• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 14 septembre 2010

Bol d'Or : retour sur la malchance de la Yamaha n°5 X-One...

Bol d'Or : retour sur la malchance de la Yamaha n°5 X-One...

On sait que les courses d'endurance sont rigoureusement imprévisibles, même à quelques secondes de la ligne d'arrivée. Et c'est précisément cet incroyable suspens qui fait leur charme et leur intensité, dignes des plus grandes tragédies grecques - ou, selon votre âge, des meilleures séries américaines...

Imprimer

On sait que les courses d'endurance sont rigoureusement imprévisibles, même à quelques secondes de la ligne d'arrivée. Et c'est précisément cet incroyable suspens qui fait leur charme et leur intensité, dignes des plus grandes tragédies grecques - ou, selon votre âge, des meilleures séries américaines...

Rien n'est donc jamais acquis en endurance moto jusqu'au baisser du drapeau à damier, et le team italien X-One vient de le vérifier à ses dépens lors du 74ème Bol d'Or ce week-end à Magny-Cours (lire MNC du 13 septembre 2010 - 15h00 : 3ème victoire consécutive pour le SERT et notre Dossier spécial Bol d'Or 2010)...

Retour sur une mésaventure qui illustre bien les spécificités, les difficultés et les "injustices" - mais aussi la saveur inégalable ! - de l'endurance moto.

Bol d'Or : retour sur la malchance de la Yamaha X One...

Dimanche, 14h59. Alors que le rêve est en train de devenir réalité pour la Yamaha n°199 Bikers' Days menée de main de maître par Gregory Fastre, Raymond Schouten et Marc Fissette, qui s'apprêtent à remporter la catégorie Superstock dans moins d'une minute, deux autres R1 semblent assurées de grimper sur le podium : la R1 n°57 du team LTG 57 avec Kevin Denis, Bastie Mackels et David Perret, 8ème scratch et 2ème Superstock, et la Yamaha n°5 du team X-One aux mains d'Emiliano Bellucci, Jean-Louis Devoyon et Gianluca Vizziello, 10ème scratch et 3ème Superstock.

Le truc de fou que tu ne peux pas croire !!!

Sauf que dans le dernier tour, à l'entrée du virage Adélaïde, les Dieux de l'Endurance ont dû s'absenter quelques instants : la R1 n°5, qui montrait des signes de surchauffe depuis plusieurs heures mais continuait vaille que vaille à défendre chèrement sa peau, décide de jeter brutalement l'éponge...

Bol d'Or : retour sur la malchance de la Yamaha X One..."En effet, le moteur chauffait suite à la chute d'Emiliano qui nous avait coûté la première place en Superstock", nous confirme Jean-Louis Devoyon, le pilote français de l'équipe. "Emiliano a eu un malaise en ramenant la moto et semblait avoir une fracture, donc nous avons continué à deux avec Gianluca en essayant de défendre tant bien que mal notre place de troisième en Superstock et le top 10 scratch".

"Pendant tout ce temps, nous avons roulé en sous-régime partout pour économiser le moteur", poursuit Jean-Louis interrogé par Moto-Net.Com. "Le voyant de température était en permanence dans le rouge, mais restait stable si nous menagions la moto (pas d'aspiration !), mais dans le dernier tour à Adelaïde le moteur est passé au travers, a fait giclé de l'huile sur les pneus et a provoqué la chute de Gianluca une cinquantaine de secondes avant le drapeau... Le truc de fou que tu ne peux pas croire !!!"

Il ne restait plus alors à Gianluca Vizziello que la possibilité de ramener la moto à la poussette en espérant lui faire franchir la ligne d'arrivée avant la Suzuki n°100 d'Endurance Moto Racing 45, toujours en embuscade à trois tours...

Sauf que là encore, les Dieux de l'Endurance n'était toujours pas disposés... "La moto pissait l'huile de partout et ne pouvait donc pas longer la piste", poursuit Jean-Louis : "Gianluca, qui ne parle pas un mot de français, ne s'est pas compris avec les commissaires qui ont finalement chargé la moto dans le camion pour la ramener, mais sans passer sous le drapeau à damier"...

Tout ça me fait douter, et en même temps relativiser...

"Bien sûr que je suis déçu d'être passé à coté d'un podium au Bol, mais nous avons tous fait notre travail du mieux possible et nous ne pouvions rien faire contre ce paramètre qu'est la malchance", conclut Jean-Louis, philosophe. "Une course de 24 heures est terriblement éprouvante physiquement et nerveusement, mais de mémoire je n'ai aucun exemple d'abandon aussi près du but ! Tous ces efforts pour rien, tous ces tours où j'ai pensé, en regardant le mur à la sortie du 180°, à William Costes (un gars doué et très sympa que j'apprécie beaucoup) et à Raphaël Chèvre (un ex-équipier et un ami proche), qui sont dans sale état à l'heure qu'il est... Tout ça me fait douter, et en même temps relativiser"...

Au classement final, la Suzuki n°100 Endurance Moto 45 de Frédéric Bernon, Julien Diguet et Alexandre Lagrive prend donc une méritoire troisième place du podium Superstock tandis que la Yamaha n°5 de X-One échoue en "non classée" après une course non moins méritoire... Bon courage pour la suite !

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP de Catalogne : Quartararo s'impose, Rossi s'emporte

 Fabio Quartararo renoue avec la victoire et la tête du championnat du monde MotoGP au Grand Prix de Catalogne grâce à une solide échappée. Le jeune français signe son troisième succès devant les Suzuki de Joan Mir et d'Alex Rins, alors que Dovizioso, Zarco et Rossi finissent au tapis. Compte rendu et résultats.
Yamaha vainqueur aux 12H d'Estoril, Suzuki champion du monde

Malgré la victoire de Yamaha aux 12H d'Estoril, finale inédite du championnat du monde EWC, c'est bien Suzuki qui repart du Portugal avec un nouveau titre de champion du monde d'endurance : le 16ème !
Rossi garde une Yamaha officielle et le soutien de l'usine chez Petronas SRT

Yamaha confirme comme prévu la prolongation du contrat de Valentino Rossi, qui roulera en 2021 sur la M1 officielle du team satellite Petronas SRT en MotoGP.
Marc Marquez ne sait pas quand il reviendra...

Grand absent de cette folle saison MotoGP 2020, Marc Marquez regarde les courses de moto sur son canapé... Alors que le championnat du monde débarque à Barcelone tout près de chez lui, le pilote Repsol Honda se livre à une longue séance de questions réponses avec son team. Interview vidéo.
MotoGP 2020 11 commentaires
M1000RR : BMW lance sa première moto M, sur base de S1000RR

Depuis les années 70 chez les amateurs de sport auto, la lettre M évoque le "must" en termes de voitures BMW. Un demi-siècle plus tard, la marque allemande lance sa première moto affublée du même logo : la M1000RR, une S1000RR (re)taillée pour la compétition. Présentation et comparaisons, photos et vidéo...
Motos 2 commentaires
Nouvelle Honda CB125F 2021 : la moto utilitaire se surpasse avec Euro5 !

Honda profite du passage obligé aux normes moto Euro5 pour mettre à jour à sa populaire CB125F : nouvel habillage, moteur encore plus économique et 11 kg de moins sur la balance comptent parmi les atouts de cette nouveautés 2021 accessible avec le permis B (voiture) et formation de 7 heures. Présentation.
La Tesi H2 bientôt en France dans les concessions Bimota et Kawasaki

L'inédite Bimota Tesi H2 commercialisée en Italie à partir du 1er octobre 2020 devrait bientôt arriver en France. La marque italienne - détenue à 49,9% par Kawasaki - constitue actuellement son réseau et sollicite naturellement les concessions vertes. Explications avec le responsable marketing, Gianluca Galasso...

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

  • En savoir plus...