• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COMPARO
Paris, le 27 avril 2011

CBF1000F, Z1000SX ou Fazer8 : trois menus japonais très différents

CBF1000F, Z1000SX ou Fazer8 : trois menus japonais très différents

Trois roadsters carénés veulent animer cette année le segment des motos routières. Quels sont les atouts des Honda CBF1000F, Kawasaki Z1000SX et Yamaha Fazer8 pour s'imposer ? Leurs faiblesses ? Le nouvel essai comparatif Moto-Net.Com vous dit tout !

Imprimer

Présentation : routières récentes made in Japan

Lorsqu'on évoque la moto routière en France, la référence incontestable - car incontestée sur ce segment en termes de volumes de vente (lire notamment notre Dossier spécial Marché de la moto 2010) - se nomme BMW R 1200 RT. Mais à 17500 € - voire plus de 20000 € avec les packs d'options "kivonbien" -, la Bavaroise se place hors de portée de la bourse de nombreux motards (lire notre Essai MNC du 30 juillet 2010 : BMW R1200RT 2010, les motards français vont continuer à l'aimer longtemps !). Parmi eux pourtant, des rouleurs - ça existe encore - sont à la recherche d'une moto offrant "plus" qu'un roadster pas cher...

Ceux-ci se tournent alors vers d'autres modèles moins onéreux mais également taillés pour la route. Ou plutôt "re-taillés" pour la route, puisque de nombreux constructeurs proposent des roadsters carénés, une alternative pratique et moins chère pour répondre à la demande des "pauvres" roule-toujours.

Ainsi dans les concessions Honda, Kawasaki et Yamaha figurent depuis peu à côté des VFR, GTR ou FJR - qui jouent dans la même cour que la RT - trois modèles fort intéressants : la CBF1000F, la Z1000SX et la Fazer8...

Testés un par un dès leurs sorties respectives par Moto-Net.Com (lire MNC du 19 janvier 2010 : essai Honda CBF1000 F, la sainte-nitouche !, MNC du 23 avril 2010 : essai Fazer8, la version (auto)route de la FZ8 et MNC du 26 octobre 2010 : essai Kawasaki Z1000SX, SeXy roudster !), ces trois nouveaux "routsters" ont été réunis par la rédaction MNC afin de se livrer bataille...

C'est donc dans le but de vérifier nos premières impressions que nous avons monté ce comparo, car seule une opposition "en direct" permet d'établir un jugement objectif et incontestable. Et puis, il faut bien l'avouer : les présentations presse sous le soleil méditerranéen, ç'est sympa... Mais MNC avait le droit - le devoir ? - de rouler aussi sous la pluie et dans le froid !

CBF1000F : la nouveauté 2010 plébiscitée

Sortie il y a un an, la Honda CBF1000F s'est aussitôt hissée au rang de référence dans le segment des "routsters". Son score dans les ventes de motos en France en 2010 le prouve : la nouveauté a trouvé 1299 preneurs et n'est dépassée sur le créneau des routières que par l'extraordinaire R1200RT (2271 immats).

Son esthétique et son ergonomie revues, son cadre en alu (et non en acier) et son pot 4-en-1 lui ont permis de largement devancer sa soeur CBF1000 (691 immats), restée au catalogue du numéro un mondial à un tarif bien inférieur : 8990 € actuellement pour l'ancienne contre 10690 € pour la version F (proposée à 10190 € jusqu'à fin juin, et 100 € moins cher pour les modèles 2010 encore dispos !).

Les optiques de la CBR600RR et l'arrière inspiré de la CB1000R auraient donc fait mouche, consolidant les atouts du modèle originel : une partie cycle simple mais éprouvée (fourche télescopique de 41 mm et pneu arrière de 160 mm par exemple), un moteur souple et volontaire, l'ABS-CBS et la béquille centrale de série, une finition irréprochable...

En la comparant à ces deux rivales du jour, il se dégage de la CBF1000F une impression de douceur et de facilité : c'est la plus fine des trois et la moins carénée - la Fazer8 était revêtue d'un carénage supplémentaire -, si bien qu'elle impressionne moins que ses musculeuses voisines.

En l'examinant de plus près, on apprécie la présence d'un tableau de bord particulièrement complet, d'une contenance en essence importante (20 litres exactement, contre 19 pour la Z et 17 pour la Fazer) et de nombreux réglages (leviers, guidon, selle et bulle) pour s'adapter à la morphologie de chacun.

Enfin, sous la selle passager se glisse aisément l'équipement indispensable à tout motard souhaitant utiliser sa monture souvent, longtemps et par tous les temps : un U, un pantalon de pluie et une seconde paire de gros gants. Et si cela ne suffit pas, des crochets permettent d'arrimer un sac à la Honda. Vous avez dit pratique ?

Z1000SX : la vraie nouveauté 2011

Dernière venue dans la famille des "routsters", la Kawasaki Z1000SX est la plus extravagante... et quoi de plus normal pour un modèle dérivé du dernier Z1000 ?! Le lien de parenté est indéniable. Les lignes recherchées de la "SX" ne laissent personne indifférent : on appréciera plus ou moins le carénage baraqué, les clignos protubérants et la bulle tortueuse.

D'autres éléments font en revanche l'unanimité : les étriers de freins radiaux, l'élégant excentrique du bras oscillant, les pots aux dessins originaux et à la teinte sobre, l'arrière effilé - identique au Z "tout court" -, le carénage complet d'origine finement ajusté au réservoir, les longues poignées passager...

On regrettera juste l'usure prématurée des platines de repose-pieds sur notre modèle d'essai Kawasaki France qui n'affichait pourtant que 1117 km au départ de notre roulage. Ce mauvais point ne nous avait d'ailleurs pas échappé lors de notre premier test à Malaga, pas plus qu'à Kawasaki puisque les Verts proposent un jeu de protection auto-adhésives en gel résine (22 €).

En se penchant sur la Z1000SX, on remercie de nouveau Kawasaki d'avoir remplacé le fin - et jaune ! - compteur analogique du Z par un ensemble analogique et digital bien plus commode sur la SX. Par rapport à celui de la Honda, seuls manquent la température moteur et le témoin de rapport engagé.

Autre bon point pour la Kawa : la contenance du réservoir passe de 15 litres sur le roadster à 19 litres sur sa version de route. Grâce au rapport de transmission un poil plus long, voilà de quoi augmenter son autonomie d'environ un quart.

La Z1000SX pèche en revanche du côté rangement : aucun vide-poche - c'est un défaut commun aux trois modèles comparés - et un espace sous la selle trop petit font de la Kawa une piètre voyageuse. De même, l'absence de béquille centrale, même dans le catalogue accessoires, ne facilitera pas l'entretien d'une chaîne amenée à rouler longtemps et par tous les temps...

Fazer8 : la nouveauté 2011 lancée mi-2010

Lancée l'été dernier, la Yamaha Fazer8 se présenté comme une nouveauté 2011 et entre de ce fait dans sa première "année pleine" de commercialisation. Elle devrait donc faire bien mieux qu'en 2010 : pour mémoire, la Fazer8 et sa version nue FZ8 avaient conquis 2008 motards français l'an dernier.

Les Bleus d'Iwata ont joué la sécurité en conservant les traits fins de la Fazer 600 de 2004, légèrement retendus en 2007. Les phares bridés - surmontés de leurs veilleuses - de la Fazer8 sont donc très proches de ceux de son aïeule, mais aussi de ceux de la Z1000SX ou de l'ER-6f ! Ah ces japonaises, toutes les mêmes ?

Mais la Yamaha se distingue de la concurrence par quelques détails qui peuvent avoir leur importance au moment de choisir. Ainsi, les touches de peinture dorée valorisent la grosse fourche inversée de la Yam' (43 mm, contre 41 sur la Kawa et 41 sur la fourche "non inversée" de la Honda), les étriers de frein et les jantes.

Malheureusement, la Fazer se différencie de la Fazer 600 et de ses deux adversaires du jour par son échappement on ne peut plus basique et même, disons-le tout net, assez laid. La finition prend un plomb supplémentaire dans l'aile avec la pose un peu grossière du demi-carénage autour du réservoir.

Notre modèle d'essai était paré d'un bas de carénage (disponible en accessoire tout comme la béquille centrale), d'où son aspect de routière bien plus affirmé que le modèle parfaitement d'origine. Sous la selle en revanche, pas de changement : la Fazer8 accepte toujours un bloc disque, mais pas plus.

Enfin, l'ABS est disponible en option sur la Yamaha moyennant une rallonge de 800 € sur le tarif de lancement - qui dure toujours ! - du FZ8. Le tarif de la Fazer8 grimpe alors à 9 299 €, mais demeure le plus bas des trois motos ici présentes : la Honda se monnaie 10 590 € (l'ABS-CBS est de série) et la Kawasaki 12 399 € (+600 € pour l'ABS).

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Parcours : 350 km
  • Routes : Ville, route, autoroute
  • Pneus : Bridgestone BT-57 sur la Honda
    Bridgestone BT-016 sur la Kawasaki
    Bridgestone BT-021 sur la Yamaha
  • Conso moy : 6,9 l/100 km (Honda), 7,4 l/100 km (Kawa), 6,8 l/100km (Yam)
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS HONDA CBF1000F

  • Agrément de conduite
  • ABS-CBS de série
  • Panel d'utilisations

POINTS FORTS KAWASAKI Z1000SX

  • Pêche du moteur
  • Parée à l'attaque
  • Freinage (sur le sec)

POINTS FORTS YAMAHA FAZER8

  • Moteur rageur
  • Confort (suspensions)
  • Tarif sans ABS

POINTS FAIBLES HONDA CBF1000F

  • Moteur trop sage
  • Poids et légère inertie de l'avant
  • CBF1000 toujours au catalogue

POINTS FAIBLES KAWASAKI Z1000SX

  • Tarif élevé
  • Vibrations à mi-régime
  • Sang-froid exigé

POINTS FAIBLES YAMAHA FAZER8

  • Look vu et revu
  • ABS à 800 €
  • Arsouille limitée (suspensions toujours)
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.