• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTO TOUR 2003
Toulon, le 11 octobre 2003

Dominique Sarron : "je n'étais pas venu pour gagner !"

Dominique Sarron : "je n'étais pas venu pour gagner !"

A son arrivée à Toulon, Dominique Sarron livre à Moto-Net ses impressions sur la folle semaine qu'il vient de vivre. Enchanté d'être arrivé jusqu'au bout, il ne participera toutefois pas à l'édition 2004.

Imprimer

Dès son arrivée à Toulon, Dominique Sarron, vainqueur de l'édition 2003 du Moto Tour, livre à Moto-Net ses impressions sur la folle semaine qu'il vient de vivre. Enchanté d'être arrivé jusqu'au bout, il ne souhaite toutefois pas commencer une nouvelle carrière de courses sur routes et ne participera donc pas au Moto Tour 2004.

Moto-Net : Dominique, quel est ton bilan de cette épreuve ?
Dominique Sarron : je dirais que c’est d’abord un très beau travail des organisateurs, car c’est très difficile d’emmener comme ça 240 concurrents à travers la France ! Il y a eu quelques problèmes et quelques tensions au début, mais je crois que le maximum a été fait pour les résoudre. La situation s’est vraiment débloquée vers le milieu de l’épreuve. On a alors eu une très bonne ambiance, que ce soit avec les organisateurs ou entre les concurrents. Au départ des spéciales, on discutait entre pilotes dans un très bon état d'esprit.

Dominique Sarron au départ de l'épreuve à Paris, le 5 octobre

Moto-Net : sur le plan sportif, beaucoup de concurrents se sont plaints de la prépondérance des épreuves sur circuit. En as-tu tiré un avantage ?
Dominique Sarron : quel avantage ? compte les kilomètres de spéciales sur circuit et sur route, et on en reparle ! De même, ma moto est une R6 du parc presse Yamaha, simplement équipée d’un amortisseur Ohlins. Non, je crois plutôt que ce sont les spécialistes du rallye routier qui se sont mis la pression et qui ont moins bien géré les différentes épreuves. Moi, j’ai passé l’âge de me mettre la pression, je n’ai rien à prouver et d’ailleurs, je n’étais même pas venu pour gagner !

Moto-Net : quel a été le moment décisif de la course ?
Dominique Sarron : c’est d’abord sur les circuits du Mans et d’Issoire où j’ai pu gagner pas mal de temps. La nuit s’est pas trop mal passée, je n’étais pas loin des spécialistes. Mais entre Villefranche-sur-Saône et Alès, je n’étais pas dans mon assiette. En particulier, dans la spéciale du Burzet, je ne sentais pas bien la route et j’ai perdu pas mal de temps. En fait, tout s’est joué hier entre Alès et Toulon, quand dans les deux spéciales routières, je lâche à peine quelques secondes aux spécialistes. Ils ont vu qu’un pistard avec une sportive peut aussi aller vite sur la route, et je crois que psychologiquement ça a été important !

Dominique Sarron à la lutte avec Thierry Rogier sur le circuit d'Alès

A ce moment de l'entretien, on apprend que Vincent Cathala, 3ème ce matin, et Nicholas Ayrton, 5ème, se sont sortis violemment. En particulier Ayrton qui a tiré tout droit au fond d’un ravin suite à une compression sur une bosse. Il est hospitalisé avec au moins un bras et des côtes cassées...

Dominique Sarron : c’est vraiment dommage que l’épreuve finisse comme ça... C’est ce que je te disais : les gars se sont mis la pression inutilement. A la troisième place, Cathala n’avait aucune chance de revenir sur Nuques et son WR 450, vu les spéciales au programme. Il lui suffisait de rentrer à Toulon pour un podium...

Dominique Sarron : je ne participerai pas l'an prochain

Moto-Net : tu reviendras l'an prochain ?
Dominique Sarron : clairement, la réponse est non ! Je ne suis venu sur cette première édition que suite à une promesse faite à Marc Fontan. Maintenant je ne vais pas commencer une nouvelle carrière de course sur route ! Sans compter qu'il y a aussi une prise de risques parfois excessive sur ce genre d’épreuve. Quand tu te retrouves dans la boue avec une R6, tu te demandes vraiment ce que tu fais là !

Moto-Net : tu t'es quand même fait plaisir ?
Dominique Sarron : bien sûr, j'ai eu beaucoup de plaisir à rencontrer plein de gens et à découvrir des paysages surprenants. C’est aussi une épreuve très dure physiquement, où il faut savoir gérer son effort. C’est donc aussi une grande satisfaction d’arriver au bout !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

Les derniers essais MNC

Duel BMW R nineT Scrambler Vs Triumph T120 Black : t'as le look, bobo !

Dans la moto comme dans bien d'autres domaines, le rétro a actuellement le vent en poupe. Pour ce duel, MNC a donc sélectionné deux nouvelles machines aux looks classiques et classieux : la BMW R nineT Scrambler et la Triumph Bonneville T120 Black !
Essai Harley-Davidson Electra CVO Limited 114 : no limit ! 

Affichée à 29 910 euros, la Harley-Davidson Electra Ultra Limited chapeaute avec panache la gamme de motos routières 2017 du constructeur américain. Mais si votre portefeuille contient 12 000 euros de plus et que votre cœur s'emballe à l'idée d'un moteur encore plus vitaminé que son Twin-Cooled Milwaukee-Eight 107, la CVO Limited et son nouveau big bloc "114" est faite pour vous ! Essai de la plus performante des Electra...
Essai Kawasaki Z1000SX 2017 : une "super bike" pour la route

Kawasaki profite du passage à Euro 4 pour peaufiner sa Z1000SX sur de nombreux plans : mécanique, mais surtout esthétique et électronique ! La moto routière sport-GT arrivera dans les concessions vertes en décembre, mais MNC a déjà pu la tester... Premier essai.
Duel Indian Chieftain Dark Horse Vs Harley-Davidson Road Glide Special 107 : riders on the normes

Harley-Davidson fait coup double en 2017 avec son nouveau moteur Milwaukee-Eight 107 : répondre aux normes Euro4 et à la concurrence, Indian et son Thunder Stroke 111 en tête ! MNC confronte ces deux big twins refroidis par air dans un duel entre la Road Glide Special et la Chieftain Dark Horse. 

Guide pratique Nouveautés moto 2017 : prix, fiches techniques et dates de disponibilité

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Paris : les recours se multiplient contre la fermeture des voies sur berges

Anne Hidalgo, la maire (PS) de Paris, a séduit une partie de son électorat en promettant de piétonniser la capitale au maximum, au détriment de ceux qui sont obligés d'utiliser un mode de déplacement motorisé. Dernier exemple en date : sa décision d'interdire la circulation sur les voies sur berges, attaquée en justice par près de 200 maires.
Conférence FFM : tout ce qu'il faut savoir sur les champions 2016 et les perspectives du sport moto en 2017

La Fédération française de motocyclisme (FFM) a tenu hier sa conférence de presse annuelle. L'occasion de dresser son bilan 2016, de fixer ses objectifs 2017 et de récompenser les pilotes et les équipes qui se sont illustrés à l'international. Avec en tête, naturellement, le double champion du monde Moto2 Johann Zarco.
Vidéo moto : Tourist Trophy 2017, le combat du siècle

Les journées raccourcissent, les températures chutent, les motards s'engourdissent... mais Moto-Net.Com lutte ! Histoire de réchauffer l'ambiance, voici la bande annonce du prochain Tourist Trophy qui opposera deux grands champions : Hutchinson et Dunlop. Explications !
Comment se casser la clavicule en un clic...

Aujourd'hui, découvrons comment un motard pourtant confirmé se maudit d’être la victime d’un accident stupide qu’il a lui-même provoqué...
Lorenzo ouvre un musée dédié aux champions de moto et de F1

Le champion du monde MotoGP sortant, Jorge Lorenzo, rend hommage aux principaux champions des Grands Prix de moto et Formule 1 dans son propre musée "Wolrd Champions by 99", ouvert au public à Andorre-la-Vieille. Le nouveau pilote Ducati y expose une impressionnante collection d'objets et d'équipements collectionnés au fil des années.
Vidéos motos BMW : meilleurs voeux et meilleur wheelie !

Premier constructeur moto à dégainer sa vidéo spéciale "fêtes de fin d'année", BMW Motorrad met en scène sa S 1000 XR et un pilote suédois, Robert Gull, détenteur du record de vitesse sur la roue arrière et sur glace avec une S 1000 RR...
KTM rappelle ses maxi-trails Adventure pour un problème de faisceau ABS

KTM engage une campagne de rappel sur ses maxi-trails 1190 Adventure et 1290 Super Adventure jusqu'au millésime 2016, à cause d'un possible contact entre le faisceau de câblage et le modulateur ABS qui cause un risque de surchauffe d'un flexible de frein.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.