• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTO TOUR 2003
Toulon, le 11 octobre 2003

Dominique Sarron : "je n'étais pas venu pour gagner !"

Dominique Sarron : "je n'étais pas venu pour gagner !"

A son arrivée à Toulon, Dominique Sarron livre à Moto-Net ses impressions sur la folle semaine qu'il vient de vivre. Enchanté d'être arrivé jusqu'au bout, il ne participera toutefois pas à l'édition 2004.

Imprimer

Dès son arrivée à Toulon, Dominique Sarron, vainqueur de l'édition 2003 du Moto Tour, livre à Moto-Net ses impressions sur la folle semaine qu'il vient de vivre. Enchanté d'être arrivé jusqu'au bout, il ne souhaite toutefois pas commencer une nouvelle carrière de courses sur routes et ne participera donc pas au Moto Tour 2004.

Moto-Net : Dominique, quel est ton bilan de cette épreuve ?
Dominique Sarron : je dirais que c’est d’abord un très beau travail des organisateurs, car c’est très difficile d’emmener comme ça 240 concurrents à travers la France ! Il y a eu quelques problèmes et quelques tensions au début, mais je crois que le maximum a été fait pour les résoudre. La situation s’est vraiment débloquée vers le milieu de l’épreuve. On a alors eu une très bonne ambiance, que ce soit avec les organisateurs ou entre les concurrents. Au départ des spéciales, on discutait entre pilotes dans un très bon état d'esprit.

Dominique Sarron au départ de l'épreuve à Paris, le 5 octobre

Moto-Net : sur le plan sportif, beaucoup de concurrents se sont plaints de la prépondérance des épreuves sur circuit. En as-tu tiré un avantage ?
Dominique Sarron : quel avantage ? compte les kilomètres de spéciales sur circuit et sur route, et on en reparle ! De même, ma moto est une R6 du parc presse Yamaha, simplement équipée d’un amortisseur Ohlins. Non, je crois plutôt que ce sont les spécialistes du rallye routier qui se sont mis la pression et qui ont moins bien géré les différentes épreuves. Moi, j’ai passé l’âge de me mettre la pression, je n’ai rien à prouver et d’ailleurs, je n’étais même pas venu pour gagner !

Moto-Net : quel a été le moment décisif de la course ?
Dominique Sarron : c’est d’abord sur les circuits du Mans et d’Issoire où j’ai pu gagner pas mal de temps. La nuit s’est pas trop mal passée, je n’étais pas loin des spécialistes. Mais entre Villefranche-sur-Saône et Alès, je n’étais pas dans mon assiette. En particulier, dans la spéciale du Burzet, je ne sentais pas bien la route et j’ai perdu pas mal de temps. En fait, tout s’est joué hier entre Alès et Toulon, quand dans les deux spéciales routières, je lâche à peine quelques secondes aux spécialistes. Ils ont vu qu’un pistard avec une sportive peut aussi aller vite sur la route, et je crois que psychologiquement ça a été important !

Dominique Sarron à la lutte avec Thierry Rogier sur le circuit d'Alès

A ce moment de l'entretien, on apprend que Vincent Cathala, 3ème ce matin, et Nicholas Ayrton, 5ème, se sont sortis violemment. En particulier Ayrton qui a tiré tout droit au fond d’un ravin suite à une compression sur une bosse. Il est hospitalisé avec au moins un bras et des côtes cassées...

Dominique Sarron : c’est vraiment dommage que l’épreuve finisse comme ça... C’est ce que je te disais : les gars se sont mis la pression inutilement. A la troisième place, Cathala n’avait aucune chance de revenir sur Nuques et son WR 450, vu les spéciales au programme. Il lui suffisait de rentrer à Toulon pour un podium...

Dominique Sarron : je ne participerai pas l'an prochain

Moto-Net : tu reviendras l'an prochain ?
Dominique Sarron : clairement, la réponse est non ! Je ne suis venu sur cette première édition que suite à une promesse faite à Marc Fontan. Maintenant je ne vais pas commencer une nouvelle carrière de course sur route ! Sans compter qu'il y a aussi une prise de risques parfois excessive sur ce genre d’épreuve. Quand tu te retrouves dans la boue avec une R6, tu te demandes vraiment ce que tu fais là !

Moto-Net : tu t'es quand même fait plaisir ?
Dominique Sarron : bien sûr, j'ai eu beaucoup de plaisir à rencontrer plein de gens et à découvrir des paysages surprenants. C’est aussi une épreuve très dure physiquement, où il faut savoir gérer son effort. C’est donc aussi une grande satisfaction d’arriver au bout !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai BMW R1200GS Rallye 2017 : une option vers l'Adventure

Comment renouveler le succès de la R1200GS, une moto qui domine - voire écrase - sa catégorie des maxi-trails ? Quand sa supériorité fait une telle l'unanimité qu’elle en devient même la moto de plus de 500 cc la plus vendue dans le monde, malgré son prix supérieur à 16 000 euros ? La réponse de BMW est simple et imparable : il suffit de la dupliquer ! Explications et démonstration avec notre essai MNC de la R1200GS Rallye 2017.
Duel CB650F Vs MT-07 : le traditionnel 4-pattes Honda contre le sensationnel CP2 Yamaha

Attaquée de toutes parts, la Yamaha MT-07 reste la référence des roadsters de moyenne cylindrée. En 2017, Honda continue de lui opposer sa CB650F, revue à l'occasion du passage à Euro4. Le roadster 4-pattes peut-il battre le bicylindre CP2 ? Réponse dans ce nouveau duel MNC !
Duel BMW nine T Pure Vs Honda CB1100 RS : plaisirs classiques

Belle, chic et très légitime sur le segment des motos néo-rétros, la Honda CB1100 n'a pourtant séduit que 125 motards français en 2016. Le constructeur japonais épice sa recette avec une variante RS aux saveurs plus affirmées, ouvertement inspirée de la très goûtue BMW R Nine T et de ses 1000 ventes annuelles ! Duel MNC entre l'inédite Nine T Pure et la CB1100 RS 2017.
Essai KTM 390 Duke : le permis A2 avec classe et sans bridage

La KTM 390 Duke lancée en 2013 évolue en même temps que sa petite soeur 125, avec laquelle elle partage beaucoup : look, partie cycle, équipements... Côté motorisation, le roadster KTM destiné aux permis A2 se plie à la norme Euro 4 mais ne se dégonfle pas. Essai !

Guide pratique Nouveautés moto 2017 : prix, fiches techniques et dates de disponibilité

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Compte rendu et résultats du Grand Prix des Pays-Bas MotoGP 2017

Valentino Rossi est de retour sur la plus haute marche du podium MotoGP ! Un an après sa dernière victoire à Barcelone, l’italien de 38 ans renoue avec le succès lors d’un Grand Prix des Pays-Bas 2017 à rebondissements. Danilo Petrucci et Marc Marquez l’accompagnent sur le podium d’Assen, tandis que Viñales s’est pris les pieds dans le tapis et ne marque aucun point. Zarco, qualifié en pole, finit 14ème à cause d’une mauvaise stratégie. Compte rendu et classements.
Compte rendu et résultats du Grand Prix des Pays-Bas Moto2 2017

Week-end en fanfare pour Franco Morbidelli à Assen : l’italien remporte le Grand Prix des Pays-Bas Moto2 juste après avoir été confirmé en MotoGP dans son team Marc VDS pour les deux saisons à venir (avec option pour 2010) ! Grâce à sa cinquième victoire de cette saison 2017, le n°21 reprend un peu d’avance sur Tom Lüthi au championnat provisoire. Compte rendu et classements.
Compte rendu et résultats du Grand Prix des Pays-Bas Moto3 2017

Aron Canet décroche à Assen sa deuxième victoire de la saison Moto3 2017 devant Romano Fenati et John McPhee. L’espagnol impose au finish sa Honda au terme d’un palpitant GP des Pays-Bas, débuté sur piste séchante et terminé sur le sec. Cinquième, Jules Danilo signe son meilleur résultat en Grands Prix. Compte rendu et classements.
Mercato 2018 : Franco Morbidelli monte en MotoGP avec son team Marc VDS

Franco Morbidelli roulera bien en 2018 en MotoGP avec son team actuel Estrella Galicia 0,0 Marc VDS, comme annoncé sur MNC depuis plusieurs semaines. L’italien de 23 ans, actuellement en tête du classement provisoire Moto2, a signé pendant le GP des Pays-Bas 2017 un accord de deux ans avec son équipe, avec une option pour une troisième année (saison 2020, donc).
Hausse inquiétante des vols de BMW R1200 GS en France

La Mutuelle des Motards et ses partenaires constatent une augmentation inquiétante du nombre de vols de motos BMW R1200 GS, multiplié par trois en un an dans certaines régions !
Saga du rachat Ducati : Harley-Davidson propose, les syndicats VW s'opposent...

Précédemment dans la saga Ducati : Harley-Davidson, qui s'était séparé de Buell puis de MV Agusta, serait tombé sous le charme de Ducati... Mais les avances du gros américain seraient compromises : les tuteurs allemands de la belle italienne ne sont pas d'accord !
Interview Sylvain Guintoli : les 8H de Suzuka, on y va pour gagner !

Notre champion du monde Superbike 2014 Sylvain Guintoli, qui court sur la toute nouvelle GSX-R1000 en British Superbike cette saison, va participer aux 8 Heures de Suzuka 2017 avec le légendaire team Suzuki Yoshimura. Interview.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.