• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COMPARO
Paris, le 27 juillet 2017

Comparatif Superbike 2017 : CBR1000RR, GSX-R1000R, YZF-R1, ZX-10R

Comparatif CBR1000RR, ZX-10R, GSX-R1000R, YZF-R1 2017

Le millésime 2017 des motos hypersportives japonaises est exceptionnel : les affûtées Kawasaki ZX-10R et Yamaha R1 sont au top de leur forme, tandis que les Honda CBR1000RR et Suzuki GSX-R1000 se sont enfin remises au sport et au niveau technologique. Moto-Net.Com oppose ces quatre fines lames de 1000 cc sur route et sur circuit dans un comparatif Superbike exclusif sur le web !

Imprimer

CBR1000RR, GSX-R1000R, R1, ZX-10R - Page 5 : L’avis du rookie et du pilote pro

Pour compléter ce comparatif exclusif, MNC a recueilli l'avis de deux motards littéralement opposés dans leur pratique de la moto : Thomas, 37 ans, qui roule toute l’année sur une BMW R1200RS "Full options" et n’avait jamais roulé sur circuit, et Erik, 29 ans, pilote en endurance sur la BMW S1000RR du team CMT Racing soutenu par Dafy Moto Reims (9ème scratch aux 24H de Barcelone 2017). 

Petite précision d’importance : Thomas (ci-dessus) a participé à l’intégralité de ce comparatif au guidon des superbikes japonaises sur route et sur circuit, tandis qu’Erik a seulement bouclé quelques tours à très grande vitesse sur le tracé de Beuvardes (02) dont son père, Franck Guittard, est l’un des propriétaires. MNC a bien sûr tenu compte de leur ressenti dans la rédaction de ce comparatif !

A noter qu’Erik (ci-dessous) n’était pas en terrain totalement inconnu sur la Honda, puisqu’il a couru sur les millésimes précédents de Fireblade avec des résultats convaincants à la clé (3ème de la Power Cup 1000 en 2010, 1er aux 4H de Carole en 2011, 23ème au scratch des 24H de Barcelone en 2015). Thomas, pour sa part, découvrait totalement la catégorie des motos sportives, lui qui a longtemps roulé en Hornet 600 avant de craquer pour la dernière génération de la Sport-GT béhème à moteur Boxer.

L'avis de Thomas sur...

La Honda CBR1000RR : Ma préférence va - en tant qu’apprenti pistard - à la Honda, elle m’a accompagné tout en douceur pour mes premiers tours de roue, jamais ne m’a pris en défaut et m’a toujours incité à prendre de plus en plus d’angle. De plus j’ai trouvé son freinage parfait, progressif et puissant. En fin de journée, je pense que c’est avec elle que j’ai claqué mes meilleurs temps. Mécaniquement, je l’ai trouvé plus rigolote que la très linéaire "Gex". Mon petit coup de coeur sur circuit ! Par contre, niveau finition, Honda m’a habitué à bien mieux : tout ce plastique noir (sur le réservoir, NDLR) n’est pas très valorisant. En ville, les coups de klaxon involontaires vont aussi pleuvoir (à cause des commandes de clignotants et de klaxon inversées par rapport aux autres motos).

La Kawasaki ZX-10R : J’ai trouvé l’agilité de la ZX-10R  époustouflante, ça tourne tout seul. De plus, je crois que c’est le moteur qui m’a procuré le plus de sensations. Mais son frein arrière n’est présent que pour la forme... Mon coeur balance entre la GSX-R1000 et la ZX-10R : ce sont des monstres de puissance ! La Suz' pousse peut-être plus fort et les virages arrivent plus vite, malgré un moteur très linéaire. 

La Suzuki GSX-R1000R : Son freinage est efficace et progressif, peut-être moins incisif que celui de la Honda. J'ai trouvé la moto très homogène, pratiquable et très puissante malgré un moteur linéaire. La Gex est peut-être la "moins pire" en termes de confort de fesses. Pour les rouleurs en revanche, prévoyez de fréquents arrêts pour des changements de main droite, anesthésiée par les vibrations !

La Yamaha R1 : C'est celle qui m’a le moins convaincu, tout simplement parce qu'elle requiert un plus grand bagage technique pour être exploitée. Son moteur n’est pas aussi simple à maîtriser que les trois autres. Son réservoir écarte plus les jambes et c’est aussi la plus haute de selle. Pour moi, c'est une moto à utiliser uniquement sur circuit tant sa position de conduite est fatigante... ou à mettre dans son salon tant sa plastique est magnifique ! Musicalement, le son rauque du Crossplane est enchanteur. Et son freinage est parfait, tout autant que son agilité.

Le bilan de Thomas : "Au final, en tant que motard qui roule tous les jours, je ne peux pas émettre un avis favorable à l’envie d’utiliser ces machines sur route", conclut Thomas. "A cause de leur position inconfortable au possible, de la chaleur qui se dégage de leur moteur et du permis en dix exemplaires qu'elles nécessitent ! Mais quel plaisir, en contrepartie, de les conduire sur circuit où enfin apparaît l’intérêt de telles machines".

"Aucune n’est finalement larguée par sa voisine à un niveau moyen de pilotage", estime le "rookie" de ce comparatif MNC : "il s’agira plus d’un choix esthétique ou du choix d’une marque, car avant d’atteindre leurs limites il risque de se passer pas mal de temps !"

L’avis d’Erik sur...

La Honda CBR1000RR : La moto est facile à prendre en mains, beaucoup plus maniable qu’avant grâce à son allègement général. Son moteur est puissant et son freinage offre un très bon ressenti, malgré les durits en caoutchouc. Le compte-tours est trop petit, donc peu lisible. La ligne est réussie.

La Suzuki GSX-R1000R : La position sur la moto est très basse, aspect dérangeant pour les grandes personnes. L’accélération délivrée par son moteur est linéaire mais très puissante. Son bruit est en revanche trop aigu. Le freinage est décevant en utilisation intensive, très probablement à cause de l’absence de durits aviation. Belle ligne également.

La Kawasaki ZX-10R : La prise en mains est facile et le châssis efficace sur circuit. Sur piste, à haut régimes donc, le 4-cylindres se montre très costaud. Ce moteur est plus typé ancienne génération. Les interventions électroniques sont moins présentes ou plus discrètes, ce qui m’a moins perturbé. Le train avant est très bon, ainsi que le freinage. En revanche, je trouve la ligne médiocre.

La Yamaha R1 : Le moteur est étonnant du fait de son calage Crossplane qui nécessite un temps d’adaptation. La partie cycle est excellente tout comme la position, très Racing. L’électronique est complexe à appréhender, voire dérangeante : le frein moteur et la réactivité de la poignée d’accélération ne m’ont pas convenu. La maniabilité lors des changements d’angles rapides est surprenante, tandis que la sonorité est magnifique.

Le bilan d'Erik : "Au final, mon choix se porterait sur la Yamaha R1 pour un usage circuit/course, après avoir bien sûr procédé à des réglages plus adaptés et m’être livré à une prise en main plus prolongée", conclut Erik.

.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  
  • Homologations : modèles Euro4
  • Options :  
   - Honda : version standard, équipement d’origine
   - Kawasaki : coloris KRT (+ 200 €), équipement d’origine

  - Suzuki : version R (+ 2800 €) avec patins de protection

  - Yamaha : version standard, équipement d’origine

  • Kilométrage au départ
    • Honda : 3041 km
    • Kawasaki : 1410 km
    • Suzuki : 2700 km
    • Yamaha : 2501 km
  • Pneus :
    • Honda : Bridgestone S21
    • Kawasaki : Bridgestone RS10
    • Suzuki : Bridgestone RS10
    • Yamaha : Bridgestone RS10
  • Parcours : 550 km, dont environ 115 sur le circuit des Ecuyers (02)
  • Consos moyennes
    • Honda : 5,52 à 7,69 l/100km
    • Kawasaki : 5,86 à 8,1 l/100km
    • Suzuki : 5,40  à 8,3 l/100km
    • Yamaha : 6,6 à 9,14 l/100 km  
  • Météo : beau temps, entre 15 et 30°C
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS CBR1000RR

 
  • Finesse et agilité de 600cc
  • Moteur plein et puissant
  • Freinage et finition au top 
 
 
 

POINTS FAIBLES CBR1000RR

 
  • Rapport prix/équipement (pas de shifter, pneus limités sur piste...)
  • Réactivité et douceur électronique (piste)
  • Protection très insuffisante (route et piste)
 
 
 

POINTS FORTS ZX-10R

 
  • Train avant et freinage excellents
  • Souffle moteur dans les tours
  • Rapport prix/équipements
 
 
 

POINTS FAIBLES ZX-10R

 
  • Physique à faire tourner (poids et avt ouvert)
  • Moteur creux et pointu
  • Protection limitée sur route
 
 
 

POINTS FORTS GSXR-1000R

 
  • Précision et relative facilité
  • Protection et confort sur route
  • Punch bluffant à tous les régimes
 
 
 

POINTS FAIBLES GSX-R1000R

 
  • Agilité et finesse en retrait (Vs CBR et R1)
  • Amortisseur arrière souple sur piste
  • Vibrations usantes sur route
 
 
 

POINTS FORTS YZF-R1

 
  • Matériaux, design et équipements au top
  • Partie-cycle et électronique de pointe
  • Sonorité et sensations moteur
 
 
 

POINTS FAIBLES YZF-R1

 
  • Protection et confort sur route
  • Consommation et dégagements de chaleur
  • Souplesse en retrait Vs 4-pattes "traditionnels"
 
 
 
Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !