• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP - BRNO (11 SUR 18)
Paris, le 17 août 2015

Déclarations et analyse du GP de République tchèque

Déclarations et analyse du GP de République tchèque

Après chaque course Moto GP, retrouvez les déclarations des principaux pilotes de la catégorie reine et l'analyse de leurs succès (et de leurs échecs) par la rédaction de Moto-Net.Com. Débriefing du Grand Prix de République tchèque Moto GP 2015.

Imprimer

Le GP de République tchèque reconduit en 2016

Intégré au calendrier des Grands Prix moto depuis 1987, le circuit de Brno (République tchèque) draine chaque année une foule impressionnante : plus de 138 000 spectateurs ont assisté dimanche aux courses Moto GP, Moto2 et Moto3 !

Nouveau test Michelin à Brno

Un nouveau test des pneus Michelin, fournisseur unique du MotoGP l'an prochain à la place de Bridgestone, est prévu aujourd'hui sur le circuit de Brno. Pour la troisième fois, ce test inclut les pilotes titulaires de la catégorie reine, après leurs premiers galops d'essais réalisés en février à Sepang (Malaisie) et au Mugello (Italie).

Interrogés sur ce test, Rossi, Lorenzo et Marquez se sont montrés peu enthousiastes à l'idée de rouler sur les inédits 17 pouces de Clermont-Ferrand (16,5 actuellement)... Logique, puisqu'ils sont tombés de l'avant sans comprendre pourquoi pendant les précédents essais, tout comme Dovizioso et les pilotes d'essais Edwards ou de Puniet !

Résultat : aucun des favoris n'est partant pour tourner avec les Michelin, conscient aussi qu'à ce stade de la saison une mauvaise chute pourrait les écarter de la course au titre... "Etant donné la façon dont se sont finies les deux dernières séances... pas trop chaud, non !", avoue Lorenzo, tombé lourdement à chaque séance. "C'est important de tester les pneus Michelin lundi parce que les prochains essais auront lieu après Valence (Espagne, NDLR), mais malheureusement, comme on l'a dit sur les séances précédentes, il faut faire attention en ce moment avec les Michelin", commente son coéquipier Valentino Rossi en rappelant qu'à l'inverse du Michelin, "le pneu avant Bridgestone nous aide beaucoup car il est sincère". Pas plus enthousiaste, Marquez a botté en touche : "on verra après la course ce qu'on fera lundi", prévoyait le champion en titre.

Pour ne rien arranger chez Michelin, une grosse averse est tombée cette nuit à Brno. Le test a donc débuté sur un bitume humide, raison pour laquelle très peu de pilotes se sont risqués à prendre la piste. Et sans surprise, les "cracks" cités ci-dessus sont sagement restés dans leur box ce matin...

Malgré cette affluence record - la plus importante du calendrier devant les Grands Prix d'Espagne, de Valence et d'Allemagne, l'avenir de l'épreuve tchèque était depuis plusieurs mois en suspens (lire notamment MNC du 15 juin 2015)...

A l'origine de cette situation, un impayé entre les organisateurs locaux et le promoteur des Grands Prix, Dorna Sports. Au point que Carmelo Ezpeleta, big boss de Dorna, a un moment menacé d'annuler l'édition 2015 si les sommes dues pour l'an dernier n'étaient pas rapidement honorées !

Fort heureusement, une solution a été trouvée ce week-end, après plusieurs mois de tractations et de bras de fer plus ou moins houleux. Un accord portant sur les cinq prochaines années a été signé, grâce notamment à un argument particulièrement rassurant pour Dorna : l'implication du gouvernement de la Moravie et de la municipalité de Brno, désormais responsables de l'événement via la "création d'une nouvelle institution qui agira en tant que promoteur".

"Le GP de République tchèque est l'un des plus grands événements du championnat parce qu'il figure au calendrier depuis 50 ans (la première course en République tchèque a eu lieu en 1965, mais Brno n'accueille les GP que depuis 1987, NDLR) et que, comme nous pouvons le voir ce week-end, c'est un rendez-vous très populaire. Nous sommes très heureux d'avoir trouvé un accord avec les autorités tchèques afin d'assurer l'avenir du Grand Prix en République tchèque pour les cinq prochaines années", se réjouit Carmelo Ezpeleta.

Cet accord officiel porte donc jusqu'à 2016, avec toutefois une option pour "les quatre années suivantes", a révélé Katerina Valachova, ministre tchèque pour l'éducation, la jeunesse et les sports.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !