• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RALLYE DES ARDENNES
le 2 juin 2016

Championnat de France des rallyes : Velardi remporte la bataille des Ardennes !

Championnat de France des rallyes : Velardi remporte la bataille des Ardennes !

La lutte était serrée ce week-end à Sedan (08) lors du 21ème Rallye des Ardennes : des bastons sans merci, sur un long parcours éprouvant d'où le pilote Ducati Ajaccien Christophe Velardi sort vainqueur au guidon de sa Ducati 1200 Multistrada. Récit.

Imprimer

Le jour le plus long

La journée s'annonce longue en effet avec quatre grandes boucles (reconnaissance comprise) et la petite, mais heureusement il fait beau.

Comme prévu, la journée débute par le tour de reconnaissance des spéciales. 95 pilotes sont au départ, celui-ci se faisant 2 par 2 toutes les 30 secondes. En moins de 25 minutes, tous les concurrents sont partis ! Le tronçon de 19 km d'autoroute n'est pas forcément apprécié de tous, mais il était obligatoire pour pouvoir faire un premier passage à blanc dans les deux spéciales sans perdre trop de temps et amputer la suite du programme.

Le chemin le plus court pour rejoindre Haulmé depuis Elan, en passant dans le bon sens sur les spéciales, passait obligatoirement par là. L'organisateur n'a donc pas eu le choix pour inclure ces passages à blanc (sans chrono) dans son programme, conformément à la nouvelle réglementation de l'organisation des rallyes.

Bref, à part ces quelques longues minutes de ligne droite à régime monotone (à part pour les 125, à bloc pour pointer à l`heure...), les quelques autres petites routes nécessaires à boucler ce prologue et le passage dans les spéciales sécurisées, fermées à la circulation, nous ont permis de prendre nos marques et mis en jambes pour la longue journée qui nous attend.

Une fois ce tour bouclé, nous avons juste le temps de ravitailler les machines et engloutir un café avant de se présenter au départ pour la première grande boucle.

La première spéciale, Elan, n'est qu'à une quinzaine de kilomètres du départ. Bruno Schiltz annonce tout de suite la couleur en décrochant le premier meilleur chrono, 4 dixièmes seulement devant son poursuivant Christophe Velardi (1'14,09 contre 1'14,49). Plus de 126 km/h de moyenne : ça commence à être rapide pour un rallye !

Le troisième temps revient à Laurent Filleton au guidon de la KTM 1290 Superduke R du KTM Team France CTM 83 (1'16,27).

Un peu plus d'une heure de parcours routier bien sympathique plus loin, nous voici à la deuxième spéciale : Haulmé. Là ça monte vraiment fort... Une petite pensée pour les 125, il va falloir pédaler les gars !

Christophe Velardi place sa Ducati 1200 Multistrada en haut de la feuille des temps, 5 dixièmes devant la Yamaha MT-09 de Benoit Nimis (1'20,12 contre 1'20,62). Bruno Schiltz obtient le troisième temps 1,22,58.

Ca bastonne aussi derrière : en catégorie Mono, Sonia Barbot (KTM 690 Duke R KTM Team France CTM 83) affiche le 7ème temps scratch, premier Mono en 1'25,49, alors que le second de la catégorie, Frederic Ber, pilote du Club moto Police nationale CMPN) au guidon d'une Yamaha 450 YZR n'est que 2 dixièmes plus loin (1'26,10) en 9ème position du scratch.

Du côté des side-cars, le leader de la catégorie, l'équipage Jacob/Bacon aux commandes d'un Suzuki 1340 Choda, n'est pas si loin que ça : 21ème au scratch en collant près de 4 secondes au deuxième attelage, celui de l'équipage Robin/Nickles sur Yamaha 1000 R1 (1'30,31 pour le premier, 1'34,00 pour le second).

Les 125, à la peine, doivent se contenter de positions bien plus lointaines, comme ici le 79ème temps scratch pour le premier 125, le Husqvarna 125 SMS de Germain Perrot, une bonne quinzaine de secondes plus loin (1'45,74 ici pour Germain).

Le retour sur Sedan est agréable. Il fait vraiment très beau et les paysages sont très... verts ! Mais les 56 minutes allouées pour les 45 km restants de ce premier tour de course vont s'avérer un peu lancinantes les tours suivants...

A l'arrivée au parc coureurs, la demi-heure de pause n'est pas de trop : il faut se présenter au départ du tour suivant une dizaine de minutes avant son heure de départ, en déduisant de la vingtaine de minutes restantes les 2 ou 3 minutes passées à parquer la moto sur son tapis environnemental, ôter le casque et les gants, ça ne laisse qu'un petit quart d'heure pour refaire le plein du réservoir et enfourner un sandwich... Merci l'assistance !

Ceux qui doivent intervenir sur leur machine en cas d'avarie quelconque (crevaison par exemple...), risquent bien d'être limités par le temps !

Allez, plus que deux grands tours de 120 km chacun et un petit tour de 60 km et... on enchaînera sur 120 km de nuit. Plus que 420 km : le rallyman doit être endurant !

Au deuxième passage chrono à Elan, Christophe Velardi enfonce le clou et claque encore le meilleur temps en 1'13,90, mais Bruno Schiltz ne se laisse pas faire deux dixièmes de seconde derrière (1'14,10) tandis que Benoit Nimis (CMPN) termine troisième en 1'15,31.

Un peu plus loin, derrière les 5 premières places occupées par des SW Motech Roadsters, le 6ème temps scratch revient au premier Sport 2, l'indéracinable leader de la catégorie Maxime Mettra sur sa Kawasaki 650 Versys (1'19,99), tandis que les deux premiers Mono, Sonia Barbot (KTM 690 Superduke R) et Tanguy Brebion (Husqvarna 510 SMR), obtiennent un temps identique au centième près en 1'21,55. La bataille est chaude dans les Ardennes !

Dans la quatrième spéciale du jour, deuxième chrono à Haulmé, c'est encore Velardi qui s'impose : 1'19,56 pour le pilote Ducati ajaccien, qui colle plus d'une seconde au second Benoit Nimis (1'20,59) devant Bruno Shiltz (1'21,29).

Mais Laurent Filleton est toujours en embuscade, 4ème temps à peine 4 dixièmes derrière Bruno en 1'21,71. Derrière les cinq pilotes les plus rapides de la catégorie reine, les SW Motech Roadsters, à quelque 5 dixièmes de seconde derrière le cinquième temps détenu par Sébastien Fassouli (Aprilia 1100 Tuono, 1'24,41), on retrouve la KTM 690 Duke R de Sonia Barbot ! Cette fille est incroyable... Bravo aussi à Nick Ayrton, premier Classique au guidon de son antique Suzuki 1100 GSXR qui se place ici en 14ème position (1'27,66).

Une fois revenus à Sedan, suite aux 56 dernières minutes allouées pour finir chaque grande boucle après être passé faire un petit coucou à nos voisins belges, la fatigue commence à s'installer pour certains.

Il est près de 17h lorsque je termine ce second tour de course au guidon de la KTM 690 SMC n°215. Depuis ce matin 8h10, mon heure de départ, j'en suis à près de 350 bornes dans les pattes - comme tout le monde, mais certains commencent à le sentir plus que d'autres...

La première étape sera terminée après un dernier tour de 120 km : allez, un peu de courage Marcus !

Troisième tour de course : ça repart pour un chrono sur la spéciale d'Elan après les 30 mn de pause comme à la fin de chaque tour. Christophe Velardi persiste et s'octroie une fois de plus le meilleur temps au guidon de la Ducati 1200 Multistrada de Ducati Moto Prestige Ajaccio en 1'13,53. Mais Bruno Schiltz au guidon de l'Aprilia 1100 Tuono Kiwi helmets est toujours proche, encore à peine 4 dixièmes derrière (1'13,95). Laurent Filleton (KTM 1290 Superduke R) est troisième en 1'15,21.

Cette fois, c'est un équipage de side-car qui se distingue : Jacob et Bacon aux commandes de l'attelage Suzuki 1340 Choda se placent en 9ème position du scratch, un peu plus d'un dixième derrière Sonia Barbot et 4 dixièmes devant la Kawasaki 650 Versys Helit Motos / Challenge 24 de Maxime Mettra. Belle performance !

Belle course aussi pour Laurent Guinot au guidon de son Aprilia RSV4, qui obtient son meilleur résultat en rallye sur cette épreuve : en tête de la catégorie Topsport au provisoire du championnat, il terminera le rallye à la 10ème place du scratch !

Et ça repart pour une bonne heure de parcours pour arriver à Charleville-Mézières, puis à la spéciale de Haulmé pour le dernier chrono de l'étape 1.

Le patron du jour, Christophe Velardi, signe encore le meilleur temps. Son dauphin, Bruno Schiltz, lui emboîte encore le pas à moins d'une seconde (1'20,29 pour Christophe, 1'21,20 pour Bruno). Les deux pilotes du JMP Racing sont suivis par la KTM 1290 Superduke R de Laurent Filleton (1'22,81).

Retour à Sedan et fin de la première étape. Mais on ne se laisse pas refroidir : 30 minutes après le pointage d'arrivée, nous voilà repartis pour la première boucle de la deuxième étape, de 60 km cette fois, avec un seul passage à Elan.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, j'accède à toutes les informations réservées et je profite d'avantages exclusifs (invitations, réductions, etc.).

Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.