• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
WSBK PAYS-BAS (3 SUR 15)
Paris, le 29 avril 2013

Déclarations et analyse du Superbike à Assen

Déclarations et analyse du Superbike à Assen

La troisième épreuve du World SBK 2013 s'est disputée hier à Assen, aux Pays-Bas. Pour compléter nos comptes rendus en direct, voici les déclarations des pilotes Superbike ainsi que l'analyse Moto-Net.Com des deux courses néerlandaises.

Imprimer

Déclarations des pilotes Superbike aux Pays-Bas

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu vivre hier, en quasi direct, le déroulement des courses de Mondial Superbike et Supersport sur le circuit d'Assen (pour les retardataires, lire MNC du 27 avril 2013 : Sykes vise haut aux Pays-Bas et MNC du 28 avril 2013 : Sykes et Laverty remontent sur Guintoli).

Voici les déclarations des pilotes qui se sont illustrés dimanche : honneur aux vainqueurs !

Sykes et Laverty - WSBK Pays-Bas (3 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Assen

Tom Sykes, 1er puis 2ème :
"Le week-end a été presque parfait pour nous avec notre victoire en Superpole. Nous avons progressé après notre lent début de saison et nous allons consolider cet élan pour continuer à avancer. La moto marchait bien et était très constante aujourd'hui. Quand Eugene est passé devant moi en seconde manche, j'ai réalisé qu'à Assen c'était beaucoup plus facile de suivre quelqu'un plutôt que de mener. C'est juste dommage qu'en sortant de la dernière chicane dans le dernier tour, j'ai tapé le bord du vibreur intérieur en essayant de le passer et je me suis retrouvé désarçonné. Ca aurait été bien de gagner la deuxième course également, mais je suis satisfait de cette journée. Nous avons reçu à Assen le soutien de tous les fans de Kawasaki et certains de Tom Sykes.

 Sykes, Laverty, Rea, Guintoli et Giugliano - WSBK Pays-Bas (3 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Assen

"La première course a été formidable pour nous et nous avons fait tout notre possible. Nous avons eu un programme d'essais hivernaux très solide, nous avons beaucoup appris et nous avons beaucoup d'informations et de données. Nous nous trouvons maintenant là où nous devons être. Globalement, je suis heureux parce que nous avons accompli du gros boulot en essais libres hier. Pour être honnête, je me suis un peu surpris, mais la Ninja ZX-10R fonctionne très bien. Nous avons des gens formidables qui se battent à mes côtés et ils m'ont donné un matériel qui m'a permis de faire ce que je voulais. Cette première course était belle et croyez-moi, voir l'écart s'accroître chaque tour sur la tableau est magique pour un pilote !"

 Sykes, Laverty, Rea, Guintoli et Giugliano - WSBK Pays-Bas (3 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Assen

Eugene Laverty, 4ème puis 1er:
"Le peu de temps de roulage sur piste sèche a causé quelques problèmes en première manche. En fait, avant la deuxième course, nous avons fait quelques changements sur la RSV4 que nous ne faisons pas habituellement à cause des risques qu'ils entraînent. Mais ces changements ont vraiment bien fonctionné. J'ai eu un bon ressenti, même si je ne pensais pas pouvoir rester avec Sykes. Mais au final j'ai pu suivre son rythme. Son sillage m'a même aidé car il y avait de fortes rafales de vent sur la piste. A quatre tours de la fin j'ai dépassé Tom, m'éloignant même de quelques mètres, mais le vent m'a empêché d'être suffisamment précis, ce qui lui a permis de revenir sur moi. Gagner aujourd'hui était important. Nous nous relançons dans la lutte pour le championnat et nous avons pu laisser les problèmes d'Aragon derrière nous".

Rea, Laverty, Giugliano, Guintoli, Baz et compagnie - WSBK Pays-Bas (3 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Assen

Jonathan Rea, 2ème puis 4ème :
" C'était assez typique d'Assen et nous sommes montés sur le podium, ce qui faisait du bien ! Pendant la première course j'ai vraiment bien roulé, mais il n'y avait rien à faire face à Sykes. En deuxième manche je me suis senti assez bien au début, mais c'est un peu de ma faute si nous n'avons pas réussi à être dans le coup. J'ai perdu trop de terrain dans les premiers tours, en faisant des erreurs, et puis je me suis retrouvé à me battre pour la troisième place avec deux autres gars. Il était clair que je n'avais pas l'accélération suffisante pour sortir des petits virages, et là où j'étais vraiment fort en première course, sur le retour, j'ai été trop bridé par l'électronique en seconde manche. On manquait un peu de régularité et nous avons changé de gommes, mais le pneu en deuxième course patinait plus. Je sais que nous avons plus de puissance que ça, mais il nous est impossible d'accélérer comme les autres. Nous devons donc trouver une sorte de compromis en début de sortie de courbe pour rendre la puissance plus gérable. Heureusement, nous avons deux jours d'essais pour ça, mercredi et jeudi, avant de partir pour Monza où la vitesse est très importante. Une deuxième et une quatrième place ce week-end, ce n'est pas la victoire qu'Assen devait m'apporter, mais nous devons être satisfaits. Nous revenons de loin et notre position du championnat est un peu meilleure qu'elle ne l'était Aragon".

Rea 2ème, Sykes 1er et Guintoli 3ème - WSBK Pays-Bas (3 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Assen

Sylvain Guintoli, 3ème puis 6ème :
"Quel dommage cette fin de deuxième course. J'ai apprécié cette bagarre dans les derniers tours, mais cette fois je n'ai pas pu en profiter. En première manche en revanche, Rea et moi avons assuré un beau spectacle et à la fin, Johnny s'en est mieux tiré mais je me suis amusé. En seconde manche, Tom et mon coéquipier Laverty avaient vraiment un rythme imbattable. Disons simplement que la deuxième course n'a pas été géniale, mais j'ai pu augmenter mon avance au championnat, creuser l'écart face à mes rivaux les plus proches. C'est important, surtout compte tenu du fait que la prochaine épreuve est à Monza, un circuit où Aprilia a toujours été au premier plan".

 Sykes 2ème, Laverty 1er et Baz 3ème - WSBK Pays-Bas (3 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Assen

Loris Baz, 5ème puis 3ème :
"Le dernier tour était tout simplement trop long pour moi, parce que je voulais en finir. Nous terminons à la cinquième place, puis sur le podium aujourd'hui dans des conditions sèches, et je tiens à remercier toute l'équipe et les gens de Kawasaki qui ont fait du bon travail sur cette moto pour l'adapter à mon style et à mon poids. Je pensais que mon rythme était assez bon pour me battre dans le groupe devant moi dans la première course, mais je ne sais pas ce qui s'est passé, je n'avais pas de grip à l'arrière du côté droit au début. Je n'ai peut-être pas suffisamment chauffé le pneu... C'était étrange et ça ne m'était jamais arrivé avant. J'ai donc perdu une ou deux secondes et c'était déjà trop pour revenir. Finir cinquième était bien et mon rythme était solide, comme nous l'avons vu en deuxième manche où je suis mieux parti".

Chaz Davies - WSBK Pays-Bas (3 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Assen

Chaz Davies, 7ème puis 5ème :
"La journée a très mal commencé avec cette chute dans la matinée. La température de la piste était encore très basse et j'ai perdu l'avant. Je ne pense pas que le crash était si important que ça mais la moto a dû pas mal virevolter pour être à ce point endommagée. C'était frustrant de détruire une moto comme ça pendant le warm-up... Un grand merci à l'équipe qui a fait un travail incroyable pour construire une nouvelle moto à temps pour la course ! Comme il s'agissait d'une nouvelle moto, je ne m'attendais pas à de grandes choses. J'espérais juste obtenir quelques points, terminer septième était donc suffisant pour me rendre heureux. Finir dans le Top 5 en deuxième manche n'était pas un très bon résultat, mais c'était le maximum et ça m'a permis de limiter les dégâts. J'ai obtenu le meilleur résultat possible dans les deux courses. Encore une fois, je dois remercier tout le monde dans l'équipe pour avoir bossé ensemble et m'avoir permis de courir. Nous avons encore du travail à faire. Je sais où nous péchons par rapport aux autres gars. Dans certains endroits, la moto fonctionne bien, dans d'autres je pense que nous devons nous améliorer. J'attends Monza avec impatience !".

Davide Giugliano - WSBK Pays-Bas (3 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Assen

Davide Giugliano, 6ème puis chute :
" La première course s'est bien passée, même si nous n'avons pas obtenu les résultats que nous espérions. J'étais très fort dans les premiers tours, mais à mi-course une chute soudaine de la performance des pneus m'a empêché d'obtenir un meilleur résultat. Je n'étais pas en mesure de faire mieux et j'ai préféré me contenter de la sixième place. En deuxième course, j'étais déterminé à gagner. Je savais que je pouvais le faire et je pense que je l'ai démontré avec un rythme très constant et de nombreux dépassements qui m'ont amenés près des leaders. Mais j'ai soudainement perdu l'adhérence et je suis tombé... C'était vraiment dommage ! Je suis vraiment désolé pour mon équipe qui avait travaillé exceptionnellement dur et bien tout le week-end".

 Camier et Cluzel - WSBK Pays-Bas (3 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Assen

Leon Camier, 9ème puis 7ème :
"Je suis vraiment content de la façon dont s'est déroulé ce week-end. En première manche nous avons complètement changé les réglages du warm-up et nous avons fait un pari. En seconde manche, nous avons de nouveau apporté de nombreux changements et cette fois j'ai davantage retrouvé la moto que je connais. J'ai senti que j'avais le rythme pour courir devant et j'ai fait quelques beaux dépassements pendant la deuxième course, puis je me suis retrouvé avec Jules et il m'a vraiment mené la vie dure ! Je me suis énervé car je pensais que je pouvais remonter sur le groupe de tête, mais nous avons perdu un peu de terrain et j'ai ensuite fait une course en solitaire. Si j'avais pu revenir sur le groupe de chasse, je pense que j'aurais été à l'aise et que j'aurais probablement obtenu un bon résultat. Globalement je suis heureux, même si à la fin de la course ma jambe et mon corps étaient en petits morceaux ! J'étais juste content de terminer les deux courses".

 Cluzel et Checa - WSBK Pays-Bas (3 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Assen

Jules Cluzel, 8ème puis abandon :
"Je suis satisfait de ma première course car nous avions un plan : essayer d'améliorer et de comprendre les réglages de la moto pour qu'elle me corresponde mieux. Nous avons encore travaillé sur la moto cet après-midi et nous avons apporté quelques changements, mais ils n'ont pas fonctionné pour moi. Ils ont rendu les choses plus compliquées, alors j'ai essayé de faire de mon mieux pour finir correctement. J'étais en huitième place quand nous avons rencontré un problème électronique et nous avons dû arrêter. C'est regrettable car ce n'est pas mon circuit préféré et ce problème nous a empêchés de terminer. Mais au final, nous savons qu'il était possible d'obtenir deux Top 8. C'est la course et je ferai de mon mieux la prochaine fois !"

 Davies et Melandri - WSBK Pays-Bas (3 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Assen

Marco Melandri, abandon puis 8ème :
"Le week-end a été terrible, et aujourd'hui un jour de malchance. Je n'ai même pas pris le départ de la première course, tandis que pendant la deuxième course il semble qu'un capteur a lâché, si bien que la moto ne profitait pas des bons réglages électroniques. J'ai dû ralentir pendant quelques tours pour comprendre ce qui se passait et quel était le problème. Une fois que j'ai compris comment gérer la situation, j'ai retrouvé mon rythme et j'ai terminé la course. Nous devons maintenant comprendre ce qui ne fonctionne pas et résoudre le problème. Mon objectif est de retrouver le plaisir de conduire, de me battre pour le podium et de gagner à nouveau".

Checa et Melandri - WSBK Pays-Bas (3 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Assen

Carlos Checa, 10ème (x 2) :
"En vérité, je pensais que je serais capable de faire plus aujourd'hui, pour amener la moto au niveau suivant. En première manche, l'arrière m'a causé quelques problèmes. Nous avons donc effectué des changements avant la deuxième course, qui ont légèrement amélioré la situation. Nous avons encore beaucoup de travail devant nous, mais ça ne nous met pas hors-jeu. Je suis conscient que c'est un défi et je ferai de mon mieux pour améliorer la moto, course après course".

Et place maintenant à notre analyse MNC du Mondial Superbike à Assen !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !