• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 14 septembre 2010

Bol d'Or : retour sur la malchance de la Yamaha n°5 X-One...

Bol d'Or : retour sur la malchance de la Yamaha n°5 X-One...

On sait que les courses d'endurance sont rigoureusement imprévisibles, même à quelques secondes de la ligne d'arrivée. Et c'est précisément cet incroyable suspens qui fait leur charme et leur intensité, dignes des plus grandes tragédies grecques - ou, selon votre âge, des meilleures séries américaines...

Imprimer

On sait que les courses d'endurance sont rigoureusement imprévisibles, même à quelques secondes de la ligne d'arrivée. Et c'est précisément cet incroyable suspens qui fait leur charme et leur intensité, dignes des plus grandes tragédies grecques - ou, selon votre âge, des meilleures séries américaines...

Rien n'est donc jamais acquis en endurance moto jusqu'au baisser du drapeau à damier, et le team italien X-One vient de le vérifier à ses dépens lors du 74ème Bol d'Or ce week-end à Magny-Cours (lire MNC du 13 septembre 2010 - 15h00 : 3ème victoire consécutive pour le SERT et notre Dossier spécial Bol d'Or 2010)...

Retour sur une mésaventure qui illustre bien les spécificités, les difficultés et les "injustices" - mais aussi la saveur inégalable ! - de l'endurance moto.

Bol d'Or : retour sur la malchance de la Yamaha X One...

Dimanche, 14h59. Alors que le rêve est en train de devenir réalité pour la Yamaha n°199 Bikers' Days menée de main de maître par Gregory Fastre, Raymond Schouten et Marc Fissette, qui s'apprêtent à remporter la catégorie Superstock dans moins d'une minute, deux autres R1 semblent assurées de grimper sur le podium : la R1 n°57 du team LTG 57 avec Kevin Denis, Bastie Mackels et David Perret, 8ème scratch et 2ème Superstock, et la Yamaha n°5 du team X-One aux mains d'Emiliano Bellucci, Jean-Louis Devoyon et Gianluca Vizziello, 10ème scratch et 3ème Superstock.

Le truc de fou que tu ne peux pas croire !!!

Sauf que dans le dernier tour, à l'entrée du virage Adélaïde, les Dieux de l'Endurance ont dû s'absenter quelques instants : la R1 n°5, qui montrait des signes de surchauffe depuis plusieurs heures mais continuait vaille que vaille à défendre chèrement sa peau, décide de jeter brutalement l'éponge...

Bol d'Or : retour sur la malchance de la Yamaha X One..."En effet, le moteur chauffait suite à la chute d'Emiliano qui nous avait coûté la première place en Superstock", nous confirme Jean-Louis Devoyon, le pilote français de l'équipe. "Emiliano a eu un malaise en ramenant la moto et semblait avoir une fracture, donc nous avons continué à deux avec Gianluca en essayant de défendre tant bien que mal notre place de troisième en Superstock et le top 10 scratch".

"Pendant tout ce temps, nous avons roulé en sous-régime partout pour économiser le moteur", poursuit Jean-Louis interrogé par Moto-Net.Com. "Le voyant de température était en permanence dans le rouge, mais restait stable si nous menagions la moto (pas d'aspiration !), mais dans le dernier tour à Adelaïde le moteur est passé au travers, a fait giclé de l'huile sur les pneus et a provoqué la chute de Gianluca une cinquantaine de secondes avant le drapeau... Le truc de fou que tu ne peux pas croire !!!"

Il ne restait plus alors à Gianluca Vizziello que la possibilité de ramener la moto à la poussette en espérant lui faire franchir la ligne d'arrivée avant la Suzuki n°100 d'Endurance Moto Racing 45, toujours en embuscade à trois tours...

Sauf que là encore, les Dieux de l'Endurance n'était toujours pas disposés... "La moto pissait l'huile de partout et ne pouvait donc pas longer la piste", poursuit Jean-Louis : "Gianluca, qui ne parle pas un mot de français, ne s'est pas compris avec les commissaires qui ont finalement chargé la moto dans le camion pour la ramener, mais sans passer sous le drapeau à damier"...

Tout ça me fait douter, et en même temps relativiser...

"Bien sûr que je suis déçu d'être passé à coté d'un podium au Bol, mais nous avons tous fait notre travail du mieux possible et nous ne pouvions rien faire contre ce paramètre qu'est la malchance", conclut Jean-Louis, philosophe. "Une course de 24 heures est terriblement éprouvante physiquement et nerveusement, mais de mémoire je n'ai aucun exemple d'abandon aussi près du but ! Tous ces efforts pour rien, tous ces tours où j'ai pensé, en regardant le mur à la sortie du 180°, à William Costes (un gars doué et très sympa que j'apprécie beaucoup) et à Raphaël Chèvre (un ex-équipier et un ami proche), qui sont dans sale état à l'heure qu'il est... Tout ça me fait douter, et en même temps relativiser"...

Au classement final, la Suzuki n°100 Endurance Moto 45 de Frédéric Bernon, Julien Diguet et Alexandre Lagrive prend donc une méritoire troisième place du podium Superstock tandis que la Yamaha n°5 de X-One échoue en "non classée" après une course non moins méritoire... Bon courage pour la suite !

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Le fabricant allemand KessTech met en place une opération de recyclage visant à remplacer les pots d'échappements non-homologués actuellement montés sur des Harley-Davidson, Indian ou BMW, par ses propres pots électroniques, tout neufs, 100% légaux et au tarif réduit de 250 euros... Explications.
Tuyaucom face à l'assourdissant silence de la Sécurité routière...

Pierre Trotoux, génial inventeur du Tuyaucom, poursuit son combat avec le ministère de l'intérieur pour faire lever l'interdiction qui touche son astucieux système de communication entre le motard et son passager. Problème : l'administration contactée par MNC fait la sourde oreille depuis déjà cinq ans... 
Sécurité routière 4 commentaires
Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Le huitième Grand Prix moto des Amériques reporté du 16 au 18 avril 2021 !

C'est en annonçant l'annulation de l'épreuve du Superbike américain que les texans ont vendu la mèche : il n'y aura pas de MotoGP sur le circuit des Amériques cette année ! La prochaine visite de l'Intercontinental Circus aux États-Unis est programmée du 16 au 18 avril 2021. Explications.
Crutchlow remplacé par Alex Marquez ou Pol Espargaro chez Honda-LCR ?!

Cal Crutchlow admet être une victime collatérale de l'imprévisible transfert de Pol Espargaro de KTM à Honda en 2021... Le pilote de 34 ans, en perte de vitesse,  aurait pris contact avec Aprilia pour remplacer Iannone en vue de céder le guidon de sa RCV semi-officielle LCR. A qui ? Alex Marquez, bien sûr ! A moins qu'il ne s'agisse contre toutes attentes de Pol Espargaro ? Décryptage.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

  • En savoir plus...