• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW CONFINEMENT
Paris, le 16 avril 2020

Confiné avec... Pierre Chasseray, délégué général de 40 millions d'automobilistes

Pierre Chasseray, délégué général de 40 millions d'automobilistes

Que font les principaux acteurs du monde de la moto pendant le confinement lié à la pandémie de Covid-19 ? Pierre Chasseray, délégué général de l'association 40 millions d'automobilistes qui lutte avec la FFMC contre la répression routière, s'est confié au Journal moto du Net.

Imprimer

MNC : Où êtes-vous confiné ?

Pierre Chasseray : Je suis confiné dans ma maison en province, dans un petit village entre la Sarthe et l’Eure-et-Loir, avec ma chérie et mes trois enfants de 11 ans, 10 ans et 6 mois.

MNC : Comment se déroulent vos journées ?

P. C. : Ma journée type, c’est réveil biberon vers 7h30 puis je me mets au travail sur un gros dossier, notamment l’état de nos routes françaises et de nos ponts particulièrement inquiétant, tout en suivant, avec ma compagne, la scolarité de mes enfants qui sont en 6ème et en CM1. Ensuite le beau temps nous autorise quelques jolis barbecues. L’après-midi oscille entre travail, bricolage (je termine les travaux de maison) et jeux en famille. Le soir, il nous arrive d’ouvrir une jolie bouteille issue de notre cave ou de regarder des films avec les enfants. Et puis quelques rituels se sont installés... Le vendredi par exemple, c’est Koh-Lanta ! Le samedi, c’est dîner "pizza maison" en musique car nous dînons sur la table basse du salon et on prend plaisir à redécouvrir des morceaux mythiques et à les faire découvrir aux enfants. On prépare "l'impasto', la pâte à pizza, le matin et on se régale le soir. On a un peu l’impression de sortir...

MNC : Qu’est-ce qui vous manque le plus ?

P. C. : Ce qui me manque le plus,  je ne vais pas être original, mais ce sont mes proches et tous ceux que j’aime. Que ce soit ma famille, mes repas parisiens avec mon ami Jean-Baptiste Iosca (avocat spécialiste du droit routier, NDLR), mes soirées avec mon ami "pilier" Karl, mon équipe de 40 millions d’automobilistes qui me manque, mes soirées avec mes voisins Virginie, Philippe et leur fille qui joue avec mes enfants, les sorties à vélo avec mes enfants, un petit week-end à la mer avec quelques petites sardines et fruits de mer... Pour un bon vivant comme moi, rester enfermé c’est forcément compliqué ! Celui qui me manque aussi très très fort c’est Jean-Louis Filippini, mon vice-président de 40 millions d’automobilistes parti il y a quelques jours du coronavirus... Je ne m’en remets toujours pas. Je l’aimais vraiment beaucoup. Cette maladie est un enfer, une menace permanente pour les gens qu’on aime. Ce qui me manque le moins, c'est incontestablement les transports en commun à Paris ! Être confiné tel une tortue Ninja dans le métro... Je suis vraiment quelqu’un qui aime l’espace, la tranquillité. Alors évidemment, le métro blindé, ça ne me manque pas. Les embouteillages non plus d’ailleurs...

MNC : Avez-vous peur ?

P. C. : Je ne veux pas sombrer dans la peur du Covid-19. Je veux au contraire garder confiance. Je crois en la médecine, je crois en la recherche. En revanche, je crains pour les plus fragiles. Nos parents, nos enfants. En fait je crains davantage pour ceux que j’aime que pour moi-même. Quand on a trois enfants et une femme qu’on aime, ils passent forcément avant nous. Je crains pour mes parents aussi. Alors c’est moi qui fait les courses. Et puis je crains le temps. Je crains que la vie d’après perde l’insouciance de nos vies d’avant… Alors j’espère. En me disant que je fais partie des privilégiés, de ceux qui ont une famille, un jardin, des enfants et du bonheur plein la maison. Finalement, j’ai conscience d’être heureux.

MNC : Un livre, un film, une série, un disque à recommander ?

P. C. : J’adore la culture italienne. Du football à l’architecture, en passant par la peinture et la gastronomie, je suis fan. Alors je vais vous conseiller le livre "Ocean Mer", traduit de l’italien Alessandro Baricco. C’est superbe. Et puis il y a aussi Albert Camus. Là, c’est l’intégrale mais j’ai une préférence pour "La Chute". Ensuite, dans les séries, nous avons fini la saga "Friends" avec ma chérie et nous sommes actuellement dans "Breaking Bad". Je suis fan ! Ensuite nous avons programmé "Lost". Comme film, je vais dire "Le Mans 66" pour ceux qui ont loupé sa sortie au cinéma. C’est extraordinaire ! En disque ça va être compliqué, je n’ai jamais su choisir... Un bon live de Clapton avec quelques morceaux d’Eurythmics, un bon "In the air tonight" de Phil Collins avec quelques riffs de guitare de Prince sont parfaits pour accompagner les pizzas du samedi ! Ne pas oublier non plus le live au Bataclan de Sting, qui est une merveille. Et puis un peu de Jean-Jacques Goldman. Il faut toujours un peu de Goldman...

MNC : Votre vidéo de moto préférée ?

P. C. : La vidéo de moto qui me vient à l’esprit c’est une série extraordinaire que j’adore depuis que je suis tout petit, "Tonnerre Mécanique" ! Jessie Mach et son pote Norman sur des Honda lancées à 500 kmh... De quoi faire pâlir notre ministre de l’intérieur !

MNC : La première chose que vous ferez à la fin du confinement ?

P. C. : Puisque le déconfinement risque d’être progressif, j’ai l’impression que la première chose que je vais faire c’est emmener mon fils au collège et ma fille à l’école. Puis retrouver une partie de mon équipe... Et aller rendre un dernier au revoir à Jean-Louis Filippini. Puis il y aura la vie. Le bonheur. Pourquoi pas partir quelques jours à la mer avec ma chérie et mes enfants. J’ai déjà choisi. Ce sera une petite crêperie à Saint-Malo, "Le Tournesol". Après le confinement, nous aurons tous besoin de prendre l’air. De retrouver de la mobilité. Et nos voitures, nos motos nous permettront de redevenir le trait d’union entre nous et ce qu’on aime, et aussi ceux que l’on aime.

.

.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...