• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DUEL
Paris, le 27 janvier 2017

Duel Kawasaki Z1000SX 2017 Vs Yamaha Tracer 900 : tout-en-un

Duel Kawasaki Z1000SX Vs Yamaha Tracer 900 : tout-en-un

La Kawasaki Z1000SX est une excellente moto sport-GT, rendue plus polyvalente encore en 2017 avec d'intéressantes évolutions. Mais son électronique de pointe et son confort retravaillé suffisent-ils face à la très complète Yamaha Tracer 900 et son salivant rapport prestations/prix ? Duel MNC aux normes Euro4. 

Imprimer

Page 1 - Statique : confortablement sportives

Aux qualités dynamiques du roadster dont elles dérivent, les motos Sport-touring comme la Tracer 900 et la Z1000SX entendent ajouter l'agrément d'une routière. Ce programme aussi alléchant qu'ambitieux passe par des compromis, plus ou moins (re)marqués selon la direction choisie : Kawasaki suit par exemple depuis 2011 une approche sportive avec sa Z1000SX, en témoignent ses lignes racées et ses équipements dignes d'une ZX-10R.

Châssis périmétrique en alu aux dimensions généreuses, fourche inversée entièrement réglable, bras oscillant aussi costaud qu'élégant (vu les jolis excentriques de réglages de tension ?), 4-cylindres en ligne de 142 ch et 111 Nm ou encore étriers radiaux monoblocs avec "Kawasaki" gravé au laser : la Z1000SX possède des atours et des atouts de Superbike ! Cette comparaison s'étoffe encore en 2017 avec l'adoption d'une centrale inertielle (IMU), chargée de mesurer la position de la moto sur plusieurs axes.

De cette manière, l'action de son ABS et son anti-patinage dernier cri est finement adapté en fonction de l'angle et de l'assiette : le top du top en la matière. Certaines pures pistardes n'en sont même pas encore équipées ! A cette débauche de technologie, MNC aurait toutefois préféré une béquille centrale pour entretenir la chaîne, une prise 12V (option) ainsi qu'une selle et un guidon à hauteurs variables : les limites du fameux compromis évoqué ci-dessus transparaissent ici (voir page 3).

Tous ces d'équipements si pratiques, la Yamaha Tracer 900 les embarque de série depuis sa sortie fin 2014. Mieux encore : la version semi-carénée du roadster MT-09 profite de son allure "haute sur pattes" pour intégrer des protège-mains façon trail. Comme la Z1000SX, la Yamaha reçoit aussi des poignées passager, des fixations de valises intégrées, un éclairage à LED, une instrumentation complète commandée depuis le guidon (avec indicateur de rapport engagé, jauge à essence, horloge, deux trips, températures, etc.) et une bulle dont la hauteur varie sans outils. 

Son réglage demandant toutefois de dévisser - puis revisser - deux mollettes crantées, l'opération est irréalisable en roulant. D'autant que ces mollettes situées sus le tableau de bord ne sont pas hyper accessibles. Sur la Z1000SX, le dispositif se débloque d'une main sous l'écran digital à droite, pendant que l'autre modifie l'inclinaison de la bulle - par ailleurs allongée de 15 mm pour 2017. Le tout peut s'effectuer en roulant au prix de certaines contorsions… et d'une prise de liberté certaine avec les règles élémentaires de sécurité !

L'absence d'un vide-poche sur ces deux rivales confirme les concessions réalisées pour contenir le poids et le coût, malgré l'espace pourtant disponible. C'est encore plus vrai pour la Z1000SX aux carénages plus enveloppants que la Tracer 900, surtout sur ce modèle 2017 (+ 28 mm de chaque côté par rapport à Z1000SX 2016). La Z1000 en habits de routière se rattrape avec sa mollette déportée pour précharger l'amortisseur, équipement bienvenu en duo qui fait défaut à la Yamaha.

La Kawa récolte des bons points, la Yamaha les collectionne 

Pour 2017, la Kawasaki améliore son confort : cela passe par sa selle élargie de 5 mm et par son amortisseur - réglable en précharge et détente - au débattement augmenté de 6 mm (soit 144 mm en tout). Malgré ses (faux) airs de trail, le ressort arrière de la Yamaha s'enfonce sur 14 mm de moins (130 mm). A l'avant en revanche, sa fourche s'ébat sur 137 mm contre 120 mm sur la Z1000SX : des valeurs en accord avec l'impression visuelle dégagée quand les deux motos sont côte à côte.

Cette fourche inversée de la Tracer 900, justement, est identique au modèle précédent : Yamaha ne lui a pas - encore ? - greffé le modèle entièrement réglable de la MT-09 2017, ni son shifter installé de série. Seuls les ajustements de précharge et de détente sont par conséquent disponibles sur la sport-touring d'Iwata, à l'avant comme à l'arrière. 

En revanche, la Tracer 900 embarque l'embrayage anti-dribble étrenné cet année sur sa donneuse d'organes, en plus de petits aménagements apportés sur son 3-cylindres pour satisfaire aux normes Euro4. Les performances n'en pâtissent pas, avec toujours 115 ch et 87,5 Nm de couple disponibles d'une simple rotation de son ride-by-wire, par ailleurs relié à trois cartographies (A, B et standard). L'anti-patinage et l'ABS, moins évolués que sur la Z1000SX, restent de série. 

Pas de changements majeurs donc pour 2017, ce qui est compréhensible : pourquoi bouleverser une recette gagnante sur une moto en début de carrière ? Son prix enfle en revanche légèrement de 200 €, pour atteindre 10 499 €. Ce tarif très bien placé compte parmi les arguments massue à l'origine de son phénoménal succès : cette lointaine descendante de la TDM900 (ah, la TDM !) est la cinquième meilleure vente du marché moto français en 2016, avec 2383 immats contre… 494 Z1000SX. 

Les améliorations apportées par Kawasaki pour 2017 réduiront-elles cet important écart ? Le match s'annonce serré, surtout que la Z1000SX coûte 3100 € de plus (13 599 €) : une paille ! A l'arrêt, la Verte pâlit face à la redoutable Tracer 900, dont le niveau de finition très correct soutient en prime la comparaison. Reste que certains composants de la moto d'Akashi sont plus haut de gamme, comme sa fourche entièrement réglable, ses étriers monoblocs ou encore ses pneus Bridgestone S20, supérieurs dans tous les domaines aux vieillissants Dunlop Sportmax D222 de la Yamaha. 

Voyons en dynamique page suivante si ses périphériques et son électronique plus évolués ainsi que sa cylindrée supérieure (1043cc contre 857cc) permettent à la Z1000SX "Euro4" d'en remontrer à cette satanée Tracer 900 ! 

Commentaires

Bestof: 
1
Même si certains trouvent ce comparatif sans intêret pour deux motos qui n'ont rien à voir, et bien ce n'est pas mon cas. Tant est si bien que j'ai eu une Z1000SX et que maintenant la tracer que j'ai commandée est chez le concessionnaire en attendant que les accessoires soient montés. J'ai beaucoup aimé la Z1000 mais j'ai maintenant une nette préférence pour la Tracer. J'ai adoré sa maniabilité à basse vitesse qui n'a rien à voir. Faites un demi tour avec la tracer et vous allez comprendre. La tracer n'est pas parfaite, mais elle a d'énormes qualités et surtout, ses quelques défauts sont aisément corrigeable avec certes une bonne poignée d'euros. Le plus gros, les suspensions!! Certes, c'est loin d'être le top, mais une tracer, c'est 10500€ négociable entre 9500 et 9800€ facilement. A moins de 11000€, on peut avoir une moto hyper bien équipée en BMC SS2 et fourche Andreani voir en Ohlins. Pour ma part, j'attend de voir si je fais ou pas cette opération. Pour ma part, c'est un chèque de 12500€ pour une moto avec toute la bagagerie (et pas en semi-rigide, comme certains le pensent, une ligne complète Akra, des feux led+, cg, crashbar, feux additionnels yamaha...). Cherchez pas, y'a rien d'autre à ce prix là. Et surtout, le moteur est terrible. Alors on me dira que ça dépend de l'expérience de chacun et de ce qu'on a connu. Ben mes trois dernières, c'est une zx10r 2016 krt, une Panigale 1199 et une S1000 RR 2013. Alors certes, ce n'est pas pareil, mais franchement, un peu marre de ne prendre du plaisir qu'en étant un délinquant. Et honnêtement elle pousse vraiment bien et c'est un autre plaisir... Alors on dira que la moto plafonne à 9000 en 5 et en 6. Alors ça c'est vrai et complètement débile, mais y'a pas besoin d'aller chercher bien loin pour trouver comment supprimer cette bride de yamaha qui n'a aucune raison d'être. Voilà, ça vaut ce que ça vaut, mais c'est mon avis après 20ans de permis et une bonne 15aine de motos.
Bestof: 
1
Pour ce qui est de la selle du tracer, elle est inconfortable en position basse car elle repose sur le cadre. Je comptais la changer mais depuis que je l'ai remise en position haute, plus de douleurs, c'est confortable.
Bestof: 
1
Je trouve ce comparatif intéressant et pertinent pour celui qui cherche une moto polyvalente (même perfectible) avec un moteur qui a du souffle. Le Tracer (aspect trail) avec sa polyvalence (même imparfaite) son moteur super fun, son poids contenu et son prix intéressant, constitue un premier choix pour celui qui veut aussi du fun mais pas du caractériel, cad gérable au quotidien (pluie,...). Après, tout est affaire de curseur, j'aime beaucoup son moteur mais je ne l'échangerai pas contre mon dl1000 2014,certes moins fun, mais plus "confortable" (suspension, selle,...) et avec des commandes "agréables" à l'usage . La Z1000 sx est un coup de coeur pour moi, à défaut d'être belle, elle est classe et possède un super moteur qui vous donne aussi le sourire tout en assurant ce même quotidien, même si le manque de confort et de protection, le poids et le prix (surtout dans le 974 ,où tu roules toute l'année) m'ont fait renoncer à l'époque. Merci à MNC.
Bestof: 
1
Ayant essayé les deux et sans a priori, voulant m'acheter une moto sans savoir laquelle et maintenant possédant une Z1000sx je trouve que ce comparatif n'a aucun sens... Les deux machines sont complètement différentes, la position est totalement différente . Sur la tracer j'avais l'impression d'être debout(ok je suis petit 1m70) sur ma sx pas du tout, Le moteur sur la sx n'a rien à voir avec la tracer...vraiment rien à voir.... c'est bien plus dynamique sur la SX incomparablement La selle au début j'ai trouvé celle de la tracer comparable à une planche de bois, j'ai eu la même sensation avec la SX un mal de cul constant puis en fait en l'espace de 500 borne on s'y fait et plus aucune douleur même sur long trajet c'est juste que la position est complètement différente par rapport à d'autre moto on est pas posé de la même manière et les contact avec le cul sont à des endroit différents mais ça devient vite confortable j'avais commandé à l'achat une selle confort direct mais je l'ai eu qu'au bout d'un mois (merci bagster) ce qui m'a pleinement laissé le temps de juger de la selle de la SX. Au niveau du son... là non plus rien à voir... là ou on a presque un bruit électrique/métallique dégueulasse avec la tracer on a un son rond et profond avec la SX. Pour le roulage la SX n'a non plus rien à voir, les suspensions sont vraiment moyennes sur la tracer et font beaucoup mieux avec une SX mais aussi la tracer est beaucoup plus typé trail quoi que vous en disiez et le comparatif serait plus honnête en la comparant à une versys mais la comparaison ferait trop mal à la tracer ... On dirait que vous avez eu un chèque pour ce comparatif qui ne met guère en avant les qualités de la SX qui pour moi sont à tous les niveaux supérieur à une tracer et la cible n'est pas la même entre les deux machines et dans cet esprit je pense que la tracer doit être très bien comme trail ou autre mais certainement pas comparable à une SX surtout sur le dynamisme en roulage et rien qu'en comparant les moto visuellement on se rend compte que la cible n'est pas la même... le point de gravité est bien plus haut sur une tracer ce qui n'est clairement pas un avantage sur route sinueuse là ou on peut vraiment jouer avec la SX... Bref je pourrais écrire un pavé encore plus long pour détailler tous les points mais je suis consterné en lisant cet article et surtout je ne suis pas rédacteur donc c'est bien moins cool à lire! V
Bestof: 
1
@Mumu07 : Et bien de prime abord j'aurais pensé comme toi, mais apres avoir essayé les 3 motos je suis finalement plutot d'accord du choix de camparatif avec MNC. En effet, le Versys 1000 et le SX sont bien ce qu'ils ont l'air d'etre : un trail routier pour l'un, un roadster caréné pour l'autre. En revanche le Tracer lui c'est pas du tout le cas. De prime abord on pense aussi a un trail routier de par son look, sauf qu'une fois au commande on voit bien qu'il y a un truc qui cloche. Il suffi de lire la fiche technique pour comprendre. Le tracer 900 N'EST PAS UN TRAIL ! Il en a le look, le guidon large, la position et c'est tout ! La garde au sol ainsi que le débattement de suspension sont bien ceux d'un roadster classique. En faite le Tracer, c'est une MT09 ou le poste de pilotage ont été placé plus haut, et c'est tout. C'est loin d'etre une critique puisque c'est justement ce qu'il me plait dans cette moto. A savoir un comportement de moto "normal" mais avec une position de conduite plus haute et super confortable, notamment pour les jambes.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèles d'origines, Euro4
  • Kilométrage au départ
    • Tracer 900 : 360 km
    • Z1000SX : 1200 km
  • Pneus :
    • Tracer 900 : Dunlop Sportmax D222
    • Z1000SX : Bridgestone S20
  • Routes : ville, voie rapide, réseau secondaire
  • Consos moyennes
    • Tracer 900 : 5,9 l/100 km
    • Z1000SX : 6,1 l/100 km
  • Météo : soleil mais températures glaciales
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS TRACER 900

 
  • Compromis réussi entre confort et dynamisme
  • Rapport équipements/tarif
  • 3-cylindres sensationnel
 
 
 

POINTS FAIBLES TRACER 900

 
  • Réglage pare-brise pénible
  • Rugosité injection en mode A
  • Pas de vide-poche
 
 
 

POINTS FORTS Z1000SX

 
  • 4-cylindres musclé et puissant : un must !
  • Confort et protection en hausse pour 2017
  • Electronique de pointe
 
 
 

POINTS FAIBLES Z1000SX

 
  • Vibrations "Z-ênantes" à 4000 tr/mn
  • Pas de vide poche, de centrale, de réglages selle-guidon, de 12V…
  • Poids et prix (trop) élevés 
 
 
 
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.