• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 26 septembre 2010

Checa champion d'Imola, Biaggi champion du monde !

Checa champion d'Imola, Biaggi champion du monde !

Dimanche à Imola, l'Italie n'avait d'yeux que pour son premier champion du monde de Superbike : Max Biaggi ! On en oublierait presque le doublé de Carlos Checa et les belles prestations de deux autres pilotes Ducati : Haga et Lanzi. Première course SBK Sykes prend un superbe départ et prend la tête de la course devant Haslam, Corser, Smrz, Lanzi, Scassa, Crutchlow, 

Imprimer

Dimanche à Imola, l'Italie n'avait d'yeux que pour son premier champion du monde de Superbike : Max Biaggi ! On en oublierait presque le doublé de Carlos Checa et les belles prestations de deux autres pilotes Ducati : Haga et Lanzi.

Première course SBK

Sykes prend un superbe départ et prend la tête de la course devant Haslam, Corser, Smrz, Lanzi, Scassa, Crutchlow,  Biaggi et Checa. Survolté, Tom et sa Ninja parviennent à creuser un écart sur leurs poursuivants ns les trois premières boucles.

Biaggi, qui joue son titre à domicile, est sous pression et descend dans le classement : dans la troisième boucle, Max est doublé par notre Sylvain Guintoli national après avoir effectué une sortie de piste spectaculaire. Le n°3 Aprilia doit reprendre ses esprits... et laisse s'échapper le n°91 Suzuki !

Dernières places pour Magny-Cours !

Pour assister à la finale du Mondial Superbike à Magny-Cours, le Journal moto du Net offre à tous les détenteurs de la Carte Premium Moto-Net.Com un Forfait trois jours !

Plus appliqué que Max, Leon Haslam se loge dans la roue arrière du leader. Trop pressé, Troy Corser fait un tout droit avec sa BMW et voit ses espoirs de podium s'évanouir. Lanzi et Smrz au contraire continuent de se battre pour la troisième place et sont suivis de près par Checa.

Plus loin, aux portes du Top5, Haga est encadré par les deux Yamaha officielles. Bien que japonaises d'origine, les R1 sont préparées en Italie et roulent elles aussi "à la maison". C'est dire si la lutte contre la Ducati n°41 est acharnée !

Dans le sixième tour, alors qu'il se chamaille avec Scassa, Biaggi sort de nouveau de la piste : il est désormais 14ème, alors que Haslam se trouve en 2ème position ! Le titre de Biaggi sera-t-il reporté à Magny-Cours ? Pas forcément...

Car la boucle d'après, c'est au tour de Leon Haslam de coupe une chicane par le bac à graviers. Le pilote anglais recule à la 4ème place derrière Lanzi et Checa. Tom Sykes continue de réjouir son team : il mène la course... mais Lorenzo Lanzi remonte, à la grande joie des tifosis !

Le clan français quant à lui doit se satisfaire de la progression de Sylvain au cœur du peloton. Peu avant la mi-course, notre n°50 préféré se trouve en 9ème position.

C'est à douze tours de la fin que Lanzi porte son attaque dans la chicane précédant la ligne droite. La prise de frein et la vive mise sur l'angle sont imparables, Sykes ne peut que s'incliner. La prise de commande par la Ducati privé n°57 profite également à une autre Ducat' non-officielle : la n°7 de Checa.

Alors que le cap de la mi-course est franchi, Lanzi s'éloigne peu à peu tandis que Sykes doit résister au retour de Checa et Haslam. Smrz est un peu plus loin et doit défendre sa cinquième place face à Crutchlow, Haga et Fabrizio.

À dix tours de l'arrivée, Checa s'empare de la deuxième place et file en un rien de temps retrouver Lanzi. Haslam ne met pas un tour complet pour faire sauter le verrou Sykes. Le pauvre pilote Kawasaki est banni du podium mais peut encore réaliser son meilleur résultat de la saison.

Biaggi au contraire n'est pas dans sa meilleure forme : il roule en 11ème position alors que son ennemi n°91 au championnat se bat aux avant-postes. Ca doit fulminer sous le casque aux quatre étoiles !

Dans le 15ème tour, Carlos Checa surprend Lorenzo Lanzi dans le freinage du bout de ligne droite. L'espagnol semble être un bon ton au-dessus de son adversaire. En quelques virages d'ailleurs, l'ex-star du MotoGP se hisse hors de portée.

Pendant ce temps, dans le groupe de chasse, Noriyuki Haga pique sa 4ème place à Tom Sykes. Max Biaggi quant à lui ne ménage pas sa RSV4 et tente de remonter sur Crutchlow posté en 10ème position. Sa monture n'apprécie guère et le rappelle à l'ordre en sautillant : chaud !

Bouillant également, Haslam n'hésite pas à mordre dans l'herbe pour faire l'intérieur dans la grande cassure à gauche après les stands ! Bref, à trois tours de la fin de course, le public ne sait plus où donner de la tête - et MNC non plus !

Dans les deux dernières boucles toutefois, l'attention de tous se tournent sur le duel, pour la victoire, de Carlos Checa et Leon Haslam. Le premier souhaite se venger du coup du sort de Miller doublé volé par des pépins techniques) tandis que l'autre cherche à marquer le plus de points pour conserver une petite chance au championnat.

Extérieur, intérieur... La Suzuki n°91 cherche mais ne trouve aucune ouverture sur la Ducati n°7 de tête. Elle finit d'ailleurs pas trop en faire à quelques virages seulement de la ligne d'arrivée : Leon retarde trop son freinage, passe devant Carlos mais sort dans les graviers...

Carlos remporte donc la première manche à Imola devant Lanzi et Haga. Haslam franchit tout de même le drapeau à damier en 5ème position derrière Smrz. Max Biaggi termine une course bien laborieuse à la 11ème place. Il lui faudra rouler plus propre en seconde manche pour fêter dignement son potentiel sacre : pour cela, l'italien ne devra pas céder plus de 2 points à Haslam.

Seconde course Superbike

Tom Sykes s'élance de nouveau parfaitement de sa pole et prend les commandes de la course devant Haslam, Biaggi, Lanzi, Corser, Xaus,

Dès le premier passage dans le long droit du fond de circuit, Lanzi dépasse Biaggi. Quelques virages plus tard, c'est au tour de Haslam de devoir laisser passer le fougueux n°57...  Or dans l'ultime chicane, la folle Ducati s'appuie lourdement sur la Kawasaki de tête mais ne peut la dépasser. Lanzi ne peut réaccélérer correctement et laisse filer les places !

Ce premier tour d'anthologie passé, la course s'assagit quelque peu : Sykes mène devant Haslam et Biaggi tandis que Checa reste tapis en 4ème place. Au début du 3ème tour, l'espagnol double Max et se hisse dans l'aspiration de la Suzuki n°91 qui  montre des signes d'impatience derrière la Kawa' n°66.

Haslam ne parvenant pas à dépasser Sykes, Checa s'imisce en 2ème position et laisse les deux leadres du championnat s'expliquer entre eux. Derrière les quatre hommes, Lanzi et Fabrizio tiennent bon et ont légèrement distancé le peloton mené par Corser.

Juste avant d'entamer le 6ème tour, Carlos Checa s'empare des commandes et va vite s'isoler en tête. Leon Haslam est de nouveau confronter au "mur" Tom Sykes tandis que Max Biaggi reste tapis derrière lui, en compagnie de Michel Fabrizio et Lorenzo Lanzi...

Pendant que Sykes fait office de tampon pour Checa, Noriyuki Haga se démène et double Corser pour remonter sur les groupe de chasse. Un groupe légèrement dispersé suite au tout droit exécuté par Haslam dans la dernière chicane alors qu'il tentait de doubler Sykes.

Le pilote de la Gex revient sur la piste en 6ème position en s'excusant... et en perdant virtuellement ses chances de titre 2010 ! Visiblement ému - ou excité - à l'idée de devenir le premier italien champion du monde de SBK, Max Biaggi réalise exactement la même bourde que Haslam le tour suivant.

Heureusement pour lui, le pilote italien peut récupérer sa 3ème place avant d'attaquer la ligne droite ! Quatorzième sur la grille Nitro Nori se trouve dans le dosseret du chouchou du public - Max, who else ? - et passe même momentanément devant lui.

Alors que les éminents mathématiciens fans de Mondial Superbike calculent au fur et à mesure des tours les probabilités de sacre de Max Biaggi, tous leurs travaux se voient grandement simplifiés grâce au moteur de la GSX-R 1000 de Haslam qui décide de rendre l'âme dans le 11ème tour !

Leon doit abandonner et Max est désormais titré quelque soit son résultat ! Sur la piste toutefois, le combat continue : Checa est seul en tête mais Sykes, Haga et Biaggi roulent roues dans roues.  Derrière, Crutchlow dispose de dix tours pour reprendre les trois secondes qui le sépare du trio infernal..

À neuf tours de la fin, Haga grimpe sur la deuxième marche du podium. Son coéquipier Fabrizio est bien moins heureux : il chute et ne pourra pas terminer sa deuxième course.

En l'espace de deux tours seulement, Cal Crutchlow et sa R1 rejoignent la RSV4 de Biaggi et la ZX-10R de Sykes. L'anglais prend le temps d'observer et dépasse Max à la fin du 16ème tour. Il lui faut trois tours supplémentaires pour éjecter Tom du podium. À trois tours du drapeau à damiers, le podium semble acquis : Checa roule en solitaire depuis le 7ème tour et Haga est trop loin pour être rattrapé par Crutchlow.

Les deux dernières boucles s'effectuent calmement - quoiqu'il faut voir comment tous ses pilotes mènent leurs Superbike ! - et permettent à Biaggi de parader devant son public. L'italien, fort de son excellente saison 2010, décroche enfin sa cinquième étoile !

Carlos Checa remporte donc le doublé à Imola. Dans cette seconde manche, il devance deux autres Ducati mais ce sont bel et bien Max Biaggi et Aprilia qui récoltent le plus d'applaudissements. Du bord de piste, Leon Haslam ne manque pas de féliciter son adversaire... et lui donne rendez-vous l'année prochaine !

La manière d'un Rossi - ou d'un Lorenzo désormais ?! - Max le Pirate met en scène la découverte de l'emplacement secret du titre 2010, caché sur l'île d'Imola. L'Italie est en liesse : pour la première fois de l'histoire du Mondial Superbike, un pilote italien décroche le titre mondial.

Aprilia devra encore attendre un peu pour décrocher le titre constructeur... La firme de Noale totalise 433 points contre 392 pour sa cousine de Bologne : les 50 points mis en jeu en France seront donc décisifs. Suzuki (379 pts) est désormais hors course, puisqu'à 54 points d'Aprilia. Derrière se trouvent Yamaha (307), Honda (305), BMW (201) et Kawasaki (100).

Course Supersport

En Supersport, les deux leaders du championnat se sont livré un duel sans merci : Kenan Sofuoglu et Eugene Laverty ne se sont pas quittés une seule seconde tout au long des 21 tours de course. C'est pourtant une autre CBR600RR qui s'impose au final : celle de Michele Pirro !

La jeune recrue du team Ten Kate a pour le moins été chanceuse ce dimanche à Imola : quatrième à l'entame du dernier tour, Pirro voit d'abord Chaz Davies contraint de rentrer aux stands sur casse de pompe à essence de sa Daytona 675. Le jeune britannique cède alors à l'italien sa 3ème marche sur le podium... Mais le "plus beau" reste à venir !

Usé par une incroyable bataille face à Kenan, Eugene part à la faute dans le tout dernier freinage du circuit : le n°50 perd l'avant de sa CBR dans l'ultime chicane et fauche son adversaire n°54 ! Tombées à moins de 50 km/h, les machines n'ont rien et permettent à leurs pilotes de terminer la course, non sans laisser passer le n°51.

Pirro remporte donc "sa" manche à Imola, devant Sofuoglu et Laverty. Ces derniers se battront donc en France pour le titre : avantage Kenan pour le moment, qui possède 243 points contre 227 pour Eugene. Mais attention, on vient de le voir : rien n'est jamais joué d'avance en Mondial Supersport !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
Dakar 1 commentaire
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 14 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...