• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
CHOISIR UN 125
Paris, le 27 janvier 2009

Comment bien choisir sa moto ou son scooter 125 ?

Comment bien choisir sa moto ou son scooter 125 ?

Lassés des bouchons ou du métro, automobilistes et usagers des transports se tournent vers la 125. Sur quels critères baser son achat ? Le scooter est-il la panacée en ville ? Quelles sont les règles de bases ? Toutes les réponses dans ce guide pratique !

Imprimer

Motos 125 : plusieurs genres pour un plaisir unique

Les différentes catégories de motos disponibles sur le marché sont étroitement liées à la production de plus grosses cylindrée. Rien d'étonnant donc à trouver des 125 reprenant les solutions (et le look) de certaines motos de vitesse, de tout-terrain ou même de custom... Revue des genres !

Moto ou scooter 125 : guide pratique pour bien choisir sa 125

Trails et Supermotards. Etroitement dérivées des motos de tout-terrain, les trails sont des machines ultra polyvalentes de par leur débattement de suspensions important, leurs capacités routières avérées, leur solidité et leurs pneus mixtes. Hauts sur pattes et plutôt masculins, ils permettent de "dominer" (au moins visuellement) la circulation et d'enjamber un trottoir sans crainte. Les grandes roues assurent stabilité et bon guidage, tandis que le duo est envisageable sur des moyennes distances, notamment sur les machines à deux cylindres.

Conventionnels de conception, ils ne demandent souvent qu'un entretien réduit et se déclineront par la suite en supermotards : le même principe, mais avec des pneus route et des débattement de suspensions réduits. Les aspects pratiques ne sont pas forcément les plus nombreux, mais savoir que sa machine est capable de franchir le talus du parc municipal voisin ou d'aborder un carrefour tout en glisse participe parfois à l'impulsion d'achat. Car après tout, un peu d'évasion n'a jamais nuit !

Best seller de la catégorie des trails 125, la Honda Varadero (lire notre Essai Moto-Net.Com du 5 février 2008) s'oppose notamment à l'Aprilia RX, aux Beta RE et Urban, à la récente Derbi Terra (lire notre Essai Moto-Net.Com du 5 juin 2008), au Hyosung RT Karion, au Jialing JLR, à la MZ SX ou aux Suzuki DR et Van Van. Le clan supermotard est tout aussi fourni et comprend notamment la Rieju SMX Street, la Hooper 125 SMR, la Derbi Senda ou l'Aprilia SX.

Moto ou scooter 125 : guide pratique pour bien choisir sa 125

Les Roadsters. Deux roues, un guidon et un moteur : l'essence même de la moto résiderait dans le roadster ! Bénéficiant d'un look et d'une position de conduite adaptée au plus grand nombre, les roadsters cultivent un style dépouillé, notamment de par l'absence de carénages ou de pare-brise. Résultat, ces modèles sont généralement avares en aspects pratiques et les roulages au long cours ou dans des conditions délicates (pluie, froid) ne sont pas toujours des plus agréables...

Aguicheurs, les roadsters proposent bien souvent un châssis à la hauteur de leurs périphériques de qualité (suspensions réglables, fourche inversée, freins à disques avant et arrière, etc.). La clientèle visée est donc assez vaste et mixte, du trentenaire soucieux de se démarquer au quadra ou quinqua qui voit dans sa moto autre chose qu'un simple moyen de transport.

L'offre comprend entre autres le Daelim Roadwin, la Derbi Mulhacén Café (lire notre Essai Moto-Net.Com du 6 juin 2008), la Hyosung GT Comet, la MZ RT(lire notre Essai Moto-Net.Com du 1er février 2005), la Régal Raptor Aventura RS ou encore la Rieju NKD.

Moto ou scooter 125 : guide pratique pour bien choisir sa 125

Les Sportives. Développées pour titiller les limites et exacerber les sensations, les 125 sportives exhortent les accélérations franches et rageuses et les angles généreux. Directement inspirés des modèles de Grands Prix, elles en possèdent le caractère exclusif, la position contraignante (basculée sur l'avant) et un carénage aérodynamique.

Équipée de périphériques à la hauteur (et parfois bien plus !) de leurs performances, les sportives sont des machines à fantasmes faisant notamment appels à des doubles disques à l'avant, une fourche inversée et réglable et une boîte de vitesses rapide et précise. En revanche, le confort est aussi sommaire que leurs aspects pratiques et l'entretien peut vite grimper en flèche, surtout si l'on se dirige vers les dernière machines 2-temps...

Destinées soit à des jeunes (avec un bon budget !), soit à des quadras (avec un bon coup de jeune !), les 125 sportives sont brillamment représentées par l'Aprilia RS, la Cagiva Mito 525, la Daelim Roadsport R, la récente Yamaha YZF R 125 (lire notre Essai Moto-Net.Com du 28 février 2008), la Honda CBR 125 R, la Hyosung GT 125 R, la Kymco Quannon, la Rieju RS2, etc.

Moto ou scooter 125 : guide pratique pour bien choisir sa 125

Les Customs. La moto coup de coeur par excellence ! Souvent inspiré du modèle Harley-Davidson, le genre custom 125 exhibe sans complexes le design caractéristique des célèbres américaines.

Elles ne reculent donc pas devant l'utilisation de "chromes" (souvent du plastique poli, pour des raisons de poids et de coût), de large guidon, de selle basse et de garde-boues enveloppants, le tout souvent rehaussé de sacoches en cuir et de longs échappements (chromés of course !) distillant - dans la plupart des cas - la sonorité syncopée d'un vaillant bicylindre.

L'équipement et la protection minimum font partie des points faibles du genre, ainsi qu'un rayon de braquage souvent conséquent et une maniabilité perfectible, surtout en milieu urbain. L'acheteur type a généralement la quarantaine et souhaite allier utilité et plaisir, voire plaisir tout court pour certains qui choisissent ce type de motos pour s'évader le week-end.

Or contrairement aux idées reçues, à la vaillance de leur motorisation s'ajoutent une autonomie décente et un comportement routier sans (gros) vices, pour s'acquitter de la tâche avec bonheur ! La catégorie des 125 customs est notamment animée par la Jinlun Highlander, la Daelim Daystar, la Keeway Superlight, la Fym Idaho, la Hyosung GV Aquila, la Régal Raptor Raxter et autres Suzuki GZ Marauder.

Moto ou scooter 125 : guide pratique pour bien choisir sa 125

Les Utilitaires ou Basiques. Au-delà d'une dénomination peu flatteuse, la catégorie des 125 basiques recense toutes les machines à vocation fonctionnelle, généralement propulsées par des motorisations simples et éprouvées (parfois un peu justes hors agglomération), bénéficiant d'une prise en main aussi remarquable que la sobriété de leur design.

Conçues pour emmener leur utilisateur d'un point A à un point B sans esbroufe et surtout sans souci, les utilitaires font de formidables compagnes au quotidien, sans réels domaines d'excellence ni d'incompétence. Peu chères à l'achat comme en consommables, elles font bien souvent preuve d'un appétit d'oiseau, d'une cote stable sur le marché de l'occasion et d'un coût à l'assurance accessible.

Moto ou scooter 125 : guide pratique pour bien choisir sa 125

Légères et maniables, les 125 utilitaires ne font toujours pas partie des mieux équipées, mais leur prix d'achat attractif et leur polyvalence les placent à juste titre en bonne place dans la liste de choix des motards de tous horizons. Mixtes, elles conviendront à l'expérimenté comme au néophyte et s'acquitteront aussi facilement de trajets "boulot-dodo" que d'excursions au plus long cours.

Indéboulonnable (4 143 exemplaires vendus en 2008), la Yamaha YBR (lire notamment Bornes in America, la traversée de l'Amérique du Sud en 125) s'affirme comme la valeur sûre d'une catégorie représentant pas moins de 13% des parts du marché 125 français. Un statut envié par la nouvelle Honda CBF 125 (lire notre Essai Moto-Net.Com du 21 novembre 2008), mais aussi par la Jialing JH, la Jincheng Abila, la Keeway Speed, la Kymco Pulsar, la Sym XS, etc.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Bonjour Uncle_fepster avec du retard, si comme je le suppose tu n'as pas le permis gros cube, la 125 est un bon apprentissage, sinon cela aurait été une 250cm3. Tant qu'à acheter une moto neuve ou d'occase, autant acheter une qui est suffisamment performante et fiable pour avoir envie de la garder. Dans les customs les plus cossus mais performants, je te conseille la Daelim daystar (monocylindre), la Honda shadow (moteur du varadero) et la Hyosung aquila (bicylindres en V). En moins cossus mais plus légers et ne déméritant pas en performances, tu la Kawa eliminator, les Daelim VT et Solution (très polyvalente) et les anciennes Suzuki Gn et Yamaha Sr qui se sont très bien vendues à l'époque. Dans les roadsters (un peu plus faciles au quotidien ou polyvalents), je te conseille la MZ rt 125 (excellente allemande que j'ai en 2de moto), la derniere MH (motor hispania) et la prochaine Yamaha roadster toutes 2 pourvues du moteur yamaha de la sportive YZF, la Daelim roadwin (dimension généreuse), la dernière Honda CBF, la Yamaha YBR, et sa copie la Sym xs un peu moins bien qd même. J'ai vu aussi la dernière Megelli roadster s avec un moteur sym aussi, aux airs de petite ducati. J'ai dû en oublier. Voilà à +

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !