• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Caraz (Pérou), le 24 avril 2013

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Après le retour en France de Sabrina , j’ai repris ma route vers le nord. Sur le coup des 11h, j’aperçois une vieille Béhème devant moi : je dépasse le motard et lui fais signe de s’arrêter. Forcément, c’est un Allemand !

Imprimer

Après le retour en France de Sabrina, j’ai repris ma route vers le nord. Sur le coup des 11h, j’aperçois une vieille Béhème devant moi : je dépasse le motard et lui fais signe de s’arrêter. Forcément, c’est un Allemand !

Un sacré bourlingueur le type : il a démarré son tour du monde en mai 2010 en partant vers l’est. Après l’Asie et l’Australie, le voici en Amérique du Sud qu’il remonte tambour battant afin d’être en Alaska en août. Tout un programme !

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

A Barrancay, on se sépare. Je quitte la panaméricaine direction Huaraz et la Cordillère blanche. Grandiose ! La Cordillère blanche possède les plus belles montagnes glaciaires d’Amérique du Sud et de magnifiques lacs d’altitude à l’eau turquoise.

Populations andines

C’est aussi l’occasion d’aller à la rencontre des populations andines dans des lieux inaccessibles en moto. Le 11 avril, j’ai fait les préparatifs à Huaraz et je me suis rendu dans le petit village de Cashapampa où j’ai passé la nuit. Ce sera le départ du trek à 2900 m d’altitude.

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Le lendemain, je pars à 8h à pied pour Hualcayan. Cette petite mise en jambes est l’occasion de traverser ce plateau agricole et de papoter avec une famille rencontrée en chemin, qui se rend aussi à Hualcayan.

Première pause à 3200 m

Sur la fin du parcours je les laisse filer, mon sac est lourd et je préfère m’économiser. J’arrive vers midi à Hualcayan, où je fais une dernière pause à 3200 m avant d’entamer l’ascension dans les premiers alpages. Pour cette première journée, je m’arrête à 16h à 3800 m d’altitude pour monter mon campement.

Afin de limiter le poids de mon sac, je n’ai pas pris de tente mais seulement une bâche et un hamac, ce qui prend forcément un peu plus de temps à installer...

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Après une nuit pluvieuse, je reprends le sentier qui monte à flanc de montagne. Mais moralement c’est dur, car j’aperçois toujours le village. Heureusement, vers 4200 m les paysages changent, je me rapproche des lagunes.

Campement à 4650 m

Vers 15h30, enfin, j’arrive à la lagune Cullicotcha à 4650 m d’altitude. Je préfère m’arrêter là pour aujourd’hui, la vue est top !Le lendemain matin, ça fait déjà un bon moment que je suis réveillé lorsque le soleil pointe le bout de son nez et fait fondre la glace sur la bâche.

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Qu’est ce qu’il a fait froid ! Durant la matinée, je passe l’abra Cullicotcha à 4850 m puis l’alto d'Alpamayo à 4700 m, avant de faire ma première rencontre en deux jours : Sam, un Américain qui n’a vu personne depuis trois jours, est bien content de trouver quelqu’un à qui parler !

Je poursuis ensuite la descente dans la vallée et suis la rivière jusqu’à m’installer à son rivage, là où demain je bifurquerai pour le col de Cara Cara.

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

J’ai bien mis trois quarts d’heure avant de trouver le chemin pour le col, mais à force de tâtonnements je grimpe et parviens enfin en haut.

La descente de l’autre côté n’est pas simple non plus. Je traverse un vallon limite marécageux avant de remonter vers le paso de Mesopampa. La vue est splendide sur les sommets enneigés, mais rapidement le temps se couvre alors je descends vers la lagune Safuna.

Jésus et les truites

En chemin, cinq chevaux galopent ventre à terre, suivis d’un berger sur sa monture. Il s’appelle Jésus ! Je le salue, il s’arrête, on papote, il m’invite à manger, puis à dormir et finalement à rester le lendemain.

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Après une bonne nuit dans un lit de paille aux dimensions péruviennes (1,50 m !), nous voilà partis gambader dans la vallée à chercher ses animaux dans l’une des plus belles chaînes montagneuses au monde. Vers 13h on rentre finir les restes de soupe de la veille, puis on se fait frire du maïs avant d’entamer une sacrée partie de pêche dans la rivière d'en face.

Avec son filet, il a ramené 20 truites en moins d’une heure ! Il est 17h lorsqu’on termine de les vider. C’est marrant de les voir s’agiter alors que je viens de leur arracher le coeur, les poumons, les intestins... La soirée se termine ainsi, le ventre plein, satisfait de ma journée de berger.

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Je serais bien resté plus longtemps, mais je dois vraiment continuer la progression. Il m’indique le chemin pour passer le col, mais il n’est vraiment pas évident et les nuages bouchent la vue...

Je tente quand même de trouver le passage, mais au bout d’une heure je préfère me raviser : le temps est trop bouché près des sommets.

La femme de Jésus

Je fais demi-tour et prends le chemin pour Pomabamba, que je dois atteindre dans la journée afin d’y trouver un hôtel et recharger la caméra. En chemin, je rencontre un "campesino" qui rentre lui aussi à la ville. J’entame ainsi une longue descente dans les pâturages boueux de la Cordillère blanche.

En milieu de journée, nous croisons la femme de Jésus qui rentre de la ville les sacoches pleines de provisions ! Elle doit encore passer les montagnes qui lui font face avant la nuit, alors elle ne traîne pas.

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Au cours de la descente, la vallée est de plus en plus habitée. Je découvre de petits villages où la marche à pied et le cheval sont les seuls moyens d’accéder à ces lieux escarpés.

La journée se passe ainsi au fil des rencontres qui m’accompagnent plus au moins longtemps jusqu’à Pomabamba, où j’arrive les pieds en sang après plus de 10 heures de marche.

Retour en ville après 10 heures de marche

Après six jours dans les montagnes, j’ai du mal à atterrir dans cette petite ville où tout devient facile, mais je ne reste qu’une nuit : le lendemain je repars dans les montagnes après avoir soigné mes pieds ! Ils ont encore quatre jours à tenir, alors je fais gaffe à ne pas trop forcer. Le soir, je me réinstalle dans ces hauts alpages qui sont devenus ma maison.

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

La journée suivante, je traverse une nouvelle vallée agricole où chaque rencontre est l’occasion de demander mon chemin pour la lagune Huecrococha, où je ferai une dernière pause gastronomique avant de repartir définitivement dans les montagnes. Jusqu’à me suspendre à deux eucalyptus à 4200 m d’altitude !

Au réveil, la vue n’est-elle pas magnifique ? Je passe en fin de matinée un énième col, puis redescend vers la lagune Huishcash avant de remonter vers le col de Punta Union à 4700 m. Mon dernier col, ouf ! Maintenant, ce n’est plus que de la descente, et ce sera mon dernier bivouac.

Amérique latine à moto (15) : trek sur la Cordillère blanche

Le dernier jour, je termine par la quebrada Santa Cruz où je croise Pedro et son fils, partis deux jours jeter un coup d’oeil à leurs bêtes dans les montagnes. Il me reste alors trois heures de marche et c’est la fin de cette terrible aventure dans les montagnes de la Cordillère blanche.

Je récupère ma moto, et au terme d’une heure de piste je me retrouve à Caraz où je peux enfin me reposer... A suivre : restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo Yamaha Ténéré 700 World Raid 2022

Petites routes tortueuses, chemins cassants, pistes engagées : rien n'arrête la nouvelle Yamaha Ténéré 700 World Raid, inédite déclinaison de la "T7" encore plus "off-road" avec son double réservoir et ses immenses suspates ! La preuve dans notre essai vidéo en complément de notre test complet à lire sur MNC.
Essai Yamaha 700 Ténéré World Raid : la super Ténéré !

Yamaha reprend une bonne part de désert avec sa Ténéré 700 World Raid, nouvelle déclinaison encore plus tout-terrain de son trail  "T7". Double réservoirs comme en rallye-raid, débattements augmentés et protection améliorée caractérisent cette moto baroudeuse testée par MNC sur les routes et les pistes du sud de l'Espagne. Essai.
Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Après dix ans à voir les maxitrails BMW se tailler la part du lion, la Tiger 1200 est entièrement revue ! Triumph a présenté à Moto-Net.Com ses nouvelles tigresses : versions GT de route ou Rally des champs, déclinées en Pro (bien équipée et réservoir de 20 litres) ou Explorer (tout équipée et 30 l). Test !
Trail 1 commentaire
Triumph Tiger 1200 2022 : le bilan de notre essai en smart-vidéo

La Tiger 1200 est morte, vive la Tiger 1200 ! Après 10 années de bons et "royaux" services, le maxitrail anglais est entièrement revu afin de mieux concurrencer la référence BMW R1250GS. Moto-Net.Com a pu découvrir cette importante nouveauté Triumph 2022 sur environ 150 km. Test.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Nouveaux coloris 2023 pour les Triumph Tiger 850 Sport, 900 GT et Rally

Après les roadsters et Rocket 3, c’est au tour des trails Triumph de moyennes cylindrées de dévoiler leurs nouveaux pelages 2023... disponibles dès juillet 2022 ! La Tiger 850 Sport reçoit un pêchu Orange "Baja", la Tiger 900 GT un profond Bleu "Caspian" et la Tiger 900 Rally un sobre Gris "Sandtstorm".
Le numéro 46 de Valentino Rossi retiré des Grands Prix moto

Le plus célèbre numéro de pilote de Grands Prix depuis un quart de siècle ne pourra plus être utilisé à l'avenir : le 46 indissociable de Valentino Rossi sera retiré du championnat du monde MotoGP lors d'une cérémonie prévue ce samedi avant les qualifications du Grand Prix d'Italie au Mugello.  Explications.
Interview Pierre-Yves Bian : le Frenchie qui épate les pilotes du Tourist Trophy 

Vainqueur de sa toute première et unique course Supersport sur l’Ile de Man au ManxGP 2019, Pierre-Yves Bian vient de gagner une manche de Supertwin à la North West 200 ! Moto-Net.Com s’est entretenu avec le champion international de course sur route 2021, avant son départ pour le Tourist Trophy 2022... Gaz Pyv !
Essai Yamaha 700 Ténéré World Raid : la super Ténéré !

Yamaha reprend une bonne part de désert avec sa Ténéré 700 World Raid, nouvelle déclinaison encore plus tout-terrain de son trail  "T7". Double réservoirs comme en rallye-raid, débattements augmentés et protection améliorée caractérisent cette moto baroudeuse testée par MNC sur les routes et les pistes du sud de l'Espagne. Essai.
Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Après dix ans à voir les maxitrails BMW se tailler la part du lion, la Tiger 1200 est entièrement revue ! Triumph a présenté à Moto-Net.Com ses nouvelles tigresses : versions GT de route ou Rally des champs, déclinées en Pro (bien équipée et réservoir de 20 litres) ou Explorer (tout équipée et 30 l). Test !
Trail 1 commentaire
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en avril 2022

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en avril 2022. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Avril 3 commentaires
Retour du contrôle technique moto : une péripétie juridique de plus, selon la FFMC

Interrogée par MNC sur le jugement du Conseil d'État en faveur du retour du contrôle technique, la Fédération des motards en colère se montre confiante et déterminée face à ce que son chargé de communication qualifie de nouvelle "péripétie juridique". Le point avec Didier Renoux.
Sécurité routière 11 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...