• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
WSBK ESPAGNE (14 SUR 14)
Paris, le 21 octobre 2013

Déclarations et analyse du Superbike à Jerez

Déclarations et analyse du Superbike à Jerez

La quatorzième et dernière épreuve du World SBK 2013 s'est disputée hier à Jerez, en Espagne. Pour compléter nos comptes rendus en direct, voici les déclarations des pilotes Superbike ainsi que l'analyse Moto-Net.Com des deux courses espagnoles.

Imprimer

Déclarations des pilotes Superbike en Espagne

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu vivre hier, en quasi direct, le déroulement des courses de Mondial Superbike et Supersport sur le circuit de Jerez (pour les retardataires, lire MNC du 19 octobre 2013 : Laverty s'empare de la dernière Superpole 2013 puis MNC du 20 octobre 2013 : Laverty double vainqueur, Sykes champion WSBK 2013 !).

Voici les déclarations des pilotes qui se sont illustrés dimanche... Honneur, exceptionnellement, au nouveau champion du monde de Superbike !

 Sykes 2ème, Laverty 1er et Guintoli 2ème - WSBK Espagne (14 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Jerez

Tom Sykes, 3ème puis 2ème :
"Il n'y a pas de mots pour décrire ce que je ressens ! Je suis très pondéré comme gars, mais depuis Magny-Cours mon esprit a commencé à vagabonder par moments. J'avais la chair de poule rien qu'en y rêvant, rêver que je pourrais être champion du monde était déjà magique. Mais ce n'était peut-être que 2% de ce que je ressens maintenant, après avoir remporté le titre".

Tom Sykes, champion du monde - WSBK Espagne (14 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Jerez

"Mon intention était de bien faire en seconde manche, même si ça s'annonçait difficile d'améliorer ma première course car toute mon énergie s'était comme ainsi dire évaporée... J'espérais me rapprocher des avant-postes, mais je ne m'attendais pas à gagner. Ma Ninja ZX-10R fonctionnait très bien mais je pense que cette course était simplement celle d'Eugene. Tout bien considéré, je dois être très heureux aujourd'hui : je deviens champion du monde, j'obtiens deux podiums en course et c'était un plaisir absolu de courir avec ces gars-là cette année. C'était bien pour le championnat que le titre se décide à nouveau lors de la dernière épreuve, surtout sur ce beau circuit et avec ces fans géniaux. Mon équipe est principalement espagnole, elle courait donc à domicile. Nous n'avons pas encore bien réalisé que nous venons de remporter le titre mais ça viendra, j'en suis sûr".

Eugene Laverty 1er - WSBK Espagne (14 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Jerez

Eugene Laverty, 1er (x 2) :
"Ces deux victoires aujourd'hui ont été très différentes. La seconde a été certainement plus facile parce que j'ai été capable de creuser un écart après avoir dépassé Tom, alors qu'en première manche, la bataille (avec Marco Melandri, NDLR) était au coude-à-coude. Je suis heureux de cette double victoire. Ce résultat et la série de podiums en fin de saison confirment notre potentiel. Dommage que nous ayons perdu quelques points importants en début de l'année, mais je n'aime pas pleurnicher ou inventer des excuses. En tout cas, terminer deuxième du championnat des pilotes avec plus de victoires que les autres (9, comme le champion Sykes, NDLR) est un excellent bilan. Le titre constructeur pour Aprilia l'est tout autant".

Marco Melandri 2ème - WSBK Espagne (14 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Jerez

Marco Melandri, 2ème puis forfait :
"La première course a été incroyable. J'ai tout donné pour suivre le rythme d'Eugene. À cinq tours de la fin, je ne pouvais déjà plus piloter comme je voulais car je ne pouvais pas utiliser mon pied correctement, mais je m'en suis sorti grâce à la Clinica Mobile. Dans l'avant-dernier tour, il a fait une petite erreur alors je me suis rapproché de lui et j'ai pu tenter un dépassement. La situation n'était pas facile parce que nous glissions beaucoup, mais j'étais devant dans le dernier tour. Puis dans le dernier virage, j'ai pensé qu'Eugene n'avait rien à perdre au championnat et qu'il pourrait essayer de passer à l'intérieur, mais j'ai freiné trop tôt. Eugène a été très intelligent, il a effectué un très beau dépassement et c'était fini. J'étais désolé pour mon équipe car j'aurais souhaité pour célébrer le 100ème podium de ma carrière avec une victoire. Mais ce n'est pas si mal comme ça. Félicitations à Tom et Kawasaki, ils ont fait une fin de saison incroyable".

Melandri, Sykes et Guintoli - WSBK Espagne (14 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Jerez

"Ma cheville était trop douloureuse après la première course. J'ai préféré écouter mon corps et ne pas courir. Je ne voulais pas terminer sur un mauvais résultat avec BMW. Ces deux dernières années ont été vraiment importantes dans ma carrière. J'ai rencontré des gens formidables qui sont devenus vraiment proches de moi et prêts à m'aider. Les quitter va certainement être difficile parce qu'ils m'aimaient et il va falloir tout recommencer. Je leur souhaite à tous ce qu'il y a de meilleur pour l'avenir, parce qu'ils sont fantastiques et qu'ils le méritent".

Sylvain Guintoli - WSBK Espagne (14 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Jerez

Sylvain Guintoli, 4ème puis 3ème :
"Cette saison a été fantastique. J'ai lutté pour le titre dès ma première année sur une nouvelle moto. Malheureusement, quelque chose m'a manqué après ma blessure à l'épaule et je n'étais certainement pas à 100% pendant la deuxième partie de la saison. En tout cas, l'expérience acquise sera fondamentale en 2014. C'est toujours comme ça : quand vous ne gagnez pas, vous ne pensez qu'à vous améliorer l'année suivante. Aujourd'hui, en deuxième manche surtout, j'ai essayé de suivre Eugene et Tom, mais je n'avais tout simplement pas le rythme et la force de le faire. Cela met fin à une très belle saison pour moi au sein d'une grande équipe et aux côtés d'un grand coéquipier qui m'en a donné pour mon argent. Maintenant, je vais me concentrer sur ma récupération physique et sur la préparation du prochain championnat".

Toni Elias, 5ème puis 4ème :
NC

Chaz Davies - WSBK Espagne (14 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Jerez

Chaz Davies, 7ème puis 5ème :
"La septième place en première manche semblait correspondre à notre niveau ce week-end. Je n'ai pas eu le ressenti que je voulais, je luttais dans les virages et je manquais de grip. Nous avons fait beaucoup de changements pour aujourd'hui, mais le warm-up était humide si bien que nous n'avons pas pu évaluer ces changements correctement. Je me suis lancé dans la course avec une moto complètement différente, mais les problèmes ont persisté. Je n'ai pas arrêté de perdre l'avant et puis l'arrière a fini par manquer de traction. J'ai donné tout ce que j'avais mais c'était impossible de faire mieux".

"Pour la deuxième course, changer le pneu avant a certainement amélioré la situation. J'étais plus rapide qu'en première manche dans ces températures plus chaudes, j'étais donc plus proche des meilleurs pilotes, mais malheureusement pas assez. C'était probablement l'un des week-ends les plus difficiles de la saison et c'est dommage de terminer là-dessus. Au global, je dois dire que je suis heureux de cette saison. Merci à BMW de m'avoir donné l'opportunité de gagner en Mondial Superbike plus d'une fois. J'ai remporté trois victoires cette année, j'ai roulé devant et je suis monté sur plusieurs podiums. Donc encore une fois, merci à BMW et à l'équipe, c'était une bonne année".

Camier, Parkes, Aitchison et Lanzi - WSBK Espagne (14 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Jerez

Leon Camier, 8ème puis 6ème :
"Honnêtement, je suis vraiment, vraiment heureux parce que je ne m'attendais pas à un si bon résultat. Ce n'est pas évident de savoir si tu es capable de piloter ou pas, mais dès que tu montes sur la moto et que tu reprends un peu confiance en toi, ça t'aide à te sentir à l'aise. Tu considères ensuite que tu dois aller plus vite et attaquer plus fort, et tu es de nouveau dedans, mais il faut aussi essayer de garder la tête froide dans ces situations. C'était bien de suivre les BMW, de voir où ils étaient forts et de savoir ce que nous devions améliorer sur la moto. C'est également encourageant de rouler avec une BMW d'usine et de battre Giugliano, qui venait de monter sur le podium et a couru avec les meilleurs dernièrement. Je pense que nous avons tous fait du bon boulot et je ne peux pas remercier assez mon équipe pour leur patience et leur aide. Je me sentais épuisé à la fin et mon pied était douloureux, mais tous comptes faits c'était une bonne journée".

Xavi Forés - WSBK Espagne (14 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Jerez

Xavi Forés, 9ème puis chute :
"La première course n'a pas été facile mais ça ne s'est pas trop mal passé. Un manque de confiance m'a empêché d'attaquer et de rejoindre le groupe de devant au départ, mais une fois Aitchison passé j'ai pu pousser plus fort dans les derniers tours. J'avais un meilleur ressenti sur la moto, mais j'aurais eu besoin de quelques tours supplémentaires pour rattraper ceux de devant. La deuxième course a été très courte pour moi, c'est vraiment dommage... Je n'ai pas pris un mauvais départ, mais au premier virage j'ai senti quelqu'un frapper la moto et je me suis retrouvé par terre, sans rien pouvoir faire. Quoi qu'il en soit, ce week-end a été positif pour moi dans l'ensemble, car nous nous sommes améliorés à chaque sortie. Je remercie tout le monde, Ducati et l'équipe Ducati Alstare, pour l'opportunité qu'ils m'ont offerte ce week-end. Je vais maintenant me concentrer à nouveau sur le championnat espagnol, où il nous reste encore deux épreuves à disputer".

Cluzel, Barrier et Lanzi - WSBK Espagne (14 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Jerez

Jules Cluzel, 11ème puis 8ème :
"Nous avons effectué quelques changements entre les deux courses, certains étaient bons et m'ont permis de me faire un peu plus plaisir. J'ai dû me battre davantage avec d'autres pilotes et c'était amusant. Les chronos n'étaient pas meilleurs car j'ai dû dépasser beaucoup de monde au début. Je suis content de la course, parce que le week-end n'a pas été facile après Magny-Cours qui était un désastre pour moi. Nous avons connu des débuts difficiles ce week-end et nous sommes qualifiés seulement en 18ème position. Nous avons fait de grosses modifications, mais trop tard pour nous aider à améliorer notre place sur la grille. C'est la course ! La saison est maintenant terminée, j'ai le sentiment que je n'ai pas fait de mon mieux sur quelques courses et c'est probablement parce que j'étais nouveau, j'ai besoin de plus de temps pour apprendre".

Barrier, Cluzel et Aitchinson - WSBK Espagne (14 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Jerez

Sylvain Barrier, 12ème puis 13ème :
"J'ai vraiment apprécié ce week-end, c'était une expérience formidable. La première course a été incroyable. J'étais vraiment excité à l'idée de monter sur la grille, puis j'ai été surpris par mes chronos. Je n'étais pas super rapide mais j'étais constant et c'est ce que je voulais. J'étais plus que satisfait de la façon dont ma première course s'est déroulée et j'avais hâte de faire même un peu mieux dans la deuxième course. J'en savais plus sur la moto et me sentais de mieux en mieux dessus. J'étais un peu triste de tomber, mais c'est la course. J'ai essayé de faire de mon mieux et je voulais finir la course en bonne position. Dans l'ensemble, je me suis beaucoup amélioré ce week-end et je pense que je peux être satisfait. Je suis très heureux d'être avec BMW et je leur suis reconnaissant de m'avoir donné cette chance, de courir en World Superbike pour la première fois".

Et place maintenant à notre analyse MNC du Mondial Superbike à Jerez !

.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !