• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI LECTEUR
Gorges du Verdon, le 9 octobre 2001

Ah, le déhanchement !

Ah, le déhanchement !

Lorsque French me passa le guidon de sa monture à l’entrée des Gorges du Verdon je me suis dit que ça n’était pas la route idéale pour elle mais bon en y allant cool ça devrait aller...

Imprimer

Lorsque French me passa le guidon de sa monture à l’entrée des gorges du Verdon je me suis dit que ça n’était pas la route idéale pour elle mais bon en y allant cool ça devrait aller... Enfin, guidon est un bien grand mot pour un si petit objet placé si bas, je ne suis pas habitué aux bracelets et à peine juché dessus, je me demande si je vais réussir à la faire tourner cette bécane.

Lors des 15 premiers kilomètres j’essaie de bien décomposer les mouvements, lors des dépassements de voitures je me dis qu’elle n’a pas tant de pêche que ça, qu’on fait toute une histoire d’un frein moteur pas si terrible que ça (j’ai déjà l’habitude sur mon mono de donner le petit coup de gaz qui va bien au moment du rétrogradage mais je peux vous dire que, pour l’avoir essayé volontairement sans le coup de gaz, le frein moteur y est bien sur la SVS), que la position est vraiment nulle à ch... (on est directement informé de la présence de chaque gravillon sous la roue avant et vu le confort relatif de la selle les infos venant de l’arrière arrivent également très bien), que si le couple est bien présent, les watts sont eux aux abonnés absents, enfin bref que finalement ça n’est pas une bécane si géniale que ça.

Ce n’est que peu avant l’arrêt aux Balcons de la Mescla que je me rends compte que la zone rouge est à plus de 10 000tr/mn et que si sur mon mono être à plus de 6 000tr/mn c'est déjà le martyriser, là-dessus on doit pouvoir pousser un peu plus les rapports (jusque-là je m’étais appliqué à changer les rapports entre 3 500 et 4 500 tr/mn).

Lorsqu’on repart, je suis décidé à voir ce qu’elle a vraiment dans le ventre. Dans la remontée du pont de l’Artuby, je pousse les rapports jusqu’à 7 500/8 000 tr/mn (à ce régime là je suis au rupteur sur la mienne) et c’est sans problème que je double tout le monde. Enfin sans problème, c’est beaucoup dire... Parce que, je ne sais pas vous, mais moi j’aime bien quand la roue avant AUSSI touche le sol... Et celle de la SVS ne demande qu’à se lever... French m’expliquera ensuite qu’il a enlevé une dent à l’avant, ce qui revient à en rajouter 3 et quelques (désolé French j’ai oublié les décimales) à l’arrière, enfin bref ça lève tout seul et faut quand même se méfier de la poignée droite (qu’est ce que ça doit être avec un passager !).

Au fil des kilomètres je la sens de mieux en mieux cette moto, le freinage est excellent, la boîte une merveille, les watts je les ai trouvés enfin bref, je commence à m’amuser comme un petit fou et je finis par me dire que si elle est marrante dans les gorges du Verdon, je devrais me régaler sur une route disons... normale. Je suis la direction de Moustiers Ste Marie et repars en direction d’Aups avant de revenir sur le village des Salles.

Et la SVS se révèle alors pleinement, parce que là il n’y a plus de bosses, plus de gravillons mais juste un bitume nickel, un tracé vallonné avec quelques lignes droites et plein de courbes plus ou moins ouvertes. Je prends 190 en pointe (pardon French) mais ça n’est pas ça que je recherche particulièrement sur une moto et je me régale sur plus de 30 km: le freinage sans reproche, des suspensions bien réglées (modifiées par rapport à l’origine), les watts du moteur et une boîte douce et précise (ah... si quelqu’un de chez BMW pouvait lire ces lignes...) permettent de se consacrer uniquement à essayer de tracer une trajectoire la plus propre possible.

A l’entrée de la 1ère courbe un peu serrée une surprise m’attendait : à peine sur l’angle je sens mes fesses glisser toutes seules de la selle. Je me dis d’abord que je devais être mal positionné au départ mais non, dès la 2ème courbe bis repetita je me retrouve presque à côté de la bécane et ça a l’air normal: je déhanche ! Bon ben maintenant me dis-je, y a plus qu’à aller chercher le vibreur avec le genou, non ? Non, parce qu’il est l’heure de rendre son jouet à French... Je ne sais pas pourquoi mais il ne m’a pas cru quand je lui ai dit que je m’étais trompé de route... En résumé, les défauts que je lui trouve sont tous directement liés au fait que ce soit une version S. Vivement que j’essaie la version nue...

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

La norme Euro5 moto pourrait être repoussée d'un an

Pour avoir le temps d'écouler des "centaines de milliers" de motos potentiellement invendues à cause du coronavirus, l'association des constructeurs européens de motos (ACEM) demande à l'Union européenne de repousser l'entrée en vigueur de la norme Euro5 au 31 décembre 2021... Explications.
La stratégie du réseau Kawasaki face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Kawasaki réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Antoine Coulon, responsable marketing de Kawasaki France. Interview.
La stratégie du réseau Ducati face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Ducati réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Ducati France. Interview.
La stratégie du réseau Harley-Davidson face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Harley-Davidson réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Manoël Bonn, directeur marketing Harley-Davidson France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires
Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
Jack Miller rejoint le team officiel Ducati MotoGP en 2021

Une MotoGP Ducati officielle sera de nouveau pilotée par un australien l'an prochain : après Troy Bayliss et Casey Stoner, Jack Miller accède à son tour au guidon de la Desmosedici d'usine en 2021, avec une option pour la saison 2022. Explications.
Pilotes et équipes 2 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

PARCOURS

  • 80 km
  • Gorges du Verdon

POINTS FORTS

  • Joueuse
  • Une boîte à faire rêver un Béhémiste
  • Freinage au top
  • Sensations à tous les étages

POINTS FAIBLES

  • Rétros dans lesquels on ne voit que ses coudes
  • Position trop sportive
  • Rayon de braquage très faible
  • En savoir plus...