• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DUEL
Paris, le 4 décembre 2018

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

La nouvelle BMW R1250RT vient de sortir ! Pour évaluer cette nouveauté 2019 et son flat-twin à distribution variable, Moto-Net.Com l'oppose au best-seller Honda : la GoldWing et son flat-six. Une glissade malencontreuse a considérablement réduit notre roulage, mais sans gâcher notre duel MNC... En route.

Imprimer

R1250RT Vs GoldWing - page 3 : Défilé de modes !

L'un des tours de force de la R1250RT est de rendre son mode moteur "Dynamic" parfaitement exploitable, en ville comme en conduite tranquille. Inutile donc de recourir au mode "Road" pour disposer d'une moto docile. On note au passage que même en mode "Rain", le Boxer possède une surprenante vigueur !

La Honda aussi dispose de différents modes de conduite qui agissent non seulement sur le caractère moteur - plus sage en "Economic" et effacé en "Rain" - mais aussi sur le freinage ! En mode "Touring" par exemple, "la répartition de la force de freinage fournissent une réponse directe", décrit Honda.

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

En mode "Sport", les ingénieurs ont cherché à rendre la commande des gaz plus réactive et à renforcer l'intervention du frein arrière... Guidon en main, les modifications sont sensibles mais bien plus subtiles qu'aux commandes de la BMW qui permet de gérer indépendamment le moteur et la partie cycle.

En jonglant entre les deux modes de son système ESA, le pilote ressent très clairement les changements de comportement de la R1250RT. En "Dynamic", la BMW se montre particulièrement rigoureuse : elle est alors prête à attaquer "Boxer battant" des portions aussi sinueuses que bien revêtues !

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

Les transferts de masse sont limités à leur plus simple expression, au freinage comme à l'accélération. Déstabilisant un premier temps pour qui a toujours roulé sur une moto - à fourche - conventionnelle, l'appui et la lecture de route dont bénéficie le motard en entrée de courbe sont excellents.

La nouvelle Honda assure à son pilote la même sérénité en courbe. Celui-ci peut même envisager de suivre le rythme effréné de son camarade juché sur la BMW, à la double condition de freiner un peu plus tôt ou plus fort avant les virages et de se dépenser davantage...

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

Plus basse et plus massive, la GoldWing demande un peu plus d'efforts au guidon afin de diriger la roue de 18 pouces, incliner le bestiau en entrée de courbe et le relever en sortie. En comparaison, la R1250RT est bien plus agile, sans pour autant manquer de stabilité. C'est l'une de ses plus grandes forces !

Sur revêtement détérioré ou en ville (pavés parfois, dos d'âne souvent, nids de poule de plus en plus !) la BMW devient toutefois trop secouante : il convient alors de passer du monde "Dynamic" à "Road" sur ses suspensions électroniques. En trois secondes, la moto est radicalement transformée !

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

La BMW devient alors si "molle" qu'on se demande presque si ses amortisseurs n'ont pas perdu leur huile ! La routière de Bavière passe d'une configuration "Supersport" à ultra confort, absorbant sans broncher les obstacles les plus marqués. Sur route, on peut toujours enrouler sans se traîner ni se faire peur : la moto ne se désunit jamais.

La Honda n'atteint pas le même confort de suspensions. Certes, le train avant bosse "dur" pour mener la vie douce au conducteur, comme le prouvent les incessants sautillements des deux petites tiges placées juste devant le guidon. Mais derrière, l'amortisseur manque de finesse sur les petits chocs. Or la selle large mais peu profonde ne compense pas.

Moto GT : entre petites courses...

En termes de freinage, le match est extrêmement serré ! Outre l'obligatoire ABS, "nos" deux motos sont pourvues de systèmes combinés : de l'avant vers l'arrière sur la R1250RT et à double sens sur la GoldWing. Tous deux ne s'attirent que des compliments de la part de la rédaction Moto-Net.Com !

Un peu plus mordant que son rival, le frein avant de la BMW comblera les pilotes amateurs de conduite dynamique en solo, mais n'exaspéra pas les passagers adeptes de douces virées en duo. Grâce au Telelever et au freinage combiné, nul besoin de recourir au frein arrière pour asseoir la machine.

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

Sur la Honda à l'inverse, on se satisfait la plupart du temps du convaincant freinage obtenu par une simple pression sur la pédale de droite. On n'utilise le levier droit de la nouvelle GoldWing qu'en de très rares cas : lorsqu'on veut - car on peut désormais ! - arsouiller, ou en cas d'urgence...

Pour faciliter la vie de leurs utilisateurs, les deux machines intègrent aussi une aide au démarrage en côte. Sur ce point précis, la BMW l'emporte grâce à un système plus simple et efficace.

Une pression prolongée du levier ou de la pédale verrouille les freins de la RT, indéfiniment : cela peut s'avérer pratique pour jouer tant qu'on veut avec les commodos, régler un rétro, changer la station de radio, etc. La R1250RT n'est "relâchée" qu'au moment où le pilote fait suffisamment patiner l'embrayage pour faire décoller sa moto.

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

La Honda demande plus de coordination puisque le freinage n'est activé qu'une poignée de secondes : le voyant s'allume en continue, puis clignote et s'éteint... Mais ce n'est que deux secondes plus tard que les étriers lâchent leur disque. L'opération demande donc un peu plus de pratique.

La GoldWing est en revanche la seule des deux à proposer une marche arrière. Un bon point étant donné sa masse, sensiblement supérieure à celle de la R1250RT. On manie plus aisément moins difficilement la BMW lorsque le moteur est coupé et on la hisse assez facilement sur la béquille centrale (absente sur la Honda).

Le confort à bord de ses deux motos GT est à la hauteur des attentes. Elles dépassent même les espérances en ce qui concerne les pare-brises : courts, ils montent - électriquement - suffisamment haut pour protéger les épaules et une bonne moitié de casque.

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

Les déflecteurs de la BMW - transparents pour ne pas alourdir esthétiquement l'avant - isolent habilement les mains et les avant-bras. Sur la Honda, de l'air peut courir le long des manches mais il ne s'y engouffre pas. Même bilan au niveau des jambes : l'allemande protège un soupçon mieux des courants d'air que la japonaise, mais pas de quoi se faire hara-kiri !

Sur autoroute, la Honda se révèle plus agréable que la BMW. Contrairement à ce qu'annoncent les ingénieurs bavarois, leur arbre d'équilibrage n'élimine pas "toutes les vibrations indésirables" : supportables à 130 km/h "compteur", les grésillements du guidon deviennent gênants passés 140 km/h (4500 tr/min) : une critique déjà émise par MNC lors de notre duel avec la R1250GS équipée du même moteur.

... et gros ravitaillements !

Question rangements en revanche, la RT s'impose haut la main avec ses deux valises facilement amovibles accueillant chacune un casque intégral et dotées de tendeurs élastique bien pratiques. La GW s'incline en raison de valises joliment intégrées certes, mais trop petites et tarabiscotées pour abriter un casque ou même un sac à dos bien rempli...

Le vaste vide-poche central, idéal pour loger un grand smartphone, ne suffit pas à la Honda pour se rattraper, pas plus que celui, haut et fin, qui se trouve devant le genou droit du pilote... et cache la commande de la trappe à essence. Bon à savoir, non ?!

Sur la BMW, les deux espaces sont plus étroits et n'accueillent qu'un smartphone compact. Attention : si le guidon passe juste au-dessus des couvercles ouverts, il scalpe la clé qu'un précédent essayeur avait laissée à la verticale dans la serrure... Bon à savoir aussi !

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

Disponible en option sur la BMW (intégré d'origine sur la Honda), le système "Keyless" évite cette bourde, potentiellement très fâcheuse. On adopte surtout très vite le démarrage du moteur sans sortir les clés et le déverrouillage des valises à distance... Deux petits détails qui sont appréciables, surtout au quotidien.

Autre détail, énervant celui-là : la compatibilité trop limitée de ces motos à la pointe de la toute dernière technologie. La GoldWing par exemple, toute auréolée de sa mention "Apple Car Play", n'a pas réussi à jouer les morceaux contenus dans un iPod mini (modèle 2006, et alors ?)

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

La RT se montre encore moins "branchée" puisqu'il est impossible d'écouter la musique de son téléphone Samsung ou Sony, que ce soit via Bluetooth ou par USB. Quant à la radio, elle devient difficilement audible au-delà de 120 km/h.

