• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTO GP 2012 - VALENCE
Paris, le 12 novembre 2012

Analyse et déclarations du Moto GP à Valence

Analyse et déclarations du Moto GP à Valence

Après chaque course Moto GP, retrouvez les déclarations et les résultats des principaux protagonistes de la catégorie reine, ainsi que l'analyse de leurs réussites (et de leurs échecs) par la rédaction de Moto-Net.Com. Débriefing du GP de Valence 2012.

Imprimer

Règlement 2014 : l'ECU unique, c'est pas automatique !

Deux événements majeurs ont eu lieu ce week-end sur le circuit Ricardo Tormo à Valence (Espagne) : la plus importante est bien entendu la finale de la saison des Grands Prix 2012 (lire nos résumés des courses Moto GP, Moto2 et Moto3 à Valence).

And the winner is…

Dimanche soir s'est tenue la cérémonie des FIM Awards 2012 durant laquelle des personnalités de la communauté de Valence ainsi que Carmelo Ezpeleta (CEO de Dorna) et Vito Ippolito (président de la FIM) ont remis plusieurs récompenses aux pilotes, aux teams et aux constructeurs. Les champions du monde 2012 Jorge Lorenzo (MotoGP), Marc Marquez (Moto2) et Sandro Cortese (Moto3) étaient naturellement les stars de la soirée. Lorenzo a aussi reçu le titre "BMW M Awards" qui récompense le meilleur pilote en qualifications MotoGP.

En Moto2 et en Moto3, ce sont Pol Espargaro et Sandro Cortese qui se sont distingués à ce niveau. Aleix Espargaro a de son côté reçu la récompense du meilleur pilote CRT, tandis que Stefan Bradl (MotoGP), Johann Zarco (Moto2) et Alex Rins (Moto3) ont reçu le trophée de Rookie of the Year. Honda, Suter et KTM ont respectivement été désigné pour le titre Constructeur en MotoGP, Moto2 et Moto3, alors que Pol Espargaro et Alex Rins se sont vu décerner le Trophée Michel Metraux. Florian Alt, le vainqueur de la Red Bull Rookies Cup 2012 qui se déroule en marge des GP, était également de la partie pour recevoir sa coupe. Enfin, le GP de Malaisie a été élu Meilleur Grand Prix de la saison 2012 et Aleix Espargaro et son frère Pol ont été désignés pour le Shoya Tomizawa Fair Play Award.

Mais une deuxième chose a intéressé tout le paddock et fait tendre de toutes les oreilles : la très attendue réunion de la Commission Grand Prix durant laquelle il était prévu que Dorna, la FIM et les principaux acteurs du Continental Circus (les constructeurs et les teams) accordent une bonne fois pour toute leurs violons au sujet de la centrale électronique unique (lire notamment MNC du 27 septembre 2012).

Défendue de pied ferme par l'organisateur pour - théoriquement - réduire les coûts et - tout aussi théoriquement - attirer de nouveaux participants, cette idée se heurte au refus de Ducati, de Yamaha et surtout de Honda, dont le service course est le seul à développer de A à Z sa propre ECU. De manière générale, les trois constructeurs s'opposent à cette uniformisation au motif qu'elle briderait leurs savoir-faire et rendrait obsolètes des dispositifs chèrement et spécifiquement mis au point pour leurs motos.

Menacé de voir son plateau déserté par ses principaux protagonistes, Carmelo Ezpeleta a du battre en retraite : à l'issue de la réunion sous hautes tensions, le boss de Dorna a annoncé qu'à partir du 1er janvier 2014 les MotoGP pourraient soit utiliser une ECU unique, soit conserver leur propre ensemble boitier et logiciel à condition d'embarquer quatre litres d'essence en moins.

Concrètement, les motos équipés de le centrale unique conçue par Magneti Marelli auront un réservoir de 24 litres de capacité, contre 20 litres pour les machines dotés d'une ECU "maison". Un détail important dans la mesure où la quantité d'essence a un impact direct sur la puissance disponible en course.

Toutefois, il est précisé que ce nouveau règlement technique ne sera entériné qu'une fois que les négociations entre Dorna et les constructeurs auront abouties à une "issue satisfaisante". Ce qui tend à suggérer qu'Ezpeleta n'a pas dit son dernier mot et que s'il accepte d'adoucir les contours de son projet, ce n'est qu'à condition que Ducati, Honda et Yamaha fassent des efforts pour proposer des prototypes moins onéreux à l'image des "Compé-clients" dont il est question depuis plusieurs mois (lire notamment MNC du 30 juillet 2012).

La Commission Grands Prix a aussi profité de cette réunion pour décider d'abaisser le contingent de moteurs pour 2013 : de six blocs par pilote cette année, celui-ci passera à cinq la saison prochaine. A noter que les CRT (Claiming Rule Team) continueront à bénéficier d'une allocation de douze moteurs, tandis que les constructeurs qui participent à leur première saison auront le droit d'en utiliser neuf.

Enfin, signalons qu'en Moto2, le poids de l'ensemble "moto+pilote en tenue" est désormais réglementé et devra atteindre un minimum de 215 kg. De surcroît, alors que le marché de la fourniture de moteurs devait s'ouvrir en 2013, il semble qu'Honda restera finalement le motoriste unique de cette catégorie pour des raisons économiques. Ce point sera définitivement éclairci lors de la prochaine réunion le 13 décembre.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !