• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PROTO
Paris, le 29 octobre 2003

BMW se met au sport avec la future K1200

BMW se met au sport avec la future K1200

Probablement inspirés par les grosses sport-GT japonaises comme la Yamaha FJR 1300 ou la Honda CBR 1100 XX, les ingénieurs allemands reviennent à une architecture classique avec un 4 cylindres en ligne sur la future K1200.

Imprimer

Depuis l’apparition de la BMW K100 au début des années 80, la famille K se caractérise par ses moteurs à 3 ou 4 cylindres en ligne disposés à plat, dans le sens longitudinal, au fond du cadre. Ils entraînent une boîte de vitesses et un cardan situé dans leur prolongement. Cette architecture, révolutionnaire à l’époque et a priori rationnelle, devait remplacer définitivement l’architecture flat-twin traditionnelle des BMW. Pourtant, les motos de cette série n’ont jamais pu faire oublier les flat-twins aux yeux des fidèles de la marque, un peu comme en automobile les Porsche à moteur avant n’ont jamais éclipsé la 911... Car si les BMW K étaient confortables et fiables, elles étaient aussi pataudes et plutôt avares en sensations. De ce point de vue, l’échec de la K1, dernière tentative de BMW dans le domaine des sportives, a montré les limites du concept. En effet, en abaissant le centre de gravité, cette architecture est favorable à la stabilité mais l’inertie du vilebrequin combinée à la longueur du groupe motopropulseur engendre un moment d’inertie polaire très important qui pénalise la maniabilité et la vivacité.

Depuis, le constructeur allemand a donc ressorti et modernisé avec bonheur ses flat-twins, réservant l’architecture K à ses motos haut de gamme à cause du potentiel de puissance plus élevé d’un 4 cylindres en ligne. Cela convenait bien aux gros cruisers LT, mais nettement moins à la sport-GT K1200RS, qui réussit l’exploit de combiner les défauts d’une sportive et d’une GT sans en avoir les qualités ! Face à cette situation, BMW a décidé de prendre le taureau par les cornes et de revoir complètement sa copie.

Probablement inspiré par les grosses sport-GT japonaises comme la Yamaha FJR 1300 ou la Honda CBR 1100XX, les ingénieurs allemands sont revenus à une architecture classique pour un 4 cylindres en ligne : transversal, face à la route, le moteur et la boîte entraînant un cardan via un renvoi d’angle.

Par conséquent, et pour la première fois sur une BMW, le cardan est situé du côté gauche, comme sur la Yam FJR 1300. Le cadre périmétrique en aluminium passe au dessus du moteur très incliné vers l’avant, selon la tendance actuelle, et les entrées d’air forcé donnent un look très sport qui change des BMW traditionnelles.

Mais la firme de Munich reste fidèle à l’innovation et à l’originalité technique, avec une suspension avant inédite sur une moto de série. En effet, le Telelever utilisé actuellement sur les séries R s’appuie sur un triangle inférieur ancré très bas sur le carter du moteur flat-twin, ce qui n’est pas possible sur un 4 cylindres en ligne transversal. BMW a donc adopté une fourche Hossack, qui est une variante de la suspension Elf vue en Grand Prix dans les années 80 aux mains de Ron Haslam (voir schéma).

La fourche Hossack est moins favorable du point de vue de la géométrie, car les bras de suspension sont plus éloignés de l’axe de la roue avant. Le guidage de cette dernière est donc moins bon. Mais il reste quand même très supérieur à une fourche traditionnelle, dans la mesure où les bras de fourche fixes sont beaucoup plus rigides que des tubes coulissants. En outre, cette architecture offre un meilleur rayon de braquage que sur la Elf et permet d'utiliser des freins et des moyeux de roue traditionnels, ce qui limite les coûts. Elle est aussi moins "choquante" visuellement, ce qui n'est pas anodin quand on connaît le conservatisme des motards !

Certes, les aspects "touring" chers au constructeur bavarois semblent ne pas avoir été oubliés (phares puissants, selle confortable et protection soignée), mais il est clair que BMW souhaite maintenant défier les japonais dans le domaine de la performance. Une confrontation qui, au vu de la qualité de ses dernières réalisations, promet d’être intéressante... Le prototype semble en tout cas très abouti, ce qui laisse penser que ce modèle sera présenté au prochain Intermot de Munich en Septembre 2004.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marquez et Verstappen, vainqueurs au Honda Racing Thanks Day 2022

Après deux années d’interruption à cause du Covid-19, Honda a renoué dimanche dernier avec sa traditionnelle journée de remerciements. L’occasion de voir les deux grands champions de vitesse Marc Marquez et Max Verstappen se mesurer en kart ? Ah pas vraiment, ils étaient coéquipiers... et ils ont gagné !
Le CNSR encourage le gouvernement à améliorer les infrastructures routières 

Suite à sa réunion du 28 novembre 2022, le conseil national de la sécurité routière (CNSR) émet neuf "nouvelles" recommandations à l’attention du Gouvernement. La plupart traite de grands sujets traditionnels, aucune ne se focalise sur la moto... mais deux pourraient servir aux motards et scootéristes. Explications.
Le géant chinois du deux-roues électrique Yadea se lance dans la moto

Leader autoproclamé dans le deux-roues électrique avec 13,8 millions de scooters, vélos et trottinettes vendus dans le monde en 2021 (!), Yadea arrive tout juste en France. L’an prochain, le géant chinois tentera une première incursion dans la moto avec sa Keeness VFD, à piles bien sûr et équivalent 125 cc. Présentation.
Manifestations contrôle technique moto : plus de 30000 motards très en colère !

Les usagers deux-roues n'ont pas manqué l'appel de la FFMC à manifester contre le contrôle technique moto ce week-end, avec un peu de plus 30 000 motards sur 60 départs de manifestations, comptabilise la Fédération française des motards en colère !
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Aston Martin passe la vitesse supérieure avec sa moto AMB 001 Pro 

Trois ans après sa première moto AMB 001 inspirée de son hypercar Valkyrie, Aston Martin propose une seconde version - beaucoup - plus puissante : l’AMB 001 Pro développe 225 chevaux. Le constructeur d’auto anglais et son partenaire français Brough Superior (!) ont revu l’aérodynamisme en conséquence... Présentation.
Essai V100 Mandello S : roadster ou tourer, Moto Guzzi tente le grand écart 

Un roadster doit être léger et agile, efficace en ville et plaisant sur route. Une routière doit être accueillante et confortable, équipée pour les longs parcours et le duo. Avec sa toute nouvelle V100 Mandello, Moto Guzzi entend combiner les atouts de ces deux styles de moto... MNC teste la version S, haut de gamme.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...