Plus puissante, la sono de la Honda permet d'écouter sur autoroute les playlists chargées sur son smartphone. Autre atout de la GoldWing pour les gros rouleurs : les commodos sont rétro-éclairés. C'est indispensable pour retrouver de nuit les nombreuses touches au guidon : pas moins de 18 à gauche pour naviguer dans les menus et gérer le GPS (de série), l'audio, la bulle, etc.

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

L'instrumentation de la Honda allie merveilleusement bien modernité et classicisme : le grand écran TFT couleur de 7 pouces - mais pas tactile - est associé à de grands compteurs analogiques et fenêtres annexes en noir et blanc. La console centrale double les commandes au guidon : certains la jugeront inutile, d'autres plus commode.

Curieusement, la R1250RT ne reçoit pas la magnifique dalle inaugurée de série sur la R1250GS. La routière conserve donc le tableau de bord de 2014, avec ses deux cadrans à aiguilles et son écran "très plat" de 5,7 pouces. L'ensemble paraît moins classieux - plus sportif ? - que celui de la Honda. La molette "rondement" pratique est logiquement reconduite.

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

Duel BMW R1250RT Vs Honda GoldWing : Nouvelle donne en Moto GT

Derniers points à aborder et à attribuer : la consommation et l'autonomie, essentielles en "Moto GT" ! Au cours de notre roulage - moins routier que prévu -, la R1250RT et la GoldWing ont brûlé la même quantité de carburant : 6 l/100 km en moyenne.

Grâce à son réservoir de 25 litres, la BMW offre 416 km d'autonomie à Moto-Net.Com et sans doute un peu plus encore aux motards qui roulent très, très calmement. La R1250RT marque le point final de ce duel MNC face à la GoldWing : avec ses 21,1 litres, la Honda doit s'arrêter environ 50 km plus tôt pour faire le plein.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Suis d accord à 100 % avec Le Calife sur la nouvelle Goldwing qui n est qu une pan european supérieure Elle ne devrait plus porter le non de GOLWING car ce n est plus une Gold J ai eu 4 goldwings 1800 que j ai aimées passionnément Je me suis laissé prendre par la nouvelle sur laquelle je roule présentement C est une moto qui a quelques atouts : freinage , suspension , boite de vitesses améliorée ! Mais les BM ont ce genre d atouts déjà ! Mais c en est fini de la Goldwing et de son charme et sa personnalité unique et inégalable ! Je pense qu Honda a fait fausse route en voulant se positionner face à BMW en l imitant platement ! L avenir dira qui avait tort ?
Bestof: 
1
Contrairement à la majorité d’entre vous, je trouve ce comparatif intéressant. Lors de la commercialisation du précédent Bagger 1800 Honda, je l’avais essayé à plusieurs reprises et il s’en était fallu de peu pour qu’elle remplace ma 1200 RT, tellement j’avais été conquis par un agrément de conduite extraordinaire du « six à plat ». Ce qui m’a retenu c’est un équipement hors d’âge et une masse assez imposante. Je n’ai pas essayé cette nouvelle version du Bagger Honda, mais par contre j’ai essayé la nouvelle Gold et par extrapolation je devine que cette nouvelle édition correspondrait pile-poil à mes attentes. Sauf que j’ai eu le tort de garder trop longtemps ma 1200 RT de 2009 qui a dépassé les 185 000 km (entièrement d’origine) et dont personne ne veut ni en occasion, ni en reprise, ce qui fait du coup un budget considérable pour l’acquérir............ Sauf , si comme le modèle précédent, il se vende mal et soit bradé à moins de 70 % de sa valeur neuve…….On peut toujours rêver, en attendant le nouveau super CUB 125 Honda me fait de l'oeil avec sa conso de 1,5 l/100.......... En ces temps de crise et de limitations de vitesse c'est peut-être pas si idiot après tout!
Bestof: 
1
Bonjour à toutes et tous, Et voilà... Ce qui devait arriver arriva. Bientôt 20 ans que je roule en Goldwing (Je roulais avant en BMW, Harley, Guzzi...)) et, de mémoire, jamais personne n'a osé comparer une Gold à une RT, fusse-t-elle prestigieuse. Avec cette nouvelle mouture, Honda a "trahi" la "philosophie" des Wingers, celle qui les pousse à rouler sur une machine exceptionnelle, incomparable jusqu'alors. BMW a chassé sur les terres de Honda, en essayant d'égaler la Gold à plusieurs reprises, sans jamais y parvenir. Et soudain, Honda revient sur ce qui a fait que la GoldWing est devenue une légende. Il nous propose maintenant cet ersatz de vaisseau amiral, fluette, perdant au passage 40 Litres de bagagerie , n'offrant plus guère de protection aux frimats, réduisant à la portion congrue le confort de la passagère et jetant aux gémonies les chromes rutilants. Cette nostalgie du passé (maintenant), ne manquera pas d'étonner beaucoup d'entre vous. Mais c'est cette conception de rouler qui nous motive, les Wingers de toujours. Honda a atteint son objectif : Piquer des parts de marché à BMW, en se fichant royalement de ceux qui ont fait la réputation du modèle phare. Une page qui se tourne, un rêve de plus qui disparaît.. Toutes les choses ont une fin, dit l'adage. En dehors du phénomène de "mode" que l'on constate en lisant les chiffres de vente de la Goldwing (sans oublier le fait que certains nantis se précipitent pour acquérir le dernier modèle sorti, ce qui fausse les données), je pense que la GoldWing est morte, du moins ce qu'elle représentait depuis plus de 40 ans. Pour préciser, je ne dénigre aucunement la BMW qui est sa rivale dans cet article (je la trouve elle aussi exceptionnelle dans sa catégorie), ni quelque autre moto, mais je n'achèterai pas cette nouvelle version. Vu le kilométrage "camionesque" que peut faire une Goldwing (j'en ai vu une ''1500 cm3'') qui avait 947'000 Km), je crois que la mienne (environ 60'000 Km), pourra me procurer du bonheur jusqu'à ce que je ne puisse plus rouler en deux roues (j'ai bientôt 67 balais) Peut-être que Honda jette l'éponge face à la concurrence qui a pointé le bout de son nez Outre-Atlantique: La nouvelle Yamaha Venture, les magnifiques Indian, les mythiques Harley 'Electra' et autres... Là oui, les "anciennes" GoldWing méritaient d'être comparées avec ces monuments du deux-roues... Dans son créneau, BMW est reine. Honda, tel Icare, se brûlera "SON" aile en voulant approcher le feu Bavarois... Et j'en suis bien triste, l'histoire est écrite d'avance. Tout cela me rappelle ce que nous vivons socialement aujourd'hui. Honda a fait une enquête il y a quelques années pour connaître les désirs des Wingers concernant la future GoldWing. A l'instar de "notre Jupiter", le résultat est aujourd'hui : "Vous pouvez toujours siffler, Les parts de marché, toujours plus grandes, sont nos seuls objectifs" Un petit clin d'oeil : ... Connaissez-vous la différence entre la dictature et la démocratie ?..... (Eh ben j'vais voul'dire... comme disait l'autre)... La Dictature c'est "FERME TA GUEULE !!!"_____ La démocratie c'est : "Cause toujours..." )---- Bonne journée à toutes et tous ! :-)

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Configuration
    • BMW : full options ou presque
    • Honda : modèle standard
  • Kilométrage au départ
    • BMW :  970 km
    • Honda : 6890 km
  • Pneus :
    • BMW : Bridgestone SC
    • Honda : Bridgestone SC
  • Parcours : 310 km
  • Routes : ville, routes et autoroute
  • Consos moyennes
    • BMW : 6,0 l/10 km 
    • Honda : 6,0 l/100 km 
  • Météo : belle et douce
  • Problèmes rencontrés : glissade sur gasoil...
 
 
 

POINTS FORTS R1250RT

 
  • Santé du flat-twin
  • Modes de conduites pertinents
  • Agilité insoupçonnée
 
 
 

POINTS FAIBLES R1250RT

 
  • Boîte et shifter parfois durs
  • Vibrations au-delà de 130 km/h
  • Instrumentation et connexion
 
 
 

POINTS FORTS GOLDWING

 
  • Noblesse du flat-six
  • Freinage(s) combiné(s)
  • Formule "All inclusive"
 
 
 

POINTS FAIBLES GOLDWING

 
  • Poids et prix élevés
  • Transmission perfectible
  • Forme et volume des valises
 
 
 
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !