas partis d'une feuille blanche, ce qui aurait impliqué un important budget en recherche et développement. Ils ont néanmoins fourni un gros travail sur le bicylindre issu de l'ancienne V-Strom 1000, disparue du catalogue Suzuki France en 2008 (lire notre Présentation complète de la V-Strom 1000).

La nouvelle V-Strom "1037"

Bien que sa dénomination n'ait pas changée, la V-Strom 1000 de 2014 a gagné quelques centimètres cubes (de 996 à 1037 cc). L'écart de cylindrée avec la "R1170GS" n'est donc pas si important qu'il n'y paraît sur les logos... et sur la fiche technique, où la Suzuki rend 25 chevaux et 22 Nm à la BMW (voir nos fiches techniques en dernière page).

Les lecteurs de Moto-Net.com - qui, comme chacun sait, sont plus perspicaces que les autres - auront calculé que la différence en termes de performances maxi (25%) correspond à celle qui sépare les tarifs des deux modèles : la BMW "de base" est 24% plus chère que la Suzuki !

En France toutefois, cet argument qui plaide en faveur de la BMW tombe à cause de la loi des 100 chevaux. Il faut également signaler que la V-Strom développe ses 103 Nm dès 4000 tr/min, alors que la R1200GS atteint son pic de couple 2500 tours plus haut.

Les défenseurs de la Suzuki pourront ajouter que leur favorite pèse 10 kg de moins que la "grosse Guéesse". Minime en statique ou lors de manoeuvres moteur coupé, une différence se fait ressentir à faible vitesse... Le centre de gravité placé plus bas sur la Suz' (garde au sol moins importante, du coup) et la monte de pneus plus fine y jouent pour beaucoup !

Le gabarit de la moto est un autre élément décisif dans la conduite d'une moto : bien que plus large au niveau du réservoir, la V-Strom 1000 se montre moins impressionnante que la R1200GS grâce à son accès au sol plus facile (malgré une hauteur de selle identique de 850 mm), son guidon moins large facilitant les grandes manoeuvres et son bicylindre en V plus sage...

Contrairement à celui du flat-twin BMW, le démarrage du V-twin Suzuki n'influe pas sur l'équilibre de la machine (pas de couple de renversement !). De plus, la sonorité du pot d'échappement japonais est bien moins féroce que celle de l'allemand : les "commuters" matinaux et leurs voisins apprécieront !

Les mêmes utilisateurs au quotidien de la nouvelle Suzuki pourront crâner devant ceux de la GS : eux n'ont pas eu à souscrire une option "ordinateur de bord" pour bénéficier d'une foultitude d'informations ! L'instrumentation de la V-Strom n'a d'ailleurs rien à envier à celle de la R1200GS.

Le régime moteur de la Suz' est parfaitement lisible, tout comme l'est la vitesse affichée en grand sur l'écran LCD supérieur. BMW ferait bien de s'en inspirer : le propriétaire de la "Guéesse" doit bénéficier d'une bonne vue pour distinguer les chiffres du compteur analogique.

Sur les deux motos, les informations défilent au gré des commandes placées sur le guidon : un pavé gris dominant le commodo gauche sur la Suzuki, deux boutons à gauche et un à droite (pour les modes moteur) sur la BMW.

Petit bonus accordé par la seule R1200GS : l'indicateur de pressions des pneus, dont la fiabilité est approuvée par MNC. Comme la BMW, la nouvelle Suzuki V-Strom 1000 indique la température de l'air ambiant : 7,5°C lorsque Moto-Net.Com prend la route...

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • BMW R1200GS
    • Full options (2230 km)
    • Pneus : Michelin Anakee III
    • Conso moyenne : 5,9 l/100 km
  • Suzuki V-Strom 1000
    • Entièrement d'origine (3630 km)
    • Pneus : Bridgestone BW 501/502
    • Conso moyenne : 6,0 l/100 km
  • Parcours : essentiellement réseau secondaire, ville et voies rapides
  • Météo : ciel gris, routes humides, moins de 10°C dans l'air
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS R1200GS

  • Polyvalence remarquable
  • Frappe et allonge du Boxer
  • Ergonomie excellente

POINTS FAIBLES R1200GS

  • Tarif élevé, voire très élevé
  • Options nombreuses
  • Gabarit plus imposant

POINTS FORTS V-STROM 1000

  • Tarif mini dans la catégorie
  • Suspensions confortables
  • Antipatinage très efficace

POINTS FAIBLES V-STROM 1000

  • ABS perfectible et non déconnectable
  • Béquille centrale en option
  • Selle un poil dure
Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !