R&D - Des feux verts clignotants pour mieux signaler les motos et scooters
  • L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RVR SAFETY
Paris, le 10 décembre 2010

Des feux verts clignotants pour mieux signaler les motos et scooters

Des feux verts clignotants pour mieux signaler les motos et scooters

Pour améliorer la visibilité des motos et des scooters dans la circulation, une société française a conçu le RVR Safety, un dispositif de diodes vertes clignotantes placé à l'avant du deux-roues qui est actuellement en cours d'homologation. Présentation.

Imprimer

Né en plein débat sur le projet de feux de jour obligatoires pour tous les véhicules - qui s'apprête à refaire surface en 2013 au niveau européen -, le système RVR Safety (pour "Repérage Visuel Routier") ne manquera pas de diviser les utilisateurs de deux-roues et d'irriter les plus conservateurs d'entre nous (lire notamment notre Dossier spécial Feux de jour)...

A l'origine, le constat de Xavier Heitz, motard et patron de la Société française d'électronique appliquée (SFEA) basée en banlieue parisienne au Plessis-Robinson (92), est pourtant simple : nous ne sommes pas assez visibles.

"Dans la plupart des accidents impliquant un deux-roues et une voiture, l'automobiliste déclare qu'il n'avait pas vu le motard", explique Xavier Heitz interrogé par Moto-Net.Com. "Nous avons donc imaginé ce boîtier équipé d'une rangée de diodes vertes clignotantes, que l'on place sous le bloc optique ou sur le garde-boue avant selon les motos, et qui permet aux utilisateurs de deux-roues d'être mieux perçus dans la circulation".

Rendre les motards plus visibles

Pour être le plus efficace possible sans gêner les autres utilisateurs, l'intensité et la rapidité du clignotement (arythmique) varient en fonction de la luminosité ambiante (lumière moins vive dans la pénombre et plus vive en plein soleil) et du comportement de la moto : un accéléromètre détecte les phases d'accélération, de freinage et de mise sur l'angle afin de déclencher un clignotement plus rapide.

Côté utilisateur, cet ingénieux dispositif comprend le boîtier avec ses circuits imprimés, ses capteurs et ses diodes pas plus grosses qu'une tête d'épingle (photo ci-dessous), un interrupteur marche/arrêt à placer au guidon et un cordon d'alimentation avec fusible à brancher directement sur la batterie.

Le RVR Safety est actuellement testé par les représentants européens des Red Knights (le moto-club des pompiers américains), ainsi que par leurs homologues français des Casques d'argent. Selon nos informations, l'assureur moto Club 14 s'intéresserait de près au projet et en aurait même équipé les motos de certains collaborateurs.

Présenté à la déléguée interministérielle à la sécurité routière Michèle Merli et à l'ancien Monsieur Moto national Denis Redon, le prototype RVR Safety a également équipé certaines motos accompagnatrices sur le Tour de France cycliste grâce à l'implication de Serge Célerin, ancien responsable des Casques d'argent et patron de la société SCE Performance.

Mais avant d'imaginer une éventuelle commercialisation à grande échelle au prix probable de 149 euros, le RVR Safety doit être homologué. "C'est long, car cela suppose de créer une norme pour un produit qui n'existe pas encore", explique Xavier Heitz, mais "le RVR Safety est une invention française qui, le cas échéant, sera fabriquée en France par des Français".

Examen approfondi à l'UTAC

Le RVR Safety fait actuellement l'objet d'une étude à l'Union technique auto moto et cycles (UTAC) dirigée par Jean-Pierre Mougin, qui doit prochainement rencontrer Xavier Heitz afin d'examiner le dispositif et voir s'il peut être homologué en l'état ou non.

Interrogé par Moto-Net.Com, l'ancien président de la Fédération française de motocyclisme (FFM) nous a confié que "la difficulté résidera autour de l'interprétation du système de clignotement, afin de savoir s'il doit être assimilé à un clignotant ou non. En effet, le règlement ECE R53 qui régit l'installation de l'éclairage sur les motocycles précise que sauf indications particulières, aucun feu ne doit être clignotant, sauf les feux indicateurs de direction et le signal de détresse".

C'est pourquoi dans sa dernière version prototype, le RVR Safety clignote de façon moins marquée en passant d'une intensité de 100 à 40% au lieu de de 100 à 0%. Car outre sa lumière verte très distinctive - et "la plus facilement perçue par l'oeil humain", assure Xavier Heitz -, le RVR Safety doit également bien se différencier des gyrophares de véhicules prioritaires.

A suivre de près - tout en respectant les distances de sécurité - sur Moto-Net.Com : restez connectés !

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Allons messieurs, un peu de sérénité dans tout ce que vous dites et tâchons d'être un peu constructif. 1- il s'agit actuellement d'un PROTOTYPE et par conséquent n'étant pas vendu dans le commerce ou fabriqué de façon industrielle, il est, c'est vrai, encore très cher...Mais une fois le système autorisé par voie légale, son industrialisation fera baisser confortablement le prix. 2- La phase actuelle est une phase d'essais sur route par environ une trentaine de motos équipées avec à leur guidons des professionnels de la moto (et pas des utilisateurs du dimanche, ce qui n'a rien de péjoratif). A la fin de cet essai, il ressortira un bilan à la lecture duquel les inventeurs (SFEA, et ils ne sont pas que 2...) tireront les conclucions utiles et nécessaires à l'aboutissement du projet. 3- L'installation de ce dispositif n'est en rien OBLIGATOIRE ni dictée par quelques assurances que ce soit. Cela restera un dispositif OPTIONNEL, tout comme le G.H.V (Gilet Haute Visibilité)et autres système reflétant les lumières des phares que l'on retrouve sur beaucoup de tenues moto. Donc si vous le considéré comme un "attrape couillon" et bien ne soyez pas le "couillon de service" et ne l'installez pas. Personne n'y trouvera à redire et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Sécurité routière en France : mauvaises routes, bonne conduite ?

Le bilan de la sécurité routière en juillet 2018 fait état d'une baisse des victimes de -5% (Vs juillet 2017). Prudent - toujours ! -, le délégué interministériel se garde d'établir un rapport avec l'instauration des 80 km/h sur les routes... Le mauvais état de ces dernières en revanche, pourrait sauver des vies ?
Radars 6 commentaires
Nouveauté 2019 : Kawasaki dévoile sa nouvelle Ninja H2 / Carbon

La Ninja H2 ''tout court'' - et Carbon - profite des avancées technologiques effectuées sur la déclinaison routière H2 SX SE pour devenir plus puissante (231 chevaux !) et moins polluante en 2019. La sportive suralimentée de Kawasaki profite d'autres menues évolutions... Présentation.
Deuil : François Etterlé (Suzuki Moto France) s'est éteint

L'ex-directeur commercial de Suzuki France, François Etterlé, nous a quittés. Ce grand nom de la moto en France préparait le prochain Bol d'Argent avec l'enthousiasme qui le caractérisait, celui d'un fringuant jeune homme et éternel passionné de moto. Sayonara Etterlé San..
MotoGP 2019 : Quartararo roulera sur une M1 du team Yamaha SIC

La rumeur circulait depuis un mois dans le paddock de l'Intercontinental Circus... C'est désormais une certitude : le jeune pilote moto français, Fabio Quartararo, s'alignera aux côtés de Franco Morbidelli au sein de la nouvelle équipe satellite Yamaha SIC ! Explications.
11/19 - GP d'Autriche 2019 18 commentaires
Compte rendu et résultats du GP d'Autriche MotoGP 2018 (Lorenzo vainqueur)

Après Iannone en 2016 et Dovizioso en 2017, Lorenzo prouve en 2018 que correctement préparée et magnifiquement pilotée, la Ducati de MotoGP est imbattable sur le Red Bull Ring. Même Marquez, parti de la pole position et remonté à bloc, s'est incliné...
Courses 96 commentaires
Interview Loris Baz : "le WorldSBK devrait employer la méthode MotoGP"

Moto-Net.Com profite de la - très - longue pause estivale du World Superbike pour s'entretenir avec Loris Baz. Unique pilote français et BMW, il galère sur sa S1000RR, pendant que ses concurrents progressent. Comment améliorer la situation et niveler le championnat ? Voici ses réponses.
WSBK 2018 2 commentaires
Moto Animals : de grosses bêtes qui roulent des mécaniques...

Depuis deux ans, Mayobanex Torres Diaz et ses amis imaginent et dessinent des créatures, moitié moto moitié animales. En commercialisant ces "Moto Animals", le jeune designer américain compte développer sa communauté de motard(e)s à travers le monde. Interview.

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, j'accède à toutes les informations réservées et je profite d'avantages exclusifs (invitations, réductions, etc.).

 

  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.