• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2013
Paris, le 30 janvier 2014

Antoine Coulon : nous avons repris notre première place en grosses cylindrées

Antoine Coulon : nous avons repris notre première place en grosses cylindrées

Avec 11 967 immatriculations, Kawasaki affiche un repli de -6,6% sur le marché moto français. Antoine Coulon, directeur marketing de Kawasaki France, établit pour Moto-Net.Com le bilan 2013 de la marque japonaise et nous dévoile ses objectifs pour 2014.

Imprimer

Moto-Net.Com : Que vous inspire l'évolution générale du marché français du motocycle en 2013 ?
Antoine Coulon, directeur marketing de Kawasaki France :
L'année a été bien sûr contrastée. Il faut noter que notre marché suit en général celui de la grande consommation. Il est intéressant de voir que le marché américain a repris beaucoup de vigueur depuis ces deux dernières années : il a pratiquement retrouvé ses niveaux de 2008, soit avant "la crise des subprimes". Nous vivons en général en France les mêmes phénomènes qu'aux Etats-Unis mais avec deux à trois ans de décalage. Le marché allemand, quant à lui, vient déjà de repartir à la hausse. L'autre point encourageant pour les professionnels est que l'âge moyen du parc a augmenté encore un peu plus et que le besoin de renouvellement va donc mécaniquement se faire sentir prochainement.

MNC : Quel bilan dressez-vous de votre année ?
A. C. :
Nous sommes satisfaits car notre année commerciale a été marquée par deux points majeurs. Premièrement, nous avons augmenté notre part de marché par rapport à 2012.C'est un indicateur important qui veut dire que nos machines sont tout à fait au goût des motards français. Notre deuxième point de satisfaction est que nous avons repris notre place de premier constructeur de motos de grosses cylindrées (15,1% de part de marché, segment des deux-roues de plus de 125cc et hors scooter. Nous avons d'ailleurs terminé quatre fois premier sur les cinq dernières années). Nous sommes des compétiteurs et nous sommes donc très fiers de cette belle victoire ! Nous remercions nos clients qui ont choisi notre marque et nos concessionnaires pour leur implication.

MNC : Êtes-vous pleinement satisfaits des résultats de vos meilleures ventes : ER-6, Z800 et Z1000 (standard et SX) ?
A. C. :
Les modèles que vous citez ont réalisé de très bonnes performances commerciales. En plus d'être des machines sexy et efficaces, elles sont chacune leader de leurs catégories. Les Er-6 et Z800 terminent première et deuxième du "Classement Scratch" des meilleures ventes de motos en France.

L'Er-6n connait un énorme succès depuis son lancement en 2006. L'actuelle génération (la troisième) prouve que l'on peut concilier convivialité, plaisir de pilotage et prix malin. C'est un vrai "couteau suisse" qui sait donner satisfaction à des pilotes très différents.

La Z800, quant à elle, a su totalement conserver l'ADN de la Z750, à savoir un gros moteur très démonstratif et des lignes magnifiques (souvent copiées, jamais égalées !). En plus de cela, elle a progressé sur deux points essentiels. Un meilleur amorti et plus de confort pour les roulages quotidiens. Et également un châssis encore plus sain et incisif pour le pilotage dynamique. Pour finir, ajoutons que la Z800 e-version est le seul roadster mid-size pouvant aussi être transformé en 35 KW. "Qui peut le plus, peut le moins !" Ceci augmentera donc sa valeur de revente potentielle après quelques années d'utilisation.

La Z1000 est le gros roadster préféré des français et la Z1000 SX domine elle aussi sa catégorie.

MNC : En comparaison, les performances de vos Ninja 300, Versys (650 et 1000) ou ZZR1400 semblent en retrait. Comment l'expliquez-vous ?
A. C. :
La Ninja 300 est une machine très valorisante et accessible aux nouveaux détenteurs du permis A2. Nous avons été victimes de notre succès en 2013 et nos concessionnaires ont clairement manqué de machines l'année dernière. La Ninja 300 est un best-seller mondial pour nous. En France, le segment 250Les Versys (650 et 1000) sont des motos plus récentes que leurs concurrentes directes sur le marché. Nous devons continuer à travailler pour développer durablement leur notoriété. Quand Lionel Richier participe au Moto Tour et réalise des chronos proches des machines sportives, ça démontre à quel point notre Versys 1000 est efficace. Quand Maxime Barat fait une boucle jusqu'en Mongolie ou le tour de l'Amérique du Sud en Versys 650, ça montre à quel point nos motos sont fiables et "taillées pour l'aventure" ! Nous allons poursuivre nos efforts : "Paris ne s'est pas fait en un jour" !

En ce qui concerne la ZZR1400, nous sommes satisfaits de nos résultats. Il s'agit ici d'un micro segment (Sportivo-GT à très haut potentiel) composé de deux machines seulement. Nous avons atteint presque 60% de part de marché en 2013 et nous allons encore étoffer notre catalogue avec l'arrivée de la ZZR 1400 "Performance Sport". Elle sera dotée d'une peinture et d'une bulle spécifique mais aussi d'un amortisseur Ohlins et d'une paire de silencieux Akrapovic. Il s'agira de la ZZR la plus aboutie depuis son lancement en 1990.

MNC : Comment s'est comporté le marché de l'occasion ? Quelle importance a-t-il eu cette année au sein de votre réseau ?
A. C. :
L'occasion est une activité importante pour nos concessionnaires. Lorsque les ventes de véhicules neufs sont moins fortes, il y a toujours un "effet de vase communiquant" vers l'occasion. Nous encourageons et aidons nos concessionnaires à développer l'occasion. A ce propos, nous avons des nouveaux services qui permettent à nos concessionnaires de garantir 24 mois des motos Kawasaki âgées de moins de 60 mois et de moins de 50 000 km.

MNC : D'après vous, vos nouveautés 2013 (Z800, Ninja 300 mais aussi ZX-6R 636) ont-elles réussi leur première année ?
A. C. :
La Z800 a été une vraie réussite pour nous. Elle se place directement en deuxième place de nos ventes et deuxième du marché des plus de 125cc, hors scooters. La Ninja 300 s'est montrée à la hauteur de nos espérances car nous avons connu une rupture de stock sur ce modèle. Enfin, la Ninja ZX-6R 636 est un peu comme un "retour aux sources" pour nous. Les essais des journalistes ont d'ailleurs tous été très positifs aussi bien par rapport à ses qualités dynamiques, son équipement électronique qu'à sa finition. Cette machine a une très forte notoriété auprès de notre public. C'est une référence à la fois pour les "pistards" et pour les "stunters".

MNC : Quelle a été la bonne surprise 2013 ?
A. C. :
Le titre de champion du monde de Superbike ! Nous étions vice-champions en 2012 à 0,5 point et Tom Sykes, plutôt que d'être déçu, s'est comporté en vrai gentleman. En 2013 il a fait la saison parfaite. Nous sommes très heureux car la Ninja ZX-10R a finalement gagné dans toutes les catégories : Promosport, Championnat de France Superbike, Bol d'Or (pour la deuxième fois consécutive), 24H du Mans (pour la quatrième fois consécutive) et enfin le titre suprême en championnat du monde Superbike. Dans un tout autre registre, la disparition programmée de la "loi des 100 chevaux" est également un bon point.

MNC : Quelle a été la moins bonne ?
A. C. :
La fermeture des quais parisiens (rive gauche) a rendu le trafic dans la capitale encore plus congestionné.

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2013 dans le monde du deux-roues ?
A. C. :
Le Salon du deux-roues de Paris. C'est toujours très agréable de rencontrer nos fans. Nous pouvons prendre ainsi en direct la température du marché. A la vue de la fréquentation de notre stand, cela nous conforte dans notre vision de la moto. Nous tenions à accueillir nos fans de la meilleure façon. Ainsi nous avons utilisé à l'identique le stand de l'Eicma à Milan. Exactement la même structure et la même surface qu'en Italie.

MNC : Comment vos nouveautés 2014 ont-elles été accueillies par votre réseau et par l'ensemble des motards ?
A. C. :
Globalement, nous avons eu un très bon accueil de nos nouveautés. Il est toujours intéressant de voir les réactions du public en "live" pendant le salon de la moto. Notre nouvelle Z1000, avec son design de prédateur, ne laisse personne indifférent. Elle a eu beaucoup de succès auprès des visiteurs et à travers toute la France lors de la soirée de présentation nationale qui a eu lieu dans toutes nos concessions juste après le salon. En ce qui concerne la Z1000SX, les améliorations apportées sont vraiment bien accueillies et sont considérées comme des vrais "plus".

Enfin, le J300, premier scooter commercialisé en Europe par Kawasaki, était attendu. En effet nous avons de plus en plus de clients qui sont multipossesseurs. Ils roulent en Kawasaki "grosses cylindrées" le week-end et pendant les vacances, mais ont besoin d'un scooter pour "commuter au quotidien". Nous avons maintenant une réponse à leurs attentes.

MNC : Quelles sont vos bonnes résolutions pour l'année 2014 ?
A. C. :
En termes d'objectifs commerciaux, nous allons tout faire pour garder notre place de numéro 1 (motos + 125 cc). En ce qui concerne notre réseau, nous ferons preuve de stabilité et de fidélité. Nous les soutiendrons et les accompagnerons comme il se doit. Nous sommes très attachés à nos concessionnaires, qui sont eux-mêmes très attachés à notre marque. C'est une relation "gagnant-gagnant" ! Côté identification réseau, nous finaliserons le déploiement de notre nouvelle charte graphique. Et pour terminer avec la communication, nous continuerons à défendre nos valeurs de marque : "design, performance, sensations et impertinence".

MNC : Quels sont vos grands rendez-vous 2014 ?
A. C. :
Nous allons participer au FSBK et aux deux courses d'endurance majeures : Bol d'Or et 24H du Mans, avec pour objectif de gagner. Cette année encore, nous allons organiser le Kawasaki Tour. Le principe reste le même : un camion rempli de motos, 24 rendez-vous tout au long de l'année à chaque fois chez des concessionnaires dynamiques. Evolution intéressante : nous avons augmenté le nombre de machine à 18 afin de mieux représenter encore notre gamme actuelle.

MNC : Pour conclure, qu'a commandé Kawasaki France au Père Noël cette année ?
A. C. :
Beaucoup de soleil afin que nos fans puissent profiter au maximum de leurs belles machines !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le concept Scrambler DesertX se transforme en vrai trail Ducati !

Le concept de DesertX basé sur le Scrambler 1100 va être commercialisé... dans une configuration différente ! Les italiens annoncent  que leur trail adoptera le moteur de l’Hypermotard 950, plus performant. Toutes les infos arriveront le 9 décembre, en conclusion d’une nouvelle série de présentations Ducati en vidéo...
Nouvelle GSX-S1000GT, la moto sportive enfin routière de Suzuki !

Suzuki ne l’admettra qu'à demi-mots : sa GSX-S1000F faisait fausse route ! Étroitement dérivée du maxiroadster - dernière génération - et toujours sportive dans l’âme, la GSX-S1000 GT qui la remplace prend un virage routier afin de concurrencer les appréciées Ninja 1000 SX ou Tracer 9... Présentation.
Routière 1 commentaire
Essai R18 B : BMW cherche la bagarre aux baggers américains

Was ist das ? Harley-Davidson lance un maxitrail pour concurrencer la R1250GS ! C’est comme si BMW partait chasser sur les terres des baggers Street Glide ou Chieftain... Or c’est justement le défi que relève la R18 B, nouveau gros membre de la famille Heritage, tout récemment testé par Moto-Net.Com.
Nouvelle Triumph Speed Triple 1200 RR : la crème anglaise du café racer !

Triumph greffe comme prévu un semi-carénage et un phare rond à son énergique roadster Speed Triple 1200 pour livrer une interprétation bigrement chic et sacrément sportive du genre néo-rétro. Présentation de la Speed Triple 1200 RR à 20 490 euros.
Roadster 1 commentaire
Un V6 de 250 ch célèbre les 60 ans de Yamaha en Grand Prix moto

Non, Yamaha ne va pas jeter de FJR 6-cylindres dans la mare des Honda GoldWing et BMW K1600. Le V6 de 250 chevaux qui porte le coloris historique de Yamaha en Grand Prix moto (Rouge et Blanc, pas Bleu !) est un moteur de bateau hors-bord de 4,2 litres de cylindrée pesant 255 kg. Du - trop - lourd, donc !
Grands Prix 2022 : quel pilote sur quelle moto en MotoGP ?

Le Journal moto du Net fait le point  sur la grille MotoGP 2022, première saison sans Valentino Rossi en catégorie reine depuis 2000 ! Le guide du mercato moto avec tous les contrats signés ou en passe de l'être, ainsi que nos dernières informations mises à jour sur les ultimes guidons à pourvoir. 
Comment et pourquoi se protéger du bruit à moto

La pratique de la moto expose fréquemment l'ouïe à un niveau sonore supérieur au seuil recommandé pour conserver une bonne audition. Bruits du moteur, sifflements du vent et autres turbulences aérodynamiques doivent être filtrés, surtout sur longs trajets. MNC fait le point et compare plusieurs bouchons d'oreilles.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...