• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SUPERBIKE - NOGARO
Paris, le 1er mai 2008

Deuxième round du championnat de France Superbike

Deuxième round du championnat de France Superbike

C'est sous un timide soleil que les as de la vitesse française ont pu en découdre ce week-end à Nogaro : après une première confrontation au Mans sous la pluie, tous avaient à coeur de briller. Mais pour certains, quelques ondées en ont décidé autrement.

Imprimer

Près de 13 000 spectateurs - selon les organisateurs - ont assisté à la deuxième manche du championnat de France Superbike le week-end dernier à Nogaro (32) : une bonne fréquentation due au retour de beaux jours, mais aussi à la qualité croissante et aux efforts entrepris par les différents acteurs du monde moto pour redorer le blason du Superbike français.

Si les matinées furent marquées par une certaine fraîcheur, les grosses chaleurs l'après-midi (près de 25°C) laissèrent présager de belles bagarres en courses : les favoris du championnat ayant assuré sous la pluie mancelle, un air de revanche flottait sur le paddock de la piste...

125

C'est le jeune Valentin Debise qui s'élance de la pole position : auteur d'un chrono de 1'34.935 (le record de la piste en 125 cc), le pilote KTM devance Alexis Michel de 0.07 secondes ! Un écart ultra serré qui illustre bien le niveau de concurrence dans la catégorie !

Derrière eux se placent Steven le Coquen, Cyril Carrillo, Johathan Castillo, Quentin Jacquet et Ornella Ongaro.

La séance est légèrement écourtée à cause de la chute de Robin Barbosa (Honda, Team VTC) qui s’avère être, heureusement, sans conséquence pour le pilote.

Valentin Debise et Steven Le Coquen - Deuxième épreuve du Championnat de France Superbike 2008 à Nogaro

En course, le poleman est le plus prompt à s'élancer : l'annonce récente de sa participation en tant que wild card au GP de France semble donner des ailes au pilote albigeois !

Derrière lui, l'opiniâtre Steven Le Coquen tire tout ce qu'il peut de son Aprilia, alors que le champion de France 2007 revient du diable vauvert après un mauvais départ. Malheureusement, un excès d'optimisme envoie Alexis Michel au tapis, laissant à Cyril Carrillo le bénéfice la troisième place... jusqu'à sa chute à quatre tours de l'arrivée !

En tête de la course, le rythme est élevé et la bagarre soutenue : à grands coups de dépassements, les leaders creusent l'écart sur le reste du peloton... Dans le dernier tour, Steven Le Coquen donne tout et passe Valentin Debise dans la ligne droite : le pilote KTM reprend la tête au freinage, tandis que son adversaire finit par s'envoler sur un freinage osé !

 1er Valentin Debise, 2ème Jimmy Petit et 3ème Nelson Major - Deuxième épreuve du Championnat de France Superbike 2008 à Nogaro

Le podium final est donc constitué de Valentin Debise, Jimmy Petit et Nelson Major. Derrière, on retrouve la surprenante Ornella Ongaro (Honda-Challenge de l'avenir), qui termine à quelques centièmes seulement de ses adversaires masculins et qui s'empare du même coup de la troisième place au général, derrière Debise et Le Coquen !

Trophée Pirelli Junior 600

Les qualifs et la course de la catégorie Pirelli Junior 600 se déroulent sous un ciel plutôt chargé : une épreuve au goût amer pour certains, puisque après réclamation, la première course au Mans a été annulée (lire encadré).

 William Grarre - Deuxième épreuve du Championnat de France Superbike 2008 à Nogaro

Annulation de la course du Mans : explications

C'est avec une certaine stupéfaction que les pilotes du Trophée Pirelli Junior 600 ont appris en début de semaine que la course du Mans ne compterait pas dans le championnat, qui ne comptera donc que six épreuves ! Cette décision, entérinée par la Commission de course sur routes de la FFM, intervient suite à la fourniture par Pirelli de nouveaux pneus pluie sans en avoir averti au préalable la Fédération... Pourtant, celle-ci reconnaîtra après enquête que "les pneus ont été utilisés en toute bonne foi par plusieurs pilotes, et ce dès le vendredi lors des essais libres", puisque le manufacturier avait tout simplement "oublié" de mentionner à l'organisateur que les pneus prévus initialement n'étaient plus fabriqués et se voyaient donc remplacer par de nouvelles enveloppes... Bref, un étrange méli-mélo qui ne met pas particulièrement en valeur la communication au sein du championnat français...

En qualifications, Louis Bulle (qui court aussi en catégorie Top Twin) fait parler la poudre : signant un superbe 1'32.687 (à deux dixièmes de la pole Supersport !), il s'élance aux côtés de William Grarre et Etienne Masson. Jimmy Maccio, pilote de la Dark Dog Academy, partira de la 10ème position.

Dès le départ de la course, Masson, Kaluzny et Grarre se portent en tête tandis que Louis Bulle n’est que 6ème après un tour. Petit à petit, William Grarre parvient à se détacher du groupe et s'envole vers une victoire certaine, cumulant jusqu'à 13 secondes d'avance ! Jolie prestation du n°69, alors que son team regrettait après les différents essais de ne pas avoir pu suffisamment rouler sur le sec pour peaufiner les réglages...

Les réglages mixtes auront donc finalement été de mise, puisque la pluie a joué les invités surprises en course ! "J’étais 8ème lorsqu’il a commencé à pleuvoir", explique le malheureux Jimmy Maccio, qui plonge au classement alors qu'il était cinquième à l'issue de la course du Mans : "j’ai fait deux équerres dans le virage juste avant la ligne des stands et là, j’ai réduit les gaz en laissant passer devant moi plusieurs concurrents. Lorsque j’ai vu que la piste était de nouveau sèche et que j’ai voulu reprendre du rythme, j’ai cassé mon sélecteur à 6 tours de l’arrivée..."

1er William Grarre, 2ème Etienne Masson et 3ème Nicolas Kaluzny - Deuxième épreuve du Championnat de France Superbike 2008 à Nogaro

William Grarre s'impose donc fort logiquement pour la première fois de sa carrière devant Etienne Masson et Nicolas Kaluzny. Quant à Louis Bulle, il ne profite pas de sa belle remontée puisqu'il chute à quelques virages du drapeau à damiers et ne termine que 11ème.

Supersport

Mathieu Ginès se place en en tête des qualifs devant David Perret (qui court en championnat espagnol de vitesse, mais participe à cinq manches du FSBK), Olivier Four, Julien Enjolras, Mathieu Andrieu, Fabien Sohier et Kevin Denis, le prometteur pilote de la Dark Dog Academy : "ses progrès sont flagrants à chaque nouvelle course", se réjouit Marc Fontan, le team manager de l'équipe. "Avec moins d’une seconde d’écart, il s’impose régulièrement dans le peloton des 10 premiers qui, pour la plupart, ont beaucoup plus d’expérience que lui. Je pense qu’il a vraiment un gros potentiel !"

Première course
S'échappant le premier, Mathieu réalise le hole shot de cette première course SSP : David Perret et Olivier Four prennent aussitôt son aspi, suivis par Kevin Denis dont c'est seulement la troisième course ! Malheureusement, dès le tour suivant, le plus jeune pilote du plateau 600 (18 ans) rentre un peu trop fort dans une courbe et termine dans les graviers...

"Après mes bons essais du samedi, Pirelli m'a fourni un nouveau pneu que je ne connaissais pas pour la course", explique le jeune Kevin : "alors que j'étais en pleine bagarre dans le groupe de tête, j'en ai demandé sans doute un peu trop à ce nouveau pneu au grip pourtant impressionnant..."

David Perret - Deuxième épreuve du Championnat de France Superbike 2008 à Nogaro

David Perret, Olivier Four et Frédéric Moreira se font de plus en plus pressants sur Mathieu Ginès, obligé de céder sa place au vice champion de France SBK 2007 et à la Yamaha de Frédéric Moreira.

S'ensuit un beau baston entre les deux expérimentés pilotes, agrémenté de la présence de Fabien Sohier sur la Triumph officielle, championne en titre de la catégorie.

Hugo Marchand navigue quant à lui aux alentours de la 10ème place et terminera finalement 12ème de cette première manche : un résultat pas vraiment en accord avec les prétentions de l'ex-pilote de GP 250, pénalisé par un mauvais choix de pneumatiques : "je pense que les pilotes ont fait un mauvais choix stratégique pour leurs pneus", estime Marc Fontan. "Ca les a pas mal pénalisés et notamment Kevin qui n’aurait peut-être pas chuté avec des pneus plus adaptés aux conditions du circuit"...

Des conditions de piste mi figue, mi raisin qui n'empêcheront pas David Perret de s'imposer devant Frédéric Moreira, Olivier Four et Fabien Sohier : une victoire fantastique pour le pilote angevin, puisque David Perret ne devait même pas prendre le départ suite à une grosse chute le week-end précédent à Valence (Espagne) !

Deuxième course
C'est la Kawasaki n°18 de David Perret qui réalise le hole shot devant Olivier Four, Mathieu Ginès, Laurent Brian et Kevin Denis.

David Perret, Julien Enjolras et Mathieu Ginès - Deuxième épreuve du Championnat de France Superbike 2008 à Nogaro

Olivier Four réussit à s'emparer de la tête de la course dès le troisième virage et tente de creuser un léger écart. Julien Enjolras, Mathieu Ginès et David Perret se livrent alors une bataille sans merci pendant plusieurs tours. Kevin Denis, légèrement décroché, choisit prudemment de rallier l'arrivée en septième position, suivi par son coéquipier Hugo Marchand.

Petit à petit, le groupe revient sur le leader qui se fait passer successivement par la Kawasaki de Perret et par Julien Enjolras : Olivier Four tente de répliquer, mais doit conjuguer également avec le retour de Mathieu Gines !

Dans le denier tour, Julien Enjolras est en tête dans la ligne droite, mais David Perret réussit un freinage d'anthologie au virage de l’aérodrome et prend le commandement une bonne fois pour toutes : il passe la ligne en signant le doublé !

1er David Perret, 2ème Julien Enjolras et 3ème Mathieu Ginès - Deuxième épreuve du Championnat de France Superbike 2008 à Nogaro

Derrière lui (et dans la même seconde !) suivent Julien Enjolras, Mathieu Ginès et Olivier Four : sûr que tous les pilotes du plateau doivent être quelque peu soulagés de savoir que David Perret ne disputera pas la totalité du championnat de France ! Car son doublé le place en deuxième position au championnat, un point devant Julien Enjolras... Le troisième du jour, Mathieu Gines, effectue la bonne opération en repartant en tête du classement provisoire tandis que Grégory Lefort est 4ème devant Olivier Four.

Superbike

La Superpole se déroule sous haute tension : parti à la faute dès le premier partiel, Gwen Giabbani s'élance de la dernière position. Pas très à l'aise suite à une petite chute, Guillaume Dietrich part de la sixième position, perdant quatre places par rapport à ses qualifs !

C'est finalement Erwan Nigon qui s'élance de la première position, non sans avoir signé un chrono 1.227 seconde plus rapide que la pole de 2007 ! Suivent Lucas de Carolis, Thomas Métro, Emeric Jonchière et Cyril Brivet.

Première course
Thomas Métro est le plus rapide à s'élancer juste devant les deux coéquipiers du Junior team LMS Suzuki (Jonchière et De Carolis) et Erwan Nigon.

Lucas de Carolis - Deuxième épreuve du Championnat de France Superbike 2008 à Nogaro

Guillaume Diectrich se retrouve en bagarre avec Cyril Brivet, mais ne tarde pas à sonner la charge pour revenir sur le groupe de tête emmené désormais par Lucas de Carolis.

Profitant des dépassements des pilotes attardés, Guillaume revient mètre après mètre sur son coéquipier chez Suzuki. Lucas témoigne de cette fin de course éprouvante nerveusement : "je me suis fais piéger dans le dépassement des attardés et j'ai dû concéder quelques précieux dixièmes à mon poursuivant, qui n’est autre que mon coéquipier Guillaume Dietrich. Ajoutez à ça un champion en titre qui fait le forcing, et vous avez un écart qui se réduit un peu trop vite sur les derniers tours ! Néanmoins, je conserve la tête jusqu’au bout et gagne ainsi ma première victoire de la saison !", relate l'heureux pilote.

Lucas de Carolis et Guillaume Dietrich - Deuxième épreuve du Championnat de France Superbike 2008 à Nogaro

Derrière lui, le n°45 regrette simplement qu'un ultime dépassement ne lui ait pas permit de récompenser sa remontée : "j’étais sur le point de tenter une attaque quand un pilote à qui l’on prenait un tour m’a refermé la porte... J’ai fait une grosse glisse pour l’éviter et je n’ai terminé qu’en deuxième position", regrette le pilote qui rêve de rouler en Superbike américain.

Thomas Métro se hisse à la troisième place, juste devant le poleman Erwan Nigon, Cédric Tangre et Emeric Jonchière. Quant au multiple champion de France David Muscat, obligé de troquer sa Ducati contre une Honda, il ne termine pas la course.

1er Lucas de Carolis, 2ème Guillaume Dietrich et 3ème Thomas Metro - Deuxième épreuve du Championnat de France Superbike 2008 à Nogaro

Signalons également le tir groupé Yamaha à partir de la 7ème position occupée par Cyril Brivet : Julien Millet, Stéphane Duterne (lire Moto-Net.Com du 25 mars 2008), Denis Bouan et Frédéric Protat se suivent en moins de quinze secondes !

Deuxième course
Comme pour la première manche, c'est Thomas Métro qui prend la tête des opérations devant De Carolis, Nigon et Dietrich.

Erwan Nigon enchaîne les tours rapides et s'empare de la tête de la course devant Métro, De Carolis, Diectrich, Bouan et Brivet. Bloqué derrière son coéquipier, le champion en titre ronge son frein : "j’ai mis du temps à doubler Erwan Nigon et Thomas Metro, puis ensuite Lucas. Une fois en tête, j’ai pu creuser l’écart pour m’imposer avec quelques secondes d’avance", explique le récent double vainqueur des 24 Heures Moto du Mans.

Guillaume Dietrich - Deuxième épreuve du Championnat de France Superbike 2008 à Nogaro

Lucas de Carolis réussit également à dépasser Erwan Nigon, visiblement en proie à une usure marquée de son pneu arrière, mais qui parvient quand même à sauver son podium à cause de la chute - à quatre tours de l'arrivée - du réunionnais Thomas Métro.

Guillaume Dietrich repart donc de Nogaro en solide leader du championnat, même si "comme on n’est jamais satisfait, j’aurais bien aimé remporter les deux courses !", confie le pilote Suzuki.

Lucas de Carolis est second à 20 points, suivi par Emeric Jonchière, Christophe Michel, Cédric Tangre, Patrick Piot, Erwan Nigon, Thomas Métro et Denis Bouan.

1er Guillaume Dietrich, 2ème Lucas de Carolis et 3ème Emeric Jonchière - Deuxième épreuve du Championnat de France Superbike 2008 à Nogaro

L'infortuné Philippe Donischal clôt ce classement, malgré de bonnes avancées sur sa KTM RC 8 : "la moto est plus légère et plus agile que ses concurrentes japonaises, mais il lui manque trop de puissance pure. Aujourd'hui, nous tirons environ 150 ch d'un moteur 100% standard, là où les autres sont à 200 ch"...

Side-car

En première manche, c'est le tandem Le Bail / Chaigneau qui signe le hole shot, mais ils sont vite rejoints les maîtres de la catégorie : Delannoy et Cluze. Tournant 5.5 secondes plus vite que le reste du peloton, ceux-ci possèdent un boulevard d'avance lorsqu'un équipage victime d'un ennui mécanique répand de l’huile sur la piste : c’est le drapeau rouge qui met fin prématurément à la course...

On retrouve donc sur le podium Delannoy et Cluze, Le Bail et Chaigneau et Ducouret et Herman. Le premier équipage du trophée F2 Home Tattoo (Bourc’his et Scellier) est 7ème.

Séb Delannoy et Greg Cluze - Deuxième épreuve du Championnat de France Superbike 2008 à Nogaro

En seconde manche, Le Bail et Chaigneau réitèrent avec un départ canon, mais Delannoy et Cluze remontent tout le monde et terminent la course avec presque 36.6 secondes d'avance.

Au classement provisoire, le tandem Delannoy / Cluze mène la danse, suivi par Le Bail / Chaigneau et Ducouret / Herman. Le premier du trophée F2 Home Tattoo est 4ème : il s'agit de l’équipage Bourc’his / Scellier.

Top Twin

Première course
Stéphane Molinier effectue un très bon départ à l’inverse de Louis Bulle. Jean-Yves Mounier suivi des deux Buell (Destoop et Amalric), est juste derrière. Rapidement, Louis Bulle revient jusqu'à Jean-Yves Mounier et hisse sa 999R devant la toute dernière 1098R de son aîné !

Il terminera second derrière Stéphane Molinier (Ducati 10968R), tandis que Bruno Destoop place sa Buell 1125R (lire notre Essai Moto-Net.Com du 21 avril 2008) en quatrième position.

Enfin, saluons au passage la participation du patron de Ducati France, Dominique Cheraki, 34ème de l' Hyper Challenge dont le premier pilote, Aurélien Bantigny, est classé 11ème.

Deuxième course
Malgré un départ canon de Bruno Destoop et de Michel Amalric, les Ducati de Jean-Yves Mounier et de Louis Bulle reprennent le commandement au bout de cinq tours !

Stéphane Molinier se hisse à la troisième place devant la Buell de Bruno Destoop et colle très vite au double échappement de la 999R de Louis Bulle : les deux hommes s'échangent la deuxième place, mais c'est le jeune Bulle qui franchit la ligne d'arrivée derrière un Jean-Yves Mounier très en forme.

Au provisoire, Jean-Yves Mounier (Ducati) est solide leader, devant Bruno Destoop (Buell), Louis Bulle (Ducati), Didier Dallet (Ducati) et Michel Amalric (Buell).

Prochaine étape au Vigeant (86) le 24 et 25 mai : restez connectés !

.

Les derniers essais MNC

Duel BMW nine T Pure Vs Honda CB1100 RS : plaisirs classiques

Belle, chic et très légitime sur le segment des motos néo-rétros, la Honda CB1100 n'a pourtant séduit que 125 motards français en 2016. Le constructeur japonais épice sa recette avec une variante RS aux saveurs plus affirmées, ouvertement inspirée de la très goûtue BMW R Nine T et de ses 1000 ventes annuelles ! Duel MNC entre l'inédite Nine T Pure et la CB1100 RS 2017.
Essai KTM 390 Duke : le permis A2 avec classe et sans bridage

La KTM 390 Duke lancée en 2013 évolue en même temps que sa petite soeur 125, avec laquelle elle partage beaucoup : look, partie cycle, équipements... Côté motorisation, le roadster KTM destiné aux permis A2 se plie à la norme Euro 4 mais ne se dégonfle pas. Essai !
Essai 125 Duke : grosse mise à jour pour la petite KTM

Au début des années 10 (2010...), KTM avait redynamisé le secteur des motos 125 cc en lâchant la très "fraiche" 125 Duke. En 2017, la marque autrichienne revoit son best-seller avec l'intention de redéfinir les standards de la catégorie. Attention les enfants - et concurrents -, ça va secouer !
Essai Aprilia Tuono V4 1100 Factory 2017 : Euro4, et alors ?!

Bon gré mal gré, certaines motos sacrifient un peu de performances ou de caractère mécanique sur l’autel des normes Euro4 en vigueur depuis début 2017. D’autres s’en accommodent au contraire sans dommage, comme cette turbulente et sophistiquée Aprilia Tuono V4 1100 Factory. Test... bien arrosé !

Guide pratique Nouveautés moto 2017 : prix, fiches techniques et dates de disponibilité

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

WSBK Pays-Bas (2) : nouveau doublé pour Rea... Sykes et Kawasaki ! 

Conformément au nouveau règlement, Rea et Sykes ont du partir du fond de la troisième ligne sur la grille ce dimanche à Assen. Au final toutefois, le "Number One" du WorldSBK et son coéquipier n°66 se sont battus jusqu'au bout pour la victoire, loin devant Chaz Davies...
Le gouvernement veut interdire la possibilité de signaler les contrôles radars

Mêlant allègrement lutte contre le terrorisme et simples contrôles routiers, le ministère de l'intérieur veut interdire la diffusion par "applications smartphone, GPS, sites internet ou réseaux sociaux" de "tout message de nature à signaler les opérations de police dans certains périmètres"... Y compris les contrôles radars !
Moto GP : quand les top pilotes se passent de la pommade...

Après trois premiers Grands Prix disputés outre-mer (Qatar, Argentine et États-Unis), le MotoGP retrouve les pistes européennes le 7 mai à Jerez (Espagne). L'occasion pour certains de dresser un premier bilan... et d'exprimer leur admiration pour leurs rivaux, Valentino Rossi et Maverick Viñales en tête !
Et si Sylvain Guintoli remplaçait Alex Rins chez Suzuki en MotoGP ?

Blessé au pied gauche avant le GP d'Argentine puis au poignet droit durant le GP des Amériques, Alex Rins ne pourra pas remonter sur sa GSX-RR avant plusieurs semaines. Le team Suzuki cherche donc un remplaçant... Et pourquoi pas "notre" Sylvain Guintoli national ?
Duel BMW nine T Pure Vs Honda CB1100 RS : plaisirs classiques

Belle, chic et très légitime sur le segment des motos néo-rétros, la Honda CB1100 n'a pourtant séduit que 125 motards français en 2016. Le constructeur japonais épice sa recette avec une variante RS aux saveurs plus affirmées, ouvertement inspirée de la très goûtue BMW R Nine T et de ses 1000 ventes annuelles ! Duel MNC entre l'inédite Nine T Pure et la CB1100 RS 2017.
Essence Motocycles E-Raw, la moto électrique française qui envoie du bois !

La moto électrique, beaucoup en parlent mais peu s'y investissent réellement... Une petite équipe de passionnés français, Essence Motocycles, entend électrifier le secteur avec son spectaculaire prototype E-Raw : présentation de ce luxueux projet (55 000 € !) et interview MNC de son concepteur, Martin Hulin.
Audi (Volkswagen) songe de nouveau à vendre ses motos Ducati

Numéro un des ventes d'automobiles dans le monde en 2016 mais toujours plombé par le "Dieselgate", le groupe Volkswagen est en pleine restructuration et la marque de motos italiennes Ducati, qui appartient à Audi (filiale VW) depuis 2012, se retrouve sur la sellette... Explications.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.