• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
AIRBAG MOTO
Paris, le 15 novembre 2010

Bering lance son airbag moto électronique au prix de 490 euros

Bering lance son airbag moto électronique au prix de 490 euros

Le manufacturier français Bering (groupe Holding Trophy) est le premier à commercialiser un gilet airbag sans fil pour moto et scooter. Grâce à des capteurs placés sur le deux-roues, ce gilet vendu 490 euros (prix de lancement) réagit en 0,08 seconde.

Imprimer

Véritable serpent de mer dans le monde de la protection des motards et des scooteristes, l'airbag électronique sans lien physique (câble) avec la machine fait régulièrement parler de lui... mais tarde à venir garnir les rayons des concessionnaires et accessoiristes motos et scooters.

Bering (groupe Holding Trophy) vient de mettre fin à cette situation en étant le premier manufacturier d'équipements à proposer un produit fiable et abouti sous la forme d'un simple gilet de moins de 2 kg (1,75 kg) à enfiler au dessus d'une veste ou d'un blouson (lire notamment notre Présentation du gilet Airbag Holding Trophy du 24 octobre 2010).

Déjà longuement présenté sur Moto-Net.Com (lire notamment MNC du 26 avril 2010), l'airbag électronique Bering présenté ce matin à Paris (voir notre vidéo ci-dessous) fait donc comme prévu son arrivée dans une centaine de points de ventes au prix compétitif - vu la technologie embarquée - de 490 euros TTC pour les 500 premières unités vendues, puis de 559 euros.

Les assureurs Axa Club 14 et Macif soutiennent d'ores et déjà le produit, en garantissant à leurs assurés le remplacement ou la réparation du gilet airbag après une chute.

Démonstration vidéo : crash scooter / voiture à 50 km/h...

Constitué d'un sac d'une contenance de 60 litres qui se gonfle en seulement 0,080 seconde après la détection d'un choc ou d'une perte de contrôle, l'airbag Bering nécessite l'installation de deux capteurs (sur la fourche et sur le cadre) et d'une centrale électronique, les trois étant ensuite appairées au gilet. Cette mission d'appairage est assurée exclusivement par des techniciens Tecno Globe spécialement formés par Holding Trophy "sur rendez-vous et dans un délai d'environ 15 jours après la commande", précise Bering.

Grâce à des systèmes électroniques éprouvés en automobile et en aéronautique, Bering revendique une fiabilité record : le risque de non déclenchement ou de déclenchement intempestif est évalué à 1 sur 10 millions, pour une durée de vie estimée à dix ans sans chute (soit 5 euros par an). En cas de chute, Bering recommande de changer le dispositif complet (gilet, capteurs et centrale électronique).

Choc et perte de contrôle

Capable de différencier un choc et une perte de contrôle (glisse de l'arrière, perte de l'avant, high side, etc.), l'airbag électronique Bering est étudié pour ne pas se déclencher lors d'une "bête" chute à l'arrêt : tant que le véhicule n'excède pas 5 ou 6 km/h, seul le capteur placé sur les fourreaux de fourche - qui sert à renseigner sur l'intensité du choc et surtout sur la décélération du deux-roues - est activé, mais pas le capteur de perte de contrôle.

Comme nous l'avions déjà précisé, la spécificité de l'airbag électronique Bering tient au fait qu'il ne nécessite aucun lien physique avec la machine, mais aussi que l'électronique installée sur la moto ou le scooter peut ordonner le gonflage des sacs de deux gilets différents.

Le gilet airbag Bering peut donc protéger le pilote et son passager, à condition d'acquérir un deuxième gilet vendu 290 euros. De même, un seul gilet peut être relié à deux systèmes différents : un usager possédant deux montures peut ainsi passer de l'une à l'autre sans démontage ni autres réglages que ceux assurés par les techniciens lors de l'achat.

Bering compte vendre "entre 150 et 180 000 exemplaires par an en Europe", précise Olivier de Roaldès, DG du groupe Holding Trophy, qui souhaite également faire aboutir son projet sur le marché administratif (motards de la police et de la gendarmerie).

Avancée technologique française

Interrogé par Moto-Net.Com lors de la démonstration organisée ce matin lundi à Paris, durant laquelle un scooter lancé à 50 km/h percute l'avant d'une voiture arrêtée, M. de Roaldès ne nous a pas caché sa satisfaction d'être le premier à investir ce segment en devenir !

Car le concurrent direct de l'airbag Bering, le D-Air Dainese annoncé de longue date (lire notamment MNC du 16 octobre 2010), ne devrait être commercialisé qu'en avril 2011 dans sa version "racing" et pas avant 2012 pour sa déclinaison routière (D-Air Jacket). Ce dernier utilise le même procédé que l'airbag Bering (ouverture du gilet déclenchée par des capteurs placés sur la moto), mais son tarif annoncé oscillerait entre 650 et 800 euros.

La marque française Bering devrait donc pouvoir compter sur son avance technologique et sur son avantage tarifaire par rapport à ses concurrents italiens (lire aussi notre Présentation de l'Airbag électronique Alpinestars) pour séduire une population motarde parfois un tantinet conservatrice... A suivre : restez connectés !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs, afin de vous permettre la connexion à votre compte utilisateur, de laisser des commentaires sur les articles, de déposer des annonces, de paramétrer vos alertes, de vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et d'obtenir les données statistiques qui nous permettent de mieux répondre aux attentes de nos lecteurs.