• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
L'HISTOIRE SANS FIN
Paris, le 15 février 2016

Buell ouvre un nouveau chapitre en 2016

Buell ouvre un nouveau chapitre en 2016

En faillite il y a un peu moins d'un an, la marque américaine de motos sportives Erik Buell Racing a bon espoir de redémarrer en 2016 : son nouveau propriétaire assure de nouveau la distribution de pièces et cherche à relancer EBR... Explications.

Imprimer

Déclarée en faillite au printemps dernier (lire MNC du 17 avril 2015 : Erik perd encore la Buell... ), la marque EBR est devenue le 15 janvier 2016 la propriété de Liquid Assets Partners (LPA), une société basée elle aussi dans le Michigan, spécialisée dans la reprise - et la revente - d'actifs d'entreprises en liquidation judicaire.

LPA n'en est pas à son coup d'essai dans le domaine du motocycle : outre les méconnues Cannondale et American Ironhrose, elle s'était déjà porté acquéreur de la prestigieuse marque Indian en 2004 (avant sa reprise de Polaris) et s'était occupé de la liquidation de Buell en 2010 (après sa vente par Harley-Davidson).

"C'est vraiment une opportunité incroyable pour faire redémarrer notre marque de motos sportives américaines", considère Erik Buell. "Je tiens à remercier Bill Melvin Jr., Bill Sr. et l'équipe de Liquid Assets Partners qui s'en sont rendu compte et cherchent à réactiver notre production".

Depuis quelques jours déjà, LPA a mis en ligne un formulaire permettant aux actuels propriétaires de 1190 RS, RX et SX de se réapprovisionner en pièces de rechange. Prochaine étape : relancer la fabrication de motos complètes, ce qui devrait mettre un peu plus de temps...

EBR reprend du service... après-vente

Car LPA n'entend pas se lancer dans le - délicat - business de la production de motos, mais tient plutôt à travailler avec les responsables d'EBR pour trouver un moyen - les moyens financiers ! - de remettre EBR en piste et sur la route...

"Passez-vous le mot ! ", invite LPA dans son communiqué officiel : "ce pourrait être du financement participatif ou un investisseur privé, nous pourrions fournir un financement à la bonne équipe capable de mener à bien cette affaire, ou peut-être qu'un grand constructeur pourrait se porter acquéreur".

Étant donné sa nationalité, sa carrure et son coeur de métier, le nom de Polaris vient naturellement à l'esprit des spécialistes du secteur. Le géant américain cherche justement à focaliser sa marque Victory sur la performance, laissant à Indian le soin de concurrencer Harley-Davidson sur le front de l'authentique.

Polaris aurait-il intérêt à investir dans EBR, une marque rivale de Victory ? À première vue, un tel achat semble contre-productif. Néanmoins, KTM a démontré récemment dans le domaine du tout-terrain que le meilleur moyen de battre ses concurrents - Husaberg et Husqvarna en l'occurrence - est de se les payer...

"Nous espérons que quelqu'un continuera de fabriquer ces motos incroyables et que notre acquisition aura permis (à EBR, NDLR) de poursuivre son chemin", déclare LPA qui a acquis EBR - ses marques et brevets, ses licences d'exploitation, ses équipements et chaînes de montage, ses modèles en cours de développement - pour 2 millions de dollars et cherche accessoirement à réaliser une plus-value.

LPA cherche un repreneur, investisseur, constructeur...

"L'ancienne société avait un grand nombre d'atouts pour réussir", certifie Mister Buell, "et je suis très excité par la possibilité de nous réengager dans une nouvelle société avec un bon propriétaire focalisé sur notre réussite". Sous-entendu, meilleur que le géant indien Hero...

Pour signifier son futur retour aux affaires - proche ou lointain ? -, EBR était présent le week-end dernier au salon de la moto de Chicago (Illinois). La marque souhaite rester en contact avec le grand public et entretient le lien "IRL" comme en ligne, à travers les réseaux sociaux.

En amont du salon américain, après presque dix mois d'un silence radio internet forcé, EBR annonçait : "Erik Buell était un pilote moto. Les pilotes savent que lorsqu'ils tombent, ils doivent immédiatement repartir. Erik repart, et l'équipe EBR se prépare à remonter en selle".

A l'issue du salon, la marque d'East Troy remerciait : "tous nos fidèles pour le soutien qu'ils ont apporté à Erik et son équipe ce week-end au IMS de Chicago ! Nous sommes de retour ! Surveillez les mises à jour sur la page officielle Facebook) et sur www.EBR.com"... ainsi que sur Moto-Net.Com, naturellement : restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...