• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
L'ORANGE VA DÉFENDRE SES QUARTIERS
Paris, le 24 décembre 2018

Dakar moto 2019 : le point sur le parcours et les favoris

Dakar moto 2019 : le point sur le parcours et les favoris

Le constructeur autrichien KTM, invaincu sur le Dakar moto depuis 2000, part grandissime favori à sa propre succession sur l'édition 2019 - prévue du 6 au 17 janvier exclusivement au Pérou - avec son trio de pilotes officiels Matthias Walkner (vainqueur en 2018), Sam Sunderland (2017) et Toby Price (2016)... Explications.

Imprimer

138 pilotes moto sont attendus le 6 janvier à Lima (Pérou) pour le départ du Dakar 2019, qui s'étale sur 5000 km - dont 3000 de spéciales - à parcourir en onze jours. L'arrivée, prévue le 17 janvier, se fera également dans la capitale du Pérou où se tiendra l'intégralité de la 41ème édition du rallye-raid. Une première dans l'histoire du Dakar, toujours disputé dans plusieurs pays avant cela...

L'occasion une fois encore de s'interroger sur l'avenir du "Dakar" tant son champ d'action se réduit chaque année sous le poids des pressions économiques et/ou écologiques des différents pays d'accueil, comme l'Argentine, la Bolivie et le Chili... Et ce, malgré son transfert de l'Afrique à l'Amérique Latine en 2009. C'est un peu comme si les 24H Motos du Mans étaient délocalisées au Qatar et rabotées à huit heures !

L'organisateur ASO positive en mettant en avant la complexité de cette édition 2019, marquée selon lui par "l'intensité inégalée" de certaines portions. La raison ? Le fait que le parcours fasse la part belle aux passages ensablés ("70% de sable", assure Amaury Sport Organisation) du fait de son tracé à travers les redoutables dunes péruviennes, où très de nombreux abandons avaient été enregistrés l'an passé. 

"C’est un peu comme si on disputait le Vendée Globe uniquement dans les 40ème rugissants", estime le directeur de l'épreuve Etienne Lavigne, qui n'est plus assisté par l'ancien pilote moto Marc Coma. En quittant son poste de directeur sportif, l'espagnol a rompu son dernier lien avec le Dakar dont il a remporté cinq éditions sur la KTM officielle... 

Qui pour battre KTM ?

A l'époque - entre 2005 et 2015 - Coma et Despres se partageaient les succès sur le Roi des Rallyes, avec une constante : la suprématie du constructeur moto autrichien KTM, invaincu au Dakar depuis 2000. Soit dix-sept (17 !) éditions consécutives remportées par la marque Orange.

 

Le millésime 2019 paraît suivre la même trajectoire puisque "Katoche" aligne Matthias Walkner ci-dessus, Sam Sunderland et Toby Price sur ses 450 Rally officielles : rien de moins que les trois derniers vainqueurs du Dakar sur la moto la plus homogène du plateau, au sein de l'équipe la mieux rôdée !

Fort de son premier succès signé l'an passé, Walkner portera le numéro "1" tandis que son coéquipier Toby Price aura la plaque frappée du n°3. Et le n°2 ? En théorie, il revient à l'argentin Kevin Benavides, deuxième classement général en 2018. Mais le pilote officiel Honda, un rien superstitieux, préfère conserver "son" n°47 sur sa CRF !

Au sein du clan Honda, Joan Barreda Bort tentera également de décrocher la timbale au Dakar. L'espagnol possède incontestablement la vitesse pour réussir (22 victoires d'étapes), mais doit améliorer ses capacités de navigation et mieux se maîtriser : Barreda part encore trop souvent à la faute en forçant son talent. 

Charge aussi à Honda - qui aligne aussi l'expérimenté Goncalves dans son team officiel - de ne pas commettre les mêmes erreurs que les éditions précédentes, tant en termes de fiabilité sur sa CRF450 Rally que sur un plan stratégique : rappelons que ses quatre pilotes d'usine avaient écopé d'une pénalité d'une heure en 2017 à la suite d'un ravitaillement illégal...

Van Beveren a "les clés en mains pour gagner"

L'autre principal concurrent de KTM est Yamaha, dont la moto fait désormais preuve de la vélocité et de la robustesse nécessaires. Le constructeur japonais aligne deux pilotes français particulièrement compétitifs : Xavier de Soultrait et Adrien van Beveren, triple vainqueur du Touquet et véritable sensation depuis son premier Dakar en 2016.

 

Rappelons que "VBA" occupait le haut du classement l'an passé avant d'essuyer une chute éliminatoire dans le 10ème étape, dont il s'est relevé avec des côtes cassées, un poumon perforé et une épaule blessée. "C’était très dur : je touchais mon rêve du bout des doigts et il s’est écroulé", se souvient-il.

Le pilote de 27 ans a soif de revanche et entend bien l'assouvir en remportant le Dakar 2019 : "Je sais que j’ai les clefs en mains pour gagner", estime l'officiel Yamaha. "La concurrence sera rude mais je ne fais pas de complexes : ce sont tous mes potes, mais je compte bien les battre !".

De probables coups d'éclats sont aussi à attendre de "vieux loups du désert" comme Pablo Quintanilla (3ème en 2016) sur sa Husqvarna techniquement identique aux KTM ou de Stefan Svitko (2ème en 2016) sur sa Katoche privée. Les frères Metge (Adrien et Michael), pour la première fois réunis dans le team français Sherco, ont pour leur part des objectifs de Top 10.

Parmi les engagés tricolores, citons également le sympathique spécialiste des rallyes sur route Julien Toniutti, qui s'apprête à découvrir l'univers du Dakar au sein du team 2B Moraco ! 

Six motardes sur le Dakar 2019

A notre que cette 41ème édition du Dakar compte deux pilotes moto féminines supplémentaires qu'en 2018, soit six en tout, avec l'arrivée de l'espagnole Sara Garcia et de la péruvienne Gianna Velarde. L'ibère Laia Sanz (17ème l'an dernier) en sera le porte-drapeau.

Enfin, 32 pilotes motos et quads sont engagés en catégorie malle-moto - rebaptisée "Original by Motul" -, donc sans aucune assistance ni structure pour l’entretien et les réparations... On reconnaît ces courageux aventuriers à leur dossard sur fond rouge, quand celui des pilotes d'élite est sur fond jaune et sur fond blanc pour le reste des engagés.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-03 2020 : A2 doigts d'une grande moto

Le roadster MT-03 adopte pour 2020 le "grand méchant look" propre aux motos Yamaha de la gamme Master of Torque (MT), ainsi qu'une nouvelle fourche inversée et une ergonomie revue. Cette évolution par petites touches renforce les nombreuses qualités de cette attachante moto naturellement compatible avec le permis A2. Essai.
Roadster 3 commentaires
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Essai Yamaha Tmax 560 2020 : roi de la jungle urbaine !

Avec le permis moto et 14 000 euros en poche dans une concession Yamaha, vous pouvez opter pour l'excitante sportive YZF-R6, le crapuleux roadster MT-10 de 160 ch... ou le nouveau Tmax 560 dans sa luxueuse version Tech Max ! MNC vous explique pourquoi choisir le scooter est loin d'être insensé... même pour un motard ! Essai.
Scooter 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Pourquoi la nouvelle CBR1000RR-R est la plus chère des motos Superbike japonaises

La nouvelle CBR1000RR-R 2020, gonflée à bloc, devient la plus puissante des motos Superbike avec 217,6 ch en standard. Mais cette course à l'armement a un prix : 21 999 €, en hausse de 4000 euros ! Pourquoi une telle inflation ? Quels sont les arguments de la Fireblade face aux autres hypersportives ? Réponses MNC.
Business 1 commentaire
Marché moto et scooter en novembre 2019 : le meilleur antidépresseur

La météo particulièrement chagrine de novembre 2019 n'a nullement freiné le marché français du motocycle : ses 9814 immatriculations représentent au contraire une hausse de +7,5% par rapport à l'an dernier. Les gros cubes tractent, les 125 suivent. MNC dresse le bilan.
8 Heures de Sepang 2019 : Yamaha en pole "à domicile" devant deux Honda

La toute première édition des 8 Heures de Sepang se dispute demain samedi. Meilleur temps des qualifications, la Yamaha Sepang Racing n°21 a confirmé sa vélocité avec Franco Morbidelli en remportant la Superpole "de nuit" devant les Honda n°88 et n°5, la Kawasaki n°1 et la BMW n°37. Compte rendu, chronos et vidéos...
Jusqu'à 500 ch et 362 km/h pour la moto 8-cylindres Eisenberg V8 !

Zef Eisenberg, préparateur britannique de motos et de voitures extrêmes, met la touche finale à un roadster aux performances sans équivalent : l'inédit 8-cylindres en V de 3000 cc de son "EV8" revendique entre 480 et 500 ch et jusqu'à 362 km/h de vitesse de pointe ! Présentation.
Découverte 4 commentaires
Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Le Grand Prix de France MotoGP 2020 met en place un Espace tranquille

Ras le casque des concours de rupteurs et des chants d'ivrogne dans les campings du GP de France Moto ? L'organisateur propose une solution pour savourer la fête sans subir ses débordements : sa nouvelle aire d'accueil "Espace tranquille", à côté de l'entrée sud du circuit Bugatti-Le Mans.  Explications.
Zarco signe directement avec Ducati pour rouler chez Avintia en 2020

Cette fois, c'est officiel : Johann Zarco disputera bien la saison MotoGP 2020 sur une Ducati au sein du team Avintia, comme prévu depuis le GP de Valence mi-novembre. Mais attention : ce contrat d'un an lie davantage le pilote français au constructeur italien qu'à l'équipe espagnole. Explications. 
Pilotes et équipes 14 commentaires
Essai vidéo de la nouvelle Yamaha MT-03 2020

En complément de notre essai complet de la Yamaha MT-03, voici notre vidéo tournée dans les environs de Málaga (Espagne).
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...