• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2013
Paris, le 23 janvier 2014

Clément Villet : MBK doit impérativement s'adapter et évoluer

Clément Villet : MBK doit impérativement s'adapter et évoluer

Avec 1848 immatriculations en 2013, MBK affiche un repli de -7,6% sur le marché moto français. Clément Villet, directeur des ventes MBK, établit pour MNC le bilan 2013 de la marque française et nous dévoile ses objectifs pour 2014. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : Que vous inspire l'évolution générale du marché français du motocycle en 2013 ?
Clément Villet, directeur des ventes MBK :
La chute constante du marché, qui a malheureusement atteint un niveau inférieur à nos prévisions et un parc français de deux-roues vieillissant, nous laissent penser que le marché ne peut que reprendre dans un futur proche. La quasi stabilité du marché de l'occasion (seulement -3,7% contre -14% pour le celui des véhicules neufs) prouve que, malgré la crise, il n'y a pas de désaffection des usagers vis-à-vis des motos et scooters, mais des clients potentiels à la recherche de solutions de transport individuel plus économiques. Le parc roulant est stable, aux environs de 3,6 millions de machines, mais son âge moyen augmente. Compte tenu du contexte actuel, beaucoup de clients attendent pour renouveler leur machine et finiront, on l'espère, par bientôt franchir les portes des concessions !

MNC : Quel bilan dressez-vous de votre année en 125, et en gros cubes ?
C. V. :
Un bilan positif pour MBK sur le segment des scooters 125 cc avec une augmentation de notre part de marché sur un marché pourtant en forte baisse (-24%). Notre gamme Skycruiser et l'introduction de notre nouveau modèle Flipper nous ont permis de quasiment préserver nos volumes. Nos ventes de Skycruiser 250 restent encore trop anecdotiques, même si nous observons une augmentation de celles-ci au cours de l'année 2013. L'arrivée très récente d'un 400cc dans la gamme nous permettra sans aucun doute de progresser sur le segment scooter MTT1 en 2014 !

MNC : Êtes-vous pleinement satisfaits des résultats de vos meilleures ventes : Skycruiser 125, Flame et Skycruiser 250 ?
C. V. :
Nous en sommes satisfaits. Le Skycruiser 125 a bien rempli son rôle. Ses ventes n'ont baissé que de -7% dans un marché en recul de -23%. Ce résultat est le fruit du soutien que nous avons accordé à notre réseau sur la gamme Skycruiser tout au long de l'année. Le Flame, quant à lui, plaît toujours à une clientèle urbaine ou féminine ainsi qu'aux professionnels à la recherche d'une machine fiable et pratique pour leurs déplacements quotidiens. Nous sommes néanmoins conscients que des progrès peuvent être faits concernant les ventes de nos modèles de plus de 125cc. L'arrivée de l'Evolis 400 ABS et la confiance croissante de notre réseau dans la commercialisation des modèles de cylindrées supérieures à 125cc feront la différence en 2014.

MNC : En comparaison, les performances de vos Waap ou Océo semblent en retrait. Comment l'expliquez-vous ?
C. V. :
Le Waap est en fin de vie puisqu'il est désormais remplacé par notre tout nouveau Flipper. L'Oceo a trouvé sa clientèle : ceux et celles à la recherche d'un moyen de déplacement bien équipé offrant un grand confort et une stabilité de conduite indéniable sur tous types de routes grâce à son amortisseur type Mono-Cross. On note cependant une désaffection de la clientèle française, difficile à contourner, vis-à-vis des scooters à grandes roues.

MNC : Comment s'est comporté le marché de l'occasion ? Quelle importance a-t-il eu cette année au sein de votre réseau ?
C. V. :
Le marché de l'occasion (MTL + MTT) est le marché qui résiste le mieux puisqu'il ne recule que de -4%. MBK et son réseau ont également une carte à jouer sur ce segment. La qualité et la fiabilité de nos produits en font d'excellentes machines de seconde main. Nous savons par ailleurs que nos modèles 50 cc ont la particularité de se revendre très facilement. C'est un argument majeur lorsqu'un client hésite entre un de nos modèles et un produit concurrent, parfois moins coûteux mais dont la durée de vie sera bien plus limitée.

MNC : D'après vous, vos nouveautés 2013 (Flipper notamment) ont-elles réussi leur première année ?
C. V. :
Le Flipper, malgré des volumes limités dus à une arrivée tardive, a contribué à augmenter nos parts de marché fin 2013. Un résultat de bon augure pour le démarrage de la saison au printemps 2014, car c'est un modèle qui nous permettra d'ouvrir notre gamme à une clientèle plus élargie, plus féminine.

MNC : Quelle a été la bonne surprise 2013 ?
C. V. :
Notre progression sur le marché 125 cc s'ajoute aux très bons résultats réalisés grâce à l'introduction de notre gamme One 50 cc, disponible à partir de 1359 € (Booster One et Ovetto One) qui nous a permis d'offrir une réponse à une clientèle à la recherche d'un scooter basique et fabriqué en France ! Ces modèles ont contribué à faire légèrement progresser notre part de marché en 50 cc et à consolider la position de leader du groupe Yamaha, auquel nous appartenons, avec une part de marché 50 cc cumulée proche de 20%.

MNC : Quelle a été la moins bonne ?
C. V. :
Le vieillissement de la clientèle et le désintérêt croissant des jeunes pour le 50 cc est inquiétant et mérite une vraie réflexion. Les adolescents sont de moins en moins nombreux à "rêver" d'un scooter. Cela fait inévitablement craindre une diminution du nombre de "jeunes" futurs motards. Le potentiel sur le marché des 50 cc réside désormais davantage en une clientèle en quête d'un deux-roues pratique et économique, pouvant parfois servir de second - voire de troisième - véhicule d'appoint au sein d'une même famille. MBK est une marque dont une bonne partie du business repose sur les ventes de 50 cc à des jeunes, nous devons donc impérativement nous adapter et évoluer.

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2013 dans le monde du deux-roues ?
C. V. :
Les salons de Milan et de Paris furent incontestablement deux événements importants dans notre monde du deux-roues cette année. Même si la présence de MBK se limitait à Paris, nous avons pu constater que de nombreuses marques avaient à coeur de redynamiser le marché en offrant des nouveautés à la hauteur des attentes d'une clientèle de plus en plus exigeante. Nous sommes convaincus qu'après des années difficiles, le marché a besoin d'être dynamisé grâce à une offre nouvelle et différente. Face aux nombreuses nouveautés présentées fin 2013, la bataille commerciale s'annonce donc rude pour 2014 et 2015, mais c'est tant mieux car l'ensemble de notre industrie devrait en profiter !

MNC : Comment vos nouveautés 2014 ont-elles été accueillies par votre réseau et par l'ensemble des motards ?
C. V. :
Le processus d'élargissement de la gamme dans lequel MBK s'est lancée depuis 2011 ne peut que satisfaire et rassurer notre réseau quant à l'avenir et au succès de la marque en 2014. Le groupe Yamaha a su faire preuve d'écoute et de réactivité face à nos demandes, permettant ainsi à notre réseau d'être présent sur de plus nombreux segments du marché, avec des produits de qualité et pour la plupart de fabrication française. La nouvelle gamme Evolis disponible en 125 cc, 250 cc et désormais 400 cc en est l'illustration parfaite.

MNC : Quelles sont vos bonnes résolutions pour l'année 2014 ?
C. V. :
En 2014, les mutations profondes du marché et l'élargissement de notre offre nous conduiront à continuer nos efforts visant à redonner à MBK l'image qu'elle mérite. Ainsi, tout en tenant compte du contexte économique, nous inciterons les concessionnaires à donner un coup de jeune à leur show-room. En termes d'objectifs de ventes, nous avons tenu compte des mutations du marché 50 cc et avons retenu des chiffres relativement conservateurs. En scooters 125 cc et en maxi-scooters, nos ambitions de progression sont bien plus significatives puisque nous pourrons nous appuyer sur des nouveautés majeures, telles que les Evolis 125 et 400 ou encore le Tryptik. Nous continuerons également à préparer le terrain de l'électrique grâce à notre gamme de vélo à assistance électrique AX-ION. C'est d'autant plus important que l'électrique finira par se faire une place et que le groupe Yamaha investit largement en recherche et développement dans ce domaine.

MNC : Quels sont vos grands rendez-vous 2014 ?
C. V. :
Le lancement de notre 125 trois-roues Tryptik dès l'été prochain sera notre grand rendez-vous cette année. Ce modèle, dont le prix sera extrêmement compétitif, a toutes les qualités pour séduire une nouvelle clientèle et se distingue totalement de l'offre trois-roues actuelle. Léger, compact et offrant une prise en main extrêmement facile et rassurante, nous sommes convaincus que ce modèle réussira son pari et parviendra à convaincre de nombreux utilisateurs primo-accédants.

MNC : Pour conclure, qu'a commandé MBK au Père Noël cette année ?
C. V. :
MBK a simplement fait le voeu que le marché ait atteint son plancher en 2013 et que 2014 soit l'année du redécollage de nos marchés, permettant ainsi à l'ensemble des acteurs du deux-roues de regarder à nouveau le futur avec optimisme et sérénité.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Hornet 750 Vs MT-07 Vs Z650 : le bilan de notre comparatif en vidéo

Honda s’apprête à lancer sa Hornet CB750 en France ! La marque ailée a donc invité ses concessionnaires à essayer son tout nouveau roadster dans le sud de la France, en compagnie du best-seller Yamaha MT-07 et du "roadstar" Kawasaki Z650. MNC aussi était de la partie... Essai comparatif.
La Honda CB750 Hornet face à ses rivales : en direct de notre essai !
Essai vidéo Moto Morini Seiemmezzo 650 STR et SCR

MNC est brièvement passé au guidon des Moto Morini Seiemmezzo (six et demi en italien) en région Bourgogne, fief de l'importateur SIMA, avec de bonnes surprises à la clé : le roadster STR et le Scrambler SCR cumulent les atouts à prix serré ! Essai vidéo des nouveautés du groupe chinois Zhongneng.
Essai et vidéo Trident 660 : l’entrée haut de gamme de Triumph

Lancée en 2021, la petite Trident 660 connaît un gros succès, notamment en France où elle est la meilleure vente de Triumph. Moto-Net.Com brave le froid pour saisir les points forts et faibles de ce "lovely" roadster au 3-cylindres petit mais costaud, à la partie cycle simple et efficace, et au tarif élevé... au niveau de ses rivaux ! Vidéo et essai MNC.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Hornet 750 Vs MT-07 Vs Z650 : le bilan de notre comparatif en vidéo

Honda s’apprête à lancer sa Hornet CB750 en France ! La marque ailée a donc invité ses concessionnaires à essayer son tout nouveau roadster dans le sud de la France, en compagnie du best-seller Yamaha MT-07 et du "roadstar" Kawasaki Z650. MNC aussi était de la partie... Essai comparatif.
Bilan mortalité routière 2022 : motards en baisse, cyclistes et trottinestistes en hausse

Le bilan annuel de la mortalité routière confirme les tendances observées tout au long de l'année 2022 : le total de victimes se stabilise à 3260 grâce à une petite diminution de la mortalité auto (-3,6%) et moto (-4,5%), tandis que cyclistes et "trottinetistes" sont de plus en plus exposés. Explications et analyses dans notre point MNC.
Bilans statistiques 3 commentaires
Conflit d'intérêts autour du contrôle technique moto ?

Les trois principaux défenseurs des motards - Codever, Fédération française de motocyclisme et Fédération française des motards en colère - estiment que les associations qui militent pour le contrôle technique moto seraient sujettes à du conflit d'intérêts. Explications.
Marché moto et scooter : les constructeurs dressent leur bilan 2022

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2022. Marché du neuf en bonne santé malgré le Covid long, marché de l’occasion en ébullition, location mise en avant, stationnement payant, deux-roues électrique, contrôle technique : voici le point de vue des pros.
Interview exclusive Ducati : MotoE en 2023, moto électrique en 2027-2028, etc.

Forza Ducati ! En 2022, la marque de Bologne a signé son premier doublé en MotoGP et World Superbike, et battu son record de ventes mondiales. Moto-Net.Com fait le point avec le n°2 de la firme : compétition et commerce, la France et Zarco, moto électrique et biocarburant, ancienne rumeur KTM et avenir Audi... Interview de Francesco Milicia.
Dacia tacle la nouvelle politique commerciale BMW... et KTM, donc

Les responsables britanniques de la marque d’automobiles Dacia ne manquent pas d’humour... Ils offrent à leurs clients une bouillotte, taclant ainsi BMW et ses sièges chauffants soumis à abonnement. MNC apprécie la blague, un peu moins ce type de pratiques qui nous arrive droit dessus. Chez KTM, par exemple !
R&D
Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Toutes les caractéristiques des nouveautés moto et scooter sur le Journal moto du Net : présentations, prix, dates de sortie et, bien sûr, nos premiers essais ! Le guide pratique des nouveaux deux et trois-roues 2023, c'est sur Moto-Net.Com.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...