• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COMPARO
Paris, le 26 septembre 2013

Caponord Travel Pack, Multistrada Granturismo et Tiger Sport : la grande arsouille

Caponord Travel Pack, Multistrada Granturismo et Tiger Sport : la grande arsouille

Le segment des maxitrails sportifs est en ébullition : Aprilia lance une inédite Caponord 1200, Ducati met à jour sa Multistrada 1200 et Triumph refond son Tiger 1050. Pour comparer ces trois nouveautés 2013, MNC part en vadrouille... en mode arsouille !

Imprimer

Les trois gros trails sportifs de l'année

L'année 2013 a été particulièrement chargée en matière de gros trails : outre les toutes nouvelles BMW R1200GS à refroidissement liquide (lire notre Essai comparatif R1200GS 2013 Vs Tiger Explorer Vs Super Ténéré) et KTM 1190 Adventure (à l'essai prochainement sur Moto-Net.Com), trois nouveaux modèles plus routiers - car équipés de jantes de 17 pouces -, voire "sportifs", sont apparus.

Chez Aprilia tout d'abord, nous avons assisté au retour de la Caponord (lire notre Premier essai de la Caponord 1200 : le trail sportif selon Aprilia). Dérivée de la Dorsoduro 1200, "c'est la moto la plus versatile jamais créée par Aprilia", nous assurait lors de sa présentation Fabio Gilardenghi, responsable presse de la firme de Noale, "une moto parfaite pour tout faire : voyager, se faire plaisir et rouler au quotidien".

Équipée de série de l'ABS et du contrôle de traction (Aprilia Traction Control), la Caponord est disponible dans une version Travel Pack que Moto-Net.Com a retenue pour sa petite virée à travers les Ardennes... Direction Bouillon, son château, ses moules-frites et sa N810, alias Rue de la hâte...

Le "paquetage de voyage" d'Aprilia ajoute à la Caponord 1200 standard des suspensions pilotées électroniquement (Aprilia Dynamic Damping), un régulateur de vitesse (Aprilia Cruise Control), une béquille centrale et un kit de valises latérales de 29 litres chacune (lire notre Point technique sur la Caponord 1200).

Pour le client, la facture grimpe de 2400 euros pour atteindre le prix de 15 399 euros. Élevé dans l'absolu, ce tarif n'est pourtant pas le plus haut de ce nouveau comparatif MNC : une compatriote de la Caponord, originaire de Bologne, culmine bien au-delà des 20 000 euros...

Il s'agit de la Ducati Multistrada 1200, revue en 2013 et déclinée cette même année dans une nouvelle version "suréquipée" - comme dirait Audi ou Volkswagen... Dénommée "Granturismo", ce modèle complète la série "S" des Multistrada que composent la sportive "Pikes Peak" et la pratique "Touring" (lire notre Premier essai de la Multistrada Granturismo : encore plus loin).

Outre le célèbre "Safety Pack" livré d'origine sur les Ducati, qui inclut l'ABS et le contrôle de traction (Ducati Traction Control), cette Ducati "grand tourisme" dispose de deux profondes valises (73 litres en tout), d'un top-case (48 l), des sacs de voyage correspondants, d'une selle confort, d'une grande bulle, d'un guidon rehaussé (+20 mm), de feux supplémentaires à LED, de barres de protection moteur et de protections réservoir.

Deux Italiennes sophistiquées

Ainsi affublée, la Multistrada 1200 S Granturismo se fixe un objectif ambitieux : "le tour du monde", lâche sans complexe le constructeur sur son site officiel ! Faute de temps, Moto-Net.Com s'est contenté de parcourir un cinquantième de la distance, soit 800 km. C'est un début...

Pour les motards français qui souhaiteraient accomplir la boucle entière aux commandes de cette nouvelle Multi, le billet d'entrée est à l'échelle du périple envisagé : 21 290 euros, soit 5891 euros de plus que la Caponord 1200 Travel Pack... et 8800 euros de plus que la Tiger 1050 Sport !

Arrivée elle aussi en début d'année dans les concessions françaises, la dernière génération de la Triumph Tiger 1050 s'affiche à 12 490 euros (lire notre Premier essai de la Tiger 1050 Sport ). Pour ce prix, l'acquéreur bénéficie de l'ABS, mais doit faire l'impasse sur le contrôle de traction, les modes de cartographies moteur et les suspensions électroniques (d'origine Sachs) qui équipent les deux rivales italiennes.

"La technologie Triumph garantit l'amélioration constante de nos motos. Cela ne signifie pas courir après la puissance ou surcharger inutilement nos produits de gadgets compliqués, mais cela signifie produire des motos toujours plus raffinées, plus maniables et mieux adaptées à leur utilisation", se justifie la marque d'Hinckley sur son site officiel.

Malheureusement indisponibles pour notre essai, quelques accessoires issus du catalogue du constructeur auraient permis à la Tiger d'égaler les prétentions "GT" de ses deux concurrentes du jour : jeu de valises de 55,5 litres (1090 euros, et leurs coques peintes "of course" à 210 euros), top-case (coque et platine, 770 euros), bulle touring (170 euros), pare-mains (110 euros) et béquille centrale (240 euros)...

Dans cette configuration, le prix de la Tiger Sport grimperait à 15 080 euros mais demeurerait tout de même le plus bas de notre sélection. Et on imagine que l'usine - ou à défaut, le concessionnaire - ferait un effort pour alléger encore un peu la facture d'un client aussi enthousiaste !

Dépourvue de valises, notre Tigresse anglaise ne passe pas pour autant pour une demi-portion aux côtés de nos deux mammas italiennes : le gros 3-cylindres, peint en noir mais constellé de vis en inox, en impose tout autant que le robuste cadre en aluminium qui le surplombe.

Dotée d'un nouveau monobras pratiquement aussi balaise que celui de la Multistrada, d'étriers Nissin à fixation radiale et de suspensions Showa réglables, la Tiger Sport culturise cultive son look "sportif", justement. Du côté droit, l'énorme pot fixé en position haute alourdit un peu la ligne du félin mais dégage dans le même temps la vue sur la très belle jante.

Ce nouveau pot ainsi que le travail sur la boîte à air et l'injection ont permis de doper le Triple : en 2013, le moteur anglais de 1049 cc compte le même nombre de chevaux que la harde s'échappant du V-Twin de Noale : 125 ! L'écurie de Bologne en dénombre 25 de plus, mais en France, tous sont logés à la même enseigne : 100 chevaux à la roue arrière...

Une Anglaise authentique

Avec sa gueule de RSV4 et son âme de Dorsoduro 1200, la Caponord joue elle aussi la carte de la sportivité. Vue de profil, l'Aprilia parait néanmoins très massive à cause de son proéminent sabot moteur et de son imposant garde-boue arrière. La version Travel Pack accentue fortement le trait avec ses valises évasées et la position basse du volumineux silencieux.

Vue de trois-quarts avant ou de face, le maxitrail Aprilia séduit davantage, notamment grâce aux notes dorées de ses fourreaux de fourche et de ses étriers Brembo : la classe ! La finition simili-carbone du garde-boue avant, que l'on retrouve sur d'autres pièces, fait également son petit effet.

Comme Aprilia, Ducati se fournit chez Brembo pour le freinage et chez Sachs pour les suspensions électroniques, mais les Bolognais ont sélectionné pour ces éléments une teinte gris métal assortie à l'unique coloris "gris Touring" de la Multistrada S Granturismo.

On note à l'occasion que de leur côté, l'Aprilia (disponible en gris également) et la Triumph proposent des coloris blanc ou rouge bien plus éclatants. Dommage que Ducati se limite - pour l'instant - à une seule teinte passe-partout, certes, mais tristounette.

Plus discret dans ce coloris sombre, le bec noir de la Multi continue tout de même de diviser l'opinion au sein de la rédaction MNC... Les superbes échappements biseautés et les sublimes jantes inspirées de celles de la 1199 Panigale font en revanche l'unanimité !

La Ducati s'attire même l'affection du jury grâce à ses valves coudées. L'absence de ces dernières s'avère plus gênante sur l'Aprilia que sur la Triumph, car l'Italienne n'est pas équipée d'un monobras à l'arrière : avec la Caponord, on se salit les mains à l'arrière comme à l'avant !

Pendant ses préparatifs, MNC a regretté que les valises de la "Travel Pack" ne soient pas plus faciles à ouvrir : leur joint fait ventouse et l'absence de prise sur le couvercle rend l'opération encore plus délicate. Les malles de la Ducati ont beau être verrouillées en trois points (un seul sur l'Aprilia), on a plus vite fait de les ouvrir.

A contrario, les valises de la Multistrada sont moins évidentes à poser et déposer : il faut forcer un peu pour les engager dans leurs guides. Question chargement, si chaque valise accueille un casque intégral - y compris la droite de la Ducati, côté pot -, l'avantage tourne sans surprise à la Multi.

Large de plus d'un mètre (voir nos Fiches techniques en dernière page), la "Granturismo" demande une certaine attention - et un brin de mémoire ! - lorsqu'on quitte la ville pour partir en vacances. Une fois arrivé à destination, on a vite fait de lâcher les encombrantes mais utiles valises pour ne garder que le top case. Une fois rentré chez soi également !

Pour le quotidien, l'Aprilia demande au contraire de conserver au moins une valise car il est impossible de glisser le moindre antivol sous la selle. La Multistrada et la Tiger Sport acceptent toutes deux de loger un U et un bloque-disque. Enfin, toutes trois sont équipées d'une clé codée : oui, même la Triumph !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Equipement Aprilia : "Travel Pack"
  • Equipement Ducati : "Granturismo"
  • Equipement Triumph : Aucun
  • Km au départ Aprilia : 4800 km
  • Km au départ Ducati : 3880 km
  • Km au départ Triumph : 2030 km
  • Pneus : Pirelli Angel GT pour toutes !
  • Parcours : 650 km
  • Routes : petites routes, autoroutes, ville
  • Météo : soleil, 25 à 30°C
  • Conso moy Aprilia : 6,4 l/100km
  • Conso moy Ducati : 5,9 l/100km
  • Conso moy Triumph : 5,3 l/100km
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS APRILIA CAPONORD

 
  • Confort général excellent
  • Rapport prestation/prix
  • Caractère du V-Twin
 
 
 

POINTS FAIBLES APRILIA CAPONORD

 
  • Vibrations dans les pieds
  • Grosses arsouilles déconseillées
  • (Faux) Airs de RSV4
 
 
 

POINTS FORTS DUCATI MULTISTRADA

 
  • Granturismo parée pour voyage
  • Parée pour attaquer aussi !
  • L-Twin policé (version bridée)
 
 
 

POINTS FAIBLES DUCATI MULTISTRADA

 
  • Prix indécent
  • Selle trop dure
  • Attention aux excès (de confiance, vitesse...)
 
 
 

POINTS FORTS TRIUMPH TIGER SPORT

 
  • Efficacité du Triple 1050
  • Freinage royal (avant et arrière)
  • Tarif le moins élevé
 
 
 

POINTS FAIBLES TRIUMPH TIGER SPORT

 
  • Protection insuffisante
  • Position moins confortable
  • Pas de pack "Touring"
 
 
 
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